Publication 2020 : un des ouvrages


ÉCRIRE POUR INVENTER

( À PARTIR DES TRAVAUX DE JEAN RICARDOU )


Marc AVELOT, Mireille CALLE-GRUBER, Gilles TRONCHET (dir.)


Préface de Edith HEURGON


La diversité des travaux de Jean Ricardou et leur fondamentale unité se résument en un principe : une infatigable pratique de l'écriture, alliée à des investigations théoriques des plus rigoureuses. Telle est la dynamique qui a fait de lui un écrivain plein d'audaces en même temps qu'un pédagogue et un théoricien : explorateur du Nouveau roman, promoteur des ateliers d'écriture, il est aussi l'inventeur d'une discipline ayant l'écrit pour objet : la textique.
Ainsi la remarquable inventivité dont il a fait preuve dans le domaine du récit fictionnel s'est conjuguée avec une capacité hors du commun à tirer des leçons générales de ses expérimentations novatrices, à produire des ensembles de concepts permettant de mieux comprendre les mécanismes de l'écriture et leurs enjeux.
Ce volume, issu d'un colloque de Cerisy (août 2019), déploie les facettes d'un parcours intellectuel sans précédent, qui invite à renouveler les méthodologies dans des domaines très variés (pratique de la fiction, enseignement de l'écriture, analyse d'œuvres littéraires, plastiques et musicales, urbanisme, architecture), auxquels la textique peut apporter de nouveaux éclairages.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2019) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°634]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 979-1-0370-0392-8

Nombre de pages : 507 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 26,00 €

Année d'édition : 2020

Arts plastiques, Écriture, Fiction, Fonction critique, Invention, Musique, Nouveau Roman, Paradigme, Pédagogie, RAPT, Ricardou (Jean), Roussel (Raymond), Textique, Théorie, Urbanisme

Avant-propos, par Edith HEURGON


PARTIE I
L'ÉCRITURE THÉORISÉE

I. Jean Ricardou dans le rétroviseur du Nouveau Roman, par Mireille CALLE-GRUBER

II. L'homme sans ombre, par Marc AVELOT

III. "Jean Ricardou" : écrits, théorie, par Jean-Christophe TOURNIÈRE

IV. Matériaux pour la théorie, par Gilles TRONCHET

V. Un dispositif peut en cacher un autre : déambulation dans les lieux de fabrique du texte, par Jeanne CASTILLON

VI. Ricardou après la Littérature, par Johan FAERBER

VII. Sur la fonction critique du texte littéraire, par Isabelle ALFANDARY


PARTIE II
L'ÉCRITURE ENSEIGNÉE

I. L'atelier d'écriture ricardolien, une utopie durable, par Nicole BIAGIOLI

II. Liserons et écriverons, par Paul LÉON

III. Quelles théories de l'écrit pour les formations en écriture créative ?, par AMarie PETITJEAN


PARTIE III
L'ÉCRITURE PROGRAMMÉE

I. Traduction ou ré-écriture ?, par Bente CHRISTENSEN

II. Sur l'impensé d'une page blanche, par Bernardo SCHIAVETTA

III. L'absente de tout le bouquin, par Sjef HOUPPERMANS

IV. Ricardou lecteur de Roussel, par Christelle REGGIANI

V. Roussel Ricardou : enjeux théoriques, par Hermes SALCEDA


PARTIE IV
L'ÉCRITURE FICTIONNELLE

I. La "poétique touristique" de Jean Ricardou, par Claudia BOULIANE

II. L'Observatoire de Cannes. Comment décrire une description ?, par Giuseppe CRIVELLA

III. Si par un jour d'été un spectateur…, par Didier COSTE

IV. Tribalisme dans Les lieux-dits, par Laurent LIENART

V. Du très sage au très fou, du tressage au tserouf, par Rémi SCHULZ


PARTIE V
L'ÉCRITURE ÉLARGIE

I. Séries noires, carrés blancs, etc., par Johanna GOSSART

II. Parcours interactif dans le Paradigme d'Albert Ayme, par Alain LONGUET

III. Une carambole texturale, par Daniel BILOUS [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

IV. Débords, par Jean-Claude RAILLON

V. Nouvelles accointances d'un texte et d'une musique, par Claudy MALHERBE


PARTIE VI
L'ÉCRITURE TRIDIMENSIONNELLE

I. MARCHE — le projet d'un RAPT, par Sandra K. SIMMONS

II. Pas très loin, par Quentin LAZZARESCHI & Joana TEULE

III. Un Ricardou édifiant, par Nicolas TIXIER


Références bibliographiques

Les contributeurs

• "Paradigme d'Albert Ayme", application interactive réalisée par Alain LONGUET [en savoir plus]


Publication associée


Publication 2018 : un des ouvrages


L'ÉCRITURE DU PSYCHANALYSTE


Jean-François CHIANTARETTO, Catherine MATHA, Françoise NEAU (dir.)


Les psychanalystes écrivent, du moins certains d'entre eux. Mais en quoi l'écriture les concerne-t-ils et les implique-t-ils spécifiquement ? La question vaut d'autant plus aujourd'hui, et sans doute davantage en France et dans l'aire francophone, que le recours à l'écriture chez les analystes connaît une diversification sans précédent de ses formes. Peut-être qu'en parallèle avec un certain abandon du modèle de l'application de la psychanalyse à la littérature, les psychanalystes seraient non seulement de plus en plus nombreux à écrire, mais aussi de plus en plus nombreux à chercher leur écriture : à chercher leur écriture en expérimentant de nouvelles modalités de croisements entre écriture autoréférentielle et écriture fictionnelle. L'enjeu est d'échapper à l'alternative, encore dominante : soit l'entrecroisement du témoignage clinique et de l'essai, soit l'adoption des formes littéraires consacrées, comme le roman ou la nouvelle.
Sont ainsi conviés à penser, ensemble et séparément, des psychanalystes de divers styles et de différents courants, mais aussi des écrivains et des spécialistes du texte littéraire.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2016) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°586]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-9720-4

Nombre de pages : 386 p.

Prix public : 27,00 €

Année d'édition : 2018

Cure psychanalytique, Écriture, Écriture psychanalytique, Freud (Sigmund), Inconscient, Psychanalyse, Psychopathologie

Introduction. L'écriture du psychanalyste, par Jean-François CHIANTARETTO, Catherine MATHA & Françoise NEAU

L'écriture comme radeau (extraits de La Voix écrite), par Patrick AUTRÉAUX

PARTIE I

I. Le récit clinique, un genre d'écriture, par Jean-Claude ROLLAND

II. À l'ombre de Papa ou comment ça passe, par Georges-Arthur GOLDSCHMIDT

III. Une expérience singulière, par Jacques ANDRÉ

PARTIE II

I. L'interlocution interne du psychanalyste, par Jean-François CHIANTARETTO

II. Les voies obliques de la rigueur en psychanalyse, par Ellen CORIN

III. Le cavalier du dimanche, par Françoise NEAU

PARTIE III

I. Adam Philips : éloge du paradoxe, par Mercedes ALLENDESALAZAR

II. Psychanalyse : comment ça s'écrit ?, par Bertrand OGILVIE

III. Transcrire la trace, par Isabelle LASVERGNAS

PARTIE IV

I. Depuis une trace insistante, par Jean-Yves TAMET [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

II. De l'obligation au plaisir de l'élaboration, par Aline COHEN DE LARA

III. L'écriture ou l'aptitude à être seul, par Catherine MATHA

PARTIE V

I. "Les travaux d'écriture n'ont point de fin", par Benoît VERDON

II. La fiction, fenêtre du réel et miroir de l'inconscient : à propos d'une naissance sans vie, par Claire SQUIRES

III. Chute des mots et mots déchus en clinique du vieillissement : s'écrire (à) soi-même, par Céline RACIN

PARTIE VI

I. Quand écrire, traduire l'expérience traumatique fait partie intégrante de son élaboration, par Janine ALTOUNIAN

II. Écriture et psychopathologie des limites, par Éliana RIGOTTO LAZZARINI

III. Figures et formes du deuil dans le travail d'écriture d'une cure psychanalytique, par Jean-Paul MATOT

PARTIE VII

I. Persévérer dans l'ouvert, par Ghyslain LÉVY

II. Écrits d'archives, par Mireille FOGNINI

III. Ce que je ne saurais vous dire… Écrire le désir, par Louise GRENIER

PARTIE VIII

I. La déconstruction onirique et humoristique de l'écriture de cas chez Freud, par Vladimir MARINOV

II. Freud adolescent : écrire, une chance en or, par Florian HOUSSIER

III. La langue à l'épreuve de l'inconscient, par Jean-Claude ROLLAND

Violente, la police ? Ça dépend, par Jacqueline ROUSSEAU-DUJARDIN

Liste des auteurs

Publication 2016 : un des ouvrages


ÉCRITURES DE SOI, ÉCRITURES DU CORPS


Jean-François CHIANTARETTO, Catherine MATHA (dir.)


On peut relever la place de plus en plus importante occupée par le corps et la sensorialité dans les écritures de soi, comme dans la clinique psychanalytique. Cela renvoie à l'évolution tant des modalités de l'intime que de la psychopathologie contemporaine. Et cette évolution offre à penser autrement les liaisons et les déliaisons du corps somatique et du corps érotique, du corps à aimer et du corps à détruire, c'est-à-dire du corps et de ce qui l'anime.
Différentes questions sont ici débattues, notamment : le corps dans la cure et les conditions de possibilité de son écriture ; la dimension sensorielle de l'intime dans les écritures de soi ; le corps comme lieu et lien d'écritures… Le débat prend la forme d'un dialogue entre écrivains, spécialistes du texte littéraire et psychanalystes, autour des différentes formes d'écriture de soi et de leurs ancrages sensoriels : les écritures de soi, c'est-à-dire, au-delà même des "genres" consacrés (autobiographies, journaux intimes, autofictions, essais, etc.), toute écriture considérée dans sa dimension d'autoprésentation, lorsque l'écrit inclut un certificat d'authenticité produit par l'auteur en personne.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2015) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°548]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-9242-1

Nombre de pages : 302 p.

Prix public : 26,00 €

Année d'édition : 2016

Autobiographie, Corporéité, Corps, Écriture, L'intime, Le Soi, Psychanalyse, Sensorialité

Introduction, par Jean-François CHIANTARETTO & Catherine MATHA

ÉCRITURES

I. Présence et absence du corps dans l'écriture de soi : Martin Miller contre Alice Miller, par Jean-François CHIANTARETTO [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

II. Le pouls de la langue, par Camille LAURENS

III. Pessoa, écriture de soi et rêve d'écriture, par Bernard CHOUVIER

IV. Liaisons et déliaisons du corps de l'écriture : une lecture de Pascal Quignard, par Claire NIOCHE-SIBONY

V. À propos des Lettres à Jean Voilier de Paul Valéry, par Jacqueline ROUSSEAU-DUJARDIN

SENSORIALITÉS

I. Ce que dit le corps dans la bande dessinée autobiographique, par Liliane CHEILAN

II. Le corps voyant dans l'œuvre de Guy de Maupassant, par Jacques DAYAN

III. L'écrit de la voix, entre invisibilité et virtualité, par Ghyslain LÉVY

IV. Le corps exorbité, par Isabelle LASVERGNAS

CURES

I. L'intime dans le transfert : du corps à l'écriture, par Catherine MATHA

II. Écrit originaire de soi : fils sensori-moteurs et émotionnels dans la trame psychique, par Claire DE VRIENDT-GOLDMAN

III. Empreintes, par Mireille FOGNINI

IV. Étranger parmi les siens, de la séance à l'écriture, par Elsa PONCE

V. Vies imaginaires d'É. L., par Françoise NEAU

CULTURES

I. Le mouvement de jeunesse allemand Wandervogel (Oiseaux migrateurs), 1892-1933) : explosion et dévoiement du refoulé, par Georges-Arthur GOLDSCHMIDT

II. Construction vagabonde d'un mythe de l'américanité : Jack Kerouac et Neal Cassidy, par Gilles BIBEAU

III. Traces sensorielles dans un travail de culture en souffrance, par Ellen CORIN

IV. Parole voilée : quelques exemples iraniens, par Anne ROCHE

V. La place du corps dans les récits de survivants du conflit nord-irlandais, par Fabrice MOURLON

Postface, par Janine ALTOUNIAN

Liste des auteurs

Publication 2016 : un des ouvrages


La fabrique des mots français

LA FABRIQUE DES MOTS FRANÇAIS


Christine JACQUET-PFAU, Jean-François SABLAYROLLES (dir.)


Les mots n'entrent dans le dictionnaire que bien après leur apparition dans les livres, dans les médias ou dans la conversation. Beaucoup même n'y entreront jamais. Quel est leur statut entre leur naissance et leur éventuelle dictionnarisation ?
La néologie est-elle "tératologique" ou au contraire une chance pour les langues ? La multiplication des technologies, des biens de consommation et des échanges commerciaux et sociaux enrichissent le lexique par divers processus de créativité interne et par les emprunts à des langues étrangères ou sous leur influence, contribuant à la vitalité de la langue.
Quels que soient la formation et le devenir de ces mots, les linguistes doivent en rendre compte en s'interrogeant sur les circonstances de leur émergence, les types de locuteurs qui les produisent (particuliers, écrivains, politiques, journalistes…), les procédés phonologiques, morphologiques, sémantiques et syntaxiques mis en œuvre…
Les linguistes s'intéressent aussi à leur diffusion, rapide ou lente, restreinte ou étendue. Mais qu'il soit volontaire (nainscroc) ou fruit d'un lapsus (bravitude ?), une création (biodiversité) ou un réemploi (abracadabrantesque), qu'il soit scientifique, littéraire ou populaire, le néologisme surprend souvent, conduisant tout un chacun à s'interroger sur son apparition. La dénomination de nouveaux objets — souvent invoquée pour les justifier — ne représente d'ailleurs qu'une faible proportion des néologismes de la vie courante.
Les thématiques abordées dans ce volume, issu d'un colloque tenu à Cerisy en 2015, couvrent l'ensemble des motifs et des enjeux de la néologie, envisagés sous les nombreux points de vue qui permettent d'en rendre compte.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2015) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°542]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Lambert-Lucas

Collection : La Lexicothèque

ISBN : 978-2-35935-171-2

Nombre de pages : 380 p.

Prix public : 39,00 €

Année d'édition : 2016

Évolutions sociétales, France (Hector), Jarry (Alfred), Lacan (Jacques), Langues, Lexicographie, Linguistique, Néologie, Néonymie, Novarina (Valère), Sémantique, Terminologie

Remerciements

Introduction, par Christine JACQUET-PFAU & Jean-François SABLAYROLLES

I. NÉOLOGISMES ET DICTIONNAIRES

1. Néologie : la fabrique d'un terme, par Agnès STEUCKARDT [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

2. Hector France (1840-1908), un néologue socialiste ?, par François GAUDIN

II. NÉOLOGIE ET TERMINOLOGIE

3. Réflexions sur un demi-siècle d'aménagement terminologique en France (1970-2020), par Loïc DEPECKER

4. Les notions de néologisme et de néonyme dans les travaux des Commissions officielles de terminologie en France (observations des années 1997 - 2014), par Danielle CANDEL

5. La néonymie : un acte conscient ?, par John HUMBLEY

6. Inventer des mots pour penser, par Jean RICARDOU

III. CRÉATIONS LITTÉRAIRES ET PSYCHANALYTIQUES

7. Degrés de la créativité lexicale littéraire. Esquisse d'une typologie de la "néologie" littéraire, par Jean-René KLEIN

8. Alfred Jarry et Valère Novarina : aspects de la néologie littéraire, par Michel ARRIVÉ

9. San-Antonio sur le ring : les mots mis K.O., par Hugues GALLI

10. La néologie en chantant. Quand la chanson ouvre la voie aux néologismes, par Camille VORGER

11. Une opération de survie ou Comment suspendre la mort de la langue, par Maribel PEÑALVER VICEA

12. Les néologismes de Lacan, par Michèle AQUIEN

IV. NÉOLOGISMES LUDIQUES ET SYNTAXIQUES EN DISCOURS

13. Jeux de mots, créativité verbale et/ou lexicale : des lexies et des formules, par Alain RABATEL

14. Les créations ludiques dans la lexicographie et dans l'interaction locuteur-auditeur : aspects structurels, enjeux sémantiques, évolution diachronique, par Esme WINTER-FROEMEL

15. Sur le néotaxisme, par Jean-Paul COLIN

V. NÉOLOGISMES DANS L'ENTREPRISE ET DANS LE MONDE POLITIQUE

16. Les néologismes du domaine politique, par Jean-François SABLAYROLLES

17. La création lexicale et terminologique en entreprise : formes et dérivations productives, par Dardo de VECCHI

VI. NÉOLOGISMES ET ÉVOLUTIONS SOCIÉTABLES

18. Les tweets : un lieu pour la créativité lexicale ?, par Sandrine REBOUL-TOURÉ

19. Dénominations émergentes de groupes sociaux, par Michelle LECOLLE

20. La féminisation des noms de métiers : Évolution sociétale et créativité néologique, de la norme aux usages, par Christine JACQUET-PFAU

21. Comment juge-t-on les innovations lexicales ? Typologie intégrale du jugement lexical, par Christophe GÉRARD

* Compte rendu de Christine JACQUET-PFAU & Jean-François SABLAYROLLES dans Carnets de lecture, n°30, 35, 0.

* Note de lecture de Teresa TOMATTI dans le bulletin Le français à l'université, n°2, 2017.

Publication 2015 : un des ouvrages


Formes : supports / espaces

FORMES : SUPPORTS / ESPACES


Christelle REGGIANI, Christophe REIG, Hermes SALCEDA, Jean-Jacques THOMAS (dir.)


Le colloque "Formes : Supports / Espaces" s'est donné pour objet la relation entre la forme et l'espace, en un sens concret qui convoque la notion de support : si la forme s'inscrit nécessairement sur un support, qui la met en espace, quelle pertinence esthétique et/ou sémantique accorder à ce support ?
Comme résultat du colloque Formules 19 pose les linéaments d'une poétique matérielle — une poétique du support — dans une perspective intersémiotique, et interdisciplinaire, où trouve leur place la visibilité du texte (et de l'avant-texte) — aussi bien que la "publication orale" de la poésie sonore — le rapport texte/image dans la bande dessinée, le travail sur l'espace qui caractérise toute une part de la création (plastique, musicale…) contemporaine…


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2014) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°532]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires du Nouveau Monde

Collection : Revue Formules, n°19

ISBN : 978-1-937030-54-4

Nombre de pages : 475 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 27,00 €

Année d'édition : 2015

Bandes dessinées, Création musicale, Création plastique, Écriture poétique, Formes du livre, Formes plastiques, Hypertextes, Poésie sonore, Poétique du support

Présentation, par Christelle REGGIANI, Christophe REIG, Hermes SALCEDA & Jean-Jacques THOMAS

SORTIR DU LIVRE

livrez-nous ! Plasticité digitale et écriture poétique, par Jean-Jacques THOMAS

La contrainte, les sons et les signes visibles, par Chris ANDREWS

Contribution de la "poésie sonore" à une approche médiopoétique, par Jean-Pierre BOBILLOT [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

Le cornac et l'éléphant, par Frank WAGNER

Dehors, par Célia HOUDART

FORMES DU LIVRE

Configurations poétiques et espace matériel du livre d'avant-garde, par Isabelle CHOL

Trous du livre, plénitude du sens ?, par Éléonore HAMAIDE-JAGER

Poétique de la typographie : formes du temps dans l'album pour enfants, par Bénédicte DUVIN-PARMENTIER & Isabelle SERÇA

Tanka encore, par Peter CONSENSTEIN

Les supports de l'écrit à l'épreuve de l'informe : écriture et bricolage dans les manuscrits modernes et contemporains, par Claire BUSTARRET

Entre littérature et arts plastiques: collage et références intertextuelles dans La Bataille de Pharsale, par Ilias YOCARIS

BANDES DESSINÉES

La question du support dans la bande dessinée, par Jacques DÜRRENMATT

La bande dessinée aujourd'hui, entre livres-objets et explorations du numérique, par Côme MARTIN

Transgression des formes dans la bande dessinée, par Étienne LECROART

Du découpage au montage et retour, la forme du livre Après la mort, après la vie, par Olivier DEPREZ

FORMES PLASTIQUES

La force de la forme, par Jean RICARDOU

Un art immanent, par Patrice HAMEL

De la notion de médium au continuum de l'art, par Guy LELONG

Raymond Roussel et Marcel Duchamp, par Hermes SALCEDA

"Tout ce que je peux" … écrire sur Claude Closky, par Christophe REIG

HYPERTEXTES

L'hyperfiction Conduit d'aération, un projet de recherche-création, par Lucile HAUTE

L'hypertexte oulipien comme puzzle à solutions multiples, par Pablo MARTIN SANCHEZ

CRÉATION

IL (extraits), par Carole CARCILLO MESROBIAN & Philippe JAFFEUX

Publication 2015 : un des ouvrages


Style, langue et société

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


STYLE, LANGUE ET SOCIÉTÉ


Éric BORDAS, Georges MOLINIÉ (dir.)


Issu d'un colloque international qui s'est tenu au Centre Culturel de Cerisy-la-Salle en 2009, le présent volume témoigne de l'évolution profonde de la pensée et du travail de la question du style en ce début de XXIe siècle. Le mot, du fait de son retour massif et incontestable dans les discours aussi bien savants que populaires, est d'abord interrogé dans son emploi, entre usage et mention : forme disponible d'une représentation à l'objet incertain, est-il le support d'une conceptualisation précise ? Les réponses apportées ici font toute preuve d'une grande prudence. Le temps est loin où d'aucuns pouvaient affirmer que le style n'était rien d'autre que la réalisation particulière d'un sens général (et la stylistique était ainsi une herméneutique, barrée d'un peu de technicité objectivante), ou la variation de bases communes que l'on appelle, souvent, des "genres". Loin aussi, le temps où le style n'était qu'affaire de littérature des grands auteurs. Le style aujourd'hui s'est inscrit dans l'espace de démocratisation des discours, illustrant une pulvérisation des instances d'autorité, et est tout autant sollicité comme mesure d'une performance, réussite ou échec, que comme affirmation d'une identité, singulière ou collective. En un mot, le style s’'est très fortement politisé.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°517]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Honoré Champion

Collection : Colloques, congrès et conférences — Science du langage, n°17

ISBN : 978-2-74532-865-6

Nombre de pages : 472 p.

Prix public : 75,00 €

Année d'édition : 2015

Arts, Barthes (Roland), Bourdieu (Pierre), Deleuze (Gilles), Derrida (Jacques), Discours publicitaire, Guattari (Félix), Linguistique, Pensée du style, Pratiques sociales, Sarraute (Nathalie), Style

Introduction générale, par Éric BORDAS

PREMIÈRE PARTIE
DU MOT STYLE ET DE QUELQUES-UNS DE SES USAGES CONTEMPORAINS

Est-ce que le style, c'est l'homme ? Du lexème style à la forme de vie : entre sémiotique et sociologie, par Marion COLAS-BLAISE

Le style par le biais de ses verbes : styler et styliser, par Michel ARRIVÉ

"La question du style". "L'image du style" dans le métadiscours de trois "stylistes" contemporains, par Cécile NARJOUX

Les emplois du terme style dans le discours publicitaire, par Marc BONHOMME

Peut-on parler de style à propos des didascalies ? L'exemple de Bernard-Marie Koltès, par André PETITJEAN

DEUXIÈME PARTIE
STYLE ET THÉORIES

Critique du style, par Christelle REGGIANI

Le nom propre et la pensée du style en linguistique, par Nicolas LAURENT

Style et semi-symbolisme, par Denis BERTRAND

Le style comme geste. Enjeux théoriques et critiques d'une image, par Philippe WAHL

Style, christianisme, catholicisme. De la religion comme style de communication et de ses avatars littéraires, par Alexandre de VITRY

Pour une approche esthétique du style, par Bernard VOUILLOUX

TROISIÈME PARTIE
PENSEURS DU STYLE

Roland Barthes et la question du style : l'exemple des Classiques, par Lise FORMENT

"Le style n'est pas l'homme" : le concept de style chez Deleuze et Guattari, par Adrien CHASSAIN

Pierre Bourdieu et l'espace des possibles stylistiques, par Johann DEFER

Peut-on penser un style de la déconstruction ? La question du style Derrida, par Mathilde VALLESPIR

QUATRIÈME PARTIE
STYLE, SOCIABILITÉ ET PRATIQUES SOCIALES

Style et sociabilité, par Anna JAUBERT

Y a-t-il des styles argumentatifs ? Style, ethos et sociabilité dans les conversations numériques, par Ruth AMOSSY

De l'ethos au style : la présentation de soi sur les sites de rencontre, par Dominique MAINGUENEAU

Parler de la crise aux Antilles : la stratégie du style, par Anne-Sophie CATALAN

CINQUIÈME PARTIE
OBJETS DE STYLE

"C’est l'histoire d'un mec…". Blagues et styles sociaux, par Laurence ROSIER

Bourges et beaufs : Ironie et "style de vie" chez les humoristes français, par Anne-Marie PAILLET

"J'ai la haine", par Agnès FONTVIEILLE-CORDANI

Du style en politique dans les commentaires métadiscursifs médiatiques des deux premières années de présidence de Nicolas Sarkozy, par Alain RABATEL

SIXIÈME PARTIE
STYLE ET ARTS

Les représentations du style chez Nathalie Sarraute, un objet romanesque, par Claire STOLZ

Style et jazz, par Pierre SAUVANET

La régression : en haine du style ?, par Jacques DÜRRENMATT

Conclusion générale, par Georges MOLINIÉ

Bibliographie générale

Index des noms propres

Publication 2014 : un des ouvrages


ÉCRITURES DE SOI, ÉCRITURES DES LIMITES


Jean-François CHIANTARETTO (dir.)


L'écriture de soi (autobiographie, journaux intimes, autofiction, etc.) met toujours en scène une tension entre deux positions psychiques : attester d'une identité (voilà qui je suis), témoigner d'une altération (voilà qui je suis empêché d'être). L'enjeu semble la délimitation de soi, au sens d'un espace intérieur, d'un lieu singulier d'interlocution interne : entre la sculpture et la marche, la fouille et la déambulation, le récit et son impossibilité.
Une telle délimitation de soi prend une valeur spécifique lorsque l'auteur témoigne dans l'écriture d'une expérience psychique d'effraction, d'implosion ou de falsification de l'être. Il s'agit notamment des expériences traumatiques extrêmes ou des troubles ayant rendu précaire ou incertaine la construction même de l'espace psychique. Dans ces différents registres de la survivance, l'écriture de soi prend alors littéralement fonction d'une écriture des limites : l'effort de (re)construire un lieu pour soi, suffisamment vivable et vivant. Le croisement de l'écriture et de la clinique est ici nécessaire, avec des spécialistes de la littérature, des écrivains, des traducteurs et des psychanalystes.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°513]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8908-7

Nombre de pages : 446 p.

Prix public : 27,00 €

Année d'édition : 2014

Autobiographie, Autofiction, Chiantaretto (Jean-François), Conan Doyle (Arthur), Écriture de Soi, Goldsmith (Georges-Arthur), Hemingway (Ernest), Identité, Psychanalyse, Stevenson (Robert-Louis)

Introduction, par Jean-François CHIANTARETTO

OUVERTURES

I. Les limites de l'écriture de soi : à propos de Kertész et Appelfeld, par Jean-François CHIANTARETTO

II. De tracés en traces, l'écriture du sens, par Ellen CORIN

III. Je suis là, la preuve, j'écris, par Jacqueline ROUSSEAU-DUJARDIN

IV. L'autobiographie en bande dessinée, par Liliane CHEILAN

V. Les aventures de David Balfour, de Stevenson, ou le lecteur sur l'île des mots, par Didier GOLDSCHMIDT

CLINIQUES

VI. Histoires de peau à l'adolescence : inscrire pour conjurer la perte, par Catherine MATHA

VII. Décentrement de soi et désir de reconstruction : écriture et traversée de la maladie grave chez les adolescents, par Chantal CLOUARD

VIII. Témoin interne du sujet, témoin interne du groupe : hypothèses issues de l'observation de l'atelier "Le Papotin", par Michael CHOCRON

IX. Écriture de soi, témoignage de l'analyse, par Ana COSTA

EXILS

X. Exil, sidération et établissement du "soi", par Georges-Arthur GOLDSCHMIDT [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

XI. Exilé dans l'exil de l'autre, par Ghyslain LÉVY

XII. Flânerie, paysage et intériorité, par Arnaud TELLIER

XIII. Écriture de l'effacement et traumatismes fantomatiques dans l'œuvre de Robert Walser, par Simone KORFF-SAUSSE

XIV. Papa Hemingway ou l'Altérité tragique de l'œuvre, par Silke SCHAUDER

IDENTITÉS

XV. "Les Ørphelins ne pleurent pas / Le soir, ils creusent", par Claude BURGELIN

XVI. Changer de personnage ? Des passions nécessaires à l'être, par Louise GRENIER

XVII. Identité et plagiat, par Mireille FOGNINI

XVIII. Peut-on écrire son autoportrait ?, par Marie JEJCIC

XIX. La fiction détective chez Conan Doyle, par Sylvain MISSONNIER

LIMITES

XX. "Affronter l'opacité" : Le paradis entre les jambes de Nicole Caligaris, par Anne ROCHE

XXI. La mélancolisation de l'écriture chez Jean Amery, par Régine WAINTRATER

XXII. L'écriture de l'inceste chez Christine Angot, par Christine DELORY-MOMBERGER

XXIII. Quand le chaos règne au dehors comme au dedans, reste la force du témoignage autofictionnel, par Isabelle SOMÉ

XXIV. "A fragmentary girl", par Françoise NEAU

Après-propos, par Janine ALTOUNIAN

Liste des auteurs

Publication 2014 : un des ouvrages


Documents, textes, œuvres. Perspectives sémiotiques

DOCUMENTS, TEXTES, ŒUVRES

PERSPECTIVES SÉMIOTIQUES


Driss ABLALI, Sémir BADIR, Dominique DUCARD (dir.)


Sous la triade Documents, Textes, Œuvres sont rassemblées des contributions qui entrent en dialogue avec les travaux de François Rastier, pour qui articuler les trois termes de la triade c'est réunifier la philologie, la linguistique et l'herméneutique et ne pas séparer les questions d'interprétation des questions formelles et matérielles, sans omettre la question des valeurs, esthétiques et éthiques. Chaque auteur se réfère, directement ou indirectement, à une réflexion théorique majeure dont les applications, les incidences et les enjeux se montrent à travers la diversité des objets d'étude.
Ni bilan, ni hommage académique, cet ouvrage dégage de nouvelles perspectives de recherche, à l'heure des corpus et du numérique, ceci dans les directions signalées par les titres des quatre parties qui organisent l'ensemble : Caractérisation, instrumentalisation, données textuelles ; Styles, genres, corpus ; Régimes de l'interprétation ; Sémiosis et complexité textuelles.
Le projet d'intégrer la sémantique des textes à une sémiotique des cultures trouve ici toute sa portée méthodologique et épistémologique, il intéresse l'ensemble des sciences humaines et sociales dans leurs pratiques interprétatives. Il en appelle aussi à une déontologie de la recherche.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2012) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°507]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Rivages linguistiques

ISBN : 978-2-7535-3492-6

Nombre de pages : 460 p.

Prix public : 22,00 €

Année d'édition : 2014

Baudelaire (Charles), Culture, Heidegger (Martin), Hérédia (José Maria de), Herméneutique, Interprétation, Langage, Linguistique, Mansfield (Katherine), Philologie, Rastier (François), Saussure (Ferdinand de), Sémantique, Sémiologie

Introduction, par Driss ABLALI, Sémir BADIR & Dominique DUCARD

OUVERTURE

La sémiotique des textes, du document à l'œuvre, par François RASTIER [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

PREMIÈRE PARTIE
CARACTÉRISATION, INSTRUMENTALISATION, DONNÉES TEXTUELLES

Caractérisation quantitative de textes. Application à l'oral représenté, en diachronie, par Denise MALRIEU & Bénédicte PINCEMIN

Théories de la fréquence linguistique et interprétations des faits quantitatifs en linguistique, par Sylvain LOISEAU

Sémantique textuelle et TAL : un exemple d'application à l'analyse des sentiments, par Egle EENSOO & Mathieu VALETTE

Instrumenter l'interprétation en veille documentaire, par Pierre BEUST

Traces et parcours : un test d'interprétation sous contraintes, par Maryvonne HOLZEM

DEUXIÈME PARTIE
STYLES, GENRES, CORPUS

Corrélats génériques et interprétation. Le cas des éditos dans la presse quotidienne, par Driss ABLALI

Comment se constituent les genres à l'ère du texte numérique ?, par Valérie BEAUDOUIN

Du genre au style : la hiérarchie des composantes textuelles dans le blog L'autofictif de Chevillard, par Nicolas COUÉGNAS & François LAURENT

Approche sémantique d'un genre littéraire : le témoignage, par Charlotte LACOSTE

Du corpus au genre : l'exemple de linguistique, par Céline POUDAT

TROISIÈME PARTIE
RÉGIMES DE L'INTERPRÉTATION

Régimes de l'interprétation et traduction, par Françoise CANON-ROGER

Tours et détours de l'interprétation : "The Garden-Party" de Katherine Mansfield, par Christine CHOLLIER

Le voyage en poésie — Analyse thématique de Heredia et Baudelaire, par Thierry MÉZAILLE

Le rivage de la mer ou la ligne des brisants ? Vie et mort du lexème grec ἡ ῥηγμίν, par Julie SORBA

L'affaire de la bactérie tueuse : un polar sanitaire sur fond de crise diplomatique, par Carine DUTEIL-MOUGEL

Sémantique des sites web de restaurants : exemples d'analyse de productions polysémiotiques, par Éric TRUDEL

QUATRIÈME PARTIE
SÉMIOSIS ET COMPLEXITÉ TEXTUELLES

La syntaxe, c'est de la sémantique, par Pascal VAILLANT

Sémantique, texte et nom propre, par Jean-Louis VAXELAIRE

Sémiotique interprétative des créations lexicales, par Christophe GÉRARD

Sémiosis textuelle, stratification du champ attentionnel et déstratification des plans du langage, par Régis MISSIRE

Sémiosis textuelle et mathématiques, par Alain HERREMAN

Vers une sémiotique diachronique et contrastive des cultures. Le "Moyen-Âge" aujourd'hui, par Astrid GUILLAUME

Martin Heidegger et la destruction du monde de la culture, par Gaëtan PÉGNY

La notion saussurienne d'institution sociale. Des théories linguistiques à la sémiotique des cultures, par Rossana DE ANGELIS

ANNEXE

La sémantique interprétative et les textes, par François RASTIER

Publication 2013 : un des ouvrages


ATELIERS D'ÉCRITURE LITTÉRAIRE


Daniel BILOUS, Claudette ORIOL-BOYER (dir.)


Ce colloque international réunit écrivains, chercheurs, enseignants, tous animateurs d'ateliers, pour faire le point et témoigner de ce qui se fait en France mais aussi ailleurs en matière d'ateliers d'écriture littéraire. Sont publiés leurs communications (suivies de discussions) et les comptes rendus des ateliers d'écriture qu'ils ont animés tout au long du colloque. L'accent est mis sur les questions théoriques et sur les renouvellements créatifs permis, à tous les niveaux, par ces pratiques d'écriture artistique : approche des textes objets d'art, didactique de la littérature, rapport au langage, à soi et aux autres. On peut voir la diversité des voies empruntées par une démarche de plus en plus reconnue grâce aux luttes obstinées menées par ses défricheurs depuis plus de quarante ans (y prennent part Anne Roche, les représentants d'Elisabeth Bing, le GFEN, l'Oulipo, Claudette Oriol-Boyer pour la France, Cole Swensen pour les États-Unis) puis par leurs successeurs (y participent les co-directrices de deux colloques universitaires récents, sur des sujets apparentés : Carole Bisenius-Penin, colloque 50 ans d'Oulipo, mai 2010, universités de Paris 4/Metz, et Violaine Houdart-Merot, colloque Pratiques d'écriture littéraire à l'université, décembre 2010, université de Cergy-Pontoise). Ce colloque de Cerisy, tenu en juillet 2011, s'inscrit dans la suite de deux autres, organisés également à Cerisy par Claudette Oriol-Boyer : celui de 1983, le premier jamais consacré aux ateliers d'écriture, et celui de 1988, centré sur La Réécriture, enjeu majeur de ces pratiques.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2011) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°486]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8786-1

Nombre de pages : 584 p.

Prix public : 32,00 €

Année d'édition : 2013

Ateliers d'écriture, Création littéraire, Didactique, Écriture, Écriture à contraintes, Écriture poétique, Écriture théâtrale, Éducation, Enseignement des langues, Oulipo

Préface, par Daniel BILOUS & Claudette ORIOL-BOYER

PREMIÈRE PARTIE
COMMUNICATIONS

Histoires et problématiques des ateliers d'écriture

Défrichages et avancées

I. Ateliers d'écriture, quarante ans d'élaboration, par Claudette ORIOL-BOYER

II. Rumination de l'atelier oulipien, par Jacques JOUET

III. Écrire ou faire écrire : faut-il choisir ?, par Anne ROCHE

Cheminements associatifs et scolaires

IV. 1968-2011. Chemin parcouru aux ateliers "Elisabeth Bing" : ce qui perdure, ce qui a changé, par Isabelle MERCAT-MAHEU (Ateliers d'écriture Elisabeth BING)

V. L'option d'autrui : un défi pour les ateliers d'écriture !, par Odette et Michel NEUMAYER (GFEN)

VI. Accompagner vers la création littéraire, par Alain ANDRÉ (Aleph)

VII. Un peu plus haut que soi, par Pierrette EPSZTEIN

Ateliers d'écriture en français langue étrangère

VIII. Les ateliers d'écriture dans l'enseignement du FLE en Pologne, par Teresa KWASNA (Pologne)

IX. Le texte littéraire dans le projet didactique. Pour une écriture créative, par Mohammed MEKHNACHE (Algérie)

X. Les ateliers d'écriture au Brésil : l'histoire d'une adaptation linguistique et culturelle, par Ana MORAES (Brésil)

XI. Écriture en atelier et expérience professionnelle (dans les métiers de l'éducation et de l'action sociale), par Emanuela COCEVER (Italie)

XII. Kitabat, questions d'écriture et ateliers d'écriture au Liban, par Georgia MAKHLOUF (Liban)

XIII. Discussion autour des ateliers en FLE

Formation des animateurs

XIV. Modéliser l'atelier d'écriture littéraire pour former des animateurs, par Christine DUMINY-SAUZEAU

XV. Insertion d'un atelier d'écriture dans une démarche didactique complexe, par Michèle PRINCE (Québec)

XVI. La métalepse, opérateur privilégié dans la formation d'animateurs d'ateliers d'écriture, par André BELLATORRE

Ateliers d'écriture à l'université

Inventions d'ateliers

XVII. Inventer des écrivains, par Jean-Benoît PUECH

XVIII. Le haptisme en atelier d'écriture, par Gaëtan BRULOTTE (Québec)

XIX. Pour un atelier mimétique (autour des Récréations postales de Mallarmé), par Daniel BILOUS

Écrire en ateliers pour le théâtre, le cinéma, la bande dessinée

XX. L'atelier d'écriture théâtrale entre besoin et refus de la contrainte, par Marie BERNANOCE

XXI. Une écriture à double détente : le scénario en atelier, par Luc DELLISSE

XXII. Les jeux du Je : déblocage et désobéissance, par Guth JOLY

Aujourd'hui et après… quels cursus ?

XXIII. Écriture à contraintes et processus de création à l'université, par Carole BISENIUS-PENIN

XXIV. Du texte désirable à l'exploration des possibles : une autre approche de la littérature à l'université, par Violaine HOUDART-MEROT

XXV. L'atelier d'écriture poétique comme lieu politique de résistance à la fatalité contractuelle de la langue, par Françoise WECK

XXVI. L'atelier d'écriture aux États-Unis, par Cole SWENSEN (États-Unis)

Table ronde / Bilan

Bilan du colloque

DEUXIÈME PARTIE
ATELIERS D'ÉCRITURE, COMPTES RENDUS

I. L'autobiographie, pratique de la vélocité — 19 juillet 2011, par Alain ANDRÉ

II. Écrire avec Christian Oster — 21 juillet 2011, par André BELLATORRE & Sylviane SAUGUES

III. Le cadavre exquis théâtrale — 17 juillet 2011, par Marie BERNANOCE

IV. La fabrique de la proposition — 18 juillet 2011, par Emmanuel BING

V. Atelier d'écriture Oulipo : autoportrait — 16 juillet 2011, par Carole BISENIUS-PENIN

VI. Atelier d'écriture haptiste — 18 juillet 2011, par Gaëtan BRULOTTE

VII. L'implexe des personnages, esquisse d'un atelier de scénario — 17 juillet 2011, par Luc DELLISSE

VIII. Écriture en atelier, de la pratique à la conceptualisation — 19 juillet 2011, par Christine DUMINY-SAUZEAU

IX. Bégaiements à la manière de Ghérasim Luca — 19 juillet 2011, par Violaine HOUDART-MEROT

X. Je consomme donc je suis — 19 juillet 2011, par Marianne JAEGLÉ

XI. Écrire avec les images, dessiner avec les mots — 17 juillet 2011, par Guth JOLY

XII. L'art de la copie. À partir d'Alain Fleischer — 21 juillet 2011, par Anne ROCHE

XIII. Écrire des poèmes incorrects avec Katalin Molnár — 18 juillet 2011, par Françoise WECK

Les auteurs

Publication 2012 : un des ouvrages


Victor Klemperer. Repenser le langage totalitaire

VICTOR KLEMPERER

REPENSER LE LANGAGE TOTALITAIRE


Laurence AUBRY, Béatrice TURPIN (dir.)


L'écrivain et philologue Victor Klemperer (1881-1960) a le premier recensé au quotidien dans son journal les manipulations opérées sur la langue allemande par le régime nazi : abondance d'abréviations donnant le sentiment d'appartenir à un groupe d'initiés, profusion de termes techniques mécanisant l'homme, tendance à décrire la société en termes organiques.
Alors que certains régimes continuent à tordre le langage pour les besoins de leur idéologie, il devenait urgent de redécouvrir l'œuvre de Klemperer. C'est à cette entreprise que s'est consacré le colloque de Cerisy.
Linguistes, sociologues, psychanalystes, anthropologues, confrontent ici l'œuvre de Klemperer à d'autres pensées politiques et explorent, de l'Italie de Mussolini aux dictatures d'Amérique du Sud en passant par les régimes de la Corée du Nord, les caractéristiques de cette langue qui appelle au meurtre et à l'anéantissement de toute altérité. C'est un langage mort, figé, altéré dans sa capacité de signifier, de dire le différent que découvrent ces enquêtes sur divers types de régimes de coercition et de terreur, ainsi que sur les manifestations discursives de leur violence inouïe.
Une relecture de l'histoire des régimes totalitaires dans le sillage de l'auteur de la Langue du IIIe Reich.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°468]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : CNRS Éditions

Collection : Linguistique

ISBN : 978-2-271-07312-9

Nombre de pages : 349 p.

Prix public : 24,65 €

Année d'édition : 2012

Aliénation, Benario (Olga), Discours politique, Discours et violence, Klemperer (Victor), Langage, Manipulation politique, Propagande totalitaire, Rhétorique, Sémiotique, Totalitarisme

Introduction : Penser le langage totalitaire aujourd'hui, par Laurence AUBRY & Béatrice TURPIN

Victor Klemperer : quelques repères chronologiques

Abréviations utilisées

PREMIÈRE PARTIE
GENÈSE, CIRCULATION ET DÉFINITION D'UN CONCEPT

Langages totalitaires, le crise, la guerre, par Jean Pierre FAYE

L'intelligence totalitaire. Brève contribution à sa généalogie, par Jean-Luc EVARD

Sémiotique du totalitarisme, par Bernard LAMIZET

Sémiotique du langage totalitaire, par Béatrice TURPIN

DEUXIÈME PARTIE
DISCOURS ET VIOLENCE

Les avatars du "raisonnement partagé" : langage, manipulation et argumentation, par Ruth AMOSSY

Langage et justification implicite de la violence : le cas de l'"amalgame", par Roselyne KOREN

Paroles et silences des exécuteurs de masse, par Philippe BRETON

La propagande totalitaire et ses instruments discursifs (le cas de la calomnie et de l'invective), par Alicja KACPRZAK

TROISIÈME PARTIE
ALIÉNATION DU SUJET ET MISE EN SCÈNE

Paradoxalité de la langue et travail d'écriture, par Laurence AUBRY

L'usage de la lettre dans LT1 de Victor Klemperer, par Françoise SAMSON

Le balancier de Victor Klemperer, par Christiane ROUSSEAUX-MOSETTIG

Discours et action du parti d'extrême droite au Brésil dans l'ère Vargas : stratégies identitaires et rumeur politique, par William Augusto MENEZES

QUATRIÈME PARTIE
STRATÉGIES DISCURSIVES ET FAITS DE LANGUE

Totalitarismes : quand les symboles cessent de croître, par Joëlle RÉTHORÉ

Dimension pragmatique de la métaphore : discours politique, référence et monde, par Gabriela PATIÑO-LAKATOS

Les stratégies discursives dans le discours totalitaire : une perspective morphosyntaxique, par Paul DANLER

La langue du jihad à la lumière de LT1 : une approche rhétorique, par Évelyne GUZY-BURGMAN

Rhétorique de l'aphorisme et discours totalitaire, par Marc BONHOMME

CINQUIÈME PARTIE
RÉSISTANCES

Politique de la représentation. La manipulation politique au prisme du discours littéraire, par Christelle REGGIANI

Prendre ses distances, par Sjef HOUPPERMANS

Le langage totalitaire et la rhétorique. Un tragique avatar de la modernité ?, par Emmanuelle DANBLON

Dictionnaires, glossaires et lexiques militants : pratiques profanes de la critique du langage politique, par Alice KRIEG-PLANQUE

Olga : une femme offerte en "cadeau" aux nazis par un président brésilien, par Ida Lucia MACHADO

Bibliographie

Les auteurs

Remerciements

Klemperer en quelques citations

Presse

"Pour comprendre comment l'endoctrinement fait son œuvre dans les esprits en manipulant les mots les plus quotidiens", Nicolas WEILL, Le Monde des livres, 5 décembre 2012.

"Une réflexion stimulante qui montre comment les nazis et leurs épigones sont parvenus à asservir une langue, et donc la pensée elle-même, à l'œuvre de manipulation des masses", Marc ESCOLA, Fabula, 4 mai 2013.

Radio/Télé

Laurence AUBRY était l'invitée de François NOUDELMANN sur France Culture dans l'émission "Le Journal de la philosophie" le jeudi 22 novembre 2012 de 10h50 à 11h.

"L'essai du jour" de Jacques MUNIER sur France Culture consacré au livre Victor Klemperer. Repenser le langage totalitaire, jeudi 6 décembre 2012.