Publication 2019 : un des ouvrages


FRANCIS PONGE, ATELIERS CONTEMPORAINS


Lionel CUILLÉ, Jean-Marie GLEIZE, Bénédicte GORRILLOT (dir.)

Avec la collaboration de Marie FRISSON


Quarante ans après un premier colloque de Cerisy, en présence du poète, témoignant du rôle éminent joué par Francis Ponge dans les pratiques poétiques au XXe siècle, cet ouvrage fait le point sur les recherches le concernant. Si, en 1975, la lecture critique de ses textes semblait surtout partagée entre les pôles "formaliste" et "réaliste", ce champ s'est élargi et décalé. Les contributions réunies ici témoignent des liens variés du poète avec la vie littéraire et artistique de son temps, de la diversité des contextes dans lesquels son œuvre a été reçue et interprétée — notamment à l'étranger — et des questions nouvelles qui lui sont aujourd'hui posées. Ainsi le texte de Ponge constitue-t-il toujours une réserve de "ressources naïves", une leçon de vie autant qu'une incitation à l'écriture.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2015) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°621]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Classiques Garnier

Collection : Colloques de Cerisy - Littérature, n°9

ISBN : 978-2-406-08795-3

Nombre de pages : 659 p.

Illustrations : N & B

Prix public : 56,00 €

Année d'édition : 2019

Atelier, Correspondances, Éco-critique, Émotion, Objectivité, Poésie, Ponge (Francis), Réception, Rhétorique, Traduction

Avertissement

[C'est un plaisir tout mêlé d'émotion], par Armande PONGE

PROLOGUES

Pour introduire, par Jean-Marie GLEIZE

Le colloque de Cerisy en 1975, actes. Textualismes face au phénomène Ponge, par Stéphane BAQUEY

Francis Ponge travaille, par Jean-Charles DEPAULE

PREMIÈRE PARTIE
QUESTIONS DE POÉTIQUE

L'heure végétale, par François BIZET [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

Le parti pris des lieux, par Michel COLLOT

Francis Ponge en personnes, par Jean-Luc STEINMETZ

Émotions de Ponge, par Élisabeth CARDONNE-ARLYCK

Du premier Ponge au Parti pris des choses. Jeux et enjeux de la satire, par Aziz JENDARI

De vers et de prose(s). Prosimètre et rage de l'expression chez Francis Ponge, par Marie FRISSON

Des proêmes antiques aux proêmes pongiens, par Bénédicte GORRILLOT

Poète pas très, par Jean-Marie GLEIZE

"Par le mot par commence donc ce texte". Une matrice à l'œuvre ?, par Sophie COSTE

Araignées, par Nathalie BARBERGER

Fastigiée — au cœur du Soleil de Francis Ponge, par Thomas SCHESTAG

DEUXIÈME PARTIE
FRANCIS PONGE AVEC…

Francis Ponge, Claude Simon. "Comme un salut, de loin", par Joëlle GLEIZE

Philippe Jaccottet, la réserve Ponge, par Olivier GALLET

Ponge et Bresson, ou comment (ne pas) faire l'âne, par Philippe MET

Le chantier des correspondances, par Benoît AUCLERC

"Les chemins différents" d'une amitié. La correspondance Ponge-Audisio, par Didier ALEXANDRE

Francis Ponge — Jean Paulhan. L'échange épistolaire comme "jeu d'abus réciproque", par Pauline FLEPP

Rue Sylvabelle et Jardins Neufs. Une amitié qui s'interrompit : Francis Ponge et Jean Tortel, par Alain PAIRE

"Voir apparaître des gens comme vous". Sur la correspondance avec Christian Prigent, par Benoît AUCLERC

L'amitié d’abord. La correspondance avec Jacques Dupin, par Jean-Marie GLEIZE

TROISIÈME PARTIE
D'AILLEURS

Un "cri, sobrement articulé". Sur Ponge et Ungaretti, par Luigi MAGNO

La "vérité verte" de Francis Ponge. Écocritique made in USA, par Lionel CUILLÉ

"Enfermé dans [sa] propre langue" ? Situations, traductions et appropriations de Ponge dans la poésie anglophone, par Vincent BROQUA

Mange-t-on une figue de paroles ? Question (anthropophagique) posée à/avec Francis Ponge, par Marcelo Jacques de MORAES

Une perspective du Brésil, par Adalberto MÜLLER

Ce que la réception japonaise révèle de l'œuvre de Francis Ponge, par Yu KAJITA

Les traductions de Ponge au Japon, par Asako YOKOMICHI

Embrouillamini ou poésie de l'extrême-occidental, par Shinsuke OTA

Des Crevettes (1989) aux Soleils (2015). Ponge en abîme. Entretien, par Christine CHAMSON & Bénédicte GORRILLOT

Bibliographie générale

Index nominum

Résumés

Table des illustrations

Publication 2019 : un des ouvrages


SIMONE WEIL, RÉCEPTION ET TRANSPOSITION


Robert CHENAVIER, Thomas PAVEL (dir.)


L'importance primordiale de la notion de transposition tient d'abord à son aptitude à composer différents niveaux de la réalité, dans une "lecture" du monde comme "texte à plusieurs significations", sans oublier la dimension spirituelle de l'"art de transposer". Une seconde ligne d'analyse explore en quoi la pensée de Simone Weil est elle même transposable aujourd'hui, dans nos réflexions sur la question du travail, sur une théorie des religions ou dans le domaine politique. Déterminer les significations de la méthode de transposition permet de définir les conditions d'une réception de l'œuvre de Simone Weil de nos jours. Ce volume réunit les articles issus des communications prononcées au colloque de Cerisy (2017).


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2017) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°620]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Classiques Garnier

Collection : Colloques de Cerisy - Philosophie, n°3

ISBN : 978-2-406-08246-0

Nombre de pages : 382 p.

Prix public : 46,00 €

Année d'édition : 2019

Esthétique, Histoire, Littérature contemporaine, Philosophie, Philosophie politique, Philosophie du travail, Théorie des religions, Weil (Simone)

Avant-propos, par Robert CHENAVIER

PREMIÈRE PARTIE
DIFFÉRENTES APPROCHES DE LA TRANSPOSITION

La transposition comme critère de vérité, par Fernando REY PUENTE

À l'écoute de Simone Weil. La transposition de(s) sens, par Adrienne JANUS

"Se mettre dans la troisième dimension". Une théorie du transfert chez Simone Weil, par Robert CHENAVIER

"Elle me gouverne, mais ne me convertit pas". Simone Weil, le malheur et l'amour humain, par Frédéric WORMS

Simone Weil et le problème d'une politique de la culture, par Alejandro DEL RÍO HERRMANN

Une vie philosophique ? Simone Weil, éthique et écriture, par Pascal DAVID

DEUXIÈME PARTIE
LE TEMPOREL ET L'ICI-BAS

Vers une civilisation du travail. Action et contemplation dans la pensée de Simone Weil, par Emilia BEA & Cristina BASILI

Penser l'expérience du temps dans la société postindustrielle à la lumière des écrits weiliens, par Christina VOGEL

La condition humaine comme travail de perception, par Pascale DEVETTE [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

Corps et âme. La philosophie du travail chez Simone Weil, par Françoise MELTZER

Le déracinement selon Simone Weil et Gabriel Marcel, par Thomas PAVEL

Simone Weil et Günther Anders, par Olivier REY

TROISIÈME PARTIE
LA DIMENSION DE L'ÉTERNEL

Renouveler la notion de vérité religieuse. Le legs de Simone Weil, par Ghislain WATERLOT

Unicité des religions, unité de la religion ? Simone Weil et Mircea Eliade, par Laurent MATTIUSSI

Simone Weil, de l'élargissement de la métaphysique à l'élargissement du christianisme, par Emmanuel GABELLIERI

Palimpseste théologique. Simone Weil, Henry Duméry, Stanislas Breton ou le surnaturel en question, par François MARXER

Convergences spirituelles. Actualité de l'universalisme de Simone Weil, par Maria VILLELA-PETIT

QUATRIÈME PARTIE
PARCOURIR LE CHEMIN QUI VA DU PRINCIPE LE PLUS ÉLEVÉ AU MONDE ICI-BAS

Simone Weil, l'impossible et le nécessaire, par Luigi A. MANFREDA

"Seul ce qui est juste est légitime". Limite du politique et obligation de justice, par Rita FULCO

Simone Weil et la justice d'après-guerre, par Christine Ann EVANS

La vulnérabilité de l'humain et la tension vers l'universel. Simone Weil depuis les éthiques du care, par Martine LEIBOVICI

Simone Weil et Emmanuel Lévinas. L'impersonnel et l'altérité, le même défi ?, par Federica NEGRI

Index

Résumés

Publication 2019 : un des ouvrages


LES CIMETIÈRES : QUE VONT-ILS DEVENIR ?

À PARTIR D'UNE ENQUÊTE EN NORMANDIE, EN FRANCE ET AILLEURS


Gaëlle CLAVANDIER, François MICHAUD NÉRARD (dir.)


Préface de Dominique MEMMI


Le modèle idéalisé du cimetière de la fin du XIXe siècle, celui du Père-Lachaise à Paris, de Loyasse à Lyon ou du cimetière monumental de Rouen, n'est qu'une parenthèse dans l'histoire des sépultures. La montée de la crémation, la perte des repères religieux, le besoin de respiration dans le tissu urbain confèrent un rôle nouveau au cimetière. Dans le même temps, celui-ci devient un lieu de mémoire, un conservatoire de patrimoine, un havre de biodiversité, un élément identitaire parfois. Que vont devenir petits et grands cimetières ? C'est une question qui s'adresse aux collectivités, aux citoyens comme aux endeuillés.
À partir d'une solide base historique, sociologique et anthropologique, des exemples, en Normandie, en France et à l'étranger nous amènent à nous interroger et nous donnent des pistes pour envisager le cimetière de demain.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2017) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°619]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 979-1-0370-0251-8

Nombre de pages : 280 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 24,00 €

Année d'édition : 2019

Carrés confessionnels, Cimetières, Concessions, Crémation, Écologie, Espace public, Gestion des cimetières, Laïc, Morts, Normandie, Patrimoine, Restes humains, Sacré, Sépultures, Tombes

Préface, par Dominique MEMMI

Avant-propos, par Edith HEURGON

Introduction, par Gaëlle CLAVANDIER & François MICHAUD NÉRARD

PARTIE I
LE CIMETIÈRE, DERNIÈRE DEMEURE POUR LES MORTS D'HIER ET D'AUJOURD'HUI ?

I. De la sacralisation à la désacralisation, par Pierre BOUET

II. Le cimetière, une terre sainte pour l'ultime demeure des défunts, par Daniel JAMELOT

III. Le cimetière paroissial, une "invention" médiévale, par Cécile TREFFORT

IV. Mort et vie des cimetières contemporains en France, par Bruno BERTHERAT

V. Le cimetière du XIXe siècle : un "objet" archéologique ?, par Anne RICHIER

VI. Quelle laïcité pour les cimetières ?, par Anne FORNEROD

VII. Mort, territoires et citoyenneté, par Marc-Antoine BERTHOD

VIII. Le cimetière comme espace performatif : qualifier les restes humains qui y entrent et y séjournent, par Gaëlle CLAVANDIER

PARTIE II
LE CIMETIÈRE DANS UN TERRITOIRE, UN ESPACE PUBLIC SPÉCIFIQUE

IX. La révolution des cimetières, par François MICHAUD NÉRARD [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

X. Concevoir et administrer un cimetière en 2017 : rencontre avec des maires de Normandie

  1. Les résultats d'une enquête, par Jacky BRIONNE
  2. Échanges avec des maires de Normandie. Mis en forme par Jacky BRIONNE et Pierre BOUET
  3. Les cimetières de Jersey, par Simon CROWCROFT

XI. Rennes, l'exemple d'une politique globale de gestion des cimetières, par Marie-Annick LE THIEC

XII. Le cimetière, un espace public particulier, par Cécile GUILLOPÉ

PARTIE III
ENJEUX PATRIMONIAUX : DE LA VALORISATION PATRIMONIALE À LA REQUALIFICATION DES ESPACES FUNÉRAIRES

XIII. La restitution des piédestaux d'église, par Jean-Jacques ERNAULT

XIV. Les six cimetières de Rouen : un patrimoine exceptionnel, en cours de mise en valeur depuis 2009, par Guy PESSIOT

XV. La requalification des cimetières et les enjeux de patrimonialisation en Suisse, par Marc-Antoine BERTHOD

XVI. Les cimetières d'hier à demain. Table ronde conclusive animée par Pierre BOUET, avec Jacky BRIONNE, Gaëlle CLAVANDIER, Claude HALBECQ, Edith HEURGON, François MICHAUD NÉRARD, Dominique PAIN et Anne RICHIER

Bibliographie

Les auteurs

Publication 2019 : un des ouvrages


LA PHILOSOPHIE NON-STANDARD DE FRANÇOIS LARUELLE


Maryse DENNES, John Ó MAOILEARCA, Anne-Françoise SCHMID (dir.)


Traduction de Nadia CHTCHETKINA-ROCHER et Audrey PETIT-TRIGG


Cet ouvrage, issu d'un colloque de Cerisy qui a eu lieu en 2014, rassemble des études sur la philosophie non-standard de François Laruelle qui prolonge le concept de "non-philosophie". Il manifeste la multiplicité et la richesse des liens de l'œuvre de François Laruelle avec des courants philosophiques à l'origine indépendants, mais qui font usage de ses thèmes, les adaptent, les transforment ou les continuent. Cette variété est organisée en un triptyque : le parcours de Laruelle parmi les philosophes, les outils et méthodes créés par lui, enfin les œuvres émergentes de ceux qui en font usage : non-théologie, poématique, sémiotique non-philosophique, ainsi que le domaine des arts pour aborder sa pensée.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2014) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°618]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Classiques Garnier

Collection : Colloques de Cerisy - Philosophie, n°2

ISBN : 978-2-406-08075-6

Nombre de pages : 454 p.

Prix public : 49,00 €

Année d'édition : 2019

Épistémologie générique, Éthique, Laruelle (François), Science, Science impliquée, Sémiologie, Théologie

Introduction. François Laruelle et le colloque de Cerisy (3-10 septembre 2014), par John Ó MAOILEARCA & Anne-Françoise SCHMID

La proposition de François Laruelle. Messianité, une conjecture, par François LARUELLE [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

PREMIÈRE PARTIE
FRANÇOIS LARUELLE ET LA PHILOSOPHIE

Nous les simples d'esprit, par Philippe PETIT

Penser la singularité par-delà la nostalgie philosophique, par Florian FORESTIER

Indivi-dualité et Individu. Søren Kierkegaard et François Laruelle en miroir, par Chantal ANNE

Notes sur le non-marxisme de François Laruelle. L'hypothèse non-marxiste, par Alessandro TREVINI BELLINI

Sur la possibilité d'une révolte immanente comme théorie et comme pratique. Lire Laruelle avec Marx, par Katerina KOLOZOVA

Le changement de direction. La radicalisation laruellienne de l'esthétique kantienne, par Tatiana KARACHENTSEVA

Non-philosophie et visage de la philosophie, par Jean-Michel SALANSKIS

La non-philosophie de François Laruelle entre le Charybde de la transraison et le Scylla du scientisme, par Sergueï KHORUZHIY

DEUXIÈME PARTIE
LE GESTE NON-PHILOSOPHIQUE

La science impliquée. Épistémologie non-standard et éthique générique, par Léo COUTELLEC

L'alliance non-standard de l'épistémologie et de l'esthétique à l'occasion des sciences, par Muriel MAMBRINI-DOUDET & Anne-Françoise SCHMID

La généralisation et la formalisation en non-philosophie, par Rocco GANGLE

Les corrélations linguistiques de la dualité unilatérale (DU), par Liudmila GOGOTISHVILI

Divination et Dualyse, par Joshua RAMEY

Expérience et expérimentation dans la philosophie non-standard, par Ian JAMES

La non-philosophie comme fondement d'historicité, par Maryse DENNES

TROISIÈME PARTIE
INNOVATIONS ET CRÉATIONS AU-DELÀ DE LA NON-PHILOSOPHIE

Contourner le problème de l'initiation. À propos des Introductions à la Non-Philosophie, par John Ó MAOILEARCA

Sémiotique non-philosophique. Quand la création artistique utilise la démarche non-philosophique, par Gilbert KIEFFER

La possibilité d'une poématique, ou l'archéologie imaginaire de l'esthétique non-standard, par Drew S. BURK

De l'uni-latéralité à l'enfance. Trois lectures de l'invention non-philosophique, par Hugues CHOPLIN

Une non-théologie est-elle possible ?, par Anthony Paul SMITH

Le malheur est absolu, mais l'homme est radicalement bon, par Patrick FONTAINE

Table ronde d'anciens doctorants, avec Alessandro BERTOCCHI, Erik DEL BUFALO, Jean-Baptiste DUSSERT, Christelle FOURLON et Sven LÄWEN

Conclusion, par Liudmila GOGOTISHVILI & Maryse DENNES

Annexes

Index nominum

Résumé des contributions

Publication 2019 : un des ouvrages


Hors colloques de Cerisy


"Les pauvres sont nos maîtres !"

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


"LES PAUVRES SONT NOS MAÎTRES !"

APPRENDRE DE CEUX QUI RÉSISTENT À LA MISÈRE : LE PARADOXE WRESINSKI


David JOUSSET, Bruno TARDIEU, Jean TONGLET (dir.)


En ce début du XXIe siècle, nous faisons face à des défis majeurs. La misère est l'un de ces défis qui perdure et continue de détruire la vie de millions de personnes. Or l'humanité se prive de la rencontre avec ceux qui y résistent. Joseph Wresinski (1917-1988), combattant contre cette misère et fondateur du mouvement international ATD Quart Monde, nous confronte à un paradoxe : de ceux qui résistent à la misère, nous avons, avant tout, à apprendre. Les pauvres sont nos maîtres ! Mais peut-on apprendre quelque chose, peut-on attendre quelque chose des plus pauvres ? Ce livre raconte une histoire méconnue, déconstruit les pensées qui empêchent le vivre-ensemble et propose des attitudes transformatrices. Connaître pour aimer, aimer pour connaître ; prendre le plus pauvre comme mesure du progrès commun ; croiser les savoirs ; reconnaître que tout être humain, sans exception aucune, pense et détient une part d'expérience irréductible : tels sont les défis auxquels nous sommes conviés. Apprendre de ceux qui résistent à la misère pour construire, ensemble, une humanité "libérée de la terreur et de la misère", comme nous y appelle le préambule de la Déclaration universelle des droits de l'homme.


Synthèse dynamique d'un colloque de 2017 [en savoir plus]
Non disponible auprès du CCIC

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Hors collection

ISBN : 979-1-0370-0158-0

Nombre de pages : 200 p.

Prix public : 18,00 €

Année d'édition : 2019

Croisement des savoirs, Dignité, Don, Droits de l'homme, Émancipation, Éthique, Exclusion, Grande pauvreté, Inégalités, Mémoire, Misère, Pédagogie critique, Responsabilité, Violence

Préface, par Isabelle AUTISSIER

Introduction

I. Une approche historique de la pensée Wresinski, par Jean TONGLET

  1. Dans la France de l'après-guerre, le camp de Noisy-le-Grand
  2. Saisis par l'urgence
  3. Quand penser devient l'urgence
  4. Apprendre de ceux qui vivent dans la misère
  5. Aux racines d'une conviction : l'enfance de Joseph Wresinski
  6. Refuser l'assistance
  7. Don et responsabilité : agir pour son bien et pour le bien d'autrui
  8. Priorité au plus pauvre
  9. Affirmer l'existence d'un peuple
  10. Faire mémoire pour ne plus être les oubliés de l'histoire
  11. Une réalité mondiale
  12. Refuser la culpabilité : une histoire de fierté
  13. "Révéler la vérité au monde !"
  14. Les Universités populaires Quart Monde
  15. Un projet de civilisation
  16. Se rassembler et s'unir
  17. Ne laisser personne de côté

II. Des défis pour penser, par David JOUSSET

  1. La "pensée Wresinski" ? De l'exclusion à une pensée relationnelle
  2. La pensée ignorée des plus pauvres
  3. De l'innocent à la victime sacrifiée : genèse de l'exclusion
  4. Les logiques du don : échange et partage
  5. De l'aide punitive à la coresponsabilité
  6. Combat pour la justice et violence de l'amour : Wresinski et Marx
  7. La justice au cœur
  8. Une théologie sociale ?
  9. La pensée Wresinski, une pensée mondiale ?

III. Des repères d'action pour tous, par Bruno TARDIEU

  1. L'action est possible
  2. Devenir militant : de la culpabilité à l'engagement
  3. Devenir l'allié du combat contre la misère
  4. Agir ensemble, exclus et inclus
  5. Un réveil civique

Conclusion

7 repères et défis pour l'avenir

Bibliographie, filmographie, webographie

Présentation d'ATD Quart Monde

Les auteurs

Publication 2019 : un des ouvrages


Hors colloques de Cerisy


Tous volontaires au monde. Jardiniers du bien commun

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


TOUS VOLONTAIRES AU MONDE, JARDINIERS DU BIEN COMMUN

SOLIDARITÉ, CITOYENNETÉ, MOBILITÉ, HOSPITALITÉ


Edith HEURGON, Alain RAYMOND (dir.)


Cet ouvrage présente le récit à deux voix d'une aventure de prospective du présent, conduite de 2012 à 2017 pour France Volontaires. Son objectif : renouveler le volontariat à l'international pour qu'il puisse relever les défis contemporains. En effet, les écarts se creusent entre un contexte mondial en mutation profonde et une abondance d'initiatives solidaires proposant des voies citoyennes alternatives qui montrent que la société civile est prête à se mobiliser (avec sa jeunesse) sur des enjeux planétaires.
Dans le cadre d'un volontariat au monde et d'une mobilité solidaire, les engagements citoyens de la société civile, les coopérations au sein des territoires et la formation de nouvelles alliances, nous semblent de nature à faire advenir des devenirs souhaitables.


Non disponible auprès du CCIC

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Hors collection

ISBN : 979-1-0370-0163-4

Nombre de pages : 288 p.

Prix public : 19,00 €

Année d'édition : 2019

Bien commun, Hospitalité, Jardinier, Migrations climatiques, Mobilité solidaire, Prospective du présent, Solidarité, Volontariat-monde

Avant-propos, par Jean-Daniel BALME

Préface, par Sylvain ALLEMAND

Introduction. Récit à deux voix d'une aventure de prospective du présent pour renouveler le volontariat international, par Edith HEURGON

PREMIÈRE PARTIE
LE DÉCOR ET LES PROTAGONISTES

I. Mise en perspective historique du volontariat

II. Une rencontre improbable

DEUXIÈME PARTIE
DE L'ENGAGEMENT VOLONTAIRE À L'INTERNATIONAL AU VOLONTARIAT-MONDE

I. Une démarche de prospective du présent pour renouveler la vision de l'engagement volontaire

Une démarche prospective autour de l'engagement volontaire. Entretien d'Alain RAYMOND avec Sylvain ALLEMAND

II. Les enseignements du débat prospectif élargi : le Volontariat-Monde

Les résonances entre solidarité, citoyenneté et mobilité, par Pauline DURILLON & Jean-Pierre DARDAUD

TROISIÈME PARTIE
MOBILITÉS ET MIGRATIONS DANS UN ESPACE DE CIRCULATION AU REGARD DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

I. Deux événements pour débattre des liens entre migrations et changement climatique

Naissance d'un mouvement national citoyen pour le climat en Haïti, par David TILUS & Virginie POCHON

II. Vers une mise en dialogue des mobilités et des volontariats

Rapport d'étonnement après un court voyage en Haïti en janvier 2019

QUATRIÈME PARTIE
POUR TOUS LES JEUNES, OUVRIR LA MOBILITÉ SOLIDAIRE

I. La Mobilité Solidaire pour tous les jeunes au sein du Volontariat-Monde

II. Les métiers de la transition dans les territoires

Les métiers de la transition, potentiel levier pour l'ouverture d'une Mobilité Solidaire à tous les jeunes, par Hélène FENIOUX, Clémence LEYGUE & Marie TROTREAU

CINQUIÈME PARTIE
RÉSULTATS ET APPROFONDISSEMENTS

I. La prospective du présent : quels apports du Volontariat-Monde ?

Une université populaire du Volontariat-Monde ?, par Geneviève DEFRAIGNE TARDIEU

II. Un Volontariat-Monde pour une Mobilité Solidaire

Conclusion. Entretien avec Alain RAYMOND par Sylvain ALLEMAND

Postface. Vers de nouvelles alliances !, par Charles-Benoît HEIDSIECK

Épilogue. Vers des mobilités solidaires ?, par Jean-Baptiste de FOUCAULD

Un mot de France Volontaires

Acronymes

Bibliographie

Remerciements

Compte-rendu de l'ouvrage, par Gustave MASSIAH (23 novembre 2019)

Publication 2019 : un des ouvrages


LE FORMAT COURT

RÉCITS D'AUJOURD'HUI


Sabrinelle BEDRANE, Claire COLIN, Christine LORRE-JOHNSTON (dir.)


Les études réunies ici proposent un vaste panorama des différentes formes narratives de la brièveté ainsi que de leurs évolutions dans les littératures et les cultures contemporaines. Les auteurs et ouvrages analysés permettent de parcourir plusieurs aires géographiques et abordent les domaines de la littérature, de l'art et du cinéma. La capacité du format court à pouvoir restituer les différentes évolutions de son époque et à interroger ses modes de représentation constitue le fil directeur de ce livre, dans lequel les notions d'instabilité et d'hybridité occupent une place particulièrement importante.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2015) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°616]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Classiques Garnier

Collection : Colloques de Cerisy - Littérature, n°8

ISBN : 978-2-406-08315-3

Nombre de pages : 440 p.

Prix public : 47,00 €

Année d'édition : 2019

Court métrage, Essai, Littérature contemporaine, Microfiction, Nouvelle, Récit bref

Introduction, par Sabrinelle BEDRANE, Claire COLIN & Christine LORRE-JOHNSTON

PREMIÈRE PARTIE
POÉTIQUES DE LA BRIÈVETÉ ET PANORAMAS LITTÉRAIRES

Histoire et poétique la nouvelle de langue française (I)
La nouvelle au XIXe siècle : une nouvelle façon de raconter, par Yvon HOUSSAIS

Histoire et poétique sur la nouvelle de langue française (II)
La nouvelle au XXe siècle : le paradoxe français, par Michel VIEGNES

Épiphanies domestiquées
Le micro-récit dans l'Italie contemporaine, par Pierluigi PELLINI

Une poétique du détail
Entretien avec Alain-Paul Mallard, par Florence OLIVIER

Voix de nouvellistes français
Table ronde avec Alain Absire, Georges-Olivier Chateaureynaud et Marie-Hélène Lafon, par Sabrinelle BEDRANE & Claire COLIN

Quelque chose d'irrégulier
Entretien avec Mark Anthony Jarman, par Christine LORRE-JOHNSTON

De la brièveté dans la littérature francophone africaine, par Tumba SHANGO-LOKOHO

Horreur du court métrage, par Philippe MET

DEUXIÈME PARTIE
ÉVOLUTIONS DU RÉCIT BREF CONTEMPORAIN

L'art du bref et l'écriture de la réticence dans Can't and Won't (2014) de Lydia Davis, par Bruno THIBAULT

Les long short stories, l'art de la nouvelle selon Alice Munro (I)
Une littérature de l'inconfort, par Corinne BIGOT

Les long short stories, l'art de la nouvelle selon Alice Munro (II)
La novella comme rétrospective, par Christine LORRE-JOHNSTON

Lecture interstitielle et ellipse culturelle
Lire l'altérité dans la nouvelle océanienne, par Jean ANDERSON

Les métamorphoses du quotidien dans la nouvelle américaine contemporaine, par Claire FABRE-CLARK

TROISIÈME PARTIE
ANTHROPOLOGIE DE LA BRIÈVETÉ

Nouvelles étrangères dans ma langue française
Entretien avec Leïla Sebbar, par Sabrinelle BEDRANE

Regards sur la société contemporaine indienne dans une sélection de nouvelles indiennes de langue anglaise, par Jaine CHEMMACHERY

Vitaliano Trevisan, une poétique des marges, par Philippe DAROS

Récits brefs en mouvement, du métro au musée, par Isabelle ROUSSEL-GILLET [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

Microfictions numériques, sms, tweets et pictogrammes
Le récit à l'heure de l'extrême brièveté, par Claire COLIN

QUATRIÈME PARTIE
ÉCRIRE LA BRIÈVETÉ

En un mot comme en mille
Une esthétique de la brièveté, par Philippe VILAIN

L'essai au format court
Entretien avec Belinda Cannone, par Claire COLIN

"Pièces et morceaux", par Marie-Hélène LAFON

Le récit bref à l'ombre du roman ?
L'art de la nouvelle chez Marie-Hélène Lafon, par Anne SENNHAUSER

Une poétique de la digression
Entretien avec Vitaliano Trevisan, par Philippe DAROS

Beckett's pen, par Vitaliano TREVISAN

Bibliographie

Index des noms

Index des notions

Résumés des contributions

Publication 2019 : un des ouvrages


CARTE D'IDENTITÉS

L'ESPACE AU SINGULIER


Yann CALBÉRAC, Olivier LAZZAROTTI, Jacques LÉVY, Michel LUSSAULT (dir.)


Si les sciences sociales ont traditionnellement privilégié les collectifs comme sujets d'études, cet ouvrage propose, quant à lui, de s'intéresser aux singularités. Quant à sa propre singularité, elle est de le faire en privilégiant, autant que faire se peut, l'espace. L'espace à la fois comme propos en soi — comment chacun et chacune est, tout à la fois, habité et habitant ? — et l'espace comme entrée dans les problématiques — théories ? — du singulier.
De fait, l'ouvrage, issu d'un colloque de Cerisy en juillet 2017, se présente comme la contribution d'auteurs issus de nombreux horizons scientifiques qui, tous, convergent vers une thématique commune.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2017) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°615]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 979-1-0370-0153-5

Nombre de pages : 370 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 28,00 €

Année d'édition : 2019

Altérité, Espace, Géographie, Habiter, Identités, Numérique, Singularités

Avertissement

Entrée en matière. La spatialité d'abord, par Michel LUSSAULT

I. VU DES ACTEURS

I. Je de cartes, par Jacques LÉVY

II. Habiter l'espace, par Carole LANOIX

III. Avec la seule distorsion de ma perspective, par Jaime SERRA

IV. Qui es-tu Franz Schubert ?, par Olivier LAZZAROTTI

II. VU DES ENVIRONNEMENTS

V. Le diable est-il dans les détails ?, par Joseph MORSEL

VI. Rendre le numérique habitable : l'habitèle, par Dominique BOULLIER

VII. Union européenne : l'invention d'un régime singulier de territorialité, par Sylvain KAHN [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

VIII. Cartographie de kinésphères après expériences dansées, par Mélanie PERRIER

III. HABITANS

IX. Sur les traces numériques de l'individu, par Boris BEAUDE

X. Toi et moi, une distance calculée, par Jessica PIDOUX

XI. La ville comme gestion de l'altérité, par Hélène NOIZET

XII. Le tourisme de masse au prisme du singulier, par Isabelle SACAREAU, Lauriane LÉTOCART & Benjamin TAUNAY

XIII. Singularités en exergue : danser dans l'espace public, par Pauline BOIVINEAU

XIV. La justice spatiale explicitée, par Ana PÓVOAS & Jean-Nicolas FAUCHILLE

Aller-retour. Ritournelle, par Yann CALBÉRAC

Les auteurs

Publication 2019 : un des ouvrages


JACQUES PRÉVERT, DÉTONATIONS POÉTIQUES


Carole AUROUET, Marianne SIMON-OIKAWA (dir.)


Prévert est en tête des classements des poètes préférés des Français. Il est en tête des traductions et des ventes avec son recueil de poèmes Paroles. Il est en tête des scénaristes qui ont marqué le cinéma français. Mais malgré son immense popularité, il reste méconnu. Son œuvre n'est pas seulement douce ou rêveuse : elle est aussi rebelle et virulente, anticléricale et antimilitariste, crue et corrosive, vivante et roborative. Elle résonne fortement dans le monde qui est à présent le nôtre, et contribue à l'éclairer. À l'occasion des quarante ans de la disparition de Prévert, cette part subversive de son œuvre devait être réhabilité. Le présent ouvrage s'y emploie, et aborde les multiples facettes de son œuvre dans une perspective interdisciplinaire : le cinéma, la chanson, la poésie, les collages, la photographie, le livre d'art, ou encore les collaborations artistiques.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2017) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°614]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Classiques Garnier

Collection : Colloques de Cerisy - Littérature, n°7

ISBN : 978-2-406-08376-4

Nombre de pages : 356 p.

Illustrations : N & B

Prix public : 35,00 €

Année d'édition : 2019

Chanson, Cinéma, Cinéma d'animation, Cinéma documentaire, Collage, Littérature, Littérature jeunesse, Photographie, Poésie, Prévert (Jacques)

Jacques Prévert, "comme une grenade dans le réel", par Carole AUROUET & Marianne SIMON-OIKAWA

Penser Prévert à partir des œuvres de Lou Tchimoukow et de Fabien Loris, par Patrice ALLAIN & Laurence PERRIGAULT

Les textes engagés de Jacques Prévert. Appels, articles, pamphlet, protestations et tracts, par Carole AUROUET

La réception de Jacques Prévert au pays du Soleil Levant. Du théâtre au film d'animation japonais, par Akira ISE

Prévert et le cinéma d'animation. Inspirations, poétiques et prolongements, par Roland CARRÉE

Y a-t-il un style documentaire Prévert ?, par Laurent VÉRAY

Ce que la pomme de terre veut dire. Pour un manuel illustré d'économie politique, par Béatrice de PASTRE

Prévert dialoguiste, ou la voix des autres, par Noël HERPE

Le cinéma invisible de Jacques Prévert se dévoile. Nouvelles découvertes de scénarios détournés, par Carole AUROUET

Engagement organique du racontage des "paroles" de Jacques Prévert, par Serge MARTIN

À la fête Prévert, par Fabrice THUMEREL

Prévert, crosse en l'air, crossover, par Francis MARCOIN [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

Une histoire de feuilles mortes, par Alain KEIT

Jacques Prévert collagiste, ou l'image dans tous ses états, par Marianne SIMON-OIKAWA

Jacques Prévert et le livre d'art, par Christian LEBRAT

Prévert, les photographes et la photographie. Histoire d'un paradoxe, par Dominique VERSAVEL

Conclusion, par Carole AUROUET & Marianne SIMON-OIKAWA

Jacques Prévert par Jean Queval. Notes inédites

Repères bio-bibliographiques

Filmographie

Sélection bibliographique

Index

Résumés

Publication 2019 : un des ouvrages


AGENCER LES MULTIPLICITÉS AVEC DELEUZE


Anne QUERRIEN, Anne SAUVAGNARGUES, Arnaud VILLANI (dir.)


Issu d'un colloque de Cerisy consacré en 2015 à Gilles Deleuze, cet ouvrage expose les efforts joints de la jeune génération de chercheurs et ceux de ses aînés pour tenter, à partir d'une multitude de points de vue, de rendre compte de la fascination qu'exerce cette pensée, et de l'importance qu'y prend aussi, parallèlement aux personnalités de Deleuze et de Guattari, ce personnage créé entre eux comme un tiers, une "fonction" : D&G.
Attaché, dès avant 1953, à restituer des processus, des actes, des mouvements, des transformations, pour remplacer les substances, arrêts sur image, interprétations et représentations, Deleuze n'a cessé de suivre deux lignes qui, échappant au "transcendant" et répondant à une nouvelle théorie du signe, ne cessent de "bifurquer" tout en conservant leur mouvement infini : 1) la ligne de vie et de pensée, qui expérimente les multiplicités, c'est-à-dire manifeste et prend en compte librement l'éclair issu de la rencontre aléatoire entre singularités chargées d'une différence de potentiel ; 2) la ligne de l'art, qui agence les multiplicités, c'est-à-dire produit, "involontairement" et "à côté", des blocs de vie indépendants, à la fois créateurs et propageant un esprit et un acte de résistance. Cette double direction de recherche s'est affirmée dans la rencontre avec Guattari. Elle inspire aujourd'hui cet ouvrage.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2015) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°613]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-9577-4

Nombre de pages : 418 p.

Prix public : 32,00 €

Année d'édition : 2019

Agencement, Arts, Deleuze (Gilles), Guattari (Félix), Lignes de fuite, Multiplicités, Philosophie, Politique, Résistance schizoanalyse, Sémiotique

Introduction

I. FAIRE VARIER LES CONCEPTS

I. Un seul ou deux désirs ?, par Cintia VIEIRA DA SILVA

II. Les chemins du corps sans organes, par Kuniishi UNO

III. Subjectivités et lignes de fuite : sur l'amitié philosophique, par Fredrika SPINDLER

IV. Diagrammes : usages multiples, par Daniela VOSS

V. Subjectivations et désubjectivations, par Peter PÁL PELBART

VI. De la clinique à la musique : stéréotypies psychiatriques et ritournelles deleuzo-guattariennes, par Maël GUESDON

II. CRITIQUER LA REPRÉSENTATION

VII. Musique et modulation : vers une poétique du vent, par Silvio FERRAZ & Gustavo RODRIGUES PENHA

VIII. Sorcellerie et machinisme, par José GIL

IX. Entre totémisme aborigène et Umbanda brésilienne : empreintes, lignes de fuite et cristallisation des hétérogénéités, par Barbara GLOWCZEWSKI

X. Agencement-Candomblé et lignes de fuite brésiliennes, par Abrahão de OLIVEIRA SANTOS

XI. Ensembles et multiplicités, par Jean-Clet MARTIN

XII. De la métallurgie au cyborg : le problème de la technologie chez Deleuze et Guattari, par Tatsuya HIGAKI

III. TRACER DES DIAGRAMMES

XIII. Circle Process : subjectivation et processualité musicale, par Pascale CRITON

XIV. En quoi le capitalisme est-il une axiomatique ?, par Tatiana ROQUE

XV. Énoncés des organisations de pouvoir/idéologies : une différence entre la philosophie de Deleuze et Guattari et la pensée de Marx, par Rodrigo GUÉRON

XVI. Perspective, cadre, philosophie : la peinture d'après Deleuze, par Gregory FLAXMAN

XVII. Deleuze, devenir-ingénieur, par Georges AMAR

XVIII. Sémiotiques et micro-esthétique du design, par Vincent BEAUBOIS

IV. PRENDRE SOIN DES LIGNES DE FUITE

XIX. "L'art est ce qui résiste même si ce n'est pas la seule chose qui résiste", par Raymond BELLOUR [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

XX. Le presque rien qui tourne en ligne d'expérimentation, par Ana GODINHO

XXI. Danser, expérimenter, par Nadia VADORI-GAUTHIER

XXII. La schizoanalyse ou la révolution copernicienne de l'inconscient, par Florent GABARRON-GARCIA

XXIII. Poétiques de l'immanence : Deleuze, Beckett…, par Annita COSTA MALUFE

XXIV. L'effet Guattari, par Andrew GOFFEY

XXV. Deleuze : le vrai-fuyant, la poésie, les Grecs, par Arnaud VILLANI

V. EXPÉRIMENTER MICROPOLITIQUEMENT

XXVI. Deleuze politique avant la rencontre avec Guattari, par Anne QUERRIEN

XXVII. Le cinéma comme "art du contrôle" : stratégies du retournement, par Dork ZABUNYAN

XXVIII. Le devenir d'Olivia au pays de Shonda, par Kpêdétin Mariquian AHOUANSOU

XXIX. Du "mass media act" à la création des médias libres, par Viviana LIPUMA

XXX. La perversion deleuzienne : prise et méprise, par Frédéric RAMBEAU

XXXI. "Machines de guerre" : entre concepts, institutions et expérimentation sociale, par Valentin SCHAEPELYNCK

XXXII. Pour une nomadologie des institutions, par Eugene W. HOLLAND

Bibliographie

Les auteurs