Foyer de création et d'échanges 2021


Une formule unique
proposant aux écrivains, artistes et chercheurs
qui œuvrent à un projet personnel,
de prendre le temps de "penser avec ensemble".


USAGES CONTEMPORAINS DU RÊVE

Thématique de réflexion collective proposée par
Alain Kaufmann (directeur du ColLaboratoire de l'université de Lausanne)
Philip Clark (philosophe et entrepreneur)

Le bon déroulement et l'accompagnement de l'ensemble du Foyer
ont été assurés par Sylvain Allemand, Edith Heurgon et Nada Essid


DU LUNDI 2 AOÛT AU MERCREDI 18 AOÛT 2021


Étonnement et insatisfaction face aux usages du rêve

La thématique proposée pour l'édition 2021 porte sur les usages contemporains du rêve. Elle résulte d'un étonnement et d'une insatisfaction : le réflexe qui amène à privilégier, face au rêve, une réponse en termes interprétatifs ; comme si le seul usage de celui-ci était de constituer un matériau à interpréter selon une clé plus ou moins rigide, qu'elle soit psychologique, prémonitoire, existentielle, symbolique ou même biologique. Cette perplexité face à ce qui semble une réduction, par rapport à la variété des usages possibles dont attestent l'histoire et l'anthropologie du rêve, ajoutée à la création récente de "banques du rêves", conduit à cette proposition.

La spécificité de ce projet est de proposer aux résidents du Foyer, qui souhaitent contribuer à cette œuvre collective, un espace où l'on prend le temps de la rencontre et de la coopération : un laboratoire des usages contemporains du rêve.


Laboratoire des usages contemporains du rêve

Il s'agit d'ouvrir un espace d'expérimentation de nos rapports aux rêves de façon à dépasser la coupure largement instituée entre vie nocturne et vie diurne. Ce dispositif, dans la mesure où il souhaite couvrir l'ensemble des approches et des pratiques du rêve, devrait intéresser les résidents du Foyer qui œuvrent dans divers domaines artistiques et scientifiques. L'originalité de ce projet tient à l'invention d'un laboratoire délocalisé et incorporé avec autant de têtes, de lieux d'expérimentation et de rêveurs-chercheurs. Il est en outre souhaité que ses travaux se prolongent au-delà du Foyer en utilisant les ressources du numérique. Il s'agit d'un pari à long terme sur la création d'un "observatoire coopératif du rêve contemporain" qui réunirait des communautés de rêveurs (artistes, chercheurs et citoyens concernés) autour de pratiques variées (sociologie publique, histoire publique, recherche-création, thérapies, travail social…). Il peut aussi intéresser des personnes qui travaillent dans le domaine de la biologie du rêve, de la médecine ou des neurosciences.

Ce laboratoire éphémère de recherche-création regroupera, avec les résidents conduisant leur projet personnel, un "noyau" de chercheurs et d'artistes(1) qui, pendant la durée du Foyer, accompagnera la réflexion collective. En outre, des échanges seront proposés, lors de quelques soirées, avec les colloques tenus en parallèle (du 2 au 8 août : Leïla Sebbar. D’une rive l’autre, croiser l’intime et le politique ; du 11 au 18 août, Mandiargues : écrire entre les arts). Tous pourront ainsi contribuer à cette démarche coopérative via des rencontres qui prendront diverses formes : ateliers d'écritures, d'imagerie et de sémiologie onirique utilisant la photographie, la vidéo, la peinture et le dessin ; ateliers de rêve lucide ; ateliers d exploration de "banques de rêves" disponibles en ligne, notamment celles construites durant la crise du COVID-19(2) afin de travailler sur la relation entre événements historiques majeurs, contenus et vécus des rêves(3). En outre, un vidéaste professionnel assurera la réalisation de productions audiovisuelles destinées à une diffusion ultérieure.

(1) Des discussions préliminaires ont eu lieu avec les personnes suivantes : Vinciane Despret, philosophe ; Yoann Moreau, anthropologue ; Adèle Godefroy, photographe et chercheuse en sciences de l'éducation et de la formation ; Adrien Quenel, chercheur en recherche-création ; Hakim Gonthier, sociologue et thérapeute ; Marc Olivetta, vidéaste ; Andrès Bedoya, ingénieur.
(2) Nous pensons ici à l’enquête conduite par voie numérique par l’anthropologue Charles Stépanoff ou à Perrine Ruby au Centre de Recherche en Neuroscience de Lyon : https://form.crnl.fr/index.php/163837?newtest=Y&lang=fr.
(3) Voir par exemple le travail de Charlotte Beradt dans son ouvrage Rêver sous le IIIe Reich, Paris, Payot, 2004.

Lundi 2 août

• 21h : Soirée de présentation de Cerisy, du colloque "Leïla Sebbar" et du Foyer et des participants (bibliothèque)

Mardi 3 août

• 8h45-9h15 : Éveil corporel avec Sylvie Mombo
• 17h : Réunion de lancement du Foyer (bibliothèque)
• 21h : Contes autour du rêve par Sylvie Mombo (bibliothèque)

Mercredi 4 août

• 8h45-9h15 : Éveil corporel avec Sylvie Mombo
• 16h-18h : Rêve party (orangerie)
• 18h-19h : Libraire éphémère (1er salon)
• 21h : Soirée commune avec le colloque "Leila Sebbar" (bibliothèque)
• 22h : Teaser Dream cloud avec Giuseppe Gavazza

Jeudi 5 août

• 8h45-9h15 : Éveil corporel avec Adrien Chapel
• 15h30-16h : Méditation silencieuse (grenier)
• 16h-18h : Rêve party (bibliothèque)
• 18h-19h30 : Rally rêve écriture animé par Paule Brajkovic (bibliothèque)
• 21h : "Silence enfance", lecture-performance d'Adèle Oamsel (grenier)

Vendredi 6 août

• 8h45-9h15 : Éveil corporel avec Adrien Chapel
• 9h30-10h : Lecture de rêve de l’atelier d’écriture animé par Paule Brajkovic (bibliothèque)
• 15h30-16h : Méditation silencieuse (grenier)
• 16h-18h : Rêve party (bibliothèque)
• 18h-19h30 : Yoga Nidra avec Adrien Chapel (grenier)

Samedi 7 août

• 8h45-9h15 : Éveil corporel avec Adrien Chapel
• 15h30-16h : Méditation silencieuse (grenier)
• 16h : Rêve party (bibliothèque)
• 16h30 : Rencontre avec Nicole Mathieu (bibliothèque)
• 17h30 : R^ver tout haut avec Rachel Defay-Liautard (bibliothèque)
• 21h : Lecture des textes créés autour de l'exposition "Ce qui se trame dans le métier de Leïla Sebbar" avec Fabienne Peyrou et Jacqueline Persini (grenier)
• 22h : Dream Cloud, installation de Giuseppe Gavazza

Dimanche 8 août

• 14h : Performance de Rachel Defay-Liautard : "Tendre vers 2021.08.08"
• 17h : Rêve party
• 17h30 : R^ver tout haut avec Rachel Defay-Liautard (bibliothèque)

Lundi 9 août

• 16h30 : Méditation silencieuse (grenier)
• 17h : Rêve Party
• 17h30 : R^ver tout haut avec Rachel Defay-Liautard (bibliothèque)

Mardi 10 août

• 17h30 : Visioconférence : "Rêver au temps du Covid : sur une enquête anthropologique en cours" par Amélie Barbier, anthropologue (bibliothèque)

Mercredi 11 août

• 9h : Éveil corporel avec Adrien Chapel
• 14h : Performance de Rachel Defay-Liautard : "Tendre vers 2021.08.11"
• 16h30 : Méditation silencieuse (grenier)
• 17h : Atelier "Conception de protocole de récolte de rêves" animé par Alain Kaufmann et Adrien Chapel (orangerie)
• 18h : R^ver tout haut avec Rachel Defay-Liautard (orangerie)
• 18h30 : Yoga Nidra avec Adrien Chapel (grenier breton)
• 21h00 : Soirée de présentation de Cerisy, des participants et du colloque "Mandiargues" ; ainsi que des nouveaux arrivants au Foyer (grenier)

Jeudi 12 août

• 9h : Éveil corporel avec Adrien Chapel
• 16h30 : Méditation silencieuse (grenier)
• 17h : Rêve party : Rencontre avec les nouveaux participants du Foyer (bibliothèque)
• 17h30 : R^ver tout haut avec Rachel Defay-Liautard
• 18h : Visioconférence : "Les rêves marchent par la bouche : interpréter en commun", par Vinciane Despret, philosophe et éthologue (bibliothèque)

Vendredi 13 août

• 14h30 : Performance de Rachel Defay-Liautard : "Tendre vers 2021.08.13"
• 16h15 : Méditation silencieuse (Grenier)
• 16h45 : Yoga Nidra (grenier) & Retour sur le Nidra (bibliothèque)
• 18h : Librairie éphémère
• 19h : R^ver tout haut avec Rachel Defay-Liautard (orangerie)

Samedi 14 août

• 16h30 : Méditation silencieuse (grenier)
• 17h : Rêve party (bibliothèque)
• 18h : R^ver tout haut avec Rachel Defay-Liautard
• 21h : Lecture de textes autour du rêve avec le colloque "Mandiargues" (bibliothèque)

Dimanche 15 août

• 16h30 : Méditation silencieuse (grenier)
• 17h : Visioconférence : "Le rêve lucide : usages et fondements", par Hakim Gonthier, sociologue, thérapeute et Emmanuel Viaccoz, expérienceur confirmé en rêve lucide et formateur-coach avec Brevet fédéral (bibliothèque)
• 18h30 : R^ver tout haut avec Rachel Defay-Liautard

Lundi 16 août

• 15h30 : Méditation silencieuse (grenier)
• 16h : Auto-Hypnose (grenier breton)
• 17h : Rêve party (bibliothèque)
• 17h30 : R^ver tout haut avec Rachel Defay Liautard (bibliothèque)
• 18h : Rencontre avec Marie-Paule Berranger : "Mandiargues et le rêve" (bibliothèque)

Mardi 17 août

• 16h : Méditation silencieuse (grenier)
• 16h30 : Auto-Hypnose (grenier breton)
• 17h : Rêve party : Bilan du foyer (1er salon)
• 18h : R^ver tout haut avec Rachel Defay Liautard (1er salon)
• 21h : Erik Bullot : Le Quatuor ambigu (2020), film inspiré par l'œuvre et la vie de Mandiargues (bibliothèque)

Mercredi 18 août

• Départs

Présentation des participants du Foyer (2 au 18 août 2021)

BILAN

L'EXPÉRIENCE DU FOYER DE CRÉATION ET D’ÉCHANGES
Nada Essid

Le Foyer de création et d'échanges de cette année a été une deuxième occasion pour renouveler l'héritage qui date des décades de Pontigny. Sous le thème "Usages contemporains du rêve", cette rencontre évoquée dès l'année dernière par Alain Kaufmann, Philip Clark rejoints par Adrien Chapel et Marc Olivetta est une sorte de "confinement ouvert", où les participants se sont retrouvés pour échanger sur les usages collectifs du rêve. Les débats ont combiné présentiel et distanciel. C'était une opportunité, pour certaines personnes, de retrouver les participants de l'année précédente et, pour d'autres, de faire de nouvelles rencontres

Un temps long
La période de deux semaines, proposée aux participants, leur assure un temps assez long pour s'approprier les lieux et s'imprégner des rythmes propres à Cerisy. Cet atout est également favorable à l'installation d'une sociabilité propice à l'écoute, à l'échange et à l'accord des affects et des émotions. Contrairement aux colloques, l'agenda du Foyer reste libre ce qui permet aux participants de combiner un temps de travail sur un projet personnel et un temps d'échange collectif sur le thème choisi. Pour cet effet, les créneaux horaires des journées ont été planifiés de façon à laisser les matinées libres et à proposer des retrouvailles en fins d'après-midi et soirées. Sous le nom de "rêve party", un rendez-vous quotidien est donné aux organisateurs ainsi qu'à ceux et celles qui souhaitent les rejoindre pour discuter des propositions d'activités pour les jours qui suivent.

Échanges avec les colloques "Leïla Sebbar" et "Mandiargues"
Parmi les ingrédients qui ont fait la spécificité de ce Foyer, on peut noter la synergie qui s'est créée avec les colloques tenus en parallèle. Des intérêts communs ont émergé chez les deux groupes de façon spontanée grâce à une belle ouverture des directeurs, ce qui a donné lieu à d'agréables surprises. Ces échanges non programmés ont ainsi laissé place à des effets de sérendipité. Dans cette perspective, des ateliers d'écriture autour du rêve et de l'exposition "Ce qui se trame : sur le métier de Leïla Sebbar" ont été proposés par Paule et Jacqueline. Également, en compagnie des participants du colloque Mandiargues : écrire entre les arts, des soirées de lectures des textes de l'écrivain ainsi que des présentations de travaux individuels, qui touchent de près ou de loin au monde onirique, ont été organisées par l'équipe de coordination.

Une diffusion instantanée de la production réalisée dans le foyer
Un site web a été créé par Alain et Philip faisant office de plateforme numérique où sont postées continuellement les activités et les créations issues du foyer. Les porteurs du projet de laboratoire collaboratif, qui se présentent comme la Dream Team, se sont investis pour partager le travail réalisé à Cerisy et qui se poursuit après la fin du séjour : ateliers, conférences-débats, ressources documentaires et capsules vidéo y sont progressivement présentées et vous attendent ici : https://www.laboratoiredureve.org.

Dans une quête de trouver une formule qui s'adapte au thème choisi, le format du Foyer évolue d'année en année. Le Foyer 2022 dont le sujet est "Que peut la littérature pour les arbres ?" est pensé comme un proto-colloque du "Que peut la littérature pour les vivants ?" prévu en 2023.