Publication 2020 : un des ouvrages


Dumas amoureux. Formes et imaginaires de l'Éros dumasien

DUMAS AMOUREUX

FORMES ET IMAGINAIRES DE L'ÉROS DUMASIEN


Julie ANSELMINI, Claude SCHOPP (dir.)


L'Éros proprement amoureux de Dumas, qui le poussa à accumuler sa vie durant conquêtes et maîtresses, est la figure emblématique d'une énergie vitale et d'un désir de littérature et d'action qui n'avaient pas, en tant que tels, fait l'objet d'assez d'attention. Proposant une "éro-poétique" de l'œuvre dumasienne, l'ouvrage y aborde le désir selon plusieurs directions privilégiées. Il explore le désir amoureux et érotique, sa représentation, sa productivité et sa portée dans les différents genres illustrés par Dumas (théâtre, romans, contes, récits de voyage, autobiographie et écrits intimes, causeries…). Il envisage plus largement le désir comme une origine et un foyer de la création dumasienne, permettant d'en comprendre la fécondité, la variété, mais aussi les modes d'énonciation et de réception. Il s'intéresse enfin aux empreintes du désir chez les descendants biologiques et littéraires de Dumas, et à la façon dont les motifs sentimentaux et l'érotisme façonnent l'imaginaire qui se déploie dans les réécritures, les adaptations ou les suites de ses œuvres, telles que le D'Artagnan amoureux de Nimier.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2019) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°640]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Caen

Collection : Symposia

ISBN : 978-2-84133-994-5

Nombre de pages : 432 p.

Prix public : 25,00 €

Année d'édition : 2020

Amour familial, Désir amoureux, Énergie vitale, Enthousiasme romantique, Éro-poétique, Éros, Imaginaire dumasien, Subversion du désir, Roman, Théâtre

Introduction, par Julie ANSELMINI


"J'AIME QUI M'AIME". DUMAS ET LES SIENS

L'amour d'une mère, l'amour d'un fils, par Claude SCHOPP

L'amour paternel chez Dumas : "tu es […] le seul être que j'aime passionnément au monde", par Marianne SCHOPP

Dumas et l'amour fraternel : "L'amitié d'un grand homme est un bienfait des dieux !", par Maria Lúcia DIAS MENDÈS

Dumas biographe de Delacroix : fantasmes et tensions d'une relation sous le signe de l'Éros, par Dominique de FONT-RÉAULX

Nimier chez Dumas : Amours de lectures, erreurs de l'amour et des sens, par Marc DAMBRE


DÉTERMINATIONS, MÉDIATIONS, SUBVERSIONS DU DÉSIR

De l'enthousiasme romantique chez Dumas, par Samantha CARETTI

La fabrique médiatique du désir d'auteur : le cas d'Alexandre Dumas, par Sandrine CARVALHOSA

Five Shades of Dumas, par Karl AKIKI

L'érotisme dumasien, entre conformisme et révolution(s), par Estelle BÉDÉE

Aimer la mort, aimer Méduse : l'Éros dans les récits fantastiques, par Valery RION


AMOURS DE THÉÂTRE

Viol et subornation dans les drames de Dumas : entre ressort mélodramatique et métaphore du pouvoir, par Christine PRÉVOST

Amours ardentes et sombres : l'amour sous toutes ses formes dans Lorenzino, par Barbara T. COOPER

Les "wedding comedies" de Dumas, par Anne-Marie CALLET-BIANCO

Olympe de Clèves, roman des comédiens et de l'amour fou, par Julie ANSELMINI

Dumas, Nerval et Jenny Colon, par Michel BRIX


ÉROS ET HISTOIRE

Le désir séculaire : les XVIe et XVIIe siècles contrastés d'Alexandre Dumas, par Maxime PRÉVOST

La Reine Margot, l'amour à outrance : d'Alexandre Dumas à Patrice Chéreau, par Édith PERRY

Le sentiment amoureux dans Mémoires d'un médecin : l'exemple de la comtesse de Charny, par Àngels SANTA

L'amour, la mort et le destin au prisme du roman historique dumasien, par Lise DUMASY

Éros et Clio : la représentation dumasienne de la Révolution au prisme de Michelet, par Isabelle SAFA

Amour, utopie et politique chez Alexandre Dumas, par Philippe CHANIAL


DÉSIR DE L'AUTRE ET D'AILLEURS

"Voir sans être vu" : amour et curiosité dans La Dame de Monsoreau, Le Vicomte de Bragelonne et Olympe de Clèves, par Steffie VAN NESTE

Impressions de voyage et sentiment amoureux : "J'en ferai un volume", par Nathalie SOLOMON

Le Corricolo : Naples et Dumas, un cheminement amoureux, par Héléna DEMIRDJIAN

Le brigand amoureux, une figure de l'imaginaire dumasien, par Giulio TATASCIORE

L'amour nègre chez Alexandre Dumas, par Daniel DESORMEAUX

Postface. Mil e tre, par Claude SCHOPP


Bibliographie

Résumés

Notes sur les auteurs

Anne-Marie CALLET-BIANCO : Le mariage et l'amour dans les comédies de Dumas [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

Publication 2020 : un des ouvrages


CERISY AU PRISME DE PARIS-SACLAY ET VICE VERSA

TÉMOIGNAGES D'UNE EXPÉRIENCE CERISYENNE


Sylvain ALLEMAND (coord.)


Préface de Pierre VELTZ


Enseignants-chercheurs, étudiants, responsables d'institutions, artistes… les personnes qui témoignent ici sont d'horizons professionnels, disciplinaires ou géographiques très divers.
En plus d'un lien avec Paris-Saclay, le pôle technologique du Grand Paris, elles partagent un autre point commun : elles ont toutes fréquenté le Centre culturel international de Cerisy (CCIC) à l'occasion d'un ou de colloque(s). C'est d'ailleurs dans ce cadre qu'elles ont été interviewées pour les besoins du site web Paris-Saclay Le Média.
Ce recueil d'entretiens offre ainsi l'opportunité de découvrir deux "milieux" que tout semble opposer, mais qui, en réalité, concourent chacun à sa manière à restaurer une "relation résonante avec le monde".


Non disponible auprès du CCIC

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Sérendip'éditions

ISBN : 978-2-9570270-1-9

Nombre de pages : 260 p.

Prix public : 10,00 €

Année d'édition : 2020

Centre culturel international de Cerisy, Paris-Saclay, Pluridisciplinarité, Sérendipité

Préface, par Pierre VELTZ

Introduction, par Sylvain ALLEMAND


LA SÉRENDIPITÉ DANS LES SCIENCES, LES ARTS ET LA DÉCISION
DU 20 AU 30 JUILLET 2009

Entre sciences et humanités, la sérendipité — Rencontre avec Sylvie CATELLIN


CULTURES ET CRÉATIONS DANS LES MÉTROPOLES-MONDE
DU 25 AU 31 MAI 2014

Cultures et créations dans les Métropoles-monde — Rencontre avec Patrick BRAOUEZEC


IMAGINAIRE, INDUSTRIE ET INNOVATION
DU 21 AU 28 SEPTEMBRE 2015

Imaginaire, industrie et innovation — Rencontre avec Pierre MUSSO


ARCHÉOLOGIE DES MEDIA, ÉCOLOGIES DE L’ATTENTION
DU 30 MAI AU 6 JUIN 2016

Archéologie des media et écologies de l'attention — Rencontre avec Yves CITTON


JARDINS EN POLITIQUE (AUPRÈS DE GILLES CLÉMENT)
DU 1er AU 8 AOÛT 2016

Jardins en politique (auprès de Gilles Clément) — Rencontre avec Gilles CLÉMENT

Jardins en politique (suite) — Rencontre avec Vincent PIVETEAU


QU'EST-CE QU'UN RÉGIME DE TRAVAIL RÉELLEMENT HUMAIN ?
DU 4 AU 11 JUILLET 2017

Quel régime de travail réellement humain… pour le chercheur ? — Rencontre avec Étienne KLEIN

Ce que les hackers nous disent du travail — Rencontre avec Michel LALLEMENT


LA MÉSOLOGIE, UN AUTRE PARADIGME POUR L'ANTHROPOCÈNE ? (AUTOUR D'AUGUSTIN BERQUE)
DU 30 AOÛT AU 6 SEPTEMBRE 2017

Là, sur les bords du Rabec — Rencontre avec Augustin BERQUE

De l'intelligence… des plantes — Rencontre avec Marc-Williams DEBONO

Et pourquoi pas une école d'arts à Paris-Saclay ? — Rencontre avec Paag.l


CRISES DE LA VILLE, FUTURS DE L'URBAIN
DU 2 AU 6 MAI 2018

Les secrets du Grand Paris… — Rencontre avec Pascal AUZANNET


SAISIR LE RAPPORT AFFECTIF AUX LIEUX
DU 15 AU 22 JUIN 2018

Neuro-architecture et attractivité des lieux — Rencontre avec Jacques GLOWINSKI


BRASSAGES PLANÉTAIRES
DU 1er AU 8 AOÛT 2018

Des jardins en politique aux brassages planétaires — Rencontre avec Patrick MOQUAY

Il était une fois les "brassages planétaires" — Rencontre avec Sylvie MOMBO


LE TRAVAIL EN MOUVEMENT
DU 13 AU 20 SEPTEMBRE 2018

Qualité de vie des salariés et santé économique des entreprises, quelle relation ? — Rencontre avec Michèle SEBAG


ENTREPRISE, RESPONSABILITÉ ET CIVILISATION : UN NOUVEAU CYCLE EST-IL POSSIBLE ?
DU 27 MAI AU 3 JUIN 2019

De la responsabilité et du rôle civilisationnel… de l'entreprise — Rencontre avec Blanche SEGRESTIN

Entreprise à mission ou comment transformer le monde en innovant — Rencontre avec Kevin LEVILLAIN

Écosystème à mission : le point de vue du juriste — Rencontre avec Stéphane VERNAC

Entre science et débat, la Revue Française de Gestion — Rencontre avec Jean-Philippe DENIS


RACONTER L'ENQUÊTE : UNE FORME POUR LES RÉCITS DU XXIe SIÈCLE ?
DU 22 AU 29 JUILLET 2019

Un historien sur les pas de l'enquêteur — Rencontre avec Pascal ORY


Bibliographie

Illustration

Publication 2020 : un des ouvrages


Les Cultural Studies : au-delà des politiques des identités

LES CULTURAL STUDIES : AU-DELÀ DES POLITIQUES DES IDENTITÉS


Éric MAIGRET, Laurent MARTIN (dir.)


Cet ouvrage, issu des actes d'un colloque de Cerisy, explore les théorisations les plus récentes en cultural studies (études culturelles), courant de recherche transdisciplinaire repérant le surgissement conflictuel du nouveau, les sites de contestation où prolifèrent des alternatives aux rapports de pouvoir cristallisés, en particulier dans les formes culturelles.
Les cultural studies accordent une place centrale à la question des identités. Elles ont enrichi les travaux sur ces dernières en démontrant, tout d'abord, l'importance des politiques de différences, ensuite, l'hétérogénéité des individus et des groupes, construits par des discours, pratiques et positions qui ne coïncident pas nécessairement, enfin, la possibilité d'un cosmopolitisme par le bas. En se confrontant aux craquements des cadres nationaux, postcoloniaux et de genre, qui engendrent de puissants effets de backlash, en débattant des modèles posthumains et du tournant ontologique, qui conduit à ne plus séparer humains et non-humains, les recherches actuelles abordent de nouvelles frontières.
Pour répondre aux réaménagements théoriques comme politiques, s'agit-il pour les cultural studies de verser intégralement dans les paradigmes posthumains ? Face aux enjeux d'égalité de sexe, de genre, de classe et de race, de quels outils disposent-elles aujourd'hui ? Quels sont les rapports entre les disciplines scientifiques traditionnelles et les cultural studies, singulièrement en France ?
Ce panorama diversifié des débats que traversent et/ou mettent en forme les cultural studies, de leur(s) généalogie(s) comme de leurs effets sur les disciplines, se veut à la fois synthétique, didactique et heuristique.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2015) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°639]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Le Bord de l'eau

Collection : Documents

ISBN : 978-2-35687-745-1

Nombre de pages : 312 p.

Prix public : 24,00 €

Année d'édition : 2020

Cultural studies, Féminisme, Genre, Hérérogénéité, Identités, Muliticulturel, Politique de différence, Régimes de pouvoir, Subjectivités

Introduction, par Éric MAIGRET & Laurent MARTIN


I — AU CŒUR DES NOUVELLES CRISES : REDÉFINITIONS PARADIGMATIQUES ET POLITIQUES

Wrestling with the Angels : cultural studies in Dark Times (Cultural studies and Deleuze-Guattari, Part 3), par Lawrence GROSSBERG [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

On the Affordances of Moving beyond the Human, par Susanna PAASONEN

Cultural studies after the Human : Nonhuman Vision, par Joanna ZYLINSKA

Looking for the Conjuncture : Condensations of Time and Space, par John CLARKE

After Brexit : The Politics of Critique in Dark Times, par Janet NEWMAN


II — LES IDENTITÉS RATTRAPÉES PAR LES INSTITUTIONS ET LE MARCHÉ

The Paradox of Digital Fashion Film, par Nick REES-ROBERTS

Chinatowns and the Rise of China, par Ien ANG

An Urbanized cultural studies ?, par Will STRAW

Un crime d'honneur peut en cacher un autre : Rouvrir l'enquête, par Nacira GUÉNIF-SOUILAMAS


III — PROVENANCES ET ABSENCES

Les cultural studies avant la lettre. Trajectoire biographique et positionnement théorique chez Ralph W. Ellison, par Emmanuel PARENT

Michel Verret, un chaînon manquant, par Gérôme GUIBERT

Quel féminisme pour les cultural studies ? Lire Christine Delphy au CCCS de Birmingham (1974-1986), par Maxime CERVULLE

Affects et réception médiatique. Des dimensions idéologiques du plaisir du texte aux dimensions affectives de l'idéologie, par Nelly QUEMENER


IV — RECONFIGURATIONS DISCIPLINAIRES

Cultural studies et études filmiques françaises : des paradigmes antagonistes ?, par Geneviève SELLIER

Le tournant subjectiviste de la sociologie française. L'objectivation sociologique face à l'identité revendiquée, notamment sexuelle, par Hervé GLEVAREC

"You're not alone" : contribution à la construction et à la circulation des cultural studies en France, par Éric MAIGRET

Histoire culturelle et cultural studies : une rencontre longtemps différée, par Laurent MARTIN


Les auteurs

Publication 2020 : un des ouvrages


SPECTRES DE POE DANS LA LITTÉRATURE ET DANS LES ARTS


Jocelyn DUPONT, Gilles MENEGALDO (dir.)


Monument permanent de notre horizon culturel, premier poète national américain selon Nabokov, Edgar Allan Poe (1809-1849), de son vivant souvent méprisé, est devenu en près de deux siècles une figure tutélaire pérenne du monde des arts et des lettres. Comme l'attestent les innombrables rééditions de son œuvre, ainsi que les reprises, réécritures ou hommages discrets, littéraires, cinématographiques ou autres (musique, bande dessinée, culture numérique), l'influence de Poe est considérable. Le phénomène n'est pas nouveau : on sait quel fut en France son ascendant sur les poètes symbolistes et modernistes, les surréalistes ainsi que le cinéma d'avant-garde. Et comment ne pas songer aux célèbres relectures de "La Lettre volée" par Lacan et Derrida ? Si l'on ajoute à cette liste ceux qui aiment à voir en Poe l'inventeur de la science-fiction, du récit policier et du gothique intériorisé, alors force est de constater que nul n'est à l'abri de l'influence poesque.
De nos jours, le fantôme d'Edgar Poe semble incarner toutes nos hantises et nos obsessions. Il constitue surtout un formidable réservoir de potentialités créatrices. C'est la raison pour laquelle les auteurs de cet ouvrage ont choisi de s'intéresser aux modalités de sa persistance au XXIe siècle, par-delà les frontières artistiques, nationales et linguistiques.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2017) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°638]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Le Visage Vert

ISBN : 978-2-918061-45-8

Nombre de pages : 504 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 30,00 €

Année d'édition : 2020

Adaptation filmique, Art contemporain, Cinéma, Contes, Fantastique, Fiction populaire, Films d'horreur, Image filmique, Laboratoire esthétique, Littérature américaine, Nouvelles, Verne (Jules)

Introduction, par Jocelyn DUPONT & Gilles MENEGALDO


SPHÈRES D'INFLUENCE

Edgar Allan Poe, personnage de fiction populaire, ou une vie d'outre-tombe, par Lauric GUILLAUD

La "Chute de la maison Usher" en quelques images ? Aubrey Beardsley, Richard Corben, Jan Švankmajer, par Jérôme DUTEL

Po(e)pulaire : le "phénomène Poe" dans la culture 2.0, par Élodie CHAZALON

"Infidélité" ou "Post-Adaptation" ? Le cycle actuel d'adaptations filmiques et télévisuelles des œuvres d'Edgar Poe, par Dennis TREDY


POE À L'ÉCRAN

La Chute de la maison Usher de Jean Epstein comme laboratoire esthétique : de la mise au tombeau pictural au trouble de l'image filmique, par Isabelle LABROUILLÈRE

Poe au prisme hollywoodien : de D. W. Griffith à Roger Corman, par Gilles MENEGALDO

Autour du Chat noir : Poe, Ulmer, Ruric, par Benoît TADIÉ

Le business de l'horreur (Le Chat noir, Dario Argento, 1990), par Pierre JAILLOUX

"Hop-Frog" (1849), fiction matricielle du film d'horreur américain des années 1970-1980 ?, par Florent CHRISTOL

Usher 2000, ou comment adapter "The Fall of the House of Usher" au XXIe siècle, par Christophe CHAMBOST

Variations odontologiques de "Bérénice" à Twixt, par Jocelyn DUPONT


LETTRES DE POE

Poe dans ses contes : personnage clandestin, présence cryptée, par Henri JUSTIN

La verve et le verbe : les contes comiques de Poe et leurs traducteurs, par Camille FORT

Poe lu par Jules Verne. À propos de l'article du Musée des familles (avril 1864), par Nathalie SOLOMON

Crises intertextuelles et transpo(e) sitions : Poe et la littérature américaine contemporaine, par Françoise SAMMARCELLI

Envahissante Ligeia : "Nor Unto Death Utterly by Edmund Bertrand" (Mark Samuels, 2009), par Sophie MANTRANT

"Drôles de crimes en Amérique latine", par Pénélope LAURENT [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]


DISSÉMINATIONS ET RÉSONANCES

Edgar Allan Poe, l'art contemporain et son exposition, par Isabelle LIMOUSIN

Entrer dans l'esprit : profils de Poe, par Maryse PETIT

Batman : Nevermore. De l'évhémérisme fonctionnel au retournement d'inspiration, par Guillaume LABRUDE

Le chat et la souris. Tim Burton ou Edgar Poe dans le disneyverse, par Christian CHELEBOURG

"Le Masque de la Mort rouge" comme matrice compositionnelle: de la nouvelle d'Edgar A. Poe (1842) au Conte fantastique d'André Caplet (1923), par Chloé HUVET

C'est triste à faire pleurer les pierres… Debussy et La Chute de la maison Usher, par Éric LYSØE


Bibliographie sélective

Index

Notices sur les auteurs

Publication 2020 : un des ouvrages


Psychanalyse et culture. L'œuvre de Nathalie Zaltzman

PSYCHANALYSE ET CULTURE

L'ŒUVRE DE NATHALIE ZALTZMAN


Jean-François CHIANTARETTO, Georges GAILLARD (dir.)


Avec les catastrophes génocidaires et leur projet de négation de l'appartenance humaine, dont la Shoah constitue la figure paradigmatique, le XXe siècle aura marqué une rupture au cœur même de l'idée de culture. C'est en se confrontant à cette violence que Nathalie Zaltzman initie, à partir de sa pratique clinique, un véritable renouvellement de la psychanalyse.
Revenant sur la théorie freudienne des pulsions de mort pour l'enrichir du concept de "pulsion anarchiste" (1979), elle dessine une approche novatrice de la négativité, au-delà de l'autodestructivité narcissique de type mélancolique ou de la haine narcissique de la culture suscitée par l'exigence collective de sacrifices pulsionnels. Dans cette perspective, la culture apparaît irrémédiablement traversée par une lutte entre la transformation (partielle) de la destructivité et la régression destructrice qui fait fondre dans la notion de "masse" l'individuel et le collectif.
Dans ces temps troublés qui sont les nôtres, venant questionner de manière inédite la psychanalyse, on comprendra l"apport décisif de Nathalie Zaltzman : sa reformulation de l'approche psychanalytique de la culture en tant qu'elle modifie fondamentalement notre manière de penser tout à la fois la place de la psychanalyse dans la culture, et la place de la culture dans la psychanalyse.
En revisitant le travail de la cure, les processus de la culture, les figures de l'exclusion et du mal, les différentes contributions réunies dans ce volume témoignent de l'importance et de l'actualité de son œuvre, internationalement reconnue.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2019) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°637]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Les Éditions d'Ithaque

Collection : Hors collection

ISBN : 978-2-490350-14-8

Nombre de pages : 304 p.

Prix public : 26,00 €

Année d'édition : 2020

Autodestructivité, Barbarie, Civilisation, Corps, Culture, Cure, Déliaison, Démesure, Écoute, Esprit, Mal, Mort, Pulsion anarchiste, Shoah, Survie, Témoignage, Vérité, Zaltzman (Nathalie)

Introduction, par Jean-François CHIANTARETTO & Georges GAILLARD

Nathalie Zaltzman : lire, écrire et penser pour qu'adviennent des journées plus vastes, une vie plus dense, par Geneviève BRISAC


I. UNE PERSONNE, UNE ŒUVRE

Travail de la culture, amour de la vérité, par Jean-François CHIANTARETTO

Rupture et discontinuité au service de la survie chez Nathalie Zaltzman et Jean-François Chiantaretto, par Janine ALTOUNIAN

Démesure et civilisation… Et retour, par Monette VACQUIN

La chute, des corps, par Jean-Michel HIRT [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]


II. LE TRAVAIL DE LA CURE

Pouvoirs et risques de la déliaison. Parcours aux limites, par Ellen CORIN

Déliaison de vie ?, par Aline COHEN DE LARA

Penser dans la déliaison, par Isabelle LASVERGNAS

Souffrir maintenant et indéfiniment : une maladie trop humaine, par Catherine MATHA


III. À LA VIE, À LA MORT

Les émissaires de l'ailleurs, par Ghyslain LÉVY

Irréductibles : résister à l'absurde, par Gaia BARBIERI

La rencontre d'un sujet étranger en lui-même, par Noémie DURR

Du chaos à la pulsion anarchiste : l'antre de l'éveil, par Raphaël MINJARD


IV. LA CULTURE AU TRAVAIL

Le travail de culture, une voie pour sortir du funeste laboratoire du totalitarisme ?, par François VILLA

Pulsion libertaire contre compulsion identitaire, par Christian FERRIÉ

Pulsion anarchiste, pulsion de mort, paradoxes de l'autoconservation, par Marie-Françoise LAVAL-HYGONENQ

Nathalie Zaltzman et l'enjeu de la Kulturarbeit dans la rencontre entre témoignage et écoute, par Barbara DE ROSA


V. FIGURES DU MAL

Le mal. Ses représentations entre corps individuel et corps du monde, par Evelyne TYSEBAERT

Entre l'esprit du mal et la vie de l'esprit, d'Angkar à Angkor, par Arlette LECOQ

Les alliances inconscientes psychopathiques, une figure du mal, par Jean-Pierre PINEL

Travail de culture et rencontre avec les figures intimes de la barbarie, par Georges GAILLARD


Notice biographique, par Michelle MOREAU-RICAUD

Bibliographie de Nathalie Zaltzman

Bibliographie générale

Index

Présentation des auteurs

Publication 2020 : un des ouvrages


VILLES ET TERRITOIRES RÉSILIENTS


Sabine CHARDONNET DARMAILLACQ, Éric LESUEUR, Dinah LOUDA, Cécile MAISONNEUVE, Chloë VOISIN-BORMUTH (dir.)


Avec le concours de Sylvain ALLEMAND


Confrontées aux défis écologiques, bouleversements numériques, risques et catastrophes de tout ordre, les villes et territoires s'interrogent sur leurs capacités d'adaptation, de transformation et d'anticipation. Cet ouvrage, issu du colloque de Cerisy "Villes et territoires résilients", propose un dialogue contradictoire et constructif entre contributeurs issus d'horizons divers : chercheurs, industriels, ingénieurs, politiques, élus, acteurs culturels, assureurs, opérateurs de réseaux… La résilience de qui ? De quoi ? Pour qui ? Avec quels moyens, outils et connaissances ?
Au-delà des différences d'interprétation selon les disciplines de la notion comme de l'évaluation des actions engagées au titre de la résilience, des convergences se sont dessinées autour des enjeux, des méthodes et des leviers d'action. Ainsi, la question des échelles interroge particulièrement : échelles spatiales (locales, régionales, mondiales) ; échelles de temps dans la mise en œuvre des phases d'action et d'anticipation comme pour les perspectives humaines et techniques des territoires habités ; échelles d'action qui posent le problème des objectifs entre autonomie et solidarités, de l'information appropriée, jusqu'à repenser les rôles respectifs des citoyens et des réseaux, des assurances et de l'économie. L'ouvrage interroge notre compréhension des complexités à l'œuvre et souligne l'intérêt de faire une large place à l'intelligence collective et aux stratégies inclusives.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2017) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°636]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 979-1-0370-0356-0

Nombre de pages : 462 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 32,00 €

Année d'édition : 2020

Agroécologie, Capacité de rebond, Catastrophes, Changement climatique, Démographie, Échelles, Économie circulaire, Grand Paris, Intelligence collective, Migrants, Réseaux, Résilience urbaine, Ruptures technologiques, Stratégies inclusives, Synergies, Terrorisme

Avant-propos, par Edith HEURGON & Dinah LOUDA

Préface, par Cécile MAISONNEUVE & Chloë VOISIN-BORMUTH

Propos liminaire, par Éric LESUEUR & Dinah LOUDA

Introduction, par Sabine CHARDONNET DARMAILLACQ, Éric LESUEUR, Dinah LOUDA, Cécile MAISONNEUVE & Chloë VOISIN-BORMUTH


PARTIE I. DÉFINIR LA RÉSILIENCE ?

Polysémies et controverses

I. Résiliences
Apprendre à penser les synergies, par Serge TISSERON

II. La "pensée résilience"
Considérer la complexité pour gérer la sécurité, par Éric RIGAUD [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

III. La résilience urbaine
Une perspective historique et culturelle, par Philiep BOSSIER

IV. L'anthropocène, une grande accélération… pour la résilience ?, par Frédérick LEMARCHAND

V. La résilience urbaine est-elle imperméable à la critique ?, par Samuel RUFAT [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]


PARTIE II. VILLES ET TERRITOIRES

Anticiper les crises

I. Les réseaux techniques urbains face à la décroissance des consommations
Portrait d'une bifurcation en cours, par Daniel FLORENTIN

II. La résilience des réseaux d'électricité face aux aléas climatiques et aux nouveaux paradigmes, par Michel DERDEVET

III. La résilience des infrastructures et systèmes de transport
L'exemple de la RATP, par Olivier DUTHUIT

IV. L'eau, ressource essentielle à la résilience des territoires, par Alexis DELAUNAY

V. Une stratégie globale de résilience
L'exemple du partenariat Veolia-Swiss Re à La Nouvelle-Orléans, par Laurent AUGUSTE

VI. Perspectives d'une compagnie de réassurance sur la résilience
Trois questions à Ivo MENZINGER

VII. Séisme à Katmandou, la vie continue
Vers une régénérescence locale, par Laure LEPIGEON

VIII. La résilience des sociétés face au terrorisme
Conversation avec Jean-Louis FIAMENGHI


PARTIE III. SITUATIONS CRITIQUES

Changer de paradigme

I. La résilience: risque ou opportunité pour les territoires ?, par Clara VILLAR

II. La résilience des communautés dans un territoire industriel en difficulté, par Antoine LE BLANC & Irénée ZWARTEROOK

III. Favoriser les "flux faibles" et les petites interventions dans le tissu urbain
L'expérience du Japon, par Hidetoshi OHNO

IV. Le triangle de l'agroécologie
Politique, sociotechnique, systèmes vivants, par Bernard HUBERT

V. La gestion agro-environnementale
Les atouts de la synécoculture, par Masatoshi FUNABASHI

VI. Les villes européennes à l'épreuve des migrants, par Cécile MAISONNEUVE & Marie BALÉO

VII. Hébergement et intégration des réfugiés à Hambourg, par Anselm SPRANDEL


PARTIE IV. STRATÉGIES D'ACTEURS

S'engager ensemble

I. Qui pilote la ville résiliente ?, par Isabelle BARAUD-SERFATY

II. La résilience de Paris sera d'abord la résilience de ses habitantes et de ses habitants, par Sébastien MAIRE


TABLES RONDES

Deux grands territoires au prisme de la résilience

I. Le Grand Paris, avec Antoine FRÉROT, Livier VENNIN, François DECOSTER et Elisa YAVCHITZ

II. Les Hauts de France, avec Emmanuel BERTIN, Jean-François CARON, Romaric DAURIER et Sébastien THIÉRY


RETOURS SUR LE COLLOQUE

I. Définitions et processus de résilience, par Maya COHEN

II. Points forts d'une réflexion commune, par Philiep BOSSIER


POSTFACE

La vi[ll]e à l'envers / Ville et résilience à l'ère Covid, par Sabine CHARDONNET DARMAILLACQ


Remerciements

Les auteurs

Crédits

Source

• Les enregistrements vidéos des interventions de deux journées du colloque, ainsi que des interviews réalisées à Cerisy (Sylvain ALLEMAND, Sabine CHARDONNET-DARMAILLACQ, Antoine FRÉROT, Éric LESUEUR, Dinah LOUDA, Chloë VOISIN-BORMUTH), sont disponibles en ligne sur le site Colloque TV.

Par Sabine CHARDONNET-DARMAILLACQ, École nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais | 30/01/2021 |

Partout dans le monde, des villes, des collectivités territoriales se mobilisent pour mettre en œuvre des politiques de résilience. De la reconnaissance des facteurs à la mise en place des politiques, se pose la question : "Qui pilote la ville résiliente et selon quelles temporalités ?".

Contribuant aux rencontres de Cerisy sur les enjeux de la ville, cet ouvrage présente les actes d'un colloque organisé par deux entreprises du Cercle des partenaires, Veolia et Vinci / Fabrique de la cité, avec le concours d'une enseignante-chercheure de l'École nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais. Ce colloque international a permis de rassembler avec des universitaires, chercheurs et étudiants, des contributeurs venant des collectivités territoriales, des organismes publics, des entreprises ou des groupes d'initiatives citoyennes.

Villes et territoires résilients (2017) avait pour ambition de considérer plusieurs situations de chocs, perturbations ou aléas durablement installés bien que parfois silencieux, relevant de risques d'origine naturelle, humaine ou technique, dans une perspective de construction des connaissances pour l'action de protagonistes, métiers et personnes qui occupent des positions différentes dans la société. Alors que l'on voit se durcir l'injonction sécuritaire devant l'accumulation de crises et d'incertitudes, que les contextes sont de plus en plus complexes, cette semaine intense interrogeait la notion de résilience en considérant les villes et les territoires comme échelles d'action et comme milieux, compte tenu de l'indivisibilité de l'humanité de la vie urbaine, sociale et biologique. Avec la résilience, l'objectif de faire perdurer un système territorial ou social à l'identique est abandonné, cependant que l'histoire des villes témoigne de leur capacité à dépasser la simple résistance aux crises et aux chocs pour s'adapter et renaître. L'enjeu d'un savoir expérientiel vital de nos rapports à la ville associé à la saisie d'une réalité, permet d'aller au-delà des régulations vers de nouveaux usages, de nouveaux équilibres.

L'ouvrage, structuré en quatre temps, s'attache d'abord à formuler certaines polysémies et controverses, confrontant diverses définitions de la résilience, selon une perspective historique et critique, ainsi que sa fécondité pour les villes et les territoires. Puis est abordée l'anticipation des crises, en particulier celles des réseaux et infrastructures, mettant en perspective la gestion des ressources stratégiques des territoires, leur maillage, leurs interconnexions et leur capacité de renouvellement. Ensuite, plusieurs situations critiques relatives à diverses thématiques et échelles questionnent nos dispositions et capacités à changer de paradigme et à envisager de nouvelles opportunités pour les villes et territoires. Enfin, sont abordées des stratégies d'acteurs et de la coconstruction d'expériences et de perspectives. Deux grands territoires (le Grand Paris et les Hauts de France) sont examinés au prisme de la résilience, illustrant la nécessité d'une gouvernance renouvelée, impliquant un plus large spectre d'acteurs ou parties prenantes. Enfin, à cet ensemble de contributions, s'est ajoutée une postface, amplement justifiée par l'impact décisif de la pandémie COVID-19 sur les territoires et ses enjeux sur les sociétés urbaines.

Penser les villes en résilience invite ainsi à la reconnaissance des interactions tandis que la nécessité d'un pacte d'intelligence collective gagnera à une coopération attentive à la singularité et au détail, veillant à ne pas brider les initiatives. Cette attention aux échelles, de l'humain à la ville et au territoire, montre l'intérêt vital d'associer, dans les leviers d'action, éthique individuelle, politique collective et organisation systémique.

Publication 2020 : un des ouvrages


ENTREPRISES, RESPONSABILITÉS ET CIVILISATIONS

VERS UN NOUVEAU CYCLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE


Armand HATCHUEL, Kevin LEVILLAIN, Blanche SEGRESTIN, Stéphane VERNAC (dir.)


Face aux menaces qui pèsent sur l'histoire humaine, les transformations à conduire vont bien au-delà d'un changement d'économie ou de société. C'est une transformation de civilisation qu'il s'agit de conduire : une transformation qui implique l'ensemble des pratiques, des savoirs et des valeurs qui conditionnent le fonctionnement des sociétés humaines. Or, l'État, le marché ou la société civile ne peuvent pas en être les seuls acteurs. Dans les grands récits de la modernité, le rôle de l'entreprise a été en grande partie ignoré, réduit au rôle d'employeur ou à ses effets les plus destructeurs. Pourtant, depuis leur apparition à la fin du XIXe siècle, les entreprises ont développé une puissance d'action sans précédent, et imprégné nos civilisations.
Les travaux réunis dans cet ouvrage prennent acte de cette puissance civilisationnelle de l'entreprise et de ses conséquences pour l'histoire mondiale. Ils examinent les formes de la responsabilisation de l'entreprise sans laquelle aucune transition souhaitable et globale n'est possible. Les fondements et les effets de la récente loi française (Pacte) sont en particulier discutés par les chercheurs et les dirigeants qui ont été pionniers sur ces questions. Mais concevoir l'entreprise comme une puissance responsable du bien commun suppose aussi de sortir des cadres économiques et juridiques classiques. L'ouvrage propose de penser désormais les interdépendances entre États, entreprises et autres acteurs collectifs (territoires, science, syndicats…) dans la perspective d'un cadre civilisationnel résilient et d'un nouvel âge de la responsabilité.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2019) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°635]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses des Mines

Collection : Économie et gestion

ISBN : 978-2-35671-625-5

Nombre de pages : 350 p.

Prix public : 29,00 €

Année d'édition : 2020

Bien commun, Capitalisme responsable, Civilisation, Développement durable, Écologie, Entreprise émancipée, État, Histoire, Loi PACTE, Modèle pluraliste, Normes internationales, Réconciliation, Responsabilité, Société à mission, Syndicats, Territoire, Transition

Introduction, par Armand HATCHUEL, Kevin LEVILLAIN, Blanche SEGRESTIN & Stéphane VERNAC


PARTIE I
L'ENTREPRISE, SUJET DE L'HISTOIRE ET PUISSANCE CIVILISATIONNELLE

Penser l'entreprise comme un sujet de l'Histoire

Chapitre 1. Entreprise et responsabilité dans le topos civilisationnel contemporain, par Armand HATCHUEL

Chapitre 2. Entreprise et recherche scientifique : enjeux d'une responsabilité conceptive collective, par Pascal LE MASSON & Benoit WEIL

Chapitre 3. L'entreprise et l'État : comment civiliser le capitalisme ?, par Jean-Baptiste de FOUCAULD

Chapitre 4. L'entreprise pour l'État : civilisatrice ou à civiliser ?, par Jean-Baptiste BARFÉTY

Chapitre 5. L'impensé de l'entreprise en Chine, par Joël RUET

Réactualiser les approches de la responsabilité

Chapitre 6. Responsabilité, entreprise, civilisation : le temps du "capitalisme responsable" ?, par François EWALD [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]


II. L'ENTREPRISE, UNE PUISSANCE INDISPENSABLE AUX TRANSITIONS CONTEMPORAINES

Chapitre 7. Face aux défis de l'Anthropocène, s'inspirer de l'écologie pour innover ?, par Elsa T. BERTHET & Vincent BRETAGNOLLE

Chapitre 8. La civilisation informationnelle, par Francis JUTAND

Chapitre 9. Entreprise, "lost in transitions" ou réconciliation ?, par Gilles BERHAULT

Table ronde. Entreprises & territoires, avec Pierre VICTORIA et Arnaud STIMEC


III. LES RESPONSABILITÉS CIVILISATIONNELLES DE L'ENTREPRISE : VERS UN NOUVEAU CYCLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ?

Chapitre 10. Peut-on rendre le monde meilleur grâce à l'entreprise ? Une analyse historique et critique, par Jean-Louis BANCEL

Chapitre 11. Le modèle pluraliste de gouvernement d'entreprise. Une tradition européenne porteuse d'avenir, par Christophe CLERC

Table ronde. Quel regard syndical sur l'histoire de l'entreprise ?, animée par Stéphane VERNAC, avec Jean-Paul BOUCHET, Claude CAMBUS, Vincent GAUTHERON et Nicolas HATZFELD

Les inventions juridiques françaises : devoir de vigilance, raison d'être et société à mission

Table ronde. Les normes internationales et le cas de l'Accord au Bengladesh, avec Mathilde MESNARD et Véronique CAMERER

Chapitre 12. La Société à mission : comment le droit va refonder l'entreprise, par Errol COHEN

Chapitre 13. L'entreprise émancipée, par François FAURE

Table ronde. Les pionniers de l'entreprise à mission, animée par Kevin LEVILLAIN, avec Isabelle LESCANNE, Laurence MÉHAIGNERIE et Pierre-Dominique VITOUX

Chapitre 14. La quête d'une formation à l'entreprise des cadres supérieurs depuis 1930, par Patrick FRIDENSON

Chapitre 15. Les écoles de management peuvent-elles avoir une mission ?, par Bernard RAMANANTSOA


IV. PERSPECTIVES

Postface. Quelles perspectives après la loi PACTE ?, par Antoine FRÉROT & Philippe ZAOUATI


Liste des contributeurs

Remerciements

• "De la responsabilité et du rôle civilisationnel… de l'entreprise", entretien de Sylvain ALLEMAND avec Blanche SEGRESTIN (co-directrice du colloque) [disponible en ligne sur le site de Paris-Saclay Le Média].

• "Entre science et débat, la Revue française de gestion", entretien de Sylvain ALLEMAND avec Jean-Philippe DENIS (participant au colloque) [disponible en ligne sur le site de Paris-Saclay Le Média].

• "Entreprise à mission ou comment transformer le monde en innovant", entretien de Sylvain ALLEMAND avec Kevin LEVILLAIN (co-directeur du colloque) [disponible en ligne sur le site de Paris-Saclay Le Média].

• "Écosystème à mission : le point de vue du juriste", entretien de Sylvain ALLEMAND avec Stéphane VERNAC (co-directeur du colloque) [disponible en ligne sur le site de Paris-Saclay Le Média].

Par Armand HATCHUEL, Vice-Président de l'AAPC | 30/01/2021 |

Cet ouvrage marque une étape nouvelle dans la réflexion engagée à Cerisy sur l'entreprise, sa nature et ses futurs. Un premier colloque, en 2013, avait donné lieu au volume L'entreprise, point aveugle du savoir (Éditions Sciences Humaines, 2014) qui montre la persistance dans les disciplines des sciences sociales, et notamment dans le Droit, de postulats réducteurs qui paralysent la connaissance et le débat public sur les entreprises et leurs rapports avec la société. Ce colloque s'inscrivait dans un dispositif de recherche plus large qui, on le sait, a inspiré une réforme profonde et originale du droit des sociétés (Loi PACTE). Ce nouvel ouvrage, issu d'un second colloque tenu en mai 2019, élargit la perspective théorique et historique, approfondit le débat sur les réformes juridiques désormais en action et offre des pistes pour réinsérer la question de l'entreprise dans la culture générale. Il a réuni des chercheurs, des dirigeants, des syndicalistes et des étudiants.

Ce livre interroge d'abord la place de l'entreprise dans les grands récits de l'histoire mondiale et souligne, là encore, la faible prise en compte des entreprises dans la construction de la modernité, sous tous ses aspects. Cette relecture est aujourd'hui d'autant plus nécessaire que la capacité de l'entreprise à transformer le monde arrive à un point de bifurcation, sinon de rupture. L'ouvrage introduit ainsi un questionnement original sur le rôle "civilisationnel" de l'entreprise à travers la mondialisation. Au-delà du rapport entre entreprise et société, il rend compte des régimes d'interpénétration des cultures et des sociétés que provoque l'action des entreprises, participant ainsi à de nouvelles formes d'universalisation et de singularisation. De même, le poids des entreprises dans la recherche scientifique ou encore l'évolution de leurs rapports avec les États, méritent d'être réexaminés avec des regards moins convenus, comme l'a montré la pandémie actuelle.

Cette première série de réflexions conduit à revenir sur les transitions contemporaines et à questionner la place des entreprises dans leur effectuation. Il en ressort que la responsabilité des entreprises dans l'histoire des déséquilibres contemporains est massive. Au point que la notion d'Anthropocène masque une réalité indiscutable : c'est bien la puissance d'agir des entreprises et la modernité ainsi provoquée qui ont mis en danger la planète et non l'humanité comme catégorie universelle. Dès lors, il s'agit de réorienter cette puissance vers la relève des grands défis qu'elle a, elle-même, engendrés. Et les attentes sont considérables : dans la digitalisation, dans la dynamique des territoires et dans la construction de communs mondiaux et civilisationnels.

Ainsi, l'ouvrage examine les réformes et les pistes de recherche qui permettent d'ancrer, dans la loi et dans la culture, les responsabilités civilisationnelles de l'entreprise. Car il ne s'agit plus d'une régulation au sens qu'a pris ce terme dans la doctrine politique classique, c'est-à-dire d'un simple ajustement des règles techniques et marchandes. L'enjeu est bien plus grand : il s'agit de penser un nouveau cycle du développement durable qui s'appuie sur une redéfinition philosophique et juridique des responsabilités des entreprises. Certes le droit français (devoir de vigilance et Loi PACTE) a opéré un saut pionnier dans cette direction, mais s'il ouvre une ère, il ne l'achève pas. Des drames comme celui du Rana plaza ont aussi suscité des solidarités inédites qui participent de cet aggiornamento. Enfin, l'éducation générale, autant que les disciplines savantes, doivent opérer sur ces questions d'importantes ruptures paradigmatiques. In fine, l'ouvrage confirme que la redéfinition de l'entreprise et de ses responsabilités, ne se réduit plus à ce que l'on a longtemps appelé la question sociale. Mais elle conduit au cœur des questions civilisationnelles les plus nouvelles et les plus difficiles.


Publication associée


Publication 2020 : un des ouvrages


ÉCRIRE POUR INVENTER

( À PARTIR DES TRAVAUX DE JEAN RICARDOU )


Marc AVELOT, Mireille CALLE-GRUBER, Gilles TRONCHET (dir.)


Préface de Edith HEURGON


La diversité des travaux de Jean Ricardou et leur fondamentale unité se résument en un principe : une infatigable pratique de l'écriture, alliée à des investigations théoriques des plus rigoureuses. Telle est la dynamique qui a fait de lui un écrivain plein d'audaces en même temps qu'un pédagogue et un théoricien : explorateur du Nouveau roman, promoteur des ateliers d'écriture, il est aussi l'inventeur d'une discipline ayant l'écrit pour objet : la textique.
Ainsi la remarquable inventivité dont il a fait preuve dans le domaine du récit fictionnel s'est conjuguée avec une capacité hors du commun à tirer des leçons générales de ses expérimentations novatrices, à produire des ensembles de concepts permettant de mieux comprendre les mécanismes de l'écriture et leurs enjeux.
Ce volume, issu d'un colloque de Cerisy (août 2019), déploie les facettes d'un parcours intellectuel sans précédent, qui invite à renouveler les méthodologies dans des domaines très variés (pratique de la fiction, enseignement de l'écriture, analyse d'œuvres littéraires, plastiques et musicales, urbanisme, architecture), auxquels la textique peut apporter de nouveaux éclairages.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2019) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°634]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 979-1-0370-0392-8

Nombre de pages : 507 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 26,00 €

Année d'édition : 2020

Arts plastiques, Écriture, Fiction, Fonction critique, Invention, Musique, Nouveau Roman, Paradigme, Pédagogie, RAPT, Ricardou (Jean), Roussel (Raymond), Textique, Théorie, Urbanisme

Avant-propos, par Edith HEURGON


PARTIE I
L'ÉCRITURE THÉORISÉE

I. Jean Ricardou dans le rétroviseur du Nouveau Roman, par Mireille CALLE-GRUBER

II. L'homme sans ombre, par Marc AVELOT

III. "Jean Ricardou" : écrits, théorie, par Jean-Christophe TOURNIÈRE

IV. Matériaux pour la théorie, par Gilles TRONCHET

V. Un dispositif peut en cacher un autre : déambulation dans les lieux de fabrique du texte, par Jeanne CASTILLON

VI. Ricardou après la Littérature, par Johan FAERBER

VII. Sur la fonction critique du texte littéraire, par Isabelle ALFANDARY


PARTIE II
L'ÉCRITURE ENSEIGNÉE

I. L'atelier d'écriture ricardolien, une utopie durable, par Nicole BIAGIOLI

II. Liserons et écriverons, par Paul LÉON

III. Quelles théories de l'écrit pour les formations en écriture créative ?, par AMarie PETITJEAN


PARTIE III
L'ÉCRITURE PROGRAMMÉE

I. Traduction ou ré-écriture ?, par Bente CHRISTENSEN

II. Sur l'impensé d'une page blanche, par Bernardo SCHIAVETTA

III. L'absente de tout le bouquin, par Sjef HOUPPERMANS

IV. Ricardou lecteur de Roussel, par Christelle REGGIANI

V. Roussel Ricardou : enjeux théoriques, par Hermes SALCEDA


PARTIE IV
L'ÉCRITURE FICTIONNELLE

I. La "poétique touristique" de Jean Ricardou, par Claudia BOULIANE

II. L'Observatoire de Cannes. Comment décrire une description ?, par Giuseppe CRIVELLA

III. Si par un jour d'été un spectateur…, par Didier COSTE

IV. Tribalisme dans Les lieux-dits, par Laurent LIENART

V. Du très sage au très fou, du tressage au tserouf, par Rémi SCHULZ


PARTIE V
L'ÉCRITURE ÉLARGIE

I. Séries noires, carrés blancs, etc., par Johanna GOSSART

II. Parcours interactif dans le Paradigme d'Albert Ayme, par Alain LONGUET

III. Une carambole texturale, par Daniel BILOUS [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

IV. Débords, par Jean-Claude RAILLON

V. Nouvelles accointances d'un texte et d'une musique, par Claudy MALHERBE


PARTIE VI
L'ÉCRITURE TRIDIMENSIONNELLE

I. MARCHE — le projet d'un RAPT, par Sandra K. SIMMONS

II. Pas très loin, par Quentin LAZZARESCHI & Joana TEULE

III. Un Ricardou édifiant, par Nicolas TIXIER


Références bibliographiques

Les contributeurs

• "Paradigme d'Albert Ayme", application interactive réalisée par Alain LONGUET [en savoir plus]


Publication associée


Publication 2020 : un des ouvrages


Territoires solidaires en commun

TERRITOIRES SOLIDAIRES EN COMMUN

LES ANTI-ACTES D'UN COLLOQUE INÉDIT


Elisabetta BUCOLO, Hervé DEFALVARD, Geneviève FONTAINE (dir.)


De multiples initiatives portées par l'économie sociale et solidaire et le mouvement des communs se déploient sur les territoires, tout en faisant système à de plus larges échelles régionale, nationale et mondiale. Elles renforcent un socle commun de nouvelles solidarités en matière d'emploi, d'énergie, d'habitat, de santé, de culture, pour une économie inclusive et plus durable, et ce à travers plusieurs axes comme l'écologie, le numérique ou encore la démocratie et la coopération.
Du 12 au 19 juillet 2019 s'est tenu à Cerisy, avec le soutien du Cercle des partenaires de Cerisy, le colloque "Territoires solidaires en commun : controverses à l'horizon du translocalisme". Cette réflexion collective a donné une large place aux acteurs de terrain et à des récits d'expérience, en France ou ailleurs.
Le colloque a fait surgir des points de croisement inattendus entre des initiatives très différentes et des formes de solidarité mises en jeu. Il a surtout permis d'aborder des aspects concrets et opérationnels de construction d'un projet politique qui ne soit pas celui de microsociétés qui se referment sur elles-mêmes, mais bien d'une société du commun.


Le SITE COMPAGNON [https://territoires-solidaires-en-commun.com/] de ce livre permet d'accéder à tous les contenus produits lors de la semaine d'échanges du colloque et de prolonger la réflexion.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2019) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°633]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Les Éditions de l'Atelier

Collection : Histoire / Société

ISBN : 978-2-7082-5363-6

Nombre de pages : 208 p.

Prix public : 16,00 €

Année d'édition : 2020

Commun, Controverse, Coopération, Culture, ESS (Économie sociale et solidaire), Liens, Lieux, Ontologie relationnelle, Solidarité, Territoires, Trajectoires, Translocalisme, Ubiquité

Introduction

Le site compagnon

Abécédaire libre, subjectif, pratique (1/2), par Barbara BLIN-BARROIS

  • Communs
  • Territoire
  • Translocalisme

Chapitre 1 : Les chemins des communs, par Geneviève FONTAINE

  • À l'origine de mes cheminements vers les communs
  • Premiers pas dans ma compréhension de la théorisation des communs
  • Quand les voies des communs m'apparaissent contradictoires
  • Quand le chemin de l'action conduit à envisager de dépasser les querelles des voies théoriques
  • Concilier les voies théoriques des communs ?
  • Une volonté partagée dans la construction du colloque
  • Des trajectoires de l'action qui décalent notre conception des communs
  • Des questionnements alimentant l'action
  • Quels itinéraires des communs pour moi après Cerisy ?

Chapitre 2 : Voyage dans les territoires solidaires en commun, par Elisabetta BUCOLO

  • Dépendances et interdépendances pour habiter le territoire
  • Immatérialité et matérialité pour habiter les communs de la connaissance
  • Territoires et terroirs solidaires sans frontières
  • Vécus sensibles et sciences savantes pour une écologie du savoir
  • Espace, temps et savoir pour de nouvelles géographies
  • Visibles et invisibles
  • Le culturel et le politique : lymphe des territoires solidaires

Chapitre 3 : Le translocalisme comme nouvel horizon des communs, par Hervé DEFALVARD

  • Comment tout ou presque a commencé à Cerisy
  • Comment s'est découvert à Cerisy l'horizon translocal des communs
  • Comment l'aventure translocale des communs continue après Cerisy
  • Rêvons d'un Tour de France translocal des communs

Les liens qui nous font, par Melaine CERVERA

Conclusion

Mouvement centripète et envies systémiques, par Marc LOURDAUX

La vie de château, c'est bien ! Et après ?, par Delphine BOUDET & Rémy SEILLIER

  • Delphine
  • Rémy
  • Rémy et Delphine

Abécédaire libre, subjectif, pratique (2/2), par Barbara BLIN-BARROIS

  • Capteur de liens
  • Controverses
  • Coopération
  • Épistémologues du Sud
  • Marginal sécant
  • Morale
  • Non-humains
  • Ontologie relationnelle
  • Outils de gestion
  • Système participatif de garantie
  • Prospectiviste
  • Teurgoule
  • Tiers (lieu, paysage, secteur… : principe écologique)
  • Ubiquité
  • Universalismes non alignés

Postface : Acteurs des territoires et citoyens du monde, ou l'inverse ?, par Jean-Louis BANCEL

Lionel MAUREL : Faire atterrir les Communs numériques. Des utopies métaphysiques aux nouveaux territoires de l'hétérotopie [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]


Publications associées


Publication 2020 : un des ouvrages


Purifier, soigner ou guérir ?

PURIFIER, SOIGNER OU GUÉRIR ?

MALADIES ET LIEUX RELIGIEUX DE LA MÉDITERRANÉE ANTIQUE À LA NORMANDIE MÉDIÉVALE


Cécile CHAPELAIN DE SERÉVILLE-NIEL, Christine DELAPLACE, Damien JEANNE, Pierre SINEUX (†) (dir.)


Qu'il puisse exister une corrélation entre les épidémies infectieuses récurrentes, les expressions de la piété et les comportements religieux, facteurs d'entraide et de regroupement, est une hypothèse féconde qui invite les scientifiques à analyser conjointement l'histoire des religions et l'histoire de maladies.
Cet ouvrage permet une première synthèse sur l'empreinte des phénomènes religieux dans le traitement des maladies au sein des sociétés antiques et médiévales. Les investigations archéologiques et paléopathologiques récentes menées pour la Normandie médiévale, mais aussi les études s'appuyant sur une aire géographique large (de la Grèce au monde anglo-normand) du VIIIe siècle av. J.-C. au XIIIe siècle après J.-C. ont permis aux archéologues, anthropologues, archéo-anthropologues et historiens ainsi réunis d'aboutir à un ensemble de réflexions croisées sur les problématiques suivantes : les sanctuaires de guérison participent-ils à la construction socioreligieuse du territoire ? Le religieux est-il indissociable du médical ? Quelle est la part de la magie dans les pratiques médicales ? La diffusion des savoirs médicaux éclipse-t-elle le religieux ? Quelles sont les continuités et les ruptures entre l'Antiquité et le Moyen Âge ?


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2014) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°632]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Archéologie & Culture

ISBN : 978-2-7535-8025-1

Nombre de pages : 310 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 49,00 €

Année d'édition : 2020

Antiquité, Guérison, Maladie, Miracle, Normandie médiévale, Pandémie, Purification, Religion, Reliques, Sanctuaire, Soin, Thérapeute

Au seuil de nos questions, par Damien JEANNE


ENTRE PUNITION ET ÉLECTION : LES MALADIES SONT-ELLES SACRÉES ?

La double chair du lépreux : une accusée piteuse et une humiliée glorieuse, par Damien JEANNE

Corps polluant et espace consacré. La réconciliation liturgique des églises et des cimetières souillés (Xe-XIVe s.), par Mathieu VIVAS [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]


THÉRAPEUTES ET MORTIFÈRES : DIEUX SAINTS ET ROIS

Iatrosophistes et saints guérisseurs : la concurrence entre médecine grecque et médecine religieuse au sein du monde byzantin, par Béatrice CASEAU-CHEVALLIER

Ignis Sacer. Le feu de Saint Antoine. Notes sur la maladie qui brûle les corps et ses saints thaumaturges, par Alessandra FOSCATI

Des sanctuaires de guérison païens aux miracles de guérison des saints et des reliques dans l'Antiquité tardive : l'exemple de La Gaule (IVe-VIe s.), par Christine DELAPLACE


TYPOLOGIE, TYPOGRAPHIE ET FONCTIONS DES LIEUX RELIGIEUX

Lieux sacrés, lieux de guérison dans la nature au Moyen Âge, par Edina BOZOKY

Reliques, images et médications : les voies de la guérison dans le duché d'Alençon au XVe s., par Marie-Anne MOULIN

Prise en charge des malades et hôpitaux à la période médiévale : l'exemple des cimetières de l'Hôtel-Dieu à Troyes et de l'Hospice Saint-Ladre à Reims, par Hélène RÉVEILLAS

"A Blessed Punishment" : The Leprosy Hospital of St. Mary Magdalen, Winchester, UK, par Katie TUCKER & Simon ROFFEY

Une zone funéraire spécifique aux enfants atteints de carences sévères sur le parvis de l'église Saint-Sauveur de Caen à l'époque moderne, par Aminte THOMANN, Bénédicte GUILLOT & Olivier DUTOUR

À Saint Thomas d'Aizier (Eure) : la vie et la mort dans une léproserie médiévale normande, par Joël BLONDIAUX, Cécile CHAPELAIN DE SERÉVILLE-NIEL, Raphaëlle LEFEBVRE, Marie-Cécile TRUC & al.

Guérisons et apparitions en Orient et en Occident. Réflexions sur l'incubation (Ve-XXe s.), par François-Olivier TOUATI

Un cas de tentative nécropsique au XVe s., par François BLARY & Denis BOUGAULT

Expressions sépulcrales et évolution des savoirs médicaux au cours de la deuxième pandémie de peste, par Dominique CASTEX & Sacha KACKI


SAVOIRS MÉDICAUX, RITES, PRATIQUES DE GUÉRISON, PURIFICATION, EXORCISME

Épilepsie, possession et rituels de guérison à l'époque salernitaine (XIe-début du XIIIe s.), par Joël CHANDELIER

Un lézard au coin de l'œil : la puissance guérisseuse d'un animal ou de son image à l'époque romaine, par Thomas GALOPPIN

Médecine en magie et magie en médecine : antagonisme et complémentarité entre médecine rationnelle et médecine magique d'après les sources papyrologiques et littéraires gréco-latines, par Magali de HARO SANCHEZ

Guérir et rendre malade : un exemple de l'ambivalence de la magie savante médiévale (XIIe-XVe s.), par Julien VÉRONÈSE

Pourquoi faire parler et agir Asclépios comme un technicien ? Étude des représentations du malade, du dieu et de la guérison dans les récits de guérison d'Épidaure et de Lébèna, par Émilie PIGUET

"Venir au sanctuaire", "Venir vers le dieu en suppliant"… : sur des expressions récurrentes et peu commentées des récits de guérison du sanctuaire d'Épidaure (IVe-IIIe s. av. J.-C.), par Pierre SINEUX

L'étuve et la sueur. Le bain d'air chaud dans les thermes romains et la pratique de la sudation dans le corpus hippocratique, par Évelyne SAMAMA


Conclusions, par Christine DELAPLACE


Résumés

Les auteurs