Publication 2012 : un des ouvrages


PRÉSENCE D'ANDRÉ DU BOUCHET


Michel COLLOT, Jean-Pascal LÉGER (dir.)


André du Bouchet (1924-2001) est reconnu comme un des plus grands poètes français de la seconde moitié du XXe siècle. Sa poésie surprend par sa fulgurance et par l'envergure de la pensée. Le dixième anniversaire de la mort du poète offrait l'occasion de faire un bilan approfondi de son œuvre, qui exerce sur de nombreux écrivains et artistes une influence décisive.
C'est pourquoi a été organisé en juillet 2011, à Cerisy-la-Salle, un colloque international qui a réuni des chercheurs et des créateurs — poètes, philosophes, artistes — venus d'horizons géographiques et intellectuels différents. On en trouvera ici les actes, complétés par la transcription intégrale d'un carnet de 1956, par deux entretiens, par des photographies du poète, de ses lieux de vie et de travail, et par des reproductions qui illustrent sa collaboration avec Alberto Giacometti, Albert Ràfols-Casamada, Pierre Tal Coat et Bram Van Velde.
Tous les contributeurs de ce volume témoignent de l'apport vital de la poésie à une culture et à une société qui n'ont que trop tendance à s'en détourner. Chaque lecteur puise dans son rapport intime à la poésie d'André du Bouchet une ressource unique, pour sa vie entière.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2011) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°474]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8363-4

Nombre de pages : 426 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 29,50 €

Année d'édition : 2012

Bouchet (André du), Char (René), Duthuit (Georges), Peinture, Poésie, Tal Coat (Pierre), Théâtre

Présentation

Cahier de photographies

Aimer du Bouchet, par Didier CAHEN

INTERLOCUTEURS

André du Bouchet lecteur de Mallarmé, par François RANNOU

Reverdy et du Bouchet, deux poètes en regard, par Serge LINARÈS

André du Bouchet et René Char : affinités poétiques, par Danièle LECLAIR

"Un abîme de personnalité" — d'André du Bouchet à Philippe Jaccottet, par Pierre CHAPPUIS

LECTURES

Le vivant, par Antoine GRAZIANI

Parole en expansion infinie, par Franc DUCROS

Une parole de tumulte, par Jean-Claude SCHNEIDER

"J'interlettre", par Daniel DOBBELS

POÉTIQUE

L'écriture comme expérience : le médiat et l'immédiat, par Elke DE RIJCKE

L'énergie de l'espace, par Sylvie DECORNIQUET

À l'affût de la parole : poétique, ponctuation et syntaxe d'André du Bouchet, par Michel FAVRIAUD

"Retour à aussi muet que de la pierre", par Alessandro DE FRANCESCO

PENSÉE

"La relation compacte appelée monde", par Michel COLLOT

Longer, sans attache : neuf remarques pour une ontologie dubouchettienne, par Michael BISHOP

Temps apparent, par Clément LAYET

Aristote enfant, par Victor MARTINEZ

PEINTURE

Appropriation et dépassement. Poésie et peinture à l'œuvre chez André du Bouchet, par Pierre-Yves SOUCY

L'espace du Surcroît, par Jean-Pascal LÉGER

L'impératif solaire : André du Bouchet, Tal Coat, Georges Duthuit, par Thomas AUGAIS

Une lecture de Cendre tirant sur le bleu par André du Bouchet, par Michel PAGNOUX

Propositions, par Michel COLLOT

Cahier d'illustrations

ANDRÉ DU BOUCHET PRÉSENT

Carnet. Belle-Île 1956

Remous. Entretien d'Alain Veinstein avec André du Bouchet

En hâte. Entretien de Denise Le Dantec avec André du Bouchet

Les auteurs

Publication 2012 : un des ouvrages


Les Socialismes

LES SOCIALISMES


Juliette GRANGE, Pierre MUSSO (dir.)


Avant-propos de Vincent PEILLON


Utilisé pour la première fois au dix-neuvième siècle, le mot "socialisme" définit un projet d'organisation de la société, une critique des formes de domination et une pensée du changement social. Le socialisme incarne la volonté de créer une société nouvelle, mais à la différence du communisme, sans articuler cette société autour de la suppression de la propriété privée. Ce concept a connu un immense succès et une très grande diversité de penseurs et de courants politiques s'en réclamera. C'est pourquoi il faut parler "des socialismes" tant les acceptions et les interprétations sont plurielles, voire hétérogènes. "Les socialismes" désignent ainsi prioritairement les corps de doctrines critiques du capitalisme développant des formes d'organisation sociale nouvelles fondées sur la justice, l'égalité et la solidarité.
Cet ouvrage interroge les doctrines socialistes (philosophiques, sociologiques, politiques), des auteurs ou des écoles ayant produit une œuvre permettant ainsi une confrontation avec d'autres problématiques de transformation de la société.
Depuis 1989 et la chute du Mur de Berlin, comment l'idée socialiste a-t-elle été revisitée, reprise par certains ou abandonnée par d'autres ?
Tout en dressant un bilan des apports doctrinaux dans leur diversité théorique et géopolitique, les auteurs tentent de réévaluer et de redéfinir les doctrines socialises rendant leur lecture plus que jamais indispensable dans un monde dépourvu de boussole.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2011) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°473]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Le Bord de l'eau

ISBN : 978-2-35687-158-9

Nombre de pages : 380 p.

Prix public : 24 €

Année d'édition : 2012

Bien commun, Capitalisme, Castoriadis (Cornelius), Écologie, Écosocialisme, Fourier (Charles), Gramsci (Antonio), Industrialisme, Lassalle (Ferdinand), Lefort (Claude), Libéralisme, Marx (Karl), Néolibéralisme, Politique, Saint-Simon, Socialisme

Avant-propos, par Vincent PEILLON

Introduction, par Juliette GRANGE & Pierre MUSSO

I - LES FONDATEURS

Saint-Simon, socialisme et industrialisme, par Pierre MUSSO

Charles Fourier, du visionnaire excentrique au poète du socialisme, par Patrick TACUSSEL

Le saint-simonisme est-il un socialisme ?, par Philippe RÉGNIER

Socialisme ou utopie ? Le moment 1848, par Michèle RIOT-SARCEY

Y-a-t-il un droit de l'État à disposer des biens des particuliers ?, par Pierre CRÉTOIS

Actualité du socialisme républicain. Sécularisation, modernité et laïcité, par Vincent PEILLON

L'esprit du socialisme, de Saint-Simon à Jaurès, par Juliette GRANGE

II - HISTOIRE DES SOCIALISMES

Histoire sociale des corpus doctrinaux. Penser les modifications et les permanences dans la longue durée, par Serge WOLIKOW

L'horizon international du socialisme français (1840-1914), par Thierry MÉREL

D'un projet d'alliance intellectuelle entre la France et l'Allemagne. La réponse de Louis Blanc aux Hégéliens de gauche allemands, par Amaury CATEL

Lassalle en France, par Emmanuel JOUSSE

Jaurès rencontre Nietzsche, par Jean-Numa DUCANGE

L'idée du socialisme et ses expériences au Sud du Sahara, par Patrice YENGO & Abel KOUVOUAMA

III - LECTURES CRITIQUES

Quatre lectures italiennes du socialisme, par Gilda MANGANARO FAVARETTO

Antonio Gramsci : quel socialisme, quel communisme ?, par André TOSEL

Une approche de l'idéologie socialiste : Durkheim lecteur de Saint-Simon, par Dimitris FOUFOULAS

L'héritage de Castoriadis et Lefort, critiques de Marx, par Ruy FAUSTO

IV - DÉBATS CONTEMPORAINS

Socialisme et écologie, par Franck BURBAGE

Quelles perspectives politiques et morales pour l'écosocialisme aujourd'hui ?, par Arno MÜNSTER

Considérations sur le Brésil contemporain, par Maria CARAMEZ CARLOTTO & Ricardo CRISSIUMA

Comment peut-on (ne pas) être socialiste ? Bref plaidoyer pour un socialisme décent, par Philippe CHANIAL

La critique du capitalisme cognitif. Libéralisme qui rit, socialisme et communisme qui pleurent, par Yann MOULIER BOUTANG

Les gauches françaises et la nature du néolibéralisme, par Christian LAVAL

Avenirs du socialisme et politiques des comme-uns, par Yves CITTON

Solidarité et tournant sociétal : un renouveau du "bien commun", par Philippe BÉRAUD & Franck CORMERAIS

DOCUMENTS

Présentation de la Fondation Jean Jaurès

Entretiens socialistes de Pontigny (18-28 septembre 1939), un aggiornamento avorté

Présentation des auteurs

Publication 2012 : un des ouvrages


Le langage, l'inconscient, le réel

LE LANGAGE, L'INCONSCIENT, LE RÉEL


Colette SOLER, Bernard TOBOUL (dir.)


L'enseignement de Lacan a mené à la mise au clair de la dimension du Réel dans la pratique de la psychanalyse. Donner à l'inconscient réel ses titres théoriques et mettre à jour ses conséquences pratiques est ce qu'élabore le livre de Colette Soler, Lacan, l'inconscient réinventé, en retraçant, avec soin, les diverses voies qui y conduisent à partir : du statut du langage, de son sujet, de ses effets sur le noyau du symptôme, du pluriel des sexes, leur vie et ses ratages, des surprises de la langue dans les mots du sujet, des impasses de la technique, du passage à l'analyste, enfin de l'état des liens sociaux et familiaux, ce que l'on appelle en un mot la civilisation. Les quatre jours de Cerisy ont été composés avec des collègues de diverses associations et en suivant quelques unes de ces diverses pistes.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2011) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°472]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions du Champ lacanien

Collection : Césures

ISBN : 978-2-914332-17-0

Nombre de pages : 220 p.

Prix public : 20 €

Année d'édition : 2012

Inconscient, Lacan (Jacques), Langage, Métapsychologie, Politique et psychanalyse, Psychanalyse, Réel

Présentation du colloque

Liminaire

JEUDI 19 MAI, MATIN
Président de séance : Bernard NOMINÉ

"Lorsque le réel mord sur la métapsychologie", par Christian HOFFMANN

Le principe de jouissance, par Bernard TOBOUL

"L'énigme du savoir", par Colette SOLER

JEUDI 19 MAI, APRÈS-MIDI
Président de séance : Jean-Jacques GOROG

De l'impossible logique à l'inconscient réel, par Elisabete THAMER

VENDREDI 20 MAI, MATIN
Présidente de séance : Danièle ELEB

La lettre et lalangue, par Patricia DAHAN

De lalangue et des arts, par Jacques ADAM

"Poétique" de la psychanalyse, par Bernard BAAS

VENDREDI 20 MAI, APRÈS-MIDI
Présidente de séance : Catherine VANIER

L'anorexique, l'objet a et le réel, par Vannina MICHELI-RECHTMAN

Une fin réelle ?, par Marc STRAUSS

L'ICSR : effets et conséquences sur la cure, par Michel BOUSSEYROUX

SAMEDI 21 MAI, MATIN
Président de séance : Guy SAPRIEL

Au-delà du roc de la castration, par Patrick LANDMAN

L'heur de vivre avec son symptôme, par Sol APARICIO

SAMEDI 21 MAI, APRÈS-MIDI
Président de séance : Claude LÉGER

Qu'est-ce qui peut "faire pièce" au discours capitaliste ?, par Roland CHEMAMA

Pouvoir de l'inconscient, politique de la psychanalyse, par Sidi ASKOFARÉ

Politique de la psychanalyse ?, par Alain VANIER

DIMANCHE 22 MAI

Discussion générale et débat de clôture

Publication 2012 : un des ouvrages


L'Atelier de Louis Guilloux

L'ATELIER DE LOUIS GUILLOUX


Madeleine FRÉDÉRIC, Michèle TOURET (dir.)


Louis Guilloux est certes un romancier connu et apprécié. Mais il reste encore à connaître. De La Maison du peuple à Coco perdu, pendant cinquante années, il n'a cessé de renouveler ses conceptions du roman. Pendant cinquante ans, il a été mêlé aux principaux débats de la vie littéraire et intellectuelle de son temps, mais le plus souvent en toute discrétion. Pourtant, l'ouverture récente de ses archives personnelles, déposées à la Bibliothèque municipale de Saint-Brieuc invite à relire son œuvre et à l'éclairer. C'est dans son atelier que, réunis en colloque à Cerisy-la-salle, les auteurs de cet ouvrage sont allés à la recherche de documents souvent inédits pour porter sur ses œuvres un jour nouveau.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°471]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Interférences

ISBN : 978-2-7535-1751-6

Nombre de pages : 380 p.

Illustrations : Couleurs

Prix public : 18 €

Année d'édition : 2012

Cinéma, Gogol (Nicolas), Guilloux (Louis), Hypertexte, Journalisme, Littérature, Palante (Georges), Roman, Romanesque

Prologue

PREMIÈRE PARTIE
UNE ŒUVRE À EXPLORER

Première section
La matière de l'œuvre

Le fonds Louis Guilloux des Bibliothèques municipales de Saint-Brieuc, par Arnaud FLICI

"La matière graphique des manuscrits de Louis Guilloux", par Claire BUSTARRET

Dit et non-dit dans les carnets de Louis Guillloux, par Pierre-Jean DUFIEF

Deuxième section
Réflexions sur le métier

Représentations du littérateur et de la littérature dans les romans de Louis Guilloux, par Yann MARTIN

Dialoguer avec Palante, par Gérard POULOUIN

Quand Louis Guilloux lit Les Fleurs de Tarbes, par Michèle TOURET

DEUXIÈME PARTIE
L'ATELIER DU ROMAN

Première section
Le travail du romanesque

L'art romanesque de Louis Guillloux et le tournant des années 1930, par Sylvie GOLVET

La description dans La Maison du peuple : du thétique à l'éthique, par Madeleine FRÉDÉRIC

Les anamorphoses du "je" dans Le Pain des rêves et Le Jeu de patience de Louis Guilloux, par Francine DUGAST-PORTES

Louis Guilloux, une écriture à hauteur d'homme (Le romancier et ses personnages), par Grégoire LEMÉNAGER

Le Labyrinthe de Louis Guilloux : une possibilité de Délivrance ?, par Sophie MILQUET

Épuisement et événement dans Coco perdu. Essai de voix, par Sabrina PARENT

Deuxième section
Le goût du romanesque

Le Pain des rêves ou la tentation du romanesque inavouable, par Alexandra VASIC

Le Pain des rêves (1942) : enfance vécue, enfance rêvée, par Alain SCHAFFNER

La rhétorique de Louis Guilloux, miroir d'une féminité charmante et périlleuse, par Mojgane ZAREH-MOTEKASSES

Nicolas Gogol, lecture de Louis Guilloux, par Cyril PIROUX

TROISIÈME PARTIE
LES FRONTIÈRES DU ROMAN

Première section
Le roman et ses marches

Faire bruire le silence, par Christian CAVALLI

Les trois récits de déportation du Jeu de patience, par Valérie POUSSARD

Deuxième section
Les formes transfrontalières

Les "textes de presse" de Louis Guilloux, du texte à l'hypertexte : labyrinthe ou jeu de patience ?, par Philippe BAUDORRE

Louis Guilloux et le journalisme, une écriture à l'encre sympathique, par Jean-Baptiste LEGAVRE

Louis Guilloux, description et cinéma, par Bérénice DARTEVELLE

Bibliographie

Les auteurs

Publication 2012 : un des ouvrages


Une Normandie sensible. Regards croisés de géographes et de plasticiens

UNE NORMANDIE SENSIBLE

REGARDS CROISÉS DE GÉOGRAPHES ET DE PLASTICIENS


Sylvain ALLEMAND, Francine BEST, Monique FRÉMONT (dir.)


Dans le cadre de la première édition du Festival Normandie Impressionniste, ce colloque de Cerisy a réuni historiens de l'art, géographes, artistes peintres, conservateurs de musées des Beaux-Arts.
Tout en prenant pour point d'ancrage de leur réflexion le livre d'Armand Frémont, Normandie sensible, ils et elles ont croisé regards et paroles pour explorer les liens entre les attraits d'un territoire — essentiellement la Normandie —, les impressions vécues par les peintres, les perceptions et les analyses des géographes.
Cet ouvrage, qui s'inscrit dans l'évolution de l'épistémologie, offre de nouvelles approches des relations possibles entre art et géographie.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°470]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Caen

Collection : Symposia

ISBN : 978-2-84133-409-4

Nombre de pages : 174 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 24 €

Année d'édition : 2012

Architecture, Art, Géographie, Hugo (Victor), Le sensible, Nature, Normandie, Patrimoine artistique, Paysage, Peinture

Introduction, par Sylvain ALLEMAND, Francine BEST & Monique FRÉMONT

APPROCHES DU PAYSAGE

Physique de la nature, physique de la peinture, par Alain TAPIÉ

Le paysage, le géographe et le peintre, par Françoise PÉRON

PORTRAITS DE LA NORMANDIE

Les peintres ont-ils contribué à la connaissance des paysages de Basse-Normandie ?, par Pierre BRUNET

Les falaises du pays de Caux, esquisse géographique, par Armand FRÉMONT

Les falaises du pays de Caux, un motif pour les peintres, par Anne-Marie BERGERET-GOURBIN

Un portrait identitaire de la Normandie, entretien de Sylvain ALLEMAND avec Sophie de PAILLETTE

HYBRIDES ET HYBRIDATIONS

Comment l'île d'Ouessant a métamorphosé une géographe et un peintre, entretien de Sylvain ALLEMAND avec Françoise et Yves-Marie PÉRON

Habiter La Rayrie (Manche). Au croisement de deux sensibilités, par Nicole MATHIEU & maurice MATIEU

Dialogue entre une géographe et un architecte, entretien de Sylvain ALLEMAND avec Madeleine et Alain BROCARD

Comment de géographe on devient peintre, entretien de Sylvain ALLEMAND avec Jean-Pierre FRUIT

Fécamp, ville de la mer. Fragments pour une poétique du rivage, par Georges AMAR

DESSEINS ET DESSINS

De l'intérêt de la géographie pour un peintre, entretien de Sylvain ALLEMAND et Francine BEST avec Jacques DESCHAMPS

Quand la vision des peintres influence celle des géographes et vice versa, par Pascal BULÉON

Trois géographes et quelques questions autour du sensible et de l'art, par Yves GUERMOND, Arnaud BRENNETOT & Michel BUSSI

Le patrimoine artistique, par Francine BEST

Le dessin du géographe dans la recherche et l'enseignement de l'École française de géographie : du terrain à l'analyse du paysage, par Roland COURTOT

CONCLUSIONS

N'oublions pas Hugo, par Hélène WAYSBORG-LOING

Une conclusion "impressionniste", par Anne-Marie FIXOT

Résonances, par Armand FRÉMONT

Bibliographie

Notes sur les auteurs

Un cahier hors-texte contenant 10 illustrations en couleurs est inséré entre les pages 94 et 95

Publication 2012 : un des ouvrages


JAMES SACRÉ


Béatrice BONHOMME, Jacques MOULIN (dir.)


Le présent numéro double de la revue L'étrangère reprend l'entièreté des actes du colloque de Cerisy-la-Salle qui fut consacré au poète James Sacré sous la direction de Béatrice Bonhomme et Jacques Moulin en septembre 2010. On y trouvera donc les textes d'une vingtaine de conférences, plusieurs textes inédits et un entretien avec l'auteur, ainsi que plusieurs documents (photos, œuvres d'artistes, etc.) reproduits pour l'occasion. Œuvre poétique singulière, marquée aussi bien par ses origines vendéennes que par l'Amérique où il a vécu et enseigné durant plus de trente ans, le Maroc et bien d'autres lieux qu'il est venu inscrire dans ses textes poétiques. L'écriture du poème est, chez lui, incessante interrogation de l'acte d'écrire, chahutée par une grammaire en mouvement dans une synchronie des contraires. Pas de vérité définitive quant à une hypothétique essence de la poésie. Pas de poétisme. Plutôt énergie et désir, circulation du sens, échange et partage, façon de nouer et de dénouer. Elle n'est ni idéalité dont il pourrait y avoir science, ni absolu à vénérer, la poésie est une réalité contingente, un écho prosaïque de l'existence, énonciation qui tire de son peu d'assurance la force de faire jaillir au plus vif l'étrangeté du réel le plus anodin. Dans sa poésie, James Sacré cherche plutôt à aller vers des choses qu'il qualifie de pauvres, mièvres ou maladroites, pour défaire ce qui est rutilant ou trop sonore.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°469]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions La Lettre Volée

Collection : Revue L'étrangère, n°29/30

ISBN : 978-2-87317-388-3

Nombre de pages : 528 p.

Illustrations : N & B

Prix public : 25 €

Année d'édition : 2012

Littérature, Peirce (Charles Sanders), Pelletier (Alexis), Poésie, Sacré (James)

Ouverture, par Pierre-Yves SOUCY

Jardin de Cerisy, par James SACRÉ

PREMIÈRE PARTIE

Pour introduire, par Béatrice BONHOMME & Jacques MOULIN

Sacrées âneries, par Jacques MOULIN

Trois petits tours…, par Catherine SOULIER

La relation dans le poème-Sacré…, par Serge MARTIN

"L'extrémité visible de la métaphore"…, par Michaël BISHOP

Portrait du père en pointillés, par Béatrice BONHOMME

James Sacré : paysage du poème, par Nicolas TABUTEAU

La poésie de James Sacré : un geste spinoziste ?, par Wladimira TACQUET

Les mots meurent sans rien montrer, par Tristan HORDÉ

La poésie en nom propre, par Gabriel BERGOUGNIOUX

Dialectique des mots et des choses…, par Laurent FOURCAUT

Pour un portrait de James à travers quelques poèmes, par Alexis PELLETIER

James Sacré chez Peirce : immédiateté et négation, par Arnaud VILLANI

Le geste lyrique chez Sacré, par Évelyne LLOZE

Le poème de James Sacré. Quelque chose plus loin que les mots, par Régis LEFORT

"C'est l'intensité que je cherche à m'expliquer"…, par Maxime DEL FIOL

Du campus au camping. Où sont passés les Indiens ?, par Renée VENTRESQUE

Voix, gestes et figures : lettres à James Sacré, par Yves CHARNET

Ce qui donne des mots, par Pierre-Yves SOUCY

James Sacré ou l'invention du (bien / du bon vivant), par Éric DAZZAN

L'arbre dans Cœur élégie rouge, par Franz Eduart VOELKER

SECONDE PARTIE

Présentation, par Tristan HORDÉ

Sounds of silence, par Pierre BERGOUNIOUX

Au cœur de l'entretien : avec James Sacré, par Bénédicte GORRILLOT

Proche la poésie, par Ariane DREYFUS

Complicité païenne, par Pascal COMMÈRE

Sacré : "Le drôle de charpie que c'est le temps", par Antoine EMAZ

Portrait du père en cinq étapes vers nulle part, par James SACRÉ

Entretien avec Alexis Pelletier, par James SACRÉ

Le rythme négocié : temps, travail et poésie, par Christophe WALL-ROMANA

Briller par son absence, par Maryline DESBIOLLES

De la démocratie en poésie, par Jean-Claude PINSON

Une solitude morcelée, par François BODDAERT

Bibliographie, par James SACRÉ

Publication 2012 : un des ouvrages


Victor Klemperer. Repenser le langage totalitaire

VICTOR KLEMPERER

REPENSER LE LANGAGE TOTALITAIRE


Laurence AUBRY, Béatrice TURPIN (dir.)


L'écrivain et philologue Victor Klemperer (1881-1960) a le premier recensé au quotidien dans son journal les manipulations opérées sur la langue allemande par le régime nazi : abondance d'abréviations donnant le sentiment d'appartenir à un groupe d'initiés, profusion de termes techniques mécanisant l'homme, tendance à décrire la société en termes organiques.
Alors que certains régimes continuent à tordre le langage pour les besoins de leur idéologie, il devenait urgent de redécouvrir l'œuvre de Klemperer. C'est à cette entreprise que s'est consacré le colloque de Cerisy.
Linguistes, sociologues, psychanalystes, anthropologues, confrontent ici l'œuvre de Klemperer à d'autres pensées politiques et explorent, de l'Italie de Mussolini aux dictatures d'Amérique du Sud en passant par les régimes de la Corée du Nord, les caractéristiques de cette langue qui appelle au meurtre et à l'anéantissement de toute altérité. C'est un langage mort, figé, altéré dans sa capacité de signifier, de dire le différent que découvrent ces enquêtes sur divers types de régimes de coercition et de terreur, ainsi que sur les manifestations discursives de leur violence inouïe.
Une relecture de l'histoire des régimes totalitaires dans le sillage de l'auteur de la Langue du IIIe Reich.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°468]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : CNRS Éditions

Collection : Linguistique

ISBN : 978-2-271-07312-9

Nombre de pages : 349 p.

Prix public : 24,65 €

Année d'édition : 2012

Aliénation, Benario (Olga), Discours politique, Discours et violence, Klemperer (Victor), Langage, Manipulation politique, Propagande totalitaire, Rhétorique, Sémiotique, Totalitarisme

Introduction : Penser le langage totalitaire aujourd'hui, par Laurence AUBRY & Béatrice TURPIN

Victor Klemperer : quelques repères chronologiques

Abréviations utilisées

PREMIÈRE PARTIE
GENÈSE, CIRCULATION ET DÉFINITION D'UN CONCEPT

Langages totalitaires, le crise, la guerre, par Jean Pierre FAYE

L'intelligence totalitaire. Brève contribution à sa généalogie, par Jean-Luc EVARD

Sémiotique du totalitarisme, par Bernard LAMIZET

Sémiotique du langage totalitaire, par Béatrice TURPIN

DEUXIÈME PARTIE
DISCOURS ET VIOLENCE

Les avatars du "raisonnement partagé" : langage, manipulation et argumentation, par Ruth AMOSSY

Langage et justification implicite de la violence : le cas de l'"amalgame", par Roselyne KOREN

Paroles et silences des exécuteurs de masse, par Philippe BRETON

La propagande totalitaire et ses instruments discursifs (le cas de la calomnie et de l'invective), par Alicja KACPRZAK

TROISIÈME PARTIE
ALIÉNATION DU SUJET ET MISE EN SCÈNE

Paradoxalité de la langue et travail d'écriture, par Laurence AUBRY

L'usage de la lettre dans LT1 de Victor Klemperer, par Françoise SAMSON

Le balancier de Victor Klemperer, par Christiane ROUSSEAUX-MOSETTIG

Discours et action du parti d'extrême droite au Brésil dans l'ère Vargas : stratégies identitaires et rumeur politique, par William Augusto MENEZES

QUATRIÈME PARTIE
STRATÉGIES DISCURSIVES ET FAITS DE LANGUE

Totalitarismes : quand les symboles cessent de croître, par Joëlle RÉTHORÉ

Dimension pragmatique de la métaphore : discours politique, référence et monde, par Gabriela PATIÑO-LAKATOS

Les stratégies discursives dans le discours totalitaire : une perspective morphosyntaxique, par Paul DANLER

La langue du jihad à la lumière de LT1 : une approche rhétorique, par Évelyne GUZY-BURGMAN

Rhétorique de l'aphorisme et discours totalitaire, par Marc BONHOMME

CINQUIÈME PARTIE
RÉSISTANCES

Politique de la représentation. La manipulation politique au prisme du discours littéraire, par Christelle REGGIANI

Prendre ses distances, par Sjef HOUPPERMANS

Le langage totalitaire et la rhétorique. Un tragique avatar de la modernité ?, par Emmanuelle DANBLON

Dictionnaires, glossaires et lexiques militants : pratiques profanes de la critique du langage politique, par Alice KRIEG-PLANQUE

Olga : une femme offerte en "cadeau" aux nazis par un président brésilien, par Ida Lucia MACHADO

Bibliographie

Les auteurs

Remerciements

Klemperer en quelques citations

Presse

"Pour comprendre comment l'endoctrinement fait son œuvre dans les esprits en manipulant les mots les plus quotidiens", Nicolas WEILL, Le Monde des livres, 5 décembre 2012.

"Une réflexion stimulante qui montre comment les nazis et leurs épigones sont parvenus à asservir une langue, et donc la pensée elle-même, à l'œuvre de manipulation des masses", Marc ESCOLA, Fabula, 4 mai 2013.

Radio/Télé

Laurence AUBRY était l'invitée de François NOUDELMANN sur France Culture dans l'émission "Le Journal de la philosophie" le jeudi 22 novembre 2012 de 10h50 à 11h.

"L'essai du jour" de Jacques MUNIER sur France Culture consacré au livre Victor Klemperer. Repenser le langage totalitaire, jeudi 6 décembre 2012.

Publication 2012 : un des ouvrages


Carrefour Stieglitz

CARREFOUR STIEGLITZ


Jay BOCHNER, Jean-Pierre MONTIER (dir.)


Alfred Stieglitz (1864-1946) fut non seulement un photographe majeur, mais, comme galeriste et éditeur, il a été l'un des pivots de l'histoire artistique et littéraire du début du XXe siècle.
New York, entre 1900 et la Grande Guerre, fut au cœur des activités de l'avant-garde internationale dans les arts et la poésie. Si l'on connaît mieux les écrivains américains à Paris dans les années vingt, tels Hemingway ou Fitzgerald, ou les artistes de l'abstraction expressionniste après 1945 aux États-Unis, les deux phénomènes prennent leurs sources autour de la galerie 291 de Stieglitz, avec les premiers poèmes de William Carlos Williams, les abstractions d'Arthur Dove et Marsden Hartley, et les Ready-Mades de Duchamp. Le Modernisme classique se crée à Londres avec Eliot et Pound, mais aussi sur des bases déjà très expérimentales, à New York, dans les poèmes de Mina Loy ou les premiers textes publiés de Gertrude Stein. Avant le célèbre Armory Show, Stieglitz exposait dans sa galerie Rodin, Picasso et Matisse. Promoteur des peintres américains et européens des premières avant-gardes, éditeur de Camera Work, Alfred Stieglitz a joué un rôle de passeur ou de "carrefour" des influences culturelles de part et d'autre de l'Atlantique. Tous les enjeux (esthétiques, politiques, culturels) ultérieurement apparus prennent leur source dans cette période qu'il incarne au point que notre "modernité", dans toute sa complexité, aurait pu s'appeler le Siècle de Stieglitz.
À Cerisy-la-Salle, en juillet 2010, un nombre important de spécialistes américains et français se sont donné rendez-vous pour débattre de la Photo-Secession, du Pictorialisme, des peintres du cercle de Stieglitz (Sheeler, Stella, Weber, Demuth, Hartley, De Zayas, Morgan Russell, Georgia O’Keeffe, Dove), de Picabia, Duchamp et Arthur Cravan, des débuts de Dada, des écritures avant-gardistes, de Gertrude Stein et Mina Loy, du mélange des arts et des rapports du texte à l'image, de la culture de masse et de la société commerçante, autour de se sujet foisonnant qu'est la culture new-yorkaise de 1890 à 1930.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°467]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Art et Société

ISBN : 978-2-7535-2092-9

Nombre de pages : 412 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 20 €

Année d'édition : 2012

1913, Arts en Amérique, Dove (Arthur), Galerie 291, Hartley (Marsden), Hartmann (Sadakichi), Modernisme, Photographie, Picabia (Francis), Poésie, Russel (Morgan), Sheeler (Charles), Stein (Gertrud), Stieglitz (Alfred), Weber (Max)

Introduction : L'homme du tournant du XXe siècle, Alfred Stieglitz, par Jay BOCHNER & Jean-Pierre MONTIER

Bibliographie indicative

PREMIÈRE PARTIE
NOUVEAUX TEMPS ET LIEUX

Y a-t-il une "génération 1913" ?, par Anne OLLIVIER-MELLIOS

Alfred Stieglitz chez les anarchistes, par Allan ANTLIFF

La Galerie d'Art : exposer l'art moderne dans le New York des années 1920, par Kristina WILSON

Stieglitz et Stein : collection, création, promotion de soi et de l'Amérique, par Claude GRIMAL

Le modernisme théogonique de Stieglitz, par Angela MILLER

DEUXIÈME PARTIE
ARTS ET MÉTIERS DU PHOTOGRAPHE

Le rôle des publications d'Alfred Stieglitz dans le développement de la technique des plaques de lanterne, par Rosina HERRERA

Un fou de couleurs ? Stieglitz et l'autochrome, par Nathalie BOULOUCH

Photographie et anonymat, par Alan TRACHTENBERG

La photographie comme medium d'expression, par François BRUNET

Alfred Stieglitz, les compositeurs contemporains et le Modernisme, par Gail LEVIN

TROISIÈME PARTIE
ÊTRE PHOTOGRAPHE AMÉRICAIN

La Clarence H. White School of Photography : construire un modernisme "à part" Stieglitz, par Mary O’CONNOR

Charles Sheeler, d'un art à l'autre, par Danièle MÉAUX

Du spirituel dans la photographie : Coburn, Pound et les vortographies, par Anne McCAULEY

Image/texte/lieu : les récits photographiques de Stieglitz et Weston, par Audrey GOODMAN

QUATRIÈME PARTIE
PEINDRE LA SÉCESSION

"Unphotographic Paint" : Sadakichi Hartmann face à Marsden Hartley (1909), par Paul-Louis ROUBERT

Picabia, "une explosion d'esprit stable", par Christophe VIART

Les "Méta-réalités" du cercle moderniste de Stieglitz : Max Weber comme témoin de la quatrième dimension et de l'éther de l'espace, par Linda DALRYMPLE HENDERSON

Le cubisme ligoté : le synchromisme de Morgan Russell, par Michael LEJA

Arthur Dove : la peinture comme translation, par Rachael Z. DELUE

CINQUIÈME PARTIE
PRÈS DE LA PHOTOGRAPHIE, LA POÉSIE

Pas de Deux : la danse dada de Mina Loy et Alfred Stieglitz, par Suzanne W. CHURCHILL

Tender Buttons : Stein et ses portraits des choses (1914), par Ulla HASELSTEIN

Hart Crane et la photographie, par Chantal BIZZINI

"L'un écrit, l'autre photographie": penser le poème avec le cliché photographique ?, par Geneviève COHEN-CHEMINET

Les auteurs

Publication 2012 : un des ouvrages


L'art de très près. Détail et proximité

L'ART DE TRÈS PRÈS

DÉTAIL ET PROXIMITÉ


Marie-Dominique POPELARD, Anthony WALL (dir.)


Que se passe-t-il lorsqu'on regarde une peinture de très près, l'œil presque contre la toile, voire avec une loupe ou un face-à-main comme font les amateurs sur L'Enseigne de Gersaint de Watteau, ou quand, tel Swann, on prête l'oreille à quelques notes ou à une phrase musicale ?
Peut-on distinguer différents degrés de proximité du regard, de l'écoute, du sentir ?
Sans résulter des regards rapprochés qu'on lui prête, une œuvre se nourrit de ces rapprochements autant qu'elle les sollicite. Et le détail est un des moyens dont elle dispose pour attirer, travailler, envelopper ceux et celles qu'elle appelle.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°466]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Interférences

ISBN : 978-2-7535-1822-3

Nombre de pages : 234 p.

Illustrations : Couleurs

Prix public : 18 €

Année d'édition : 2012

Art, El Greco, Fragonard (Jean-Honoré), Goebbels (Heiner), Met de Bles (Henri), Paysages urbains, Simon (Claude), Uccello (Paolo), Venise

Présentation

PREMIÈRE PARTIE
REGARDER DE PRÈS

Contre la muraille, contre la toile, par Bruno Nassim ABOUDRAR

Fragonard et ses lecteurs, par Anthony WALL

Le toucher du regard, par Marie-Dominique POPELARD

Vision aérienne et vision rapprochée : le Paradis terrestre de Herri Met de Bles, par Michel WEEMANS

Abolir la distance : One Size Fits All, ou quelques commerces de proximité, par Ronald SHUSTERMAN

DEUXIÈME PARTIE
ÉPROUVER DE PRÈS

La mise en proximité par l'exemplification : les arts dans Leçon de choses de Claude Simon, par Elzbieta GRODEK

L'œil monteur du spectateur, par Térésa FAUCON

Un fragment d'image se balade, ou la figure au fond du bois. À propos d'un tableau de Paolo Uccello et de sa projection dans un spectacle de Heiner Goebbels, par Catherine NAUGRETTE

Les sillons du disque et l'écoute rapprochée, par Johan GIRARD

La parfumerie fine aujourd'hui : l'ère du détail ?, par Delphine DE SWARDT

TROISIÈME PARTIE
LIEUX ET SITES RAPPROCHÉS

Venise comme si vous y étiez : The Ethics of the Dust, de John Ruskin à Jorge Otero-Pailos, par Lawrence GASQUET

Voir très près : art contemporain et proximité, par Véronique GOUDINOUX

Les écritures urbaines de très près : saillance visuelle et regard expert, par Béatrice FRAENKEL

Un regard sur le paysage urbain dans la peinture du Greco, par Pierre CIVIL

Index des noms

Index des notions

Les auteurs

Résumés des articles

Publication 2012 : un des ouvrages


La cathédrale de Coutances. Art & Histoire

LA CATHÉDRALE DE COUTANCES

ART & HISTOIRE


Pierre BOUET, Gilles DÉSIRÉ DIT GOSSET, Françoise LATY (dir.)


La cathédrale de Coutances, qui se dresse fièrement au cœur de la cité, est un des monuments religieux les plus prestigieux de Normandie. Édifiée au début du XIIIe siècle, ce chef d'œuvre de l'art gothique respecte pourtant certaines traditions architecturales qui ont façonné les édifices majestueux de l'art roman.
Les actes de ce colloque, qui s'est tenu au Centre culturel international de Cerisy en 2009, se proposent d'évoquer l'histoire de ce haut lieu de la foi chrétienne. Mais loin de réduire la cathédrale aux seuls éléments architecturaux et d'histoire de l'art, cet ouvrage aborde également la dimension humaine et institutionnelle qui sous-tend la vie d'un pareil monument.
Le jugement que nous pouvons exprimer aujourd'hui sur la cathédrale de Coutances et l'admiration qu'elle suscite ne peuvent que s'enrichir d'un regard nouveau porté sur tous les aspects où se manifeste la profonde originalité de cette éclatante réussite architecturale.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°465]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : OREP Éditions

Collection : Colloques du département de la Manche

ISBN : 978-2-8151-0139-4

Nombre de pages : 204 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 35 €

Année d'édition : 2012

Architecture gothique normande, Cathédrales, Coutances, Gouvernement épiscopal, La Manche, Morville (Hugues de), Normandie, Peintures murales, Période concordataire, Vitraux du XIIIe siècle

Avant-propos, par Mgr Stanislas LALANNE

Préface, par Jean-François LE GRAND

Introduction, par Gilles DÉSIRÉ DIT GOSSET

La mobilité des évêques de Coutances et le gouvernement épiscopal dans la province ecclésiastique de Rouen, par Éric VAN TORHOUDT

La cathédrale romane et gothique, par Lindy GRANT [enregistrement audio en ligne sur le site des Archives départementales de la Manche - Maison de l'histoire de la Manche]

Réflexion sur les usages du fer à la cathédrale de Coutances et dans l'architecture gothique normande, par Maxime L'HÉRITIER

Hugues de Morville et l'épicopat normand des XIIe-XIIIe siècles, par François NEVEUX

Chanoines et clergé de la cathédrale, par Gilles DÉSIRÉ DIT GOSSET [enregistrement audio en ligne sur le site des Archives départementales - Maison de l'histoire de la Manche]

Le chapitre cathédral dans le diocèse : pouvoirs temporel et spirituel, par Julie DESLONDES-FONTANEL

Essai de topographie urbaine : le quartier canonial au Moyen Âge, par Marie CASSET

Les peintures murales, par Vincent JUHEL

Les vitraux du XIIIe siècle, par Karine BOULANGER

Orgues et maîtrises : la vie musicale de la cathédrale, par Jean-François DÉTRÉE

Les reliques de la cathédrale : aperçus d'une étude, par Éric BARRÉ, Armelle ALDUC-LE BAGOUSSE & Cécile DE SERÉVILLE-NIEL

Les premières représentations iconographiques de la cathédrale, par François SAINT-JAMES

Le palais épiscopal, par le Père Daniel JAMELOT

La cathédrale pendant la Révolution et la période concordataire (1789-1905), par le Docteur Michel GUIBERT [enregistrement audio en ligne sur le site des Archives départementales - Maison de l'histoire de la Manche]

Le rôle de l'État et les restaurations depuis 1905, par Christophe BATARD

Bibliographie, par Gilles DÉSIRÉ DIT GOSSET

Postface, par Françoise LATY

Présentation du Centre Culturel International de Cerisy et des colloques normands

Table des illustrations