Publication 2014 : un des ouvrages


ÉCRITURES DE SOI, ÉCRITURES DES LIMITES


Jean-François CHIANTARETTO (dir.)


L'écriture de soi (autobiographie, journaux intimes, autofiction, etc.) met toujours en scène une tension entre deux positions psychiques : attester d'une identité (voilà qui je suis), témoigner d'une altération (voilà qui je suis empêché d'être). L'enjeu semble la délimitation de soi, au sens d'un espace intérieur, d'un lieu singulier d'interlocution interne : entre la sculpture et la marche, la fouille et la déambulation, le récit et son impossibilité.
Une telle délimitation de soi prend une valeur spécifique lorsque l'auteur témoigne dans l'écriture d'une expérience psychique d'effraction, d'implosion ou de falsification de l'être. Il s'agit notamment des expériences traumatiques extrêmes ou des troubles ayant rendu précaire ou incertaine la construction même de l'espace psychique. Dans ces différents registres de la survivance, l'écriture de soi prend alors littéralement fonction d'une écriture des limites : l'effort de (re)construire un lieu pour soi, suffisamment vivable et vivant. Le croisement de l'écriture et de la clinique est ici nécessaire, avec des spécialistes de la littérature, des écrivains, des traducteurs et des psychanalystes.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°513]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8908-7

Nombre de pages : 446 p.

Prix public : 27,00 €

Année d'édition : 2014

Autobiographie, Autofiction, Chiantaretto (Jean-François), Conan Doyle (Arthur), Écriture de Soi, Goldsmith (Georges-Arthur), Hemingway (Ernest), Identité, Psychanalyse, Stevenson (Robert-Louis)

Introduction, par Jean-François CHIANTARETTO

OUVERTURES

I. Les limites de l'écriture de soi : à propos de Kertész et Appelfeld, par Jean-François CHIANTARETTO

II. De tracés en traces, l'écriture du sens, par Ellen CORIN

III. Je suis là, la preuve, j'écris, par Jacqueline ROUSSEAU-DUJARDIN

IV. L'autobiographie en bande dessinée, par Liliane CHEILAN

V. Les aventures de David Balfour, de Stevenson, ou le lecteur sur l'île des mots, par Didier GOLDSCHMIDT

CLINIQUES

VI. Histoires de peau à l'adolescence : inscrire pour conjurer la perte, par Catherine MATHA

VII. Décentrement de soi et désir de reconstruction : écriture et traversée de la maladie grave chez les adolescents, par Chantal CLOUARD

VIII. Témoin interne du sujet, témoin interne du groupe : hypothèses issues de l'observation de l'atelier "Le Papotin", par Michael CHOCRON

IX. Écriture de soi, témoignage de l'analyse, par Ana COSTA

EXILS

X. Exil, sidération et établissement du "soi", par Georges-Arthur GOLDSCHMIDT [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

XI. Exilé dans l'exil de l'autre, par Ghyslain LÉVY

XII. Flânerie, paysage et intériorité, par Arnaud TELLIER

XIII. Écriture de l'effacement et traumatismes fantomatiques dans l'œuvre de Robert Walser, par Simone KORFF-SAUSSE

XIV. Papa Hemingway ou l'Altérité tragique de l'œuvre, par Silke SCHAUDER

IDENTITÉS

XV. "Les Ørphelins ne pleurent pas / Le soir, ils creusent", par Claude BURGELIN

XVI. Changer de personnage ? Des passions nécessaires à l'être, par Louise GRENIER

XVII. Identité et plagiat, par Mireille FOGNINI

XVIII. Peut-on écrire son autoportrait ?, par Marie JEJCIC

XIX. La fiction détective chez Conan Doyle, par Sylvain MISSONNIER

LIMITES

XX. "Affronter l'opacité" : Le paradis entre les jambes de Nicole Caligaris, par Anne ROCHE

XXI. La mélancolisation de l'écriture chez Jean Amery, par Régine WAINTRATER

XXII. L'écriture de l'inceste chez Christine Angot, par Christine DELORY-MOMBERGER

XXIII. Quand le chaos règne au dehors comme au dedans, reste la force du témoignage autofictionnel, par Isabelle SOMÉ

XXIV. "A fragmentary girl", par Françoise NEAU

Après-propos, par Janine ALTOUNIAN

Liste des auteurs