Publication 2014 : un des ouvrages


Césaire 2013 : parole due

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


CÉSAIRE 2013 : PAROLE DUE


Anne DOUAIRE-BANNY, Romuald FONKOUA (dir.)


Présence Africaine réunit ici l'essentiel des communications prononcées lors du Centenaire de la naissance du poète Aimé Césaire (1913-2013) organisé sous le titre "Parole due" au Centre Culturel International de Cerisy-La-Salle (CCIC) du 4 au 11 septembre 2013. Ce colloque, en ce lieu qui se consacre, depuis plus d'un siècle, aux rencontres intellectuelles et à la critique littéraire prouve, s'il en était besoin, que le poète martiniquais est désormais considéré comme un des classiques de la littérature mondiale.
Deux acquis majeurs doivent être retenus de ces assises de Cerisy. Le premier est l'apparition de nouveaux chercheurs (venus d'horizons divers) qui portent désormais sur l'œuvre de Césaire un regard plus distancié et en prolongent, par le fait même, son actualité et sa pertinence.
La qualité et la diversité des contributions ont permis de faire un état exhaustif des discours critiques consacrés à l'œuvre littéraire de Césaire et à sa pensée politique. Elles reflètent le souhait des participants de faire le point sur les études césairiennes dont l'ancienneté est avérée, et de renouveler les perspectives critiques à l'aide des connaissances et des préoccupations récemment apparues dans le champ de la critique littéraire.
Le second est le dialogue fécond qui s'est établi naturellement entre les générations (venues des plusieurs régions du monde, Afrique, Antilles, Espagne, États-Unis, France, Portugal, Royaume-Uni), au cours de discussions nourries, passionnées et passionnantes sur tous les sujets liés à l'homme et son œuvre.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°515]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Présence Africaine Éditions

Collection : Revue Présence Africaine, n°189

ISBN : 978-2-7087-0882-2

Nombre de pages : 392 p.

Prix public : 29,00 €

Année d'édition : 2014

......

"Parole due". Présentation, par Romuald FONKOUA & Anne DOUAIRE-BANNY

État des lieux (poème inédit), par Aimé CÉSAIRE

POÉTIQUE DE L'ŒUVRE

Entre mémoire et promesse. Lecture de Ferrements, par Mamadou BA

Du monument au rituel, les poèmes funéraires d'Aimé Césaire, par Delphine RUMEAU

L'incipit du Cahier d'un retour au pays natal : Aimé Césaire porteur de paroles, par Alioune B. DIANÉ

La "grande douloureuse douceur" (E. Glissant) d'Aimé Césaire : à propos de Ferrements (1960), par Bernadette ADAMS CAILLER

ma conscience et son rythme de chair … Aimé Césaire : une poétique de la douleur, par René HÉNANE

Emplir l'espace et "avant le temps" : l'image poétique chez Aimé Césaire, par Tiphaine MALFETTES

Vérité subjective et tentation du roman dans Toussaint Louverture d'Aimé Césaire, par Florian ALIX

La fabrique de l'aube : Césaire et Kateb par Rimbaud, par Nicolas HOSSARD

DIALOGUES DES GENRES ET DES ARTS

Le corps perdu du créole chez Aimé Césaire et Derek Walcott, par Malik NOËL-FERDINAND

"Esquisses martiniquaises" du réel merveilleux caribéen : Ferrements (autour de "Statue de Lafcadio Hearn") et "Wifredo Lam" dans Moi Laminaire…, par Yolaine PARISOT

Tropiques. Le dialogue créole et écopoétique d'Aimé et Suzanne Césaire, par Anny Dominique CURTIUS

Le conte dans l'œuvre d'Aimé Césaire : le traitement de l'hypotexte lumineux, par Véronique CORINUS

Césaire et le discours sur l'art nègre, par Romuald FONKOUA

TRADUCTION ET PÉDAGOGIE

De l'intérêt et des aléas de l'édition critique de Césaire et autres poètes, par Lilyan KESTELOOT

Traduire Césaire, entre l'oral et l'écrit, d'un langage à un autre ou de la traductabilité entre deux langues sœurs et deux cultures métissées, par Lilian PESTRE de ALMEIDA

Spécificités de la traduction du Cahier d'un retour au pays natal vers l'espagnol, par Marielle AÏTA

Genèse et impact d'une traduction anglaise des Christophe de Césaire, par Jean JONASSAINT

Lire et enseigner le Cahier d'un retour au pays natal en Grande-Bretagne : un outil d'apprentissage, par Louise HARDWICK

De la destinée pédagogique d'Aimé Césaire : poétique(s) de l'engagement pour la jeunesse, par Anne SCHNEIDER

POLITIQUES DE LA LITTÉRATURE

"La fin du monde parbleu !" et le "lait jiculi" : des impératifs catégoriques, par Anne DOUAIRE-BANNY

Penser la politique avec Césaire : Décolonisation, Autonomie, Communisme, par Nick NESBITT

Césaire promesse poétique, promesse historique ? Que la poésie instaure la pleine conscience, par Jean BESSIÈRE

Guerre à la syntaxe et paix aux hommes ! Une devise poétique chez Aimé Césaire, par Clotaire SAAH NENGOU

Le défi de la décolonisation : une poétique de la parole proférée, par Mary GALLAGHER

Influence d'Aimé Césaire dans le champ littéraire francophone caribéen, par Laura CASSIN

Aimé Césaire et les liens générationnels, par Christian LAPOUSSINIÈRE

Aimé Césaire's Caribbean Crucible : La Tragédie du Roi Christophe, par Philip CRISPIN

Fanon et Glissant, deux versants du volcanique Césaire, par Kunio TSUNEKAWA

Publication 2014 : un des ouvrages


Philippe Beck, un chant objectif aujourd'hui

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


PHILIPPE BECK, UN CHANT OBJECTIF AUJOURD'HUI


Isabelle BARBÉRIS, Gérard TESSIER (dir.)


À Cerisy-la Salle, en août 2013, la décade consacrée à l'œuvre poétique de Philippe Beck a marqué, révélant la force générale d'un chant en devenir (ainsi du "Projet Merlin").
La pensée de la poésie maintenue en sa nécessité politique (Benoît Casas, Tristan Hordé), un agencement sensible s'est ouvert à l'interprétation (Tim Trzaskalik).
Des manières de lire ont approché une rédification, une réfection objective et "plus que lisible" (Jean-Luc Steinmetz), une poésie qui démontre une "confiance dans la poésie" (Gérard Tessier) et fait apparaître la matière de la langue même (Annie Guillon-Lévy, et Jean-Luc Nancy à propos de l'"Ouverture" des Chants populaires).
S'est confirmée l'hypothèse d'une poétique qui, issue des rythmes anciens, relance l'oreille expérimentalement, capte le monde et le "compromet" (Judith Balso), "clairon" plutôt que "berceuse". En l'absence si présente de Jean Bollack, qui sut voir en Beck un poète majeur, s'est peu à peu déplacée une interprétation en termes étroitement post-célaniens.
Alain Badiou a pu conditionner la réouverture d'un "Âge des poètes" au "post-célanisme conséquent" de Beck, démontrant d'ailleurs la force politique de la "fable politique" beckienne.
D'autres ont dévoilé des aspects singuliers de la poétique : le "dur" et le "rude" dans la diction (Martin Rueff), l'érudition moderne (Rémi Bouthonnier), la "décision du vers" (Stéphane Baquey), la critique du post-romantisme, les proses (Tiphaine Samoyault), l'adieu au prosimètre dans l'expression de la "Poésie-Moïse", la tradition et le renouveau du langage (Béatrice Bonhomme, Yves di Manno), la dramaturgie du poème (Isabelle Barbéris, Jérémie Majorel), le croisement des arts (Isabelle Garron, Gérard Pesson, Marcelo Jacques de Moraes), la contrainte sentimentale schillérienne (Jacques Rancière), la figure de l'impersonnage "garant" de la parole (Natacha Michel) dans la "chambre ouverte du poème" (Guillaume Artous-Bouvet), le cœur maintenu après la fin du lyrisme subjectif (Antonio Rodriguez), la figure animale, à la fois allégorique et littérale (Pierre Ouellet), "l'antipathie" (Xavier Person) dans le "système des personnages" (Paul Échinard-Garin), la méthode "didactique" du "regret du futur" après Brecht (Günter Krause)…
Les réflexions suscitées par "le geste rebelle" qui "manquait depuis les Illuminations" (Jacqueline Risset) sont désormais engagées au terrain solide, dialogique et interdisciplinaire, des chercheurs et des créateurs.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°514]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Corti

Collection : Les Essais

ISBN : 978-2-7143-1134-4

Nombre de pages : 584 p.

Prix public : 29,00 €

Année d'édition : 2014

......

Avertissement, par Isabelle BARBÉRIS & Gérard TESSIER

Ouverture, par Gérard TESSIER

Le dernier entretien, par Philippe BECK

Bateau Sobre / Bateau Ivre, par Judith BALSO

La rédification des contes dans Chants populaires de Philippe Beck, par Béatrice BONHOMME & Lucile GAUDIN-BORDES

Par métrique de rudoyant bœuf : étude pour introduire à l'art des vers de Philippe Beck, par Martin RUEFF

Atelier - Wallenstein : lecture, par Tim TRZASKALIK & Gérard TESSIER

La Lyre Dure de Philippe Beck, par Alain BADIOU

Métaphonies parmi les flots, par Rémi BOUTHONNIER

Le Principe de Merlin, par Tiphaine SAMOYAULT

Commence toujours (sur les rédifications beckiennes), par Jean-Luc NANCY [enregistrement vidéo en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

Opérateurs de souffles, par Pierre OUELLET

De la poésie au poème, par Jacques RANCIÈRE

Élans "Hé" + "Ponctualités idylliques" : conditions de lucidité poétique dans Élégies Hé, Dans de la nature, et De la Loire, par Paul ÉCHINARD-GARIN

La "cordialité sans cœur" de Philippe Beck, par Antonio RODRIGUEZ

Philippe Beck, Poésie et politique : Poésies premières, par Tristan HORDÉ

Poétique de l'antipathie ou une sympathie pour les vagues, par Xavier PERSON

Une pensée qui danse : de l'expérience du sens chez Philippe Beck, par Marcelo Jacques DE MORAES

Avec Philippe Beck : une traversée éditoriale, par Yves di MANNO

Vers une physique du poème de Philippe Beck, par Isabelle GARRON

Écrire la musique avec Philippe Beck, par Gérard PESSON

Quelques remarques induites d'un rendez-vous de la poésie avec la musique, par Philippe BECK

En guise d'allégorie (à la lecture de Philippe Beck), par Jean-Luc STEINMETZ

Interpréter du Beck, par Jérémie MAJOREL

La chambre du poème, par Guillaume ARTOUS-BOUVET

Lectures, remarques, par Benoît CASAS

La fin de l'autotélisme ou l'archet renouveleur, par Natacha MICHEL

Vers la plus grande clarté : la scène comme possible du poème ?, par Isabelle BARBÉRIS

Des poèmes re-situés : vers la popularité ou le dénouement d'un drame de l'expression ?, par Stéphane BAQUEY

Chants populaires : Brothers in Grimms, par Günter KRAUSE

L'appel de la langue chez Philippe Beck… Oui, par Annie GUILLON-LÉVY

Une saison au paradis / Dante au pays de Réden, par Jacqueline RISSET

Conclusions, avec Stéphane BAQUEY, Isabelle BARBÉRIS, Philippe BECK & Annie GUILLON-LÉVY

"Besoin physique du vers" / Une semaine à Cerisy pour "Philippe Beck, Un chant objectif aujourd'hui", par Tim TRZASKALIK

ANNEXES

Jean Bollack, préface (en allemand) à : Philippe Beck, Populäre Gesänge, Matthes & Steiz, Berlin, 2011, traduction par Tim Trzaskalik de Chants populaires, Flammarion, 2007

Bibliographie

Auteurs des études

Les discussions qui ont suivi chaque communication ont été mises en pages dans un livret au format PDF téléchargeable sur le site de l'éditeur : Livret des discussions.

La transcription de ces discussions a été opérée et vérifiée par Gérard Tessier et Isabelle Barbéris, aidés de Noémie Parant, Maxime McKinley, Neysa Barnett, Tristan Hordé, Vincent Wistrand, Alain Guillon, Guillaume Artous-Bouvet.

Publication 2014 : un des ouvrages


Écritures de soi, écritures des limites

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


ÉCRITURES DE SOI, ÉCRITURES DES LIMITES


Jean-François CHIANTARETTO (dir.)


L'écriture de soi (autobiographie, journaux intimes, autofiction, etc.) met toujours en scène une tension entre deux positions psychiques : attester d'une identité (voilà qui je suis), témoigner d'une altération (voilà qui je suis empêché d'être). L'enjeu semble la délimitation de soi, au sens d'un espace intérieur, d'un lieu singulier d'interlocution interne : entre la sculpture et la marche, la fouille et la déambulation, le récit et son impossibilité.
Une telle délimitation de soi prend une valeur spécifique lorsque l'auteur témoigne dans l'écriture d'une expérience psychique d'effraction, d'implosion ou de falsification de l'être. Il s'agit notamment des expériences traumatiques extrêmes ou des troubles ayant rendu précaire ou incertaine la construction même de l'espace psychique. Dans ces différents registres de la survivance, l'écriture de soi prend alors littéralement fonction d'une écriture des limites : l'effort de (re)construire un lieu pour soi, suffisamment vivable et vivant. Le croisement de l'écriture et de la clinique est ici nécessaire, avec des spécialistes de la littérature, des écrivains, des traducteurs et des psychanalystes.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°513]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8908-7

Nombre de pages : 446 p.

Prix public : 27,00 €

Année d'édition : 2014

......

Introduction, par Jean-François CHIANTARETTO

OUVERTURES

I. Les limites de l'écriture de soi : à propos de Kertész et Appelfeld, par Jean-François CHIANTARETTO

II. De tracés en traces, l'écriture du sens, par Ellen CORIN

III. Je suis là, la preuve, j'écris, par Jacqueline ROUSSEAU-DUJARDIN

IV. L'autobiographie en bande dessinée, par Liliane CHEILAN

V. Les aventures de David Balfour, de Stevenson, ou le lecteur sur l'île des mots, par Didier GOLDSCHMIDT

CLINIQUES

VI. Histoires de peau à l'adolescence : inscrire pour conjurer la perte, par Catherine MATHA

VII. Décentrement de soi et désir de reconstruction : écriture et traversée de la maladie grave chez les adolescents, par Chantal CLOUARD

VIII. Témoin interne du sujet, témoin interne du groupe : hypothèses issues de l'observation de l'atelier "Le Papotin", par Michael CHOCRON

IX. Écriture de soi, témoignage de l'analyse, par Ana COSTA

EXILS

X. Exil, sidération et établissement du "soi", par Georges-Arthur GOLDSCHMIDT [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

XI. Exilé dans l'exil de l'autre, par Ghyslain LÉVY

XII. Flânerie, paysage et intériorité, par Arnaud TELLIER

XIII. Écriture de l'effacement et traumatismes fantomatiques dans l'œuvre de Robert Walser, par Simone KORFF-SAUSSE

XIV. Papa Hemingway ou l'Altérité tragique de l'œuvre, par Silke SCHAUDER

IDENTITÉS

XV. "Les Ørphelins ne pleurent pas / Le soir, ils creusent", par Claude BURGELIN

XVI. Changer de personnage ? Des passions nécessaires à l'être, par Louise GRENIER

XVII. Identité et plagiat, par Mireille FOGNINI

XVIII. Peut-on écrire son autoportrait ?, par Marie JEJCIC

XIX. La fiction détective chez Conan Doyle, par Sylvain MISSONNIER

LIMITES

XX. "Affronter l'opacité" : Le paradis entre les jambes de Nicole Caligaris, par Anne ROCHE

XXI. La mélancolisation de l'écriture chez Jean Amery, par Régine WAINTRATER

XXII. L'écriture de l'inceste chez Christine Angot, par Christine DELORY-MOMBERGER

XXIII. Quand le chaos règne au dehors comme au dedans, reste la force du témoignage autofictionnel, par Isabelle SOMÉ

XXIV. "A fragmentary girl", par Françoise NEAU

Après-propos, par Janine ALTOUNIAN

Liste des auteurs

Publication 2014 : un des ouvrages


Les archives de la mise en scène. Hypermédialités du théâtre

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


LES ARCHIVES DE LA MISE EN SCÈNE

HYPERMÉDIALITÉS DU THÉÂTRE


Jean-Marc LARRUE, Giusy PISANO (dir.)


Une équipe internationale constituée de 21 chercheurs en théâtre, cinéma, divertissements populaires, littérature, médias et musique présente dans cet ouvrage les résultats de l'analyse du fonds d'archives de la ART (Association de la Régie Théâtrale). Cette vaste collection de plus de 6500 documents porte sur 2000 spectacles créés à Paris et repris en tournée — y compris en Afrique, en Europe et au Canada — entre 1850 et 1950. Créée par les praticiens de théâtre au fil des productions, ces documents d'une richesse exceptionnelle permettent aux chercheurs de pénétrer au cœur même de la fabrique du spectacle au moment où apparaît et s'impose la figure du metteur en scène. Par une approche transversale attentive aux traces et indices et dans un va-et-vient continu entre observation et conceptualisation, ils en dégagent le tableau d'une pratique théâtrale dynamique et variée qui n'hésite pas à intégrer les technologies reproductives à son arsenal créatif. Le théâtre de cette époque apparaît ainsi bien plus technologisé que l'image que nous en avons.
Organisé en quatres axes — "Esthétique et technologie du son", "Esthétiques du visuel", "Mise en scène" et "Dynamiques intermédiales", l'examen des documents rend compte de la présence sur scène de la peinture, de la scénographie, de la technologie sonore, de la musique, du chant, de la photographie, de la magie et du cinéma.
C'est cette dynamique fédératrice singulière du théâtre, considéré ici comme un hypermédia, qui est l'objet du présent ouvrage collectif, d'où son titre : Archives de la mise en scène. Hypermédialités du théâtre.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°512]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires du Septentrion

Collection : Arts du spectacle - Images et sons

ISBN : 978-2-7574-0853-7

Nombre de pages : 426 p.

Illustrations : N & B

Prix public : 26,00 €

Année d'édition : 2014

......

Introduction, par Jean-Marc LARRUE & Giusy PISANO

ESTHÉTIQUE ET TECHNOLOGIE DU SON

Pratiques du son électrique au théâtre et au cinéma, 1920-1940, par Martin BARNIER

Impact des nouvelles technologies sonores au théâtre. Disque et musique instrumentale : incidence et répertoire dans les théâtres parisiens entre 1911 et 1945, par Sylvain SAMSON

Avant Pierre Schaeffer : bruits et sons dans les mises en scène parisiennes du début du XXe siècle, par Martin LALIBERTÉ

Le son de l'automobile : évolution des techniques sonores et utilisation des sons sur la scène parisienne (1900-1940), par Delphine CHAMBOLLE

La vérité théâtrale dans les traces sonores des cahiers de régie, par Vincent DUSSAIWOIR

ESTHÉTIQUE DU VISUEL

Les formes du théâtre français de 1900 à 1950 : influences, transferts, recherches, par Chantal GUINEBAULT

L'artifice du "tableau" au théâtre : du texte à la photographie, par Carole HALIMI

La toile de fond, entre mise en scène et mise en image. La photographie de rôle par l'atelier Nadar, par Caroline CHIK

MISE EN SCÈNE

La mise en scène selon André Antoine : expérimenter dans la nuit du vivant, par Mireille LOSCO-LENA

Folies et fantaisies dans le fonds ART : des sous-genres de vaudeville ?, par Adélaïde JACQUEMARD-TRUC

Le théâtre historique et sa mise en scène d'après le fonds ART (1860-1900), par Pascale ALEXANDRE

"Choses vues" : la mise en scène des adaptations théâtrales des romans de Zola au XIXe siècle d'après les fonds de l'ART, par Geneviève DE VIVEIROS

DYNAMIQUES INTERMÉDIALES

Les dispositifs mixtes théâtre/cinéma et leur mise en scène/film, par Jean-Pierre SIROIS-TRAHAN

Visions électriques. Le renouvellement de l'expérience spectatorielle au temps de l'électrification des théâtres, par Stéphane TRALONGO

Héritages du théâtre français chez George Cukor : Paris-Broadway-Hollywood, par Marguerite CHABROL

Migrations esthétiques et techniques de l'art magique au théâtre. Le cas d'une appropriation singulière : L'Escamoteur, par Frédéric TABET

Au téléphone — une pièce d'horreur présentée au théâtre et à l'écran, par Sabine LENK & Frank KESSLER

Mises en scène et interdépendances médiatiques autour de la pièce de théâtre Sherlock Holmes, par Caroline RENOUARD

De Mélo en Mélo, par Geneviève MATHON

TÉMOIGNAGE

Le relevé de mise en scène témoin de l'évolution du théâtre, de 1950 à 2000, par Serge BOUILLON & Danielle MATHIEU-BOUILLON

Notices biographiques

Bibliographie

Index des lieux, des noms et des œuvres

Publication 2014 : un des ouvrages


L'entreprise. Point aveugle du savoir

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


L'ENTREPRISE

POINT AVEUGLE DU SAVOIR


Baudoin ROGER, Blanche SEGRESTIN, Stéphane VERNAC (dir.)


Préface d'Antoine FRÉROT


L'entreprise est au cœur d'un paradoxe qui apparaît aujourd'hui avec force. Attendue pour développer l'emploi, créer des richesses, participer au développement des territoires, elle est perçue dans le même temps comme un facteur de risques économiques, sociaux et écologiques majeurs. La crise économique que nous traversons révèle les effets "toxiques" de l'entreprise à côté de ses prétendues vertus de création.
Au cœur de ces conjonctions paradoxales, l'entreprise semble échapper à toutes les sciences, en particulier aux sciences sociales. Ce constat conduit à l’hypothèse fondatrice de cet ouvrage : la crise serait liée à une crise des représentations de l'entreprise. De façon symptomatique, l'entreprise a été réduite ces dernières années à un dispositif strictement financier, dont la finalité était de maximiser une valeur actionnariale. Une telle réduction n'a été possible qu'en raison d'une construction scientifique défaillante, sinon inexistante, de l'entreprise. D'où la nécessité de la refonder. À travers ses différentes contributions, l'ouvrage met ainsi en lumière de nouvelles façons de penser l'entreprise et sa gouvernance.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°511]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Sciences Humaines

ISBN : 978-2-36106-221-7

Nombre de pages : 344 p.

Prix public : 22,00 €

Année d'édition : 2014

......

Préface — Plaidoyer pour l'entreprise méconnue, par Antoine FRÉROT

Introduction, par Baudoin ROGER, Blanche SEGRESTIN & Stéphane VERNAC

L'ENTREPRISE, BOÎTE NOIRE DES SCIENCES SOCIALES

Le droit sans l'entreprise, par Antoine LYON-CAEN [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

Le social sans entreprise ? Pour une sociologie de l'entreprise-institution, par Denis SEGRESTIN

"Société" par nécessité, "entreprise" par convention, par Olivier FAVEREAU

L'histoire des entreprises : une nouvelle histoire ou la même histoire ?, par Patrick FRIDENSON

L'ENTREPRISE INDISCIPLINÉE : LES EFFETS D'UN VIDE THÉORIQUE

L'entreprise et l'école, par Élisabeth CHATEL

L'entreprise dans l'appareil statistique de l'État, par Michel VOLLE

Revisiter la comptabilité pour refonder l'action collective, par Marie-Andrée CARON

Les valeurs aux fondements de l'entreprise : approche juridique, par Charley HANNOUN

POUR UNE SCIENCE DE L'ENTREPRISE. ENJEUX ET RUPTURES ÉPISTÉMOLOGIQUES

La compréhension de l'entreprise entre description, théorie et norme, par Hervé DUMEZ

Naissance de l'entreprise et formes antérieures d'organisation, par Claire LEMERCIER

Vers une approche politique de l'entreprise ?, par Corinne GENDRON

L'entreprise comme création collective, une mission à réinventer, par Armand HATCHUEL

RETOUR SUR LES CATÉGORIES FONDAMENTALES DES SCIENCES HUMAINES

L'entreprise au prisme du travail, par Alexandra BIDET & Gwenaële ROT

Les ressorts territoriaux de l'activité entrepreneuriale, par Pierre-Paul ZALIO

Transformations de la figure du dirigeant, par Jean-Michel SAUSSOIS

Réinventer l'entreprise : la gestion collégiale des inconnus communs non appropriables, par Pascal LE MASSON & Benoit WEIL

VERS DE NOUVELLES GOUVERNANCES DE L'ENGAGEMENT COLLECTIF ?

Coopération ou incitation : le rôle des ordres de gouvernance dans la trajectoire de l'entreprise, par Pierre-Yves GOMEZ

Économie sociale et solidaire : une alternative ?, par Philippe FRÉMEAUX

L'entreprise hors le territoire, par Aurore CHAIGNEAU

Comment démocratiser les pouvoirs de valorisation de l'entreprise ?, par Alain LOUTE

Normer l'entreprise pour l'émanciper ? Vers de nouvelles options juridiques, par Armand HATCHUEL, Kevin LEVILLAIN & Blanche SEGRESTIN

Enseigner l'entreprise, par Olivier BASSO

Postface — La crise de l'entreprise, table ronde avec Antoine FRÉROT et Francis MER

Liste des contributeurs

Remerciements

Publication 2014 : un des ouvrages


Les pluriels de Barbara Cassin ou Le partage des équivoques

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


LES PLURIELS DE BARBARA CASSIN OU LE PARTAGE DES ÉQUIVOQUES


Philippe BÜTTGEN, Michèle GENDREAU-MASSALOUX, Xavier NORTH (dir.)


Barbara Cassin, philologue et philosophe, depuis ses premiers travaux sur la sophistique interroge la force active du langage, le nôtre en notre temps, mais aussi celui des autres, qu'il nous faut comprendre et traduire.
C'est cette force agissante qui nous met en mesure d'entendre les anciens, de penser les rapports d'une discipline académique, la philosophie, avec d'autres comme la poésie, la fiction, les arts visuels et plastiques ; avec le politique aussi, comme en témoigne la mise en place des commissions "Vérité et réconciliation". Et en chacun de nous le langage agit, il est à la fois le matériau et le remède de la psychanalyse.
Avec le Vocabulaire européen des philosophies, Dictionnaire des Intraduisibles (2004), dont de nombreuses traductions sont en cours, elle nous aide à penser la diversité des langues et des cultures, et voici que se dessinent ici de manière lisible les nouveaux contours d'une communauté philosophique mondiale.
Face à l'universel et au lieu de l'unicité de la Vérité majuscule, que serait un relativisme conséquent du "plus vrai pour" ? Quelles pratiques de plus d'un livre, quelles pratiques de plus d'une langue faut-il pour penser jusqu'au bout le paradigme de la traduction, et rendre l'Europe, le monde, plus habitables ?


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2012) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°510]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Le Bord de l'eau

Collection : Psychanalyse, Sciences Sociales et Politique

ISBN : 978-2-35687-351-4

Nombre de pages : 280 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 24,00 €

Année d'édition : 2014

......

Présentation, par Philippe BÜTTGEN, Michèle GENDREAU-MASSALOUX & Xavier NORTH

Barbara C (comme Cassin ou Cerisy, ou Barbara c'est…, ou Barbara s'est… ou Barbara sait), un chemin vers l'événement, par Michèle GENDREAU-MASSALOUX

PREMIÈRE PARTIE
ENTRE LES TERRITOIRES : LES EFFETS DE LA SOPHISTIQUE

Éloge de Barbara Cassin, par Alain BADIOU

Dialogue contre traité, par Monique DIXSAUT

Bien faire parler les mots, par Anka VASILIU

De Freud à Lacan : le plus sophiste des deux n'est pas celui qu'on pense !, par Roland GORI

"L'écart est une opération". Du champ du signe en barbara, par Éric ALLIEZ

"Mais s'il y en a" : Helen, and Helen Again, par Penelope L. DEUTSCHER

Éthique et politique : enjeux et limites d'une ligne de partage, par Marc CRÉPON

Assez, assez de vérité, par Jacques LEZRA

La disjonction, par Michel DEGUY

Penser par le milieu, cultiver l'équivocation, par Vinciane DESPRET

DEUXIÈME PARTIE
ENTRE LES LANGUES : LA TRADUCTION À L'ŒUVRE

Une géopolitique des langues, par Konstantin SIGOV

L'instance de la lettre, par Étienne BALIBAR

Cassin, philosophe de l'intraduisible, par Emily APTER

Une langue à toutes fins, par Georges-Arthur GOLDSCHMIDT

Qu'appelle-t-on traduire ?, par Ana Lucia M. DE OLIVEIRA

Tupi or not Tupi, par Maria Cristina FRANCO FERRAZ

Langues et Sexes : un autre regard sur la puissance et la différence, par Nicole DEWANDRE

La poétique des intraduisibles, par Fernando SANTORO

L'universel latéral comme traduction, par Souleymane Bachir DIAGNE

Relativité — Relativisme — Équivalence, par Françoise BALIBAR

Table des contributeurs

Publication 2014 : un des ouvrages


Jude Stéfan, le festoyant français

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


JUDE STÉFAN, LE FESTOYANT FRANÇAIS


Béatrice BONHOMME, Tristan HORDÉ (dir.)


Une semaine à Cerisy autour des livres de Jude Stéfan, en sa présence, a permis une riche exploration de poésies et de proses publiées depuis 1967. La variété des communications, d'universitaires souvent engagés dans la création (écriture, peinture), éclaire bien des aspects d'une œuvre singulière aux formes multiples (poèmes, nouvelles, essais, dialogues, journal). Cette œuvre, si complexe soit-elle, renouvelle le lyrisme et illustre à sa manière ces vers d'un des derniers recueils : "le crâne de vanité repose / sur mes livres inertes" (Que ne suis-je Catulle, 2010). Des inédits ouvrent les actes de ce colloque inventif.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2012) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°509]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Honoré Champion

Collection : Poétiques et Esthétiques XXe-XXIe siècles, n°22

ISBN : 978-2-7453-2787-1

Nombre de pages : 312 p.

Prix public : 55,00 €

Année d'édition : 2014

......

Préface, par Béatrice BONHOMME & Tristan HORDÉ

Inédits, par Jude STÉFAN

Le poème d'amour : blason d'un corps écartelé, par Michel SICARD

Lettre à Jude Stéfan (autour de Lettres tombales et de Lettre à une morte), par Noémie PARANT

Les douces dures sœurs stéfaniennes : étude sur La Vieille Parque, par Béatrice BONHOMME

Trop de rose dans la prose, par Catherine SOULIER

Jeux des formes dans la poésie de Jude Stéfan, par Tristan HORDÉ

Une poétique de sutures, rhapsodie stéfanienne, par Jean-Luc PESTEL

Jude Stéfan "tour à tour et pluriellement". Fragment pour un autoportrait Faux journal (1986), Senilia (1994), Silles (1997), Le Sillographe (2004), par Renée VENTRESQUE

Hiéroglyphe des différences (explication de texte), par Christian PRIGENT

Jude Stéfan, un Catulle moderne ?, par Bénédicte GORRILLOT

Un lecteur contemporain, par Yves DI MANNO

Stéfan ou la gnose ambivalente : le destin de la virtuosité entre La Fontaine et Celan, par Philippe BECK

Les "larmes de rire" de Jude Stéfan et des poètes métaphysiques anglais, par Caroline ANDRIOT-SAILLANT

Jude Stéfan : écrire malgré tout (ou rien, c'est selon), par Jean-Luc DESPAX

Le désastre et la grâce (sur Les États du corps de Jude Stéfan), par Chantal LAPEYRE-DEMAISON

"Glanures — ou ce que l'on a récolté d'une année". Déclinaisons du journal personnel selon Jude Stéfan, par Marie-Françoise LEMONNIER-DELPY

L'enfance dans les textes de Jude Stéfan : la grande absente ?, par Étienne FAURE

Le peintre de son poème, par Samuel MACAIGNE

"Poème / momie de l'énigme" : lecture et lisibilité dans "l'apoétique" stéfanienne, par Aurélie LOISELEUR

Stéfan contre-lyrique, par Jean-Claude PINSON

Jude Stéfan : l'unité du disparate ou les chemins de la généalogie, par Philippe DI MEO

Bibliographie

Index

Présentation des auteurs

Table des matières

Publication 2014 : un des ouvrages


Renouveau des jardins : clés pour un monde durable ?

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


RENOUVEAU DES JARDINS : CLÉS POUR UN MONDE DURABLE ?


Sylvain ALLEMAND, Edith HEURGON, Sophie de PAILLETTE (dir.)


Préface d'Erik ORSENNA


Postface de Gilles CÉMENT


Ces dernières années ont vu un renouveau des jardins de toutes sortes (familiaux et collectifs, partagés, potagers, d'agrément ou paysagers, petits et grands, connus ou anonymes) à travers de nouvelles pratiques, manifestations et publications.
Et si ce renouveau était une réponse aux crises économique, sociale et environnementale qu'affrontent les sociétés contemporaines ?
Et si les jardins, en s'imposant comme le lieu d'apprentissage d'un nouveau rapport au temps, à la nature, aux autres, nous préparaient à un monde durable ?
Telles sont les hypothèses que le présent ouvrage se propose d'exposer à partir des conférences et des témoignages recueillis au cours d'un colloque organisé en août 2012 au Centre culturel international de Cerisy.
Un colloque atypique par sa durée (une dizaine de jours, dans l'esprit des Décades de Pontigny), son approche (la prospective du présent) et sa riche programmation (communications, tables rondes, mais aussi visites, scénographies créatives et synthèse en forme de jardin utopique).
Par son ample iconographie et son format, le présent livre a été conçu à son image. Soucieux d'articuler expertises scientifiques, savoirs professionnels ou amateurs, et expériences sensibles, il offre les contributions d'universitaires, mais aussi de praticiens, de professionnels et d'artistes.
On peut le lire en butinant ou en suivant le sommaire, lequel progresse, à partir de mises en perspective historico-culturelles et de l'examen des tendances actuelles, vers une démarche de prospective visant à co-construire, grâce aux compétences jardinières, un nouvel art de vivre ensemble durable et solidaire.
Un livre-jardin, en somme, et, de surcroît, en mouvement.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2012) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°508]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8785-4

Nombre de pages : 284 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 26,00 €

Année d'édition : 2014

......

Préface, par Erik ORSENNA

Présentation, par Sylvain ALLEMAND, Edith HEURGON & Sophie de PAILLETTE

INTRODUCTION

Mais pourquoi un colloque sur les jardins ?, par Sylvain ALLEMAND

Enquête impromptue, par Sophie de PAILLETTE

Les jardins au cœur des défis contemporains. Essai de prospective jardinière, par Edith HEURGON

I. APPROCHES HISTORICO-CULTURELLES

Cura ou l'éthique du jardinier : souci et soin de soi, des autres et du monde. Une lecture de Jardins de Robert Harrison, par Florence NAUGRETTE [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

Les jardins et leurs représentations dans l'histoire, par Pierre BOUET

Les jardins dans l'univers médiéval, par Bernard BECK

Les jardins de la Renaissance : espace utopique de conversation, d'enseignement et de poésie, par Philiep BOSSIER

De cosmologie en paysage, la naissance du jardin de lettré en Chine, par Augustin BERQUE

Le jardin persan, du paradis privé à l'espace de liberté, par Mina SAÏDI-SHAROUZ

II. NOUVELLES TENDANCES, NOUVEAUX MARCHÉS

L'amour de la nature et la sociabilité du jardin, par Jean VIARD

Une si longue absence, par Stéphane MARIE

L'Observatoire des Tendances du Jardin, par Dany SAUTOT

Le marché du jardinage, par Michel CONTE

Les nouveaux visiteurs de jardins, par Vincent DELAITRE

Jardins contemporains : les nouvelles tendances, par Chantal COLLEU-DUMOND

III. NOUVELLES CONCEPTIONS

"Je t'aime… moi non plus". Vision gainsbourgeoise du jardin par le design, par Marie-Haude CARAËS & Chloé HEYRAUD

Potagers de France. L'avenir des jardins nourriciers, par Antoine JACOBSOHN, avec la participation de Daniela VUERICH

Le "jardin en mouvement". Lecture du concept de Gilles Clément, au travers de la pratique de l'agence Paysages, par François‑Xavier MOUSQUET

Du "jardin en mouvement" et de l'application du concept, par Hélène FORÊT

Penser le jardinier-créateur. Vers une caractérisation d'un projet de conception singulier, par Mathias BÉJEAN

Un jardin de sons et de lumières au service du développement territorial, par Isabelle DEPRET-BIXIO

IV. LES JARDINS ENTRE VILLES ET CAMPAGNES

Le jardin, parure de la ville, par Paul CLAVAL

"La ville fertile", par Michel AUDOUY

Le jardin en ville, un nouvel acteur de l'urbanisme durable, par Éric LESUEUR

J'ai suivi les nuages… Ou comment l'évaporation motrice conduit à l'esprit jardinier, par Jean-Luc BRISSON

Cités végétales, cités du futur, par Luc SCHUITEN

"Je jardine ma ville", par Sylvie CACHIN

Fleurir au jardin, reflets d'une société, par Martine BERGUES

La "guérilla jardinière", un récit montréalais. Autour du film documentaire Jardiniers clandestins, par Mélanie PITTELOUD

Former au jardin du futur, par Renaud PAQUE

V. POUR UN NOUVEL ART DE VIVRE PLUS SOLIDAIRE

Droit au jardin !, par Michel RACINE & Béatrice SAUREL

Bien vieillir dans le Mortainais avec la "chaîne des jardins", par Edith HEURGON, avec la participation de Francine MACÉ

Les jardins familiaux et collectifs, d'hier et d'aujourd’hui, par Jérôme CLÉMENT
Discussion animée par Sylvain ALLEMAND, avec Julie ANDRIEU, Etienne BOYER, Sylvie CACHIN, Soazig DEFAULT, Marion ERNWEIN, Max FAUCHERRE, Jean-Guy HENCKEL, Sophie de PAILLETTE et Michel RACINE

Les Jardins de Cocagne, acteurs de la réconciliation, par Jean-Guy HENCKEL
Discussion animée par Sylvain ALLEMAND, avec Julie ANDRIEU, Isabelle AZÉMA, Marion ERNWEIN, Pierre-François GORSE, Edith HEURGON et Odile JACQUEMIN

Des jardins en forme d'AMAP : une mise en perspective historique, par Magali ZIMMER

VI. EXPÉRIENCES BUISSONNIÈRES

Genèse d'un potager anti-crise, par Rodolphe GROSLÉZIAT
Discussion animée par Sylvain ALLEMAND, avec Etienne BOYER, Bente CHRISTENSEN, Soazig DEFAULT, Marion ERNWEIN, Pierre-François GORSE, Rodolphe GROSLÉZIAT, Odile JACQUEMIN, Frédérique SAINCT, Béatrice SAUREL et Daniela VUERICH

Témoignages de jardiniers amateurs : Francette VERNILLAT, Peter WOLRICH et Pierre-François GORSE
Discussion animée par Sylvain ALLEMAND, avec Augustin BERQUE, Philiep BOSSIER, Paul CLAVAL, Bente CHRISTENSEN, Marion ERNWEIN, Edith HEURGON, Odile JACQUEMIN, Nicole MATHIEU et Mina SAÏDI-SHAROUZ

Visites de jardins, rencontres de jardiniers, par Sylvain ALLEMAND & Edith HEURGON

"Ceris' sur le gâteau", par Soazig DEFAULT, Laurence GARFIELD et Etienne BOYER, avec Sophie de PAILLETTE

VII. LE JARDIN UTOPIQUE DU XXIe SIÈCLE

Les Jardiniers du Futur, par Sophie de PAILLETTE

Le jardin utopique au XXIe siècle, par Rogalflocé GISAJO JULÉSUMA, avec Justine ANDRIEU, Anne-Cécile DANIEL, Marion ERNWEIN, Suzanne FÉRET, Léa HAVARD, Florian LEHMANN, Johan NEVEU, Romain RIOULT, Saphia TAOUJI, Galla VALLÉE et Gilles ZAMO

Conclusion… Table ronde animée par Edith HEURGON, avec Jean-Baptiste de FOUCAULD, Claude HALBECQ, Bernard HUBERT, Renaud PAQUE et Vincent PIVETEAU, ainsi que Mathias BÉJEAN, Etienne BOYER, Bente CHRISTENSEN, Marion ERNWEIN, Nicole MATHIEU et Sophie de PAILLETTE

Postface. Ré-inventer l'art des échanges, par Gilles CLÉMENT

Bibliographie

Crédits photographies

Publication 2014 : un des ouvrages


Documents, textes, œuvres. Perspectives sémiotiques

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


DOCUMENTS, TEXTES, ŒUVRES

PERSPECTIVES SÉMIOTIQUES


Driss ABLALI, Sémir BADIR, Dominique DUCARD (dir.)


Sous la triade Documents, Textes, Œuvres sont rassemblées des contributions qui entrent en dialogue avec les travaux de François Rastier, pour qui articuler les trois termes de la triade c'est réunifier la philologie, la linguistique et l'herméneutique et ne pas séparer les questions d'interprétation des questions formelles et matérielles, sans omettre la question des valeurs, esthétiques et éthiques. Chaque auteur se réfère, directement ou indirectement, à une réflexion théorique majeure dont les applications, les incidences et les enjeux se montrent à travers la diversité des objets d'étude.
Ni bilan, ni hommage académique, cet ouvrage dégage de nouvelles perspectives de recherche, à l'heure des corpus et du numérique, ceci dans les directions signalées par les titres des quatre parties qui organisent l'ensemble : Caractérisation, instrumentalisation, données textuelles ; Styles, genres, corpus ; Régimes de l'interprétation ; Sémiosis et complexité textuelles.
Le projet d'intégrer la sémantique des textes à une sémiotique des cultures trouve ici toute sa portée méthodologique et épistémologique, il intéresse l'ensemble des sciences humaines et sociales dans leurs pratiques interprétatives. Il en appelle aussi à une déontologie de la recherche.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2012) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°507]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Rivages linguistiques

ISBN : 978-2-7535-3492-6

Nombre de pages : 460 p.

Prix public : 22,00 €

Année d'édition : 2014

......

Introduction, par Driss ABLALI, Sémir BADIR & Dominique DUCARD

OUVERTURE

La sémiotique des textes, du document à l'œuvre, par François RASTIER [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

PREMIÈRE PARTIE
CARACTÉRISATION, INSTRUMENTALISATION, DONNÉES TEXTUELLES

Caractérisation quantitative de textes. Application à l'oral représenté, en diachronie, par Denise MALRIEU & Bénédicte PINCEMIN

Théories de la fréquence linguistique et interprétations des faits quantitatifs en linguistique, par Sylvain LOISEAU

Sémantique textuelle et TAL : un exemple d'application à l'analyse des sentiments, par Egle EENSOO & Mathieu VALETTE

Instrumenter l'interprétation en veille documentaire, par Pierre BEUST

Traces et parcours : un test d'interprétation sous contraintes, par Maryvonne HOLZEM

DEUXIÈME PARTIE
STYLES, GENRES, CORPUS

Corrélats génériques et interprétation. Le cas des éditos dans la presse quotidienne, par Driss ABLALI

Comment se constituent les genres à l'ère du texte numérique ?, par Valérie BEAUDOUIN

Du genre au style : la hiérarchie des composantes textuelles dans le blog L'autofictif de Chevillard, par Nicolas COUÉGNAS & François LAURENT

Approche sémantique d'un genre littéraire : le témoignage, par Charlotte LACOSTE

Du corpus au genre : l'exemple de linguistique, par Céline POUDAT

TROISIÈME PARTIE
RÉGIMES DE L'INTERPRÉTATION

Régimes de l'interprétation et traduction, par Françoise CANON-ROGER

Tours et détours de l'interprétation : "The Garden-Party" de Katherine Mansfield, par Christine CHOLLIER

Le voyage en poésie — Analyse thématique de Heredia et Baudelaire, par Thierry MÉZAILLE

Le rivage de la mer ou la ligne des brisants ? Vie et mort du lexème grec ἡ ῥηγμίν, par Julie SORBA

L'affaire de la bactérie tueuse : un polar sanitaire sur fond de crise diplomatique, par Carine DUTEIL-MOUGEL

Sémantique des sites web de restaurants : exemples d'analyse de productions polysémiotiques, par Éric TRUDEL

QUATRIÈME PARTIE
SÉMIOSIS ET COMPLEXITÉ TEXTUELLES

La syntaxe, c'est de la sémantique, par Pascal VAILLANT

Sémantique, texte et nom propre, par Jean-Louis VAXELAIRE

Sémiotique interprétative des créations lexicales, par Christophe GÉRARD

Sémiosis textuelle, stratification du champ attentionnel et déstratification des plans du langage, par Régis MISSIRE

Sémiosis textuelle et mathématiques, par Alain HERREMAN

Vers une sémiotique diachronique et contrastive des cultures. Le "Moyen-Âge" aujourd'hui, par Astrid GUILLAUME

Martin Heidegger et la destruction du monde de la culture, par Gaëtan PÉGNY

La notion saussurienne d'institution sociale. Des théories linguistiques à la sémiotique des cultures, par Rossana DE ANGELIS

ANNEXE

La sémantique interprétative et les textes, par François RASTIER

Publication 2014 : un des ouvrages


Annie Ernaux : Le Temps et la Mémoire

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


ANNIE ERNAUX : LE TEMPS ET LA MÉMOIRE


Francine BEST, Bruno BLANCKEMAN, Francine DUGAST-PORTES (dir.)


Avec la participation d'Annie ERNAUX


Cet ouvrage est issu du colloque de Cerisy qui s'est déroulé autour d'Annie Ernaux en 2012 et a rassemblé des chercheurs internationaux issus de divers champs disciplinaires. Chaque article est suivi d'un texte de l'auteure et d'une discussion critique, ce qui donne à l'ensemble l'allure d'une libre conversation.
Le temps et la mémoire constituent les deux fils conducteurs de l'ouvrage. Ils sont abordés selon plusieurs problématiques : les évolutions des groupes sociaux, la question de l'humiliation et les problèmes de hiérarchies culturelles, ou encore la constitution d'une mémoire des femmes. Écrire, pour Annie Ernaux, c'est tenter de saisir les multiples dimensions du réel en conjuguant la pression de l'Histoire et la puissance de la mémoire dans la restitution de la vie collective, comme dans celle de la vie intime.
Renouvelant l'approche de l'œuvre par une attention apportée au travail de l'écriture, parfois occulté au profit de la seule dimension sociologique, ce livre permet d'en mesurer toute la richesse et la puissance.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2012) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°506]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Stock

Collection : Essais - Documents

ISBN : 978-2-234-07821-5

Nombre de pages : 488 p.

Prix public : 23,00 €

Année d'édition : 2014

......

Préface, par Francine BEST, Bruno BLANCKEMAN, Francine DUGAST-PORTES & Annie ERNAUX

I. L'ŒUVRE EN SON TEMPS, LE TEMPS DE L'ŒUVRE

Annie Ernaux, historicité d'une œuvre, par Dominique VIART

Annie Ernaux : une écriture palimpseste ? Inscriptions, effacements et possibilités de réinvention dans son œuvre, par Élise HUGUENY-LÉGER

Les années, livre-somme retissant les fils de l'œuvre, par Aurélie ADLER

Expérience et mémoire du quotidien, par Florence BOUCHY

Les lieux dans les romans d'Annie Ernaux ou "Sauver sa circonstance (ce qui a toujours été autour d'elle, continuellement)", par Michèle TOURET

Pulsations de la ville nouvelle : le temps des espaces marchands, par Pierre-Louis FORT

II. MÉMOIRE / HISTOIRE / TRAJECTOIRES

Le temps qui vient, qui passe — et ce qu'il en reste dans Les années, par Judith LYON-CAEN

Les années : entre mémoire et histoire, genèse d'une forme, par Yvon INIZAN

La guerre d'Algérie, le silence et l'oubli, par Francine BEST

Voix des humbles, fierté des humiliés, par Jacques LECARME

La "mémoire humiliée" et sa narration : Annie Ernaux et la "communauté" internationale des transfuges de classe, par Lyn THOMAS

Les années, ou les Mémoires du dehors, par Fabrice THUMEREL

Annie Ernaux, sociologue de son temps, par Christian BAUDELOT

III. L'INTIME, ENTRE ÉVIDENCES ET RÉTICENCES

Le temps et la passion dans Passion simple et Se perdre, par Alain SCHAFFNER

Se perdre : un roman russe ?, par Nathalie FROLOFF

"Anatomies de la mélancolie" : Les armoires vides d'Annie Ernaux et Les Exclus d'Elfriede Jelinek, par Robert I. KAHN

L'autre fille : "Tu es morte pour que j'écrive…", par Françoise SIMONET-TENANT

Le tombeau de la sœur : récit et réconciliation dans L'autre fille, par Barbara HAVERCROFT

Création, procréation dans l'œuvre d'Annie Ernaux, par Tiphaine SAMOYAULT

IV. RÉSONANCES ET MÉDIATIONS

Bien vu, mal dit : la littérature selon Annie Ernaux, par Thomas HUNKELER

"Une phrase pour soi" : mémoire anaphorique et autorité pronominale (dans Les années d'Annie Ernaux), par Emmanuel BOUJU

Ce que l'œuvre d'Annie Ernaux peut apporter pour la réflexion sur l'école aujourd'hui, par Jean-Michel ZAKHARTCHOUK

De Birthday au photojournal, l'expérience des images pour remonter la mémoire, par Isabelle ROUSSEL-GILLET

La chanson, les chansons, par Bruno BLANCKEMAN [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

Voix croisées autour d'Annie Ernaux (2008-2012), par Francine DUGAST-PORTES

Notices bio-bibliographiques