Publication 2014 : un des ouvrages


Jude Stéfan, le festoyant français

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


JUDE STÉFAN, LE FESTOYANT FRANÇAIS


Béatrice BONHOMME, Tristan HORDÉ (dir.)


Une semaine à Cerisy autour des livres de Jude Stéfan, en sa présence, a permis une riche exploration de poésies et de proses publiées depuis 1967. La variété des communications, d'universitaires souvent engagés dans la création (écriture, peinture), éclaire bien des aspects d'une œuvre singulière aux formes multiples (poèmes, nouvelles, essais, dialogues, journal). Cette œuvre, si complexe soit-elle, renouvelle le lyrisme et illustre à sa manière ces vers d'un des derniers recueils : "le crâne de vanité repose / sur mes livres inertes" (Que ne suis-je Catulle, 2010). Des inédits ouvrent les actes de ce colloque inventif.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2012) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°509]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Honoré Champion

Collection : Poétiques et Esthétiques XXe-XXIe siècles, n°22

ISBN : 978-2-7453-2787-1

Nombre de pages : 312 p.

Prix public : 55,00 €

Année d'édition : 2014

Beck (Philippe), Poésie, Prose poétique, Stéfan (Jude)

Préface, par Béatrice BONHOMME & Tristan HORDÉ

Inédits, par Jude STÉFAN

Le poème d'amour : blason d'un corps écartelé, par Michel SICARD

Lettre à Jude Stéfan (autour de Lettres tombales et de Lettre à une morte), par Noémie PARANT

Les douces dures sœurs stéfaniennes : étude sur La Vieille Parque, par Béatrice BONHOMME

Trop de rose dans la prose, par Catherine SOULIER

Jeux des formes dans la poésie de Jude Stéfan, par Tristan HORDÉ

Une poétique de sutures, rhapsodie stéfanienne, par Jean-Luc PESTEL

Jude Stéfan "tour à tour et pluriellement". Fragment pour un autoportrait Faux journal (1986), Senilia (1994), Silles (1997), Le Sillographe (2004), par Renée VENTRESQUE

Hiéroglyphe des différences (explication de texte), par Christian PRIGENT

Jude Stéfan, un Catulle moderne ?, par Bénédicte GORRILLOT

Un lecteur contemporain, par Yves DI MANNO

Stéfan ou la gnose ambivalente : le destin de la virtuosité entre La Fontaine et Celan, par Philippe BECK

Les "larmes de rire" de Jude Stéfan et des poètes métaphysiques anglais, par Caroline ANDRIOT-SAILLANT

Jude Stéfan : écrire malgré tout (ou rien, c'est selon), par Jean-Luc DESPAX

Le désastre et la grâce (sur Les États du corps de Jude Stéfan), par Chantal LAPEYRE-DEMAISON

"Glanures — ou ce que l'on a récolté d'une année". Déclinaisons du journal personnel selon Jude Stéfan, par Marie-Françoise LEMONNIER-DELPY

L'enfance dans les textes de Jude Stéfan : la grande absente ?, par Étienne FAURE

Le peintre de son poème, par Samuel MACAIGNE

"Poème / momie de l'énigme" : lecture et lisibilité dans "l'apoétique" stéfanienne, par Aurélie LOISELEUR

Stéfan contre-lyrique, par Jean-Claude PINSON

Jude Stéfan : l'unité du disparate ou les chemins de la généalogie, par Philippe DI MEO

Bibliographie

Index

Présentation des auteurs

Table des matières

Publication 2013 : un des ouvrages


Dans le feuilletage de la terre. Sur l'œuvre poétique de Marie-Claire Bancquart

DANS LE FEUILLETAGE DE LA TERRE

SUR L'ŒUVRE POÉTIQUE DE MARIE-CLAIRE BANCQUART


Béatrice BONHOMME, Jacques MOULIN, Aude PRÉTA-DE BEAUFORT (dir.)


Ce livre se consacre à l'œuvre de Marie-Claire Bancquart, poète, romancière, essayiste et critique. Habiter le monde en conscience, en y effleurant des joies, en y devinant des survies dans l'immanence, sans rien ignorer de ses violences, habiter "avec la mort, quartier d'orange entre les dents", telle est la tâche que se fixe Bancquart dans sa poésie. "Braille du vivant", la langue du poème doit permettre, avec simplicité, exigence, tendresse, d'interroger l'énigme des choses, entre présence et fragilité, parole et suspens.
De la révolte des premiers recueils à la sérénité inquiète des plus récents, l'œuvre accomplit un parcours poétique et existentiel dont les amis, poètes et chercheurs réunis à Cerisy-la-Salle pour le colloque international de septembre 2011 ont voulu montrer la singularité. Ces présentations sont réunies dans ce volume, qui est à ce jour le plus important ensemble critique consacré à l'œuvre poétique de Bancquart.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2011) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°489]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Peter Lang

Collection : Modern French Identities, vol. 106

ISBN : 978-3-0343-0721-5

Nombre de pages : 499 p.

Prix public : 70,95 €

Année d'édition : 2013

Bancquart (Marie-Claire), Écriture, Intertextualité, Littérature, Lyrisme, Musique et poésie, Ontologie, Poésie, Poésie et phénoménologie

Remerciements

Abréviations

Préface, par Béatrice BONHOMME, Jacques MOULIN & Aude PRÉTA-DE BEAUFORT

Poèmes, par Marie-Claire BANCQUART

PART I : ŒUVRES CROISÉES

Ma collaboration avec Stello Bonhomme, par Marie-Claire BANCQUART

Corps à l'étal, par Stello BONHOMME

Musique / poésie : soixante ans de création commune, par Alain BANCQUART

PART II : RELATION AU TEMPS

Marie-Claire Bancquart : l'énigme du temps, par Béatrice BONHOMME

Écrire "en bel âge". Qui voyage le soir : le De senectute de Marie-Claire Bancquart, par Aude PRÉTA-DE BEAUFORT

Égorger le temps pour prendre avance sur la mort : le mouvement du temps chez Marie-Claire Bancquart, par Gabrielle LANGLAIS

PART III : INSCRIPTION CHARNELLE ET COSMOLOGIQUE

Si charnus dans l'intraduisible, par Jacques MOULIN

Poésie et phénoménologie : le retour des entours chez Marie-Claire Bancquart, par Arnaud VILLANI

Perméables au mystère de l'être, par Karin HILPOLD

PART IV : ONTOLOGIE DE L'ÊTRE DU MONDE

Arbres, oranges et oiseaux : maximum-minimum d'un "cela" qui irradie : pour une ontologie bancquartienne, par Michaël BISHOP

Intensités passagères dans Avec la mort, quartier d'orange entre les dents de Marie-Claire Bancquart, par Arnaud BEAUJEU

L'art d'écrire de Marie-Claire Bancquart : pour une poétique du "fragment de ciel", par Maria Cristina PÎRVU

PART V : BATTEMENT ENTRE LA VOIX ET LE SILENCE

"La musique et l'ineffable" dans Terre Énergumène de Marie-Claire Bancquart, par Filomena IOOSS

Dire le corps "contre le silence des dieux". Marie-Claire Bancquart : une poétique de la verticalité, par Isabelle RAVIOLO

Marie-Claire Bancquart, dans le souffle du poème, par Alexandre EYRIÈS

PART VI : LIEUX DE L'INCARNATION

L'animal, mon corps, par Serge BOURJEA

Marie-Claire Bancquart, la joie devant la chose, par Marie JOCQUEVIEL-BOURJEA

PART VII : ACCOMPAGNEMENTS POÉTIQUES

"Ne pas en être tout à fait" ou l'art de s'abstraire de la musique du temps, par Jacques DARRAS

Sept propositions plus ou moins longues à propos de Dans le feuilletage de la terre, par Gérard NOIRET

PART VIII : ATTENTION DU REGARD AU MONDE

Le poème de Marie-Claire Bancquart : juste un peu à côté de l'habituel, par Régis LEFORT

"Heurter l'impossible", par Françoise DELORME

PART IX : RENDRE À L'HUMAIN SA PART D'INHUMAIN

"Qui ceint l'énigme" : l'inhumain dans la poésie de Marie-Claire Bancquart, par Clémence O'CONNOR

Voix en écho, écho de voix, par Claude BER

PART X : ENTRE INTERTEXTE ET POÈME

Présences et énigmes dans la poésie de Marie-Claire Bancquart, par John STOUT

La poésie de Marie-Claire Bancquart ou l'énigme intacte et Isis toujours, par Sylvestre CLANCIER

PART XI : MISE EN SCÈNE D'UNE POÉTIQUE DES LIMITES

Marie-Claire Bancquart : poétique des limites, par Shirley JORDAN

Du lyrisme au mythe, une poésie de l'énigme, par Gabriel GROSSI

PART XII : ENTRE ÉNIGME ET QUOTIDIEN

Au plus juste de l'obscur avec Marie-Claire Bancquart, par Michael BROPHY

Marie-Claire Bancquart ou la poésie au quotidien, par Éric DAZZAN

Bio-bibliographie de Marie-Claire Bancquart

Présentation des auteurs

Index

Publication 2013 : un des ouvrages


Poétique de Musset

POÉTIQUE DE MUSSET


Sylvain LEDDA, Frank LESTRINGANT, Gisèle SÉGINGER (dir.)


Enfant du siècle, "romantique né classique", Musset est l'une des figures les plus originales du romantisme français. La postérité l'a défini comme l'un des grands lyriques de son siècle, mais a parfois mal jugé le dessein du poète comme ses idées sur la littérature ; c'est que l'œuvre de Musset échappe à toute lecture univoque.
Dans ce volume, se dessinent les contours d'une imagination créatrice nourrie d'une vaste culture, étrangère et nationale. Musset participe en effet à la refonte des genres dramatiques, investissant le proverbe, la comédie, le conte et la nouvelle, mais aussi les différentes formes poétiques. L'étude des motifs signale enfin une conscience aiguë des formes, notamment dramatiques. L'ouvrage lève le voile sur le caractère novateur de Musset, mais aussi sur les rapports paradoxaux qu'il entretient avec les innovations. Musset, l'idéaliste blessé, le fantaisiste nostalgique, le joueur dipsomane, apparaît dans ce volume qui dresse un état des lieux de la critique mussétienne.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°481]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rouen et du Havre

ISBN : 978-2-87775-584-9

Nombre de pages : 338 p.

Prix public : 25,00 €

Année d'édition : 2013

Aristophane, Balzac (Honoré de), Dramaturgie, Lyrisme, Musset (Alfred de), Proust (Marcel), Roman autobiographique, Romantisme, Théâtre

Abréviations utilisées dans les notes

Préface

DIALOGUE AVEC LES SOURCES

Musset et Aristophane, par Romain PIANA

Musset les écrivains italiens du Moyen Age et de la Renaissance, par Valentina PONZETTO

"Suis-je un Satan ?". Musset et les représentations du XVIe siècle, par Stéphane ARTHUR

Écrire le sacré : Musset et ses modèles, par Esther PINON

UNE POÉTIQUE DES GENRES

L'anglais mangeur d'opium. Traduit de l'anglais par A. D. M. : de la traduction à la création, l'acte de naissance d'Alfred de Musset, par Gilles CASTAGNÈS

Les Revues fantastiques comme billets d'humour, par Anne-Céline MICHEL

La "polémisation" du roman autobiographique chez Musset, par Samy COPPOLA

"Cet amalgame de fange et de ciel". Métalecture du premier Musset, par Christian CHELEBOURG

THÉÂTRE : ÉCRITURE, DRAMATURGIE, MISE EN SCÈNE

Le théâtre de Musset côté jardins, par Florence NAUGRETTE

Musset : dramaturgie et politique, par Sophie MENTZEL

Mise en scène et mise en texte, l'énigme de Lorenzaccio. Ou ce qui gêne le théâtre dans la poétique de Musset, par Frédérique PLAIN

Les cinq états des Caprices de Marianne, par Jacques BONY

MOTIFS PERSONNELS, THÈMES OBSÉDANTS

Musset, une poétique de l'ébriété, par Frank LESTRINGANT

La parole trahie. Mythe fondateur et fondement éthique de la poétique mussétienne, par Olivier BARA

Une poétique de la disparate, par Gisèle SÉGINGER

"C'est le valet de pique : vous avez perdu". Musset et le jeu, par Sylvain LEDDA

REGARDS CROISÉS

Spectres de Musset, par Aurélie LOISELEUR

Balzac face à Musset, par Patrick BERTHIER

"Un fidèle de Musset", Émile Zola, par François-Marie MOURAD

Musset et Proust, ou la poétique du plaisir, par Aude BRIOT

Lorenzaccio au Japon, par Satsué KANOSÉ

CONCLUSION

Publication 2012 : un des ouvrages


PRÉSENCE D'ANDRÉ DU BOUCHET


Michel COLLOT, Jean-Pascal LÉGER (dir.)


André du Bouchet (1924-2001) est reconnu comme un des plus grands poètes français de la seconde moitié du XXe siècle. Sa poésie surprend par sa fulgurance et par l'envergure de la pensée. Le dixième anniversaire de la mort du poète offrait l'occasion de faire un bilan approfondi de son œuvre, qui exerce sur de nombreux écrivains et artistes une influence décisive.
C'est pourquoi a été organisé en juillet 2011, à Cerisy-la-Salle, un colloque international qui a réuni des chercheurs et des créateurs — poètes, philosophes, artistes — venus d'horizons géographiques et intellectuels différents. On en trouvera ici les actes, complétés par la transcription intégrale d'un carnet de 1956, par deux entretiens, par des photographies du poète, de ses lieux de vie et de travail, et par des reproductions qui illustrent sa collaboration avec Alberto Giacometti, Albert Ràfols-Casamada, Pierre Tal Coat et Bram Van Velde.
Tous les contributeurs de ce volume témoignent de l'apport vital de la poésie à une culture et à une société qui n'ont que trop tendance à s'en détourner. Chaque lecteur puise dans son rapport intime à la poésie d'André du Bouchet une ressource unique, pour sa vie entière.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2011) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°474]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8363-4

Nombre de pages : 426 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 29,50 €

Année d'édition : 2012

Bouchet (André du), Char (René), Duthuit (Georges), Peinture, Poésie, Tal Coat (Pierre), Théâtre

Présentation

Cahier de photographies

Aimer du Bouchet, par Didier CAHEN

INTERLOCUTEURS

André du Bouchet lecteur de Mallarmé, par François RANNOU

Reverdy et du Bouchet, deux poètes en regard, par Serge LINARÈS

André du Bouchet et René Char : affinités poétiques, par Danièle LECLAIR

"Un abîme de personnalité" — d'André du Bouchet à Philippe Jaccottet, par Pierre CHAPPUIS

LECTURES

Le vivant, par Antoine GRAZIANI

Parole en expansion infinie, par Franc DUCROS

Une parole de tumulte, par Jean-Claude SCHNEIDER

"J'interlettre", par Daniel DOBBELS

POÉTIQUE

L'écriture comme expérience : le médiat et l'immédiat, par Elke DE RIJCKE

L'énergie de l'espace, par Sylvie DECORNIQUET

À l'affût de la parole : poétique, ponctuation et syntaxe d'André du Bouchet, par Michel FAVRIAUD

"Retour à aussi muet que de la pierre", par Alessandro DE FRANCESCO

PENSÉE

"La relation compacte appelée monde", par Michel COLLOT

Longer, sans attache : neuf remarques pour une ontologie dubouchettienne, par Michael BISHOP

Temps apparent, par Clément LAYET

Aristote enfant, par Victor MARTINEZ

PEINTURE

Appropriation et dépassement. Poésie et peinture à l'œuvre chez André du Bouchet, par Pierre-Yves SOUCY

L'espace du Surcroît, par Jean-Pascal LÉGER

L'impératif solaire : André du Bouchet, Tal Coat, Georges Duthuit, par Thomas AUGAIS

Une lecture de Cendre tirant sur le bleu par André du Bouchet, par Michel PAGNOUX

Propositions, par Michel COLLOT

Cahier d'illustrations

ANDRÉ DU BOUCHET PRÉSENT

Carnet. Belle-Île 1956

Remous. Entretien d'Alain Veinstein avec André du Bouchet

En hâte. Entretien de Denise Le Dantec avec André du Bouchet

Les auteurs

Publication 2012 : un des ouvrages


JAMES SACRÉ


Béatrice BONHOMME, Jacques MOULIN (dir.)


Le présent numéro double de la revue L'étrangère reprend l'entièreté des actes du colloque de Cerisy-la-Salle qui fut consacré au poète James Sacré sous la direction de Béatrice Bonhomme et Jacques Moulin en septembre 2010. On y trouvera donc les textes d'une vingtaine de conférences, plusieurs textes inédits et un entretien avec l'auteur, ainsi que plusieurs documents (photos, œuvres d'artistes, etc.) reproduits pour l'occasion. Œuvre poétique singulière, marquée aussi bien par ses origines vendéennes que par l'Amérique où il a vécu et enseigné durant plus de trente ans, le Maroc et bien d'autres lieux qu'il est venu inscrire dans ses textes poétiques. L'écriture du poème est, chez lui, incessante interrogation de l'acte d'écrire, chahutée par une grammaire en mouvement dans une synchronie des contraires. Pas de vérité définitive quant à une hypothétique essence de la poésie. Pas de poétisme. Plutôt énergie et désir, circulation du sens, échange et partage, façon de nouer et de dénouer. Elle n'est ni idéalité dont il pourrait y avoir science, ni absolu à vénérer, la poésie est une réalité contingente, un écho prosaïque de l'existence, énonciation qui tire de son peu d'assurance la force de faire jaillir au plus vif l'étrangeté du réel le plus anodin. Dans sa poésie, James Sacré cherche plutôt à aller vers des choses qu'il qualifie de pauvres, mièvres ou maladroites, pour défaire ce qui est rutilant ou trop sonore.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°469]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions La Lettre Volée

Collection : Revue L'étrangère, n°29/30

ISBN : 978-2-87317-388-3

Nombre de pages : 528 p.

Illustrations : N & B

Prix public : 25 €

Année d'édition : 2012

Littérature, Peirce (Charles Sanders), Pelletier (Alexis), Poésie, Sacré (James)

Ouverture, par Pierre-Yves SOUCY

Jardin de Cerisy, par James SACRÉ

PREMIÈRE PARTIE

Pour introduire, par Béatrice BONHOMME & Jacques MOULIN

Sacrées âneries, par Jacques MOULIN

Trois petits tours…, par Catherine SOULIER

La relation dans le poème-Sacré…, par Serge MARTIN

"L'extrémité visible de la métaphore"…, par Michaël BISHOP

Portrait du père en pointillés, par Béatrice BONHOMME

James Sacré : paysage du poème, par Nicolas TABUTEAU

La poésie de James Sacré : un geste spinoziste ?, par Wladimira TACQUET

Les mots meurent sans rien montrer, par Tristan HORDÉ

La poésie en nom propre, par Gabriel BERGOUGNIOUX

Dialectique des mots et des choses…, par Laurent FOURCAUT

Pour un portrait de James à travers quelques poèmes, par Alexis PELLETIER

James Sacré chez Peirce : immédiateté et négation, par Arnaud VILLANI

Le geste lyrique chez Sacré, par Évelyne LLOZE

Le poème de James Sacré. Quelque chose plus loin que les mots, par Régis LEFORT

"C'est l'intensité que je cherche à m'expliquer"…, par Maxime DEL FIOL

Du campus au camping. Où sont passés les Indiens ?, par Renée VENTRESQUE

Voix, gestes et figures : lettres à James Sacré, par Yves CHARNET

Ce qui donne des mots, par Pierre-Yves SOUCY

James Sacré ou l'invention du (bien / du bon vivant), par Éric DAZZAN

L'arbre dans Cœur élégie rouge, par Franz Eduart VOELKER

SECONDE PARTIE

Présentation, par Tristan HORDÉ

Sounds of silence, par Pierre BERGOUNIOUX

Au cœur de l'entretien : avec James Sacré, par Bénédicte GORRILLOT

Proche la poésie, par Ariane DREYFUS

Complicité païenne, par Pascal COMMÈRE

Sacré : "Le drôle de charpie que c'est le temps", par Antoine EMAZ

Portrait du père en cinq étapes vers nulle part, par James SACRÉ

Entretien avec Alexis Pelletier, par James SACRÉ

Le rythme négocié : temps, travail et poésie, par Christophe WALL-ROMANA

Briller par son absence, par Maryline DESBIOLLES

De la démocratie en poésie, par Jean-Claude PINSON

Une solitude morcelée, par François BODDAERT

Bibliographie, par James SACRÉ

Publication 2011 : un des ouvrages


Guillevic maintenant

GUILLEVIC MAINTENANT


Michael BROPHY, Bernard FOURNIER (dir.)


Ce volume réunit les actes du premier colloque de Cerisy entièrement consacré à l'œuvre de Guillevic. S'articulant en six volets, il privilégie le rapport au temps qui est au cœur des préoccupations du poète. Guillevic choisit d'intituler son dernier livre-poème Maintenant, faisant ainsi valoir le projet infiniment perfectible qui oriente au premier chef sa trajectoire singulière : accueillir et épouser toujours de son mieux le nouvel instant qui s'incarne dans et par le poïein, ne cesser de tendre la main et, par ce contact, donner corps au temps, ramasser et maintenir durablement dans le poème — si proche de la paume — l'instant qui risquait autrement de s'écouler ou de s'égarer. Partant de la récurrence et du rayonnement dans l'œuvre du mot "maintenant", les études du présent recueil éclairent non seulement la profondeur de l'instant guillevicien mais aussi les jeux et les enjeux d'une poésie qui, traversant les époques, nous invite à savourer, et même à sécréter à notre tour, dans les mots incessamment remâchés et revigorés, un "temps gagné sur le néant". Se précisent et se croisent de très diverses perspectives analytiques qui, méditant la globalité de l'œuvre, découvrent le "présent sans frontière" qu'est l'univers guillevicien, aussi bien que les dispositifs de l'écriture poétique qui en étendent le règne.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°453]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Honoré Champion

Collection : Poétiques et Esthétiques XXe-XXIe siècle, n°5

ISBN : 978-2-7453-2306-4

Nombre de pages : 432 p.

Prix public : 91 €

Année d'édition : 2011

Écriture, Foi et poésie, Guillevic (Eugène), Poésie, Rapport au temps, Ville

Guillevic maintenant, Colloque de Cerisy, 11-18 juillet 2009, par Bernard FOURNIER

Préface, par Michael BROPHY

Trois poèmes de Guillevic

PRÉSENT

L'instant qui dure, par Delphine GARNAUD

L'éros, l'instant, par María LOPO

Maintenant ou l'autre présent chez Guillevic, par Monique W. LABIDOIRE

Le présent vivant, par Muriel TENNE

LE(S) TEMPS

Contre Héraclite, par Jean-Yves DEBREUILLE

Traduire les temps d'une vie : Art Poétique, par Steven WINSPUR

L'à-venir ressourcé, par Michael BROPHY

ÉNIGME ET JOIE DE L'ÊTRE-LÀ

Dans la tension du questionnement, la poésie au présent, par Suzanne ALLAIRE

Doute et consentement, inhérence et création de l'Ontos : Relier de Guillevic, par Michael BISHOP

Guillevic : l'audace du maintenant, par Sergio VILLANI

Mémoire et porosité dans l'œuvre de Guillevic, par Béatrice BONHOMME

À travers Guillevic : joie et accomplissement du possible, par Tanguy WUILLÈME

MATIÈRE-ESPRIT

Le cantique du quantique, par Monique CHEFDOR

Déconstruction et incertitude, par Bernard FOURNIER

"Tu attends l'effraction en toi / de maintenant" : de l'anthropologie "monastique" de Guillevic, par Bernard-Joseph SAMAIN

Foi et poésie : croire, savoir, espérer chez Guillevic, par Reynald André CHALARD

ÉCRITURE

Rapporter le mot, saturer l'instant, par Glenn W. FETZER

De l'instant présent à la célébration de la présence : rôle de la description et illusion référentielle dans l'œuvre de Guillevic, par Sara ARENA

À l'écoute d'"enquêtes", par Jacques LARDOUX

Maintenant e(s)t tous les jours, par Bertrand DEGOTT

La parole éclatée dans les "Dialogues" de Autres, par Stella HARVEY

Vers un maintenant de la réalité urbaine. Exploration de Ville, par Michael G. KELLY

CORRESPONDANCES

Impacts ou la "réaction en chaîne", par Françoise NICOL

De l'instant cézannien à l'instant guillevicien, par Maureen SMITH

D'hier à aujourd'hui : Guillevic vu de Hongrie, par Tivadar GORILOVICS

Un maintenant du poïen, par Lucie ALBERTINI-GUILLEVIC

Bibliographie

Index nominum

Publication 2011 : un des ouvrages


POÉSIE ET POLITIQUE AU XXe SIÈCLE


Henri BÉHAR, Pierre TAMINIAUX (dir.)


Issu des travaux du colloque international organisé à Cerisy-la-Salle en juillet 2010, Poésie et politique au XXe siècle éclaire d'un jour nouveau les rapports de la poésie de langue française aux événements historiques et politiques qui ont traversé et informé ce siècle tragique et tourmenté.
Cernant au plus près le caractère éternel et universel des questions éthiques et philosophiques que l'événement soulève, cet ouvrage offre des perspectives actuelles, détachées des simples circonstances du moment.
Il s'agit de mettre en question une conception traditionnelle de la poésie comme simple expression esthétique et formelle de l'homme et de son langage. À travers l'étude de mouvements modernistes ou d'avant-garde, de dada au surréalisme jusqu'au situationnisme, ressort l'importance déterminante de l'engagement du poète dans la communauté.
Les rapports étroits et complexes de personnalités telles que Tristan Tzara, André Breton, Paul Éluard et Benjamin Péret à l'idée de révolution poétique sont ici considérés comme des cas exemplaires. L'enquête s'étend au parcours de figures singulières, de René Char à Francis Ponge en passant par Aimé Césaire. Tous ont accompagné de manière radicale et existentielle les actions de la résistance à l'occupation nazie ou la lutte des peuples du tiers-monde pour leur indépendance.
Au-delà, on examine l'expression politique de la poésie contemporaine dans la mouvance de mai 68 (comme celle de la revue TXT), celle de Jean-Clarence Lambert et me me les recherches formelles ludiques effectuées par l'Oulipo. Enfin, une place particulière est accordée à la poésie issue des cultures francophones hors de l'hexagone, du Québec à Haïti.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°447]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8026-8

Nombre de pages : 390 p.

Prix public : 35 €

Année d'édition : 2011

Breton (André), Césaire (Aimé), Char (René), Éluard (Paul), Engagement, Poésie, Poésie québécoise, Poétiser la vie, Politique, Ponge (Francis), Post-surréalisme, Prigent (Christian), Surréalisme

Introduction, par Henri BÉHAR & Pierre TAMINIAUX

Les Manifestes Dada comme gestes poétiques, par Pierre TAMINIAUX

SURRÉALISME — POST-SURRÉALISME

La poésie surréaliste entre révolte et révolution, par Carole REYNAUD-PALIGOT

Politique du poème chez René Char, par Laure MICHEL

"Oulipo-litiques", par Christophe REIG

L'anti-démagogisme poétique : un pont de la revue Proverbe à nos jours, par David CHRISTOFFEL

Du cannibalisme surréaliste à la poétique anthrophage de Benjamin Péret, par Virginie POUZET-DUZER

"L'amour compassionnel" chez André Breton ou exprimer autrement le politique, par Misao HARADA

De la grande actualité de l'humain, par Effie RENTZOU

La voix de Paul Éluard solidaire de l'Espagne, par Brisa GÓMEZ-ÁNGEL

RÉSISTANCES — RÉVOLUTIONS — SUBVERSIONS

D'un siècle l'autre, par Christian PRIGENT

Christian Prigent, une écriture politique ?, par Bénédicte GORRILLOT

À quoi bon des poètes en temps de liesse révolutionnaire ? de Cuba à l'événement 68, par Jérôme DUWA

Gaston Miron, le poème, "mors obscurs de nos combats", par Delphine RUMEAU

Engagements et poésie, vers l'invention du sujet relatif, par Jean-Pierre ZUBIATE

Francis Ponge ou les écrits comme espace spirituel de la nation, par Pascal SIGODA

Repoétiser la vie, Raoul Vaneigem ou la subversion affinée du Libre-Esprit, par Jean-Claude MARCEAU

Césaire et la dialectique de la libération : Cahier d'un retour au pays natal et La Tragédie du roi Christophe, par N'guettia Martin KOUADIO

Sous l'influence des poètes : rhétorique d'un paysagiste à l'usage du politique, par Catherine CHOMARAT-RUIZ

Politique et mystique, l'Unanimisme de Jules Romains et du premier Jouve, par Alessandra MARANGONI

Frankétienne, la politique de la spirale, par Marie-Édith LENOBLE

La poésie québécoise, de la patrie au pays, par Sophie BASTIEN

De la circonstance politique à la circonférence poét(h)ique, par Fadi KHODR

Stalinade, par Jean-Clarence LAMBERT

Publication 2010 : un des ouvrages


Lire, jouer Ionesco

LIRE, JOUER IONESCO


Norbert DODILLE, Marie-France IONESCO (dir.)


Quelques trente ans après un premier colloque tenu à Cerisy en présence d'Eugène Ionesco, cette nouvelle rencontre organisée à l'occasion du centenaire de sa naissance s'est efforcée d'envisager son œuvre avec le recul du temps.
Son théâtre est ici abordé aussi bien sous l'angle des écrits que sous celui des mises en scène, tant en France qu'à l'étranger.
C'est aussi l'occasion de découvrir ou redécouvrir l'œuvre picturale, ainsi que les journaux et interviews dans lesquels l'auteur expose, sur lui-même et sur le théâtre, ses choix, ses doutes, et surtout ses interrogations. Et c'est enfin une opportunité de réfléchir avec plus de sérénité sur son engagement politique.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°441]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Les Solitaires Intempestifs

Collection : Du Désavantage du vent

ISBN : 978-2-84681-289-4

Nombre de pages : 560 p.

Prix public : 17 €

Année d'édition : 2010

Arts plastiques, Dramaturgie, Ionesco (Eugène), Kolbe (Maximilien), Musique, Mysticisme, Parodie, Théâtre

Avant-propos, par Norbert DODILLE

I. IONESCO ÉCRIVAIN

"Pourquoi est-ce que j'écris ?", par Marie-France IONESCO

Le mysticisme dans le théâtre de Ionesco, par Marie-Claude HUBERT

Proliférations didascaliques dans le théâtre de Ionesco, par Benoît BARUT

Ionesco et l'invention du classicisme, par Pascale ALEXANDRE-BERGUES

Des mises en scène de soi dans les interviews de Ionesco, par Norbert DODILLE

Le traitement de l'image dans Amédée ou Comment s'en débarrasser, par Audrey LEMESLE

Écrivain(s) et création théâtrale dans Victimes du devoir, par Nathalie MACÉ

Parodie et réel dans les Exercices de conversation et de diction françaises pour étudiants américains, par Clara DEBARD

La Cantatrice chauve : Lagarce réécrit Ionesco, par Michel BERTRAND

II. MUSIQUES ET ARTS PLASTIQUES

Plateau‚ plumes et pinceau d'Eugène Ionesco, par Sonia de LEUSSE-LE GUILLOU

De la dimension chorégraphique du théâtre de Ionesco, par Yannick HOFFERT

Maximilien Kolbe : l'opéra des pauvres hommes, par Marguerite JEAN-BLAIN

III. GRANDES QUESTIONS

Maîtres‚ docteurs‚ orateurs : figures d'intellectuels dans le théâtre d'Eugène Ionesco, par Jeanyves GUÉRIN

In via‚ in patria : commentaires sur quelques passages du Roi se meurt, par Thomas PAVEL

Ionesco et la mort‚ ou le grand dérangeur, par Gilles ERNST

Ionesco et les âges de la vie, par Jean-Yves TADIÉ

Le CIEL et l'horizon humain, par Gérard POULOUIN

IV. MISES EN SCÈNE

Jouer l'invisible dans la scène tragicomique des Chaises : enjeux esthétiques et voies dramaturgiques, par Catarina FIRMO

Lire, jouer Ionesco aujourd'hui. Jouer Ionesco, l'acteur défendu, par Julia GROS DE GASQUET

Le Nouveau Locataire : une dramaturgie de l'objet, par Michel PRUNER

La réception du théâtre d'Eugène Ionesco en Espagne : 1955-2005, par Cécile VILVANDRE DE SOUSA

Eugène Ionesco et le Japon, par Kenji OKA

V. TÉMOIGNAGES

Avec Ionesco, par Jorge LAVELLI

Portrait d'Eugène Ionesco. Travelling latéral, par Lucian PINTILIE

Mes dibbouks, par Luc BONDY

Une Cantatrice pas si absurde, par Jean-Luc LAGARCE

Pièces démontées, par Laurent PELLY

Énigmes et métamorphoses, par Emmanuel DEMARCY-MOTTA

Publication 2010 : un des ouvrages


Intégrités et transgressions de Pierre Jean Jouve

INTÉGRITÉS ET TRANSGRESSIONS DE PIERRE JEAN JOUVE


Béatrice BONHOMME (dir.)

Avec la collaboration de Aude PRÉTA-DE BEAUFORT, Jean-Paul LOUIS-LAMBERT et François LALLIER


Pierre Jean Jouve (Arras, 1887-Paris, 1976) subit d'abord l'influence de l'unanimisme et vit une grande amitié avec Romain Rolland durant la première guerre mondiale. Il écrit alors des œuvres généreuses, d'inspiration pacifiste, qu'il considérera, à partir de 1921, comme inauthentiques et qu'il reniera. Le poète vient en effet de rencontrer la psychanalyste Blanche Reverchon qui lui ouvre les abîmes et les sources de l'inconscient. Son œuvre en sera définitivement transformée, associant aux mystères de la psychanalyse la révélation d'une poésie d'essence spirituelle et chrétienne, et développant une forme de mystique érotique. Jouve écrit alors des chefs-d'œuvre, romans, comme Paulina 1880, Le Monde désert, Hécate, Vagadu, La Scène capitale, et livres de poèmes, comme Les Noces, Le Paradis perdu, Sueur de sang, Matière céleste. Il traduit Hölderlin — Les Poèmes de la Folie —, François d'Assise, Shakespeare — Roméo et Juliette. Il commente Mozart, Baudelaire, Alban Berg.
Ce deuxième numéro des Cahiers Pierre Jean Jouve, fruit du colloque de Cerisy (août 2007), dévoile les nombreuses facettes de l'œuvre jouvienne : du roman à la nouvelle et à l'autobiographie, de la critique littéraire et musicale à la création poétique. On découvre un auteur, inventeur de nouvelles formes, de nouveaux territoires de la pensée. L'influence de Jouve sur de nombreux écrivains d'aujourd'hui est mise en lumière, en même temps que les aspects surprenants d’une création complexe, méditation sur les grands enjeux de la pensée moderne, réflexion continue sur la tradition artistique et littéraire européenne, confrontation cruciale avec la psychanalyse. Allant au-delà des mots, Jouve pratique toutes les transgressions, son intégrité et sa créativité lui interdisant toute complaisance.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2007) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°426]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Calliopées

Collection : Cahiers Pierre Jean Jouve, n°2

ISBN : 978-2-916608-11-2

Nombre de pages : 278 p.

Prix public : 25 €

Année d'édition : 2010

......

Remerciements

Notice

Préface, par Béatrice BONHOMME

I. TÉMOIGNAGES POÉTIQUES

"Le cœur a son compte", par Bernard VARGAFTIG

Reconnaissance à Pierre Jean Jouve, par Gérard ENGELBACH

Hommage à Jouve, par Heather DOHOLLAU

Origine du monde dans les paysages italiens de Pierre Jean Jouve, par Philippe RAYMOND-THIMONGA

II. DE LA RAISON POÉTIQUE À LA "TENTATION GNOSTIQUE"

Jouve et la raison poétique, par Michael G. KELLY

Pierre Jean Jouve, retours sur le passé, par Aude PRÉTA-DE BEAUFORT

La quête philosophique, par Béatrice BONHOMME

Théologie de Pierre Jean Jouve ou comment surmonter l'intransitivité des instants de l'âme, par Serge MEITINGER

Pierre Jean Jouve : le fier combat d'une nuit, par Régis LEFORT

L'intertexte biblique dans l'œuvre de Jouve : stations de Croix et transfiguration christique, par Anis NOUAÏRI

Écorchés vifs — dessin original, par Serge POPOFF

III. EMPRISES, ALTÉRITÉS ET INTERTEXTUALITÉ DE L'ŒUVRE

L'ombre de la chair, par Tristan HORDÉ

L'emprise de l'image dans l'œuvre romanesque de Jouve, par Myriam WATTHEE-DELMOTTE

Paysage et altérité dans l'œuvre de Pierre Jean Jouve, par Éric DAZZAN

Les Proses de Jouve sont-elles de la prose ?, par Laure HIMY-PIÉRY

Traduction et conversion : le choix des Sept mers de Kipling, par Caroline ANDRIOT-SAILLANT

Trois portraits de Baudelaire selon Sartre, Blanchot et Jouve, par Takayuki OZAKI

IV. LES FEMMES JOUVIENNES : DU SECRET AUX TRACES

Le secret de l'érotisme chez Jouve, par Gérard GASARIAN

Jouve et les Stigmatisé(e)s, une fiction détective. La Musique Blanche, par Jean-Paul LOUIS-LAMBERT

"Le Tableau", par François LALLIER

Le secret biographique chez Pierre Jean Jouve : destruction et invention des traces dans les Lettres à Jean Paulhan 1925-1961, En miroir - Journal sans date (1954) et Paulina 1880 (1925), par Claire PAULHAN & Muriel PIC

Hélène "dans les années profondes". Personnage pour une triptyque, par Stéphanie CUDRÉ-MAUROUX

Publication 2009 : un des ouvrages


Avec les poèmes de Bernard Vargaftig. L'énigme du vivant

AVEC LES POÈMES DE BERNARD VARGAFTIG

L'ÉNIGME DU VIVANT


Béatrice BONHOMME, Serge MARTIN, Jacques MOULIN (dir.)


Bernard Vargaftig né en 1934, est, de livre en livre depuis le milieu des années 60, l'auteur d'une œuvre importante, qui a une place singulière dans le paysage poétique de ces dernières décennies. Chaque livre y est un poème qui travaille jusque dans l'infime détail vers et proses, du titre au sommaire, de la composition d'ensemble aux syllabes et silences. L'ensemble de l'œuvre fait un poème continu de l'écrire et du vivre. De l'espace à la vitesse, de l'oubli à la mémoire, de la nudité au dénuement, de la chute au tremblement, de l'effacement à la durée, l'enfance y est toujours un devenir en mouvement, l'amour un renversement inouï, l'histoire un infini récitatif de vivants. Le poème produit un incessant vertige et un questionnement continuel.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2008) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°414]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Vallongues

Collection : Revue Méthode !, n°15

ISBN : 978-2-906591-55-4

Nombre de pages : 190 p.

Prix public : 38 €

Année d'édition : 2009

......

Avec les poèmes de Bernard Vargaftig, l'énigme du vivant, par Béatrice BONHOMME, Serge MARTIN & Jacques MOULIN

I. TÉMOIGNAGES ET TEXTES DE CRÉATION

Tant de lumière dans le péril, par Bernard VARGAFTIG

Certi intelletuali hanno una strana idea della poesia, par Franco LOI

Pourquoi éditer Bernard Vargaftig ?, par François POULAIN

Où chanceler, par Christian HUBIN

À Bernard, par Claire CUENOT

II. LE LANGAGE DU POÈME COMME PAYSAGE

Vers une mythique du mouvement : paysage(s) de la chute et de l'élan dans Comme respirer, par Arnaud BEAUJEU

Ramasser un caillou, toucher le déferlement d'un feuillage, le silence, le souffle, le même, par Régis LEFORT

L'espace de l'apparaître dans l'œuvre de Bernard Vargaftig : entre mots, souvenirs et silence, par Éric DAZZAN

Le voyage à Ornans, par Jacques MOULIN

III. IMAGES, INTERVALLES, ESPACES ET FORMES DU TEMPS

Colin-maillard de l'intervalle avec l'œuvre de Bernard Vargaftig, par Béatrice & Bérénice BONHOMME

La collusion des temps dans la prose de Bernard Vargaftig, par Philippe GROSOS

Le poème, l'image, le silence avec Bernard Vargaftig, par Pascal MAILLARD

Inscriptions de la parole dans la prose de Bernard Vargaftig, par Marc-André BROUILLETTE

IV. ENTRE MURMURE ET CRI

"Presque autre chose qu'un murmure" : Bernard Vargaftig, vers le féminin du féminin, par Lionel VERDIER

Bernard Vargaftig : écrire le cri, par Jacqueline MICHEL

V. L'ÉNIGME DU VIVANT

Avec Bernard Vargaftig, le poème parle de la vie, par Philippe PAÏNI

Le poème : l'appel, par Serge MARTIN

Bernard Vargaftig, l'exactitude du poème, par Laurent MOUREY

VI. LE POIEIEN ET L'ONTOS

Bernard Vargaftig : dire le non-savoir, pourquoi et comment, par Michaël BISHOP

Le poème qui se (r)écrit sens dessus dessous, par Antonio DOMINGUEZ REY

Identité et mémoire dans l'œuvre de Bernard Vargaftig, par Gisèle SAPIRO

Bibliographie