À CERISY, UN FOYER DE CRÉATION ET D'ÉCHANGES

( 13 - 28 JUILLET 2020 )



Une formule unique
offrant aux écrivains, artistes et chercheurs
qui œuvrent à un projet personnel,
de prendre le temps de "penser avec ensemble".


La bibliothèque de Pontigny

"La bibliothèque de Pontigny"

La bibliothèque de Cerisy

"La bibliothèque de Cerisy"



Le foyer, héritage de Pontigny-Cerisy

Si Pontigny s'est illustrée par ses décades littéraires, philosophiques et socio-politiques, l'abbaye bourguignonne offrait aussi à "ceux, Provinciaux ou Parisiens, chez qui les besoins d'esprit sont des besoins ; à ceux, Parisiens ou Provinciaux, qui ne s'accommodent ni de la solitude absolue, sans renouvellement, ni des frottements usants de la vie urbaine" (Entretiens d'été de l'Abbaye de Pontigny, août-septembre 1910, Paul Desjardins) un foyer où se retirer pour penser.

Là, les écrivains venaient travailler, "chacun en sa chacunière", tout en ayant la possibilité d'échanger lors des repas, des promenades sous la charmille ou encore des soirées. Paul Desjardins l'écrivait, "il faut du temps, un peu de temps, un temps que le métier n'accorde pas, un temps qu'on n'a pas dans les villes. Il faut une allée de jardin où l'on marche de compagnie, dans le silence qui clôt une journée riche en compréhension".

Le Sentiment de la Justice (Pontigny, 1910)

"Le Sentiment de la Justice (Pontigny, 1910)"

Dans la seconde moitié du XXe siècle, Cerisy, à son tour, a accueilli des écrivains, artistes et chercheurs venus, parfois accompagnés de leurs familles, profiter du calme du château normand. C'est ainsi, par exemple, qu'Eugène Ionesco a écrit Amédée ou comment s'en débarrasser et Jacques ou la soumission. Cerisy a aussi inspiré l'écrivain et essayiste Albert Memmi, les sociologues Michel Crozier et Alain Touraine ou encore le musicien André Boucourechliev.

Aujourd'hui, l'association des Amis de Pontigny-Cerisy souhaite, en réponse à une demande formulée par plusieurs de ses membres et à une période de forte incertitude, renouer avec cet héritage.


Les bienfaits d'un temps d'échange collectif sur les projets individuels

La journée est libre, pour permettre à chacun de se consacrer pleinement à son projet personnel. À ce dernier, Cerisy propose d'apporter ce qui fait sa force et son exception grâce au génie du lieu et à l'accueil qui y est consenti : l'intelligence collective. Ainsi, chaque semaine peut faire l'objet d'une thématique littéraire ou artistique, ou encore d'une réflexion philosophique ou prospective, déclinée sous la forme d'un temps de partage quotidien à définir ensemble, qui reste toutefois facultatif.

Theatre - Auguste Dorchain (Cerisy, 1961)

"Montage de la soirée théâtrale d'Auguste Dorchain (Cerisy, 1961)"

Que l'on se retrouve pour un atelier d'écriture au grenier, un moment de lecture dans la bibliothèque, une discussion au salon ou encore une expérience artistique dans le parc, à chacun de contribuer, mais aussi de recevoir, ce qui peut l'aider à progresser dans son projet. L'on pourrait aussi imaginer un temps de partage, de lecture ou de présentation des travaux en cours lors de soirées communes. Le week-end, est proposée une visite (maison d'artiste, lieu historique, exposition), une balade littéraire dans la nature ou bien une rencontre dans la région, toujours en lien si possible avec la thématique choisie.

Un temps hebdomadaire est enfin consacré à une discussion autour des diverses expériences d'écriture et de création vécues à Cerisy afin de réfléchir ensemble à la meilleure formule à proposer à l'avenir, dans le but de soutenir la création littéraire et artistique mais aussi la recherche scientifique, par la co-construction d'un foyer de création et d'échanges aux conditions d'accueil satisfaisantes

Les activités proposées ci-dessus n'obligent personne. Le seul horaire à respecter reste celui des repas, pris en commun, que les nécessités du service forcent à maintenir uniforme.


Cerisy, un espace-lieu d'exception et des moyens pour stimuler l'invention

Les repas, soirées et promenades diverses offrent la possibilité d'échanger avec les écrivains, artistes et chercheurs présents, mais aussi de rencontrer les participants des colloques qui, éventuellement, se tiennent en parallèle.

Libre à chacun de proposer à d'autres des moments conviviaux en dehors des activités proposées par l'équipe de Cerisy, qui se fait un plaisir d'accompagner au mieux les initiatives individuelles et collectives (partager un temps de lecture dans l'Orangerie, monter une soirée théâtre au grenier ou une exposition commune dans l'étable, organiser un tournoi de ping-pong ou une soirée dansante dans les caves, débattre autour d'un film dans la salle de la Laiterie…).

Le Château de Cerisy-la-Salle (2017)

Les personnes accueillies peuvent profiter de tous les espaces du château ainsi que de l'ensemble du parc. Elles ont notamment accès à la bibliothèque, qui compte près de 25 000 ouvrages, et aux plus de 600 actes de colloques de Cerisy. Dix colloques et un atelier, aux thématiques et problématiques diverses, ont lieu à Cerisy entre le 1er juillet et le 27 août 2020 : les écrivains, artistes et chercheurs ont la possibilité d'assister aux séances qui les intéressent. Un accès wifi est proposé dans le bâtiment de la ferme, où un ordinateur fixe est par ailleurs mis à disposition.

Outre le château et son parc, les environs de Cerisy sont propices au ressourcement et à l'enrichissement personnel et social : la mer est à une vingtaine de kilomètres, tandis que de nombreux chemins de randonnée sillonnent le territoire. De plus, le patrimoine culturel et historique du département de la Manche est d'une grande richesse.