Publication 2020 : un des ouvrages


VILLES ET TERRITOIRES RÉSILIENTS


Sabine CHARDONNET DARMAILLACQ, Éric LESUEUR, Dinah LOUDA, Cécile MAISONNEUVE, Chloë VOISIN-BORMUTH (dir.)


Avec le concours de Sylvain ALLEMAND


Confrontées aux défis écologiques, bouleversements numériques, risques et catastrophes de tout ordre, les villes et territoires s'interrogent sur leurs capacités d'adaptation, de transformation et d'anticipation. Cet ouvrage, issu du colloque de Cerisy "Villes et territoires résilients", propose un dialogue contradictoire et constructif entre contributeurs issus d'horizons divers : chercheurs, industriels, ingénieurs, politiques, élus, acteurs culturels, assureurs, opérateurs de réseaux… La résilience de qui ? De quoi ? Pour qui ? Avec quels moyens, outils et connaissances ?
Au-delà des différences d'interprétation selon les disciplines de la notion comme de l'évaluation des actions engagées au titre de la résilience, des convergences se sont dessinées autour des enjeux, des méthodes et des leviers d'action. Ainsi, la question des échelles interroge particulièrement : échelles spatiales (locales, régionales, mondiales) ; échelles de temps dans la mise en œuvre des phases d'action et d'anticipation comme pour les perspectives humaines et techniques des territoires habités ; échelles d'action qui posent le problème des objectifs entre autonomie et solidarités, de l'information appropriée, jusqu'à repenser les rôles respectifs des citoyens et des réseaux, des assurances et de l'économie. L'ouvrage interroge notre compréhension des complexités à l'œuvre et souligne l'intérêt de faire une large place à l'intelligence collective et aux stratégies inclusives.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2017) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°636]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 979-1-0370-0356-0

Nombre de pages : 462 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 32,00 €

Année d'édition : 2020

Agroécologie, Capacité de rebond, Catastrophes, Changement climatique, Démographie, Échelles, Économie circulaire, Grand Paris, Intelligence collective, Migrants, Réseaux, Résilience urbaine, Ruptures technologiques, Stratégies inclusives, Synergies, Terrorisme

Avant-propos, par Edith HEURGON & Dinah LOUDA

Préface, par Cécile MAISONNEUVE & Chloë VOISIN-BORMUTH

Propos liminaire, par Éric LESUEUR & Dinah LOUDA

Introduction, par Sabine CHARDONNET DARMAILLACQ, Éric LESUEUR, Dinah LOUDA, Cécile MAISONNEUVE & Chloë VOISIN-BORMUTH


PARTIE I. DÉFINIR LA RÉSILIENCE ?

Polysémies et controverses

I. Résiliences
Apprendre à penser les synergies, par Serge TISSERON

II. La "pensée résilience"
Considérer la complexité pour gérer la sécurité, par Éric RIGAUD [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

III. La résilience urbaine
Une perspective historique et culturelle, par Philiep BOSSIER

IV. L'anthropocène, une grande accélération… pour la résilience ?, par Frédérick LEMARCHAND

V. La résilience urbaine est-elle imperméable à la critique ?, par Samuel RUFAT [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]


PARTIE II. VILLES ET TERRITOIRES

Anticiper les crises

I. Les réseaux techniques urbains face à la décroissance des consommations
Portrait d'une bifurcation en cours, par Daniel FLORENTIN

II. La résilience des réseaux d'électricité face aux aléas climatiques et aux nouveaux paradigmes, par Michel DERDEVET

III. La résilience des infrastructures et systèmes de transport
L'exemple de la RATP, par Olivier DUTHUIT

IV. L'eau, ressource essentielle à la résilience des territoires, par Alexis DELAUNAY

V. Une stratégie globale de résilience
L'exemple du partenariat Veolia-Swiss Re à La Nouvelle-Orléans, par Laurent AUGUSTE

VI. Perspectives d'une compagnie de réassurance sur la résilience
Trois questions à Ivo MENZINGER

VII. Séisme à Katmandou, la vie continue
Vers une régénérescence locale, par Laure LEPIGEON

VIII. La résilience des sociétés face au terrorisme
Conversation avec Jean-Louis FIAMENGHI


PARTIE III. SITUATIONS CRITIQUES

Changer de paradigme

I. La résilience: risque ou opportunité pour les territoires ?, par Clara VILLAR

II. La résilience des communautés dans un territoire industriel en difficulté, par Antoine LE BLANC & Irénée ZWARTEROOK

III. Favoriser les "flux faibles" et les petites interventions dans le tissu urbain
L'expérience du Japon, par Hidetoshi OHNO

IV. Le triangle de l'agroécologie
Politique, sociotechnique, systèmes vivants, par Bernard HUBERT

V. La gestion agro-environnementale
Les atouts de la synécoculture, par Masatoshi FUNABASHI

VI. Les villes européennes à l'épreuve des migrants, par Cécile MAISONNEUVE & Marie BALÉO

VII. Hébergement et intégration des réfugiés à Hambourg, par Anselm SPRANDEL


PARTIE IV. STRATÉGIES D'ACTEURS

S'engager ensemble

I. Qui pilote la ville résiliente ?, par Isabelle BARAUD-SERFATY

II. La résilience de Paris sera d'abord la résilience de ses habitantes et de ses habitants, par Sébastien MAIRE


TABLES RONDES

Deux grands territoires au prisme de la résilience

I. Le Grand Paris, avec Antoine FRÉROT, Livier VENNIN, François DECOSTER et Elisa YAVCHITZ

II. Les Hauts de France, avec Emmanuel BERTIN, Jean-François CARON, Romaric DAURIER et Sébastien THIÉRY


RETOURS SUR LE COLLOQUE

I. Définitions et processus de résilience, par Maya COHEN

II. Points forts d'une réflexion commune, par Philiep BOSSIER


POSTFACE

La vi[ll]e à l'envers / Ville et résilience à l'ère Covid, par Sabine CHARDONNET DARMAILLACQ [disponible en ligne sur le site de L'Institut Veolia]


Remerciements

Les auteurs

Crédits

Source

• Les enregistrements vidéos des interventions de deux journées du colloque, ainsi que des interviews réalisées à Cerisy (Sylvain ALLEMAND, Sabine CHARDONNET-DARMAILLACQ, Antoine FRÉROT, Éric LESUEUR, Dinah LOUDA, Chloë VOISIN-BORMUTH), sont disponibles en ligne sur le site Colloque TV.

Par Sabine CHARDONNET-DARMAILLACQ, École nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais | 30/01/2021 |

Partout dans le monde, des villes, des collectivités territoriales se mobilisent pour mettre en œuvre des politiques de résilience. De la reconnaissance des facteurs à la mise en place des politiques, se pose la question : "Qui pilote la ville résiliente et selon quelles temporalités ?".

Contribuant aux rencontres de Cerisy sur les enjeux de la ville, cet ouvrage présente les actes d'un colloque organisé par deux entreprises du Cercle des partenaires, Veolia et Vinci / Fabrique de la cité, avec le concours d'une enseignante-chercheure de l'École nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais. Ce colloque international a permis de rassembler avec des universitaires, chercheurs et étudiants, des contributeurs venant des collectivités territoriales, des organismes publics, des entreprises ou des groupes d'initiatives citoyennes.

Villes et territoires résilients (2017) avait pour ambition de considérer plusieurs situations de chocs, perturbations ou aléas durablement installés bien que parfois silencieux, relevant de risques d'origine naturelle, humaine ou technique, dans une perspective de construction des connaissances pour l'action de protagonistes, métiers et personnes qui occupent des positions différentes dans la société. Alors que l'on voit se durcir l'injonction sécuritaire devant l'accumulation de crises et d'incertitudes, que les contextes sont de plus en plus complexes, cette semaine intense interrogeait la notion de résilience en considérant les villes et les territoires comme échelles d'action et comme milieux, compte tenu de l'indivisibilité de l'humanité de la vie urbaine, sociale et biologique. Avec la résilience, l'objectif de faire perdurer un système territorial ou social à l'identique est abandonné, cependant que l'histoire des villes témoigne de leur capacité à dépasser la simple résistance aux crises et aux chocs pour s'adapter et renaître. L'enjeu d'un savoir expérientiel vital de nos rapports à la ville associé à la saisie d'une réalité, permet d'aller au-delà des régulations vers de nouveaux usages, de nouveaux équilibres.

L'ouvrage, structuré en quatre temps, s'attache d'abord à formuler certaines polysémies et controverses, confrontant diverses définitions de la résilience, selon une perspective historique et critique, ainsi que sa fécondité pour les villes et les territoires. Puis est abordée l'anticipation des crises, en particulier celles des réseaux et infrastructures, mettant en perspective la gestion des ressources stratégiques des territoires, leur maillage, leurs interconnexions et leur capacité de renouvellement. Ensuite, plusieurs situations critiques relatives à diverses thématiques et échelles questionnent nos dispositions et capacités à changer de paradigme et à envisager de nouvelles opportunités pour les villes et territoires. Enfin, sont abordées des stratégies d'acteurs et de la coconstruction d'expériences et de perspectives. Deux grands territoires (le Grand Paris et les Hauts de France) sont examinés au prisme de la résilience, illustrant la nécessité d'une gouvernance renouvelée, impliquant un plus large spectre d'acteurs ou parties prenantes. Enfin, à cet ensemble de contributions, s'est ajoutée une postface, amplement justifiée par l'impact décisif de la pandémie COVID-19 sur les territoires et ses enjeux sur les sociétés urbaines.

Penser les villes en résilience invite ainsi à la reconnaissance des interactions tandis que la nécessité d'un pacte d'intelligence collective gagnera à une coopération attentive à la singularité et au détail, veillant à ne pas brider les initiatives. Cette attention aux échelles, de l'humain à la ville et au territoire, montre l'intérêt vital d'associer, dans les leviers d'action, éthique individuelle, politique collective et organisation systémique.