Publication 2019 : un des ouvrages


Jean Grémillon et les quatre Éléments

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


JEAN GRÉMILLON ET LES QUATRE ÉLÉMENTS


Yann CALVET, Philippe ROGER (dir.)


Jean Grémillon et les quatre Éléments entend, sinon réhabiliter, du moins rendre un hommage renouvelé à l'un des cinéastes majeurs de l'école française du vingtième siècle, un créateur qui occupe une place à part, paradoxale : même si elle n'est pas tout à fait oubliée, l'œuvre de cet homme nourri d'art musical demeure aujourd'hui étrangement en retrait, sans doute en raison de son originalité irréductible et, plus encore, de sa complexité déstabilisante. Pas moins de quatre axes ont paru nécessaires pour approcher celui que l'on a trop souvent qualifié seulement de cinéaste maudit. Quatre chapitres, en résonance intime avec son dernier film, son testament poétique, André Masson et les quatre Éléments. En premier lieu, encore trop peu fréquenté et condensant pourtant l'essentiel d'une vision universelle, érudite et fraternelle, l'axe méconnu de l'ésotérisme ("l'air"), car l'homme de culture Grémillon inscrit ses films dans une rêverie précise se rattachant aux grandes traditions ; il est l'alchimiste du septième art. Puis l'axe du sonore ("l'eau"), les liens du cinéaste à l'expression musicale sous toutes ses formes s'avérant déterminants. Ensuite, l'axe des conflits de l'Histoire ("le feu"), Grémillon s'étant toujours voulu un témoin de son temps. Enfin, l'axe du réalisme documentaire ("la terre"), Jean Grémillon présentant le cas unique d'un cinéaste réputé, reconnu pour ses fictions de long métrage, commençant et surtout achevant sa carrière par une série de courts métrages documentaires, d'exemplaires films d'art qui sont autant de libres films d'essai : des films d'art et d'essai. Nous avons souhaité, par ces quatre déclinaisons, donner des clefs pour mieux apprécier une poétique plus que jamais actuelle, ô combien vitale pour notre temps.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°612]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires du Septentrion

Collection : Arts du spectacle - Images et sons

ISBN : 978-2-7574-2446-9

Nombre de pages : 332 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 26,00 €

Année d'édition : 2019

Cinéma, Documentaire, Ésotérisme, Grémillon (Jean), Musique, Poétique, Quatre éléments (air, eau, feu, terre)

Ouverture, par Philippe ROGER

PARTIE 1
L'AIR : GRÉMILLON ET LE RÊVE

Le grain de blé et le peuplier : Jean Grémillon et l'espace sacré, par Jean-Dominique NUTTENS [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

Jean Grémillon, le Grand Œuvre, par Yann CALVET

Lumière de Grémillon, par Philippe ROGER

L'insolite dans le cinéma de Jean Grémillon, par Hélène FRAZIK

Apollon et Dionysos : Grémillon écartelé, par Pascal COUTÉ

PARTIE 2
L'EAU : GRÉMILLON ET LE SON

Jean Grémillon, le cinéma en noires et blanches, par Béatrice THIRIET

Jean Grémillon, pionnier de la musique concrète, par Philippe LANGLOIS

Le son du vent chez Grémillon, par Martin BARNIER

Jean Grémillon à l'épreuve de l'opérette : Valse royale, par Marie CADALANU

Entrez dans la danse avant d'y succomber, par David VASSE

PARTIE 3
LE FEU : GRÉMILLON TÉMOIN DE SON TEMPS

Grémillon-Renoir : remorques, par Jean-François BUIRÉ

Image suggérée, Histoire latente, par Benjamin THOMAS

Ceci n'est pas un film colonial : la banalisation du hors-norme chez Grémillon, par Delphine ROBIC-DIAZ

La mise en scène de la guerre dans trois films documentaires, par Isabelle MAILLAND

PARTIE 4
LA TERRE : GRÉMILLON ET LE RÉEL

Grémillon : le travail à l'œuvre, par François ALBERA

Expérimenter le réel : les documentaires de Jean Grémillon, par Dario MARCHIORI

La scène "ouverte" dans L'Amour d'une femme, par Barthélémy GUILLEMET

Visages et poétique de Jean Grémillon, par Claudine LE PALLEC-MARAND

Fermeture. Aller au cœur de Jean Grémillon, par Yann CALVET

Les auteurs

Publication 2019 : un des ouvrages


PSYCHANALYSE ET CINÉMA

DU VISIBLE ET DU DICIBLE


Chantal CLOUARD, Myriam LEIBOVICI (dir.)


Dans les incertitudes actuelles de repérage politique et identitaire, le cinéma en tant que redoublement du visible, constitue non pas une aliénation, mais une ressource au service de l'imaginaire et de sa critique. En ce début de XXIe siècle, ce colloque de Cerisy saisit les relations entre le cinéma et la psychanalyse.
Au-delà des analogies bien connues entre rêve, fantasme et image filmique, les années 1975 ont innové, en conceptualisant le langage cinématographique à partir du structuralisme en sémiologie et en psychanalyse. Le colloque de Cerisy de 1989, consacré à Christian Metz, en a largement rendu compte. Dans ce même temps, la question du sensible a été réintroduite, l'image n'était plus seulement conçue comme leurre spéculaire aliénant, mais aussi comme porteuse des traces des pulsions non symbolisées. Ainsi, le cinéma, révélateur de l'intériorité, réanimerait les traces mnésiques inconscientes et par là-même permettrait une élaboration des traumatismes individuels et collectifs.
Cet ouvrage réunit des psychanalystes qui ont collaboré à des revues et/ou qui sont engagés dans des actions de diffusion, des théoriciens de l'image et des universitaires des départements d'esthétique et de cinéma, des cinéastes et des critiques de revues de cinéma.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2017) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°603]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-9769-3

Nombre de pages : 346 p.

Prix public : 26,00 €

Année d'édition : 2019

Dicible, Écran, Fantasme, Film, Folie, Inconscient, Miroir, Rêve, Traumatisme, Vampire, Visible

DEUX INVENTIONS DU XIXe SIÈCLE : LA PSYCHANALYSE ET LE CINÉMA

I. Ouverture, par Chantal CLOUARD & Myriam LEIBOVICI

II. De l'aventure structuraliste à l'"émotion-cinéma". Entretien avec Raymond BELLOUR, par Chantal CLOUARD & Myriam LEIBOVICI

III. Captifs de l'image : cinéma et immortalité ? L'invention de Morel de Claude-Jean Bonnardot (1967), par Chantal CLOUARD

IV. Freud et le cinéma : une séance manquée ?, par Jean-Pierre KAMIENIAK

V. Qu'y a-t-il derrière l'écran ?, par Myriam LEIBOVICI

VI. La fenêtre et l'écran : dispositif analytique et dispositif cinématographique, par Jean-Jacques BARREAU

THÉORIES

VII. Cinéma et psychanalyse, quel rapport ?, par Pascal LAETHIER

VIII. L'analyse filmique, une histoire de rencontre, par Dimitri WEYL [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

IX. Éléments pour une anthropologie psychanalytique du cinéma, par Pablo BERGAMI G. BARBOSA

X. Clivages et fragmentation dans Rashomon et dans Mulholland Drive, par Francis DROSSART

XI. De la psychanalyse au cinéma : comment donner la voix aux morts du fond des images ?, par Maribel PEÑALVER VICEA

XII. Miroir, écran : les ressources de la "dogmaticité" (selon Pierre Legendre), par Michèle SINAPI

XIII. Psychanalyse et cinéma : le vide en contrepoint, par Maryan BENMANSOUR

TRAUMATISMES

XIV. Le sang des bêtes de Georges Franju : quand la stratégie du détour donne à voir, par Stéphanie KATZ

XV. Face image de la parole et invisible à dire, par Jean-Jacques MOSCOVITZ

XVI. L'image du vampire au cinéma et la psychanalyse, par Max KOHN

XVII. Face au trou noir de l'Histoire : Le fils de Saul, par Karine ROUQUET-BRUTIN

XVIII. Les morts dans l'âme, par David CHAOUAT

FOLIES

XIX. L'image sans mots, l'expérience cinématographique de Fernand Deligny : La caméra analytique de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi. Entretien avec Marie-José MONDZAIN, par Chantal CLOUARD & Myriam LEIBOVICI

XX. Mise en scène d'une folie dérangeante : Morgan de Karel Reisz, par Eithne O'NEILL

XXI. Filmer les psychanalystes, par Daniel FRIEDMANN

REGARDS ET VOIX

XXII. Autour du film Annonces de Nurith Aviv : "La voix, comme une fleur", par Stéphanie KATZ

XXIII. À propos de Poétique du cerveau de Nurith Aviv, par Chantal CLOUARD

XXIV. Les cantatrices de l'ultime ou l'art du mourant, par Ghyslain LÉVY

XXV. Visagéification et subjectivation dans Phoenix de Christian Petzold, par Chantal CLOUARD

MATIÈRES D'AILLEURS

XXVI. Le bannissement : du refoulement à la répression, par Alix de CHAMBURE

Bibliographie générale

Présentation des auteurs

Publication 2016 : un des ouvrages


Sherlock Holmes, un nouveau limier pour le XXIe siècle

SHERLOCK HOLMES, UN NOUVEAU LIMIER POUR LE XXIe SIÈCLE

DU STRAND MAGAZINE AU SHERLOCK DE LA BBC


Hélène MACHINAL, Gilles MENEGALDO, Jean-Pierre NAUGRETTE (dir.)


La popularité actuelle de Sherlock Holmes, son importance dans notre paysage, posent la question de savoir pourquoi il est, plus que jamais, notre contemporain. Notre société, plus victorienne qu'il n'y paraît, voit monter un certain nombre d'angoisses et d'inquiétudes urbaines — économiques, sociales, médicales — qui ravivent du même coup le paradigme d'un enquêteur quasi infaillible, capable de résoudre, avec rapidité, élégance et brio des énigmes pourtant retorses, défiant les compétences de la police officielle. Un retour au texte de Conan Doyle montre pourtant que ce paradigme est instable, que le détective est capable de toutes les métamorphoses et de tous les déguisements. Le fait que la série de la BBC Sherlock transpose aujourd'hui avec une aisance ludique l'univers créé par Conan Doyle dans le Strand Magazine à la fin des années 1880 illustre la foncière plasticité et adaptabilité de la figure du célèbre détective, jusque dans le monde des téléphones portables et d'Internet qui est le nôtre.
Les actes du colloque international "Sherlock Holmes : un nouveau limier pour le XXIe siècle" tenu à Cerisy-la-Salle en 2014 remontent aux sources mêmes du mythe littéraire pour suivre les évolutions subies par ce couple éminemment malléable qu'est le duo formé par Sherlock Holmes et le Dr Watson. Des premières adaptations pour l'écran muet, réalisées du vivant même de l'auteur, jusqu'aux séries télévisées actuelles, entre réécritures et pastiches qui passent par le cinéma, la BD, et la littérature, les auteurs ici réunis traquent les formes esthétiques et les supports divers qui ont porté l'image protéiforme du détective et de son acolyte jusqu'à nous, creusant le personnage aux attributs si reconnaissables pour mieux en dégager la profondeur. Venu à nous "d'un Londres de gaz et de bruine", Sherlock Holmes est bien, selon Borges, "une de ces bonnes manies qui nous restent".


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2014) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°559]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Interférences

ISBN : 978-2-7535-5144-2

Nombre de pages : 334 p.

Prix public : 22,00 €

Année d'édition : 2016

Babbage, Cinéma, Détective, Enquête, Fiction, Film, Holmes (Sherlock), Jack the Ripper, Londres, Roman policier, Watson, Wiemer

Introduction. "De Holmes à Sherlock", par Hélène MACHINAL

Propos liminaire. Sherlock Holmes et le grain de papier, par Jean-Pierre NAUGRETTE [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

PREMIÈRE PARTIE
GENÈSE, ORIGINES ET CONTEXTE

Sherlock Holmes's Precursors : Eccentrics, Amateur Sleuths and Oriental Mysteries in Wilkie Collins, par Mariaconcetta COSTANTINI

The ending as addiction in the Sherlock Holmes stories : the last ending as always the last ending but one, par Nathalie JAËCK

L'imaginaire de l'autopsie, par Dominique MEYER-BOLZINGER

DEUXIÈME PARTIE
VARIATIONS TEXTUELLES

Dans la famille Holmes, la sœur ! The Enola Holmes Mysteries de Nancy Springer, par Christian CHELEBOURG

Démarquages, pastiches, avatars et réinventions de Sherlock Holmes : les enquêtes de Solar Pons (1928-1971), August Derleth, par Lauric GUILLAUD

TROISIÈME PARTIE
VARIATIONS SÉRIELLES

De Babbage à Wiemer : adaptation, variation, création dans la série Sherlock de Gatiss et Moffat, par Hélène MACHINAL

Sleuth in the City : la Londres de Sherlock Holmes et la Londres de Sherlock, par Camille FORT

Les nouveaux enquêteurs des séries télévisées contemporaines : tous héritiers de Sherlock Holmes ?, par Maud DESMET

QUATRIÈME PARTIE
VARIATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES

La figure de Watson dans les adaptations audiovisuelles, par Olivier COTTE

Enacting Holmes : Performance and Impersonation in Fiction and Film, par Laura MARCUS

Holmes et Jack the Ripper : le croisement de deux figures mythiques, par Gilles MENEGALDO

Sherlock Holmes contre Don Juan, ou "The Adventure of the Broken Flowers", par Julien GUIEU

CINQUIÈME PARTIE
VARIATIONS TRANSMÉDIATIQUES

Sherlock Holmes sur les planches françaises : d'un siècle à un autre, par Caroline RENOUARD

Diffraction de l'image narrative : Sherlock Holmes dans le vitrail, par Jean-Paul MEYER

ANNEXES

Sherlock Holmes à l'écran muet (filmographie raisonnée des adaptations), par Antoine FAIVRE

Bibliographie générale

Index des noms propres

Index des noms communs

Les auteurs

Publication 2016 : un des ouvrages


Le découpage au cinéma

LE DÉCOUPAGE AU CINÉMA


Vincent AMIEL, Gilles MOUËLLIC, José MOURE (dir.)


Le découpage en plans, qui est considéré aujourd'hui comme le fondement de l'art cinématographique, en est paradoxalement l'un des éléments les moins étudiés.
Alors que le montage a focalisé depuis longtemps l'attention des théoriciens du cinéma, et que l'histoire et la pratique en ont été amplement interrogées, on s'est rarement penché sur la question du découpage. Sauf à le considérer précisément comme le repoussoir figé de cette opération nettement plus créative que serait le montage.
Ainsi on l'associe la plupart du temps au cinéma classique, sans lui accorder d'ailleurs plus d'importance que cela dans le geste poïétique, alors que le montage est associé à une certaine modernité du cinéma, à l'intérieur de laquelle il est identifié comme l'un des ressorts créatifs majeurs.
Quelle a été la pratique du découpage, son lien avec le scénario, avec la mise en scène, avec le montage ? Quelle part peut-on lui attribuer dans la construction du film, et dans quelles cinématographies ? Quelle est la persistance actuelle du découpage, et sous quelle forme ? Telles sont les questions auxquelles essaie de répondre cet ouvrage.
Histoire du cinéma, histoire des théories, esthétique, histoire des formes et histoire culturelle sont ici convoquées afin d'interroger et de reconstruire cette notion dont la délimitation même (pour ne pas parler de définition) demande à être reconsidérée.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°558]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Le Spectaculaire

ISBN : 978-2-7535-4992-0

Nombre de pages : 372 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 22,00 €

Année d'édition : 2016

Cinématographie, Découpage, Film, Godard (Jean-Luc), Iconographie, Mizoguchi (Kenji), Montage, Plan, Renoir (Jean), Sokourov (Alexandre), Wilder (Billy)

Introduction générale, par Vincent AMIEL, Gilles MOUËLLIC & José MOURE

1. HISTOIRE

Ar-Chaos-Logie du Découpage, par Laurent LE FORESTIER [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

Les sources inédites de la notion de "plan" en cinématographie : Un coup du (de ?) théâtre !, par André GAUDREAULT

Découpage, mon beau souci, par Jean-Pierre SIROIS-TRAHAN

Sur un moment d'existence du mot "découpage", par Hervé JOUBERT-LAURENCIN

Le découpage : notion française, "affaire de morale" ou concept ?, par Dominique CHATEAU

Le découpage revu par la télévision en direct, par Vincent AMIEL

2. ANALYSES

Découpage et impondérable dans les premiers films de Chaplin (Keystone, Essanay et Mutual), par Àngel QUINTANA

Le regard d'un tiers : découpage des scènes de représentations théâtrales dans le cinéma de Kenji Mizoguchi, par Simon DANIELLOU

Découpage libre, découpage contraint : la transplantation de Jean Renoir à Hollywood, par François THOMAS

À travers la cascade : la double expérience phénoménologique du spectateur dans le cinéma documentaire, par Frédéric SABOURAUD

Quand l'espace évince l'action, par Emmanuel SIETY

Découpage, ou : Le fil rouge à travers L'Appartement de Kozintsev (Alexandre Sokourov, 1997), par Karl SIEREK

Filmer Marilyn Monroe, Audrey Hepburn et Shirley MacLaine, le découpage dans les comédies de Billy Wilder, par Charlotte AUMONT

3. POÉTIQUES

Découpage et improvisation, par Gilles MOUËLLIC

Le champ-contrechamp : archéologie d'une figure du découpage, par José MOURE

Contre les "modernes" : le classicisme critique de Jean-Luc Godard, par Luc VANCHERI

La coupe comme défi du temps réel, par Christa BLÜMLINGER

Le découpage à l'ère de l'iconographie mobile, par Richard BÉGIN

Montage et découpage à l'ère du "cinéma virtuel", par Jean-Baptiste MASSUET

Postace : Le découpage de l'homme occidental, ou l'animation du visible, par Emmanuelle ANDRÉ

Les auteurs

Publication 2016 : un des ouvrages


Les archives de la mise en scène. Spectacles populaires et culture médiatiques 1870-1950

LES ARCHIVES DE LA MISE EN SCÈNE

SPECTACLES POPULAIRES ET CULTURE MÉDIATIQUE 1870-1950


Pascale ALEXANDRE-BERGUES, Martin LALIBERTÉ (dir.)


Longtemps méprisés, les spectacles populaires sont abordés ici sous l'angle d'une culture médiatique dont on suit l'essor à travers différentes formes de spectacles visuels et sonores, théâtre, cinéma, music-hall ou café-concert.
Ce volume, Spectacles populaires et culture médiatique, s'inscrit dans la continuité du précédent ouvrage publié dans la même collection, Hypermédialités du théâtre.
Les dix-neuf contributions que renferme le présent volume poursuivent l'analyse des archives du fonds de l'Association de la Régie Théâtrale (ART), déposé à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris. Peu étudiée jusqu'ici, cette riche collection rassemble les documents — près de 6500 pour la période choisie — déposés par les régisseurs, metteurs en scène et directeurs de théâtre de la région parisienne : relevés de mise en scène, photographies, partitions, articles de presse… Une grande partie de ce fonds concerne des œuvres traditionnellement rangées dans la catégorie des spectacles populaires.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2014) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°547]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires du Septentrion

Collection : Arts du spectacle - Images et sons

ISBN : 978-2-7574-1369-2

Nombre de pages : 330 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 24,00 €

Année d'édition : 2016

Burlesque, Café-concert, Cinéma, Cinéma forain, Comédie, Culture médiatique, Mélodrame, Music-Hall, Spectacles populaires, Théâtre, Théâtre historique

Introduction. Les archives de la mise en scène. Spectacles populaires et culture médiatique (1870-1950), par Pascale ALEXANDRE-BERGUES & Martin LALIBERTÉ

FORMES

L'école du mélodrame : émergence du spectacle de masse intermédial. Les Deux Gosses de Pierre Decourcelle, par Giusy PISANO

Mélodrame et imaginaires. Les tribulations d'une héroïne populaire : La porteuse de pain, par Sylvie THOUARD

Arsène Lupin à l'Athénée (1908) : un spectacle populaire entre répétitions et innovations, par Caroline RENOUARD

L'alexandrin comique, par Vincent DUSSAIWOIR

La Fille de la Terre, tragédie populaire d'Émile Sicard : conception et représentation, par Adélaïde JACQUEMARD-TRUC

Spectacles populaires et théâtre historique : mises en scène de la Révolution française à la fin du XIXe siècle (fonds ART, BHVP), par Pascale ALEXANDRE-BERGUES

DISPOSITIFS

Bruitages et comédies avant la musique concrète, par Martin LALIBERTÉ

L'accordéon : expression populaire ? Lectures et répertoire dans les théâtres jusqu'en 1945, par Sylvain SAMSON

La Grande Semaine de Sem et Roubille, un condensé de la culture visuelle du XIXe siècle, par Patrick DÉSILE

Le music-hall au centre de la ville mécanisée. Ambiguïtés des machines entre érotisation et technophobie, par Stéphane TRALONGO [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

Découpage, mon beau souci. Réfractions de la lanterne magique et du théâtre féérique, par Jean-Pierre SIROIS-TRAHAN

Dramaturgie de la lumière dans La Fille d'Artaban, mise en scène d'André Antoine, par Véronique PERRUCHON

DIFFUSION

Le mentaliste et ses projections médiatiques à la fin du XIXe siècle, par Frédéric TABET

Le burlesque québécois : un défi archivistique, par Jean-Marc LARRUE

Deux comédies françaises à la mode de Lubitsch : Paris-Broadway-Hollywood, par Marguerite CHABROL

Jules Verne, aux lumières de la scène. Popularité et pérennité du Tour du monde en 80 jours, par Geneviève DE VIVEIROS

De la musique avec toute chose : l'exemple de Deux sur la balançoire — Visconti, 1958 au théâtre des Ambassadeurs, par Geneviève MATHON

DOCUMENTS ET TÉMOIGNAGES

Pourquoi Cyrano, encore et toujours ? Les secrets de la création d'une pièce miracle, par Serge BOUILLON & et Danielle MATHIEU-BOUILLON

Méliès et l'âge d'or du cinéma forain en France (1896-1914), par Anne-Marie QUÉVRAIN

Bibliographie

Notices biographiques

Index des noms

Index des œuvres

Publication 2015 : un des ouvrages


Le western et les mythes de l'Ouest

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


LE WESTERN ET LES MYTHES DE L'OUEST

LITTÉRATURE ET ARTS DE L'IMAGE


Lauric GUILLAUD, Gilles MENEGALDO (dir.)


Du Dernier des Mohicans de Cooper aux romans de Gustave Aimard et de Karl May, en passant par les "dime-novels", le western a d'abord des origines littéraires. La généalogie du genre passe par les récits de captivité, la terreur gothique liée à l'émergence de la littérature américaine, la fascination pour la violence et le sacré, le rêve (ou le cauchemar) américain. Il puise dans l'histoire de l'Amérique, glorifiant l'épopée des pionniers, sans négliger les Guerres indiennes. Surtout, le western mythifie certains personnages historiques. À la fin de L'Homme qui tua Liberty Valance, une phrase résume l'essence du western : "Quand la légende devient réalité, imprimez la légende !".
Un sujet aussi ample que le western requiert une constellation d'approches, que ce soit dans le domaine de la littérature, des arts plastiques et visuels, de la musique et de la civilisation nord-américaine. Il s'agit aussi de revisiter les "figures mythiques" tels Bas de Cuir, Daniel Boone, Jesse James, Billy the Kid, Calamity Jane, Buffalo Bill, et d'autres figures du genre : le cow-boy, l'éclaireur, le shérif, le pionnier, le héros solitaire, la femme fatale. Des topoi sont convoqués, comme la wilderness, la Prairie, le désert, la ville, le saloon, etc. Les motifs westerniens se déclinent dans toutes les formes de la culture savante et populaire et servent des discours critiques, polémiques, voire politiques. Le western connaît les fluctuations de la modernité et de la post-modernité, avec des approches sociologiques, multiculturelles, pluriethniques ou féministes, conduisant à de nouveaux regards sur le genre et à des remises en cause d'une doxa par la satire, le décalage ou l'inversion ironiques, la parodie, le pastiche, l'hybridation générique, la déconstruction des mythes et des icônes, non sans une dose parfois de nostalgie.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°519]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Interférences

ISBN : 978-2-7535-4263-1

Nombre de pages : 564 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 25,00 €

Année d'édition : 2015

......

Ouverture : Hommage à Jean-Louis Leutrat

Introduction, par Lauric GUILLAUD & Gilles MENEGALDO

PREMIÈRE PARTIE
SOURCES, CULTURE, MYTHES, INSTITUTIONS

Tentative de généalogie d'un genre : le western, par Lauric GUILLAUD

Le mythe de Billy the Kid, par Jean-Louis LEUTRAT (†)

The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford : manifeste pour un western hypnagogique, par Jocelyn DUPONT

Le crépuscule des mythes, par Yann CALVET

(Sur-)western et politique : remarques sur The Man Who Shot Liberty Valance, par Zachary BAQUÉ

Immersion et paradoxes : le country, genre, code et pratique culturelle en France, par Paul BLETON

DEUXIÈME PARTIE
PARCOURS DE CINÉASTES

Les figures du discours américain à l'avènement du western parlant (1928-1930), par Jean-Marie LECOMTE

Les westerns de John Ford : du libéralisme d'avant-guerre au conservatisme d'après-guerre, par Jean-Pierre ESQUENAZI

Les westerns de Jacques Tourneur : incertitude et ambiguïté, par Gilles MENEGALDO

Physique de la métaphysique : les westerns de King Vidor, par Philippe ROGER

Stanislavski dans l'Ouest. Les acteurs de la Méthode et le western, par Christophe DAMOUR

TROISIÈME PARTIE
AVATARS GÉNÉRIQUES, ADAPTATIONS ET RÉÉCRITURES

"Il est toujours préférable de ne pas voyager avec un mort" ou comment traverser les mythes de l'Ouest, par Isabelle SINGER

Itinéraires westerniens dans les adaptations de Cormac McCarthy, All the Pretty Horses et No Country for Old Men, par Anne-Marie PAQUET-DEYRIS

Cow-boys, Indiens et… vampires, par Jean MARIGNY

Bill Cody, ou le pistolero à la conquête de l'univers, par Roger BOZZETTO

Mercenaires et samouraïs, western et chambara : le dialogue des genres, par Benjamin THOMAS

La fange et le filon, ou comment Deadwood réinvestit le western, par Christophe CHAMBOST

QUATRIÈME PARTIE
WESTERN ET IDÉOLOGIE

Western et maccarthysme, des effets à double détente, par Mathieu LACOUE-LABARTHE

Le western et la guerre du Vietnam, par Jean-Jacques MALO

Femmes au cœur du western classique. Le cas "Republic Pictures" et ses ramifications, par Christian VIVIANI

Les westerns contemporains à l'épreuve de la diversité, par Marianne KAC-VERGNE

La ballade au féminin, par Suzanne LIANDRAT-GUIGUES

Facile à surprendre : représentations de l'Indien acculturé dans les westerns, par Céline MURILLO

CINQUIÈME PARTIE
LE WESTERN ET SON DÉCOR

L'encadrement de paysage, par Maureen TURIM

La ville sauvage, par Maryse PETIT

Une géopolitique du désert westernien, par Xavier DAVERAT

Voyage au centre du Roden Crater, par Isabelle LIMOUSIN

SIXIÈME PARTIE
ARTS VISUELS, PHOTOGRAPHIE ET BANDE DESSINÉE

L'imaginaire paysager de l'ouest américain : de la propagande politique à l'identité nationale, par Sophie LÉCOLE SOLNYCHKINE

Le crépuscule des cows-boys, par Jean ARROUYE

Portraits contrastés de Calamity Jane : de la figure de légende à l'héroïne de bandes dessinées, par Liliane CHEILAN

Innovation graphique du western : Blain et Calpurnio, par Adela CORTIJO TALAVERA

Les aventures de Blueberry en BD. Une sémiographie du western, par Jean-Paul MEYER

Les auteurs

Publication 2014 : un des ouvrages


Méliès, carrefour des attractions

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


MÉLIÈS, CARREFOUR DES ATTRACTIONS

SUIVI DE CORRESPONDANCE DE GEORGES MÉLIÈS (1904-1937)


André GAUDREAULT, Laurent LE FORESTIER (dir.)

Avec la collaboration de Stéphane TRALONGO


Édition critique de la correspondance établie par Jacques MALTHÊTE


On a pris l'habitude de dire que l'œuvre de Georges Méliès préfigurait tout à la fois le cinéma narratif, les productions hollywoodiennes à grand spectacle et les films de science-fiction à effets spéciaux. Les recherches historiques présentées dans cet ouvrage montrent au contraire que Méliès s'attachait moins à inaugurer un nouvel art, une nouvelle industrie, qu'à perpétuer par le truchement du cinématographe ces pratiques culturelles que sont la lanterne magique, la caricature, le numéro de scène, le sketch magique, la pantomime, la féerie, etc… Ce livre a ainsi pour ambition de renouveler notre connaissance de l'œuvre cinématographique de Méliès, en interrogeant son travail à partir de chacune de ces pratiques et du contexte socioéconomique dans lequel elles s'inscrivaient. Les contributions savantes rassemblées dans la première partie de ce volume sont issues du colloque de Cerisy qui s'est tenu en 2011 à l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de Méliès. Les actes du colloque sont suivis par une édition critique de la correspondance francophone de Méliès établie par Jacques Malthête. Réunissant près de deux cents lettres conservées dans des institutions patrimoniales ou des collections privées, ce corpus épistolaire forme un ensemble documentaire précieux pour questionner à nouveaux frais l'œuvre de Méliès et sa conception du cinéma.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2011) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°502]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Le Spectaculaire

ISBN : 978-2-7535-3394-3

Nombre de pages : 542 p.

Illustrations : N & B

Prix public : 24,00 €

Année d'édition : 2014

......

Introduction, par André GAUDREAULT & Laurent LE FORESTIER

EN GUISE D'OUVERTURE

En marge de l'historiographie du cinématographe ? Georges Méliès et les discours historiques sur les vues animées, par Philippe GAUTHIER & Santiago HIDALGO

L'ATTRACTIONNEL ET LE SPECTACULAIRE

La cinématographie-attraction chez Méliès. Une conception durable, par André GAUDREAULT

Le point de vue du monsieur de L'Orchestre. L'exhibition de vues cinématographiques au Théâtre Robert-Houdin durant "l'époque Méliès", par Laurent LE FORESTIER

De la performance scénique à la ciné-chorégraphie. Les avatars de la danse chez Georges Méliès, par Laurent GUIDO

Le son féerique de Méliès, par Martin BARNIER

LE MAGIQUE ET LE FÉERIQUE

Méliès et les artistes magiciens. Éléments de lecture d'une écriture magique virtuose, par Frédéric TABET

La sauce et le poisson. Pour une esthétique de l'effet méliésien, par Réjane HAMUS-VALLÉE

Un long voyage à travers l'impossible. Les trucs dans le théâtre du XIXe siècle et dans l'œuvre de Georges Méliès, par Patrick DÉSILE

Georges Méliès et la série culturelle de la féerie, par Frank KESSLER & Sabine LENK

Rêve d'artiste. La collaboration de Georges Méliès aux spectacles du Châtelet et des Folies-Bergère, par Stéphane TRALONGO

MISE EN CADRE ET MISE EN SCÈNE

L'appentis sorcier de Montreuil-sous-Bois, par Jacques MALTHÊTE

Les décors de Georges Méliès, par Jean-Pierre BERTHOMÉ

La garde-robe de Georges Méliès. Origines et usages des costumes des vues cinématographiques, par Priska MORRISSEY

La scène réfractée au travers de la lentille de Georges Méliès, par Jean-Pierre SIROIS-TRAHAN

IMAGES ET IMAGINAIRES

Méliès, l'Incohérent, par Matthew SOLOMON

Méliès et la lanterne magique, par Giusy PISANO & Caroline RENOUARD

Méliès, photographie et arrêt de caméra, par Caroline CHIK

Entre la Terre et la Lune, ou de l'anthropomorphisation des autres, par Elena DAGRADA

SCIENCE ET CONSCIENCE

Voir double. Le fondu enchaîné et le regard sidéré du spectateur, par Rae Beth GORDON

Les visions d'un scientifique récalcitrant, par Viva PACI

Pour une lecture média-archéologique de l'œuvre de Georges Méliès, par Wanda STRAUVEN

Index du colloque

CORRESPONDANCE DE GEORGES MÉLIÈS (1904-1937)
éditée avec le soutien de la Fondation d'entreprise La Poste

Jacques MALTHÊTE

• Correspondance
• Principaux ouvrages, revues et catalogues dans lesquels sont reproduites ou citées des lettres de Méliès
• Index de la correspondance
• Destinataires des lettres de Georges Méliès

L'Association "Les Amis de Georges Méliès"

Les auteurs