Publication 2012 : un des ouvrages


Carrefour Stieglitz

CARREFOUR STIEGLITZ


Jay BOCHNER, Jean-Pierre MONTIER (dir.)


Alfred Stieglitz (1864-1946) fut non seulement un photographe majeur, mais, comme galeriste et éditeur, il a été l'un des pivots de l'histoire artistique et littéraire du début du XXe siècle.
New York, entre 1900 et la Grande Guerre, fut au cœur des activités de l'avant-garde internationale dans les arts et la poésie. Si l'on connaît mieux les écrivains américains à Paris dans les années vingt, tels Hemingway ou Fitzgerald, ou les artistes de l'abstraction expressionniste après 1945 aux États-Unis, les deux phénomènes prennent leurs sources autour de la galerie 291 de Stieglitz, avec les premiers poèmes de William Carlos Williams, les abstractions d'Arthur Dove et Marsden Hartley, et les Ready-Mades de Duchamp. Le Modernisme classique se crée à Londres avec Eliot et Pound, mais aussi sur des bases déjà très expérimentales, à New York, dans les poèmes de Mina Loy ou les premiers textes publiés de Gertrude Stein. Avant le célèbre Armory Show, Stieglitz exposait dans sa galerie Rodin, Picasso et Matisse. Promoteur des peintres américains et européens des premières avant-gardes, éditeur de Camera Work, Alfred Stieglitz a joué un rôle de passeur ou de "carrefour" des influences culturelles de part et d'autre de l'Atlantique. Tous les enjeux (esthétiques, politiques, culturels) ultérieurement apparus prennent leur source dans cette période qu'il incarne au point que notre "modernité", dans toute sa complexité, aurait pu s'appeler le Siècle de Stieglitz.
À Cerisy-la-Salle, en juillet 2010, un nombre important de spécialistes américains et français se sont donné rendez-vous pour débattre de la Photo-Secession, du Pictorialisme, des peintres du cercle de Stieglitz (Sheeler, Stella, Weber, Demuth, Hartley, De Zayas, Morgan Russell, Georgia O’Keeffe, Dove), de Picabia, Duchamp et Arthur Cravan, des débuts de Dada, des écritures avant-gardistes, de Gertrude Stein et Mina Loy, du mélange des arts et des rapports du texte à l'image, de la culture de masse et de la société commerçante, autour de se sujet foisonnant qu'est la culture new-yorkaise de 1890 à 1930.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°467]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Art et Société

ISBN : 978-2-7535-2092-9

Nombre de pages : 412 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 20 €

Année d'édition : 2012

1913, Arts en Amérique, Dove (Arthur), Galerie 291, Hartley (Marsden), Hartmann (Sadakichi), Modernisme, Photographie, Picabia (Francis), Poésie, Russel (Morgan), Sheeler (Charles), Stein (Gertrud), Stieglitz (Alfred), Weber (Max)

Introduction : L'homme du tournant du XXe siècle, Alfred Stieglitz, par Jay BOCHNER & Jean-Pierre MONTIER

Bibliographie indicative

PREMIÈRE PARTIE
NOUVEAUX TEMPS ET LIEUX

Y a-t-il une "génération 1913" ?, par Anne OLLIVIER-MELLIOS

Alfred Stieglitz chez les anarchistes, par Allan ANTLIFF

La Galerie d'Art : exposer l'art moderne dans le New York des années 1920, par Kristina WILSON

Stieglitz et Stein : collection, création, promotion de soi et de l'Amérique, par Claude GRIMAL

Le modernisme théogonique de Stieglitz, par Angela MILLER

DEUXIÈME PARTIE
ARTS ET MÉTIERS DU PHOTOGRAPHE

Le rôle des publications d'Alfred Stieglitz dans le développement de la technique des plaques de lanterne, par Rosina HERRERA

Un fou de couleurs ? Stieglitz et l'autochrome, par Nathalie BOULOUCH

Photographie et anonymat, par Alan TRACHTENBERG

La photographie comme medium d'expression, par François BRUNET

Alfred Stieglitz, les compositeurs contemporains et le Modernisme, par Gail LEVIN

TROISIÈME PARTIE
ÊTRE PHOTOGRAPHE AMÉRICAIN

La Clarence H. White School of Photography : construire un modernisme "à part" Stieglitz, par Mary O’CONNOR

Charles Sheeler, d'un art à l'autre, par Danièle MÉAUX

Du spirituel dans la photographie : Coburn, Pound et les vortographies, par Anne McCAULEY

Image/texte/lieu : les récits photographiques de Stieglitz et Weston, par Audrey GOODMAN

QUATRIÈME PARTIE
PEINDRE LA SÉCESSION

"Unphotographic Paint" : Sadakichi Hartmann face à Marsden Hartley (1909), par Paul-Louis ROUBERT

Picabia, "une explosion d'esprit stable", par Christophe VIART

Les "Méta-réalités" du cercle moderniste de Stieglitz : Max Weber comme témoin de la quatrième dimension et de l'éther de l'espace, par Linda DALRYMPLE HENDERSON

Le cubisme ligoté : le synchromisme de Morgan Russell, par Michael LEJA

Arthur Dove : la peinture comme translation, par Rachael Z. DELUE

CINQUIÈME PARTIE
PRÈS DE LA PHOTOGRAPHIE, LA POÉSIE

Pas de Deux : la danse dada de Mina Loy et Alfred Stieglitz, par Suzanne W. CHURCHILL

Tender Buttons : Stein et ses portraits des choses (1914), par Ulla HASELSTEIN

Hart Crane et la photographie, par Chantal BIZZINI

"L'un écrit, l'autre photographie": penser le poème avec le cliché photographique ?, par Geneviève COHEN-CHEMINET

Les auteurs