Publication 2003 : un des ouvrages


Georges-Emmanuel Clancier, passager du siècle

GEORGES-EMMANUEL CLANCIER, PASSAGER DU SIÈCLE


Arlette ALBERT-BIROT, Michel DÉCAUDIN (dir.)


L'époque aime la lame et le bris, déchiquète plus qu'elle ne soude. Atomise. Sépare. Si elle cultive l'amnésie, nous avons plus que jamais besoin que soit passé le témoin. Aux désenchantements postmodernes, aux apories de l'Histoire, Georges-Emmanuel Clancier (né en 1914) confronte ses quêtes émerveillées, ses arches féeriques, l'exploration de ses terres intimes, sa défense et illustration d'une écriture de l'humain. Alors que nous errons encore parmi les décombres d'un XXe siècle incessamment moribond, son œuvre nous rappelle opportunément que la mémoire est la première forme de la résistance, la dénégation apportée à tout ce qui nous aliène au donné. Conséquente et multiple, la production clancienne, qu'il s'agisse de roman, de poésie ou de réflexion critique, est celle d'un "passager du siècle". Le colloque de Cerisy a promené son miroir le long des chemins d'une vie et ces Actes sont les miscellanées que nous offrons à notre tour au passager-passeur. Ils déclinent toutes les formes de la traversée existentielle et du voyage esthétique. Y sont d'abord convoqués les gués de la formation, de la rencontre. Le passager a charrié bien des êtres, des mots, des rêves. Puis nos propres examens amicaux de passage ont sillonné les strates de l'écriture, les référents romanesques, leurs espaces identificatoires et leurs encrages, les dispositifs symboliques du narratif, les motivations et motifs de la poésie. Autant d'escales dans l'imaginaire du poète ami, mais autant d'occasions de ne pas stationner. L'oscillante parole de Georges-Emmanuel Clancier, cette parole conjonctive, nous invite à devenir nous-mêmes des passeurs. Peut-être alors pourrons-nous dire, avec l'Oreste des Mouches de Sartre : "J'ai fait mon acte, Électre, et cet acte était bon. Je le porterai sur mes épaules comme un passeur d'eau porte les voyageurs, je le ferai passer sur l'autre rive et j'en rendrai compte." F.-J. A.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°311]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Limoges

ISBN : 2-84287-309-2

Nombre de pages : 423 p.

Prix public : 29 €

Année d'édition : 2003

Publication 2003 : un des ouvrages


Les Constellations impérieuses d'Henry Bauchau

LES CONSTELLATIONS IMPÉRIEUSES D'HENY BAUCHAU


Marc QUAGHEBEUR (dir.)


La fin juillet 2001 a été l'occasion d'une décade à Cerisy-la-Salle intitulée "Rêve, mythe, art et histoire dans l'œuvre d'Henry Bauchau". Outre les lectures quotidiennes d'inédits ou la représentation de fragments théâtraux, ces rencontres, tenues en présence de l'auteur, ont mêlé témoignages, études scientifiques et tables rondes réunissant ceux qui assurent aujourd'hui l'aval de l'œuvre : éditeurs, traducteurs et metteurs en scène. Henry Bauchau a réagi à la plupart de ces exposés. Le lecteur en trouvera la retranscription dans ce livre.
Dans les actes de ce colloque, coorganisé par les Archives et Musée de la Littérature (Bruxelles) et le Centre de Langue française et de Littérature francophone de Belgique (Aix-la-Chapelle) — ce volume paraît en même temps que le numéro 61 de la revue Écriture consacré à Bauchau en Suisse —, chercheurs et amateurs pourront découvrir plus d'un éclairage nouveau sur la matière que brasse l'œuvre d'un écrivain que Le Nouvel Observateur a qualifié de "nouveau Sophocle". Ils trouveront également des pistes de lecture sur cette manière singulière de nouer l'histoire et le sujet ; d'habiter le mythe ; de moduler le "Je" en littérature, et en français, au tournant du XXe siècle.
Cet ouvrage dégage diverses "constellations impérieuses" — La dette absolue, Les vertes années, Les cryptes de l'histoire, D'obsédantes images, La réinvention des mythes, L'existence par l'art, Vies de l'œuvre, La musique infinie — qui dominent et animent le parcours de cet écrivain né en 1913. Dans l'univers francophone, son œuvre, qui a longtemps suivi obstinément son chemin en dehors des feux de la rampe, connaît une véritable réception publique depuis la parution d'Antigone en 1997.
À travers la transmutation de ce parcours qui correspond à la majeure partie du XXe siècle, l'œuvre d'Henry Bauchau a su restituer les profondes mutations psychiques, sociales et mentales qui s'y sont jouées.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°310]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : A.M.L. Éditions / Éditions Labor

Collection : Archives du futur

ISBN : 2-87168-029-9

Nombre de pages : 560 p.

Illustrations : N & B

Prix public : 30 €

Année d'édition : 2003

Publication 2003 : un des ouvrages


R. L. Stevenson & A. Conan Doyle. Aventures de la fiction

R. L. STEVENSON & A. CONAN DOYLE

AVENTURES DE LA FICTION


Gilles MENEGALDO, Jean-Pierre NAUGRETTE (dir.)


Robert Louis Stevenson (1850-1914) et Sir Arthur Conan Doyle (1859-1930) : ces deux écrivains nés en Écosse n'ont cessé de dialoguer à travers des œuvres croisées et complémentaires. Les premiers éléments d'une enquête se déroulant dans une topographie urbaine sont présents chez Stevenson dès Les Nouvelles Mille et Une Nuits (1882) tandis que L'Étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde (1886) condense investigation policière et introspection fantastique, deux genres que Conan Doyle développera en parallèle.
Chez ces deux admirateurs de Poe et de Hawthorne, le fil policier est conducteur d'intrigues où l'irruption, puis l'exploration aventureuse ou rationnelle de l'exotisme étrange et inquiétant vient déranger les codes moraux, religieux et psychologiques de l'époque victorienne, même si chacun n'occupe pas la même place sur l'échiquier idéologique ni ne parcourt la même trajectoire personnelle.
Pour ces deux créateurs de grandes figures mythiques (Jekyll/Hyde et Holmes/Watson), l'approche retenue est moins biographique que littéraire : elle part des textes et de leur perception depuis un siècle pour aller jusqu'aux adaptations cinématographiques et télévisuelles.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2000) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°306]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Terre de Brume

Collection : Terres Fantastiques

ISBN : 2-84362-167-4

Nombre de pages : 432 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 25 €

Année d'édition : 2003

Publication 2003 : un des ouvrages


Penser avec Balzac

PENSER AVEC BALZAC


José-Luis DIAZ, Isabelle TOURNIER

Avec le concours du Ministère de la Culture et de l'université Paris 7 - Denis Diderot


Ce volume reprend la totalité des exposés faits lors du colloque que le Groupe international de recherches balzaciennes a organisé à Cerisy, en juin 2000, pour célébrer le bicentenaire de la naissance de Balzac (1799), et le 150e anniversaire de sa mort (1850). Pour fêter les retrouvailles du G.I.R.B. avec Cerisy, vingt ans après (le colloque en 1980, Balzac : l'invention du roman), quel meilleur angle d'attaque que de considérer Balzac non seulement comme un objet d'étude, mais aussi comme un complice intellectuel, capable aujourd'hui encore de nous inciter à penser ?
C'est donc bien de "Penser avec Balzac" qu'il s'agit ici. Et doublement : en analysant comment Balzac pensait — et pensait la pensée ; mais aussi en faisant le point sur les pensées, les interprétations, les envies intellectuelles que Balzac continue de susciter aujourd'hui, en connivence avec lui. Le présent livre traite donc d'abord du Balzac penseur, pensant, ou "pensif"… Puis, il fait le tour des ateliers critiques que, dans nos temps de repli de la "théorie", Balzac continue de mobiliser, voire est susceptible de ressourcer.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2000) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°304]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Christian Pirot Éditeurs

Collection : Collection Balzac

ISBN : 2-86808-196-4

Nombre de pages : 350 p.

Prix public : 22 €

Année d'édition : 2003

Publication 2002 : un des ouvrages


D'un siècle l'autre, André Malraux

D'UN SIÈCLE L'AUTRE, ANDRÉ MALRAUX


Jean-Claude LARRAT, Jacques LECARME (dir.)


Le centenaire de la naissance d'André Malraux nous a offert l'occasion de l'évoquer à Cerisy-la-Salle, dans ces lieux où s'épanouirent toutes les audaces intellectuelles et littéraires du second demi-siècle et où flotte encore le souvenir de l'abbaye de Pontigny, quand André et Clara Malraux venaient y incarner, aux yeux des khâgneux et de leurs professeurs, le "bolchevisme" des années vingt. Ce fut donc un colloque, et non une célébration.
Sous cet apparent désordre nous voudrions cependant manifester une conviction profonde : la pensée de Malraux restera certainement une des plus sérieuses, des plus libres et des plus originales de son siècle parce qu'elle fut constamment animée par le refus de ce qu'il appelait "la comédie". Malraux, osons l'affirmer, n'a jamais cherché à séduire, à être fêté, comme on disait alors. Même les mythes ou mensonges dont il s'est entouré (et dont on n'a pas fini de lui faire grief) n'étaient guère conçus pour s'attirer la sympathie ou l'admiration frivoles des gens à la mode ; ils étaient tous des défis, lancés bien plus dans le souci d'exercer une vraie influence que dans celui de faire de l'effet. Il a été, dans sa vie, la proie de quelques obsessions de même nature que celles qu'il prête aux écrivains dostoïevskiens qu'il a aimés (Bernanos, Louis Guilloux…), c'est-à-dire d'obsessions qui le rendaient indifférent à la construction d'un moi mondain sur la scène de la comédie sociale. Malraux politique n'a pas non plus cherché — c'est le moins qu'on puisse dire — à flatter l'opinion publique ; il faut voir là l'une des raisons de son admiration pour le général de Gaulle, auquel il prêtait la même indifférence. Et c'est encore avec cette indifférence qu'il a accueilli la pluie de sarcasmes qui a accompagné ses essais sur l'art. Car c'est avec son observation personnelle des êtres et du monde, avec ses connaissances (plus étendues et surtout plus précises qu'on ne l'a dit) et ses idées propres qu'il se battait. Sa séduction (puisqu'il n'y a pas de meilleur terme) était de celles que Freud prête aux oiseaux de proie, aux chats et aux femmes narcissiques — ces êtres autonomes, qui semblent porter en eux le principe nécessaire et suffisant de leur existence. On pardonnera peut-être à tous les intervenants de ce colloque d'avoir été sensibles — une fois au moins dans leur vie — à cette séduction-là.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°300]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Gallimard

Collection : Les Cahiers de la NRF

ISBN : 2-07-076769-8

Nombre de pages : 416 p.

Prix public : 19,50 €

Année d'édition : 2002

Publication 2002 : un des ouvrages


Seignolle et le fantastique

SEIGNOLLE ET LE FANTASTIQUE


Roger BOZZETTO, Jean MARIGNY (dir.)


Claude Seignolle, dont Jean Ray a dit qu'il "installe l'enfer dans notre vie", est probablement le dernier représentant d'une génération d'écrivains français devenus des grands noms de la littérature fantastique dès la première moitié du XXe siècle. Lawrence Durrell, qui l'admirait, l'a fait largement connaître dans les pays anglo-saxons.
La raison de ce succès : Claude Seignolle puise son inspiration dans les trésors du folklore des provinces de France. D'abord ethnographe, il a exploré les traditions et les superstitions de ces provinces avant de donner les inoubliables récits que sont Marie la Louve, La Malvenue, Le Rond des sorciers, ainsi que les contes du cycle des Malédictions. Mais c'est aussi un amoureux du vieux Paris qu'il nous fait redécouvrir, sous un aspect fantastique, dans les contes de La Nuit des Halles ou dans son récit La Brume ne se lèvera plus.
Merveilleux conteur, Claude Seignolle est également "un passeur de mémoire" qui fait revivre une société rurale en voie de disparition. Après des années d'enquêtes, il a recueilli en France un florilège unique de contes et légendes, dont ses célèbres Évangiles du Diable.
Le conteur est enfin un témoin de son temps. Dans ses récits autobiographiques où il raconte son enfance (Une enfance sorcière) ou ses souvenirs de la dernière guerre (La Gueule), il nous évoque les événements parfois dramatiques qui ont marqué son époque et nous fait découvrir l'homme derrière l'écrivain.
Le présent ouvrage réunit les textes des communications présentées lors du colloque de Cerisy qui lui a été consacré (14-21 août 2001). Les différents intervenants ont eu à cœur d'éclairer non seulement les diverses facettes de l'œuvre d'un écrivain original préoccupé par les peurs ancestrales, la mort et la fuite du temps, mais aussi la personnalité profondément humaniste d'un témoin lucide de son siècle.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°299]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions HESSE

ISBN : 2-911272-46-3

Nombre de pages : 360 p.

Prix public : 27 €

Année d'édition : 2002

RÉÉDITION

Seignolle et le fantastique - RééditionÉditeur : Éditions HESSE

ISBN : 978-2-357-06092-0

Nombre de pages : 360 p.

Prix public : 30 €

Année d'édition : 2020

Non disponible auprès du CCIC

Publication 2002 : un des ouvrages


Virginia Woolf. Le Pur et l'Impur

VIRGINIA WOOLF. LE PUR ET L'IMPUR


Catherine BERNARD, Christine REYNIER (dir.)


Le rôle majeur joué par Virginia Woolf dans la littérature anglaise des années vingt et trente n'est plus à démontrer. On sait combien Mrs Dalloway, La Promenade au phare, Les Vagues, contribuèrent à faire émerger une écriture de la modernité, une langue mouvante, habile, suspendue à la frontière de la prose et de la poésie, lovée au plus intime de la conscience.
Dans l'ombre de ces romans, le reste de son œuvre foisonnante reste encore mal connu. Les écrits politiques de Woolf, ses nouvelles, ses essais, sa correspondance permettent cependant de voir un imaginaire littéraire et politique à l'œuvre. De même, alors que la critique tendit précédemment à privilégier les enjeux formels et phénoménologiques de l'écriture poétique de Woolf, des études récentes ont exploré ses liens avec son contexte épistémologique et politique, les échos intertextuels ou inter-esthétiques qui s'y font entendre.
Le volume d'articles réunis ici se propose de faire le point sur ces perspectives formelles et théoriques. Il est le fruit des travaux du Colloque de Cerisy qui se tint en 2001 sur l'œuvre de la romancière. En choisissant d'interroger les notions de "pur" et d'"impur" — notions qui font souvent retour sous la plume de la romancière — les auteurs proposent d'ouvrir un dialogue entre les textes les plus canoniques et le reste de l'œuvre jugé longtemps mineur ou "impur" mais aussi entre des approches critiques multiples (génétique, psychanalyse, épistémologie…), toutes mises au défi par un univers littéraire paradoxal qui résiste à la synthèse et à la clôture.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°297]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Interférences

ISBN : 2-86847-693-7

Nombre de pages : 301 p.

Prix public : 20 €

Année d'édition : 2002

Publication 2002 : un des ouvrages


Présence / Absence de Maurice Maeterlinck

PRÉSENCE / ABSENCE DE MAURICE MAETERLINCK


Marc QUAGHEBEUR (dir.)


Toujours cité, rarement commenté, Maeterlinck est à la fois très présent dans le champ culturel et curieusement absent du discours dominant de la critique. C'est à l'examen des motifs profonds de cette situation que conviait le colloque organisé à Cerisy par les Archives & Musée de la Littérature (Bruxelles), la Fondation Maeterlinck (Gand) et l'université d'Anvers à l'occasion du cinquantième anniversaire de la mort de l'écrivain.
L'œuvre de Maeterlinck, où s'inventent les prémices de la modernité théâtrale, se prête d'autant moins à la célébration qu'elle se construit, comme l'avait aussitôt perçu Mallarmé, "dans le recul des mots", en installant le doute et l'angoisse au cœur même de la langue. Ce sont ces interrogations qui la font toujours vivante, mais continuent d'intriguer ou d'irriter.
Le présent volume tente d'éclairer cette démarche souvent paradoxale dans l'ensemble de son parcours chronologique, en l'abordant successivement sous l'angle de la création et de la réception. Une première partie mène des proses de jeunesse aux poèmes et aux divers aspects du théâtre, puis aux essais de la maturité. On suit dans la seconde le fil de la réception en France, mais également aux Pays-Bas, au Brésil, en Catalogne, en Russie, en Autriche…
Le lecteur aura enfin la surprise de découvrir un texte qui éclaire l'homme Maeterlinck : la traduction française du récit que fit Cyriel Buysse, vieil ami de l'auteur, de leurs voyages en France.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2000) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°294]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : A.M.L. Éditions / Éditions Labor

Collection : Archives du futur

ISBN : 2-87168-024-8

Nombre de pages : 495 p.

Prix public : 25 €

Année d'édition : 2002

Publication 2002 : un des ouvrages


H.P. Lovecraft : fantastique, mythe et modernité

H.P. LOVECRAFT : FANTASTIQUE, MYTHE ET MODERNITÉ


Jean MARIGNY, Gilles MENEGALDO (dir.)


Ce cahier propose une série d'études consacrées à H.P. Lovecraft (18990-1937), dont l'œuvre occupe une position originale entre fantastique, merveilleux onirique, fiction spéculative et littérature ésotérisante. L'écrivain de Providence, en effet, puise dans le riche héritage du récit de terreur anglo-saxon, dans l'imaginaire scientifique et ésotérique, ainsi que dans des traditions et mythes divers, en transposant tous ces éléments dans le contexte américain des années vingt et trente, période de profondes mutations et de tensions liées, en particulier, au mélange des cultures. Il nourrit ainsi son univers fictionnel — en marge des figures conventionnelles du gothique — d'un patrimoine qu'il approprie et réinvente pour constituer sa propre mythologie, dans laquelle un "passé" fait d'éléments fondateurs tant primordiaux qu'inquiétants occupe une place centrale. Aussi bien ses récits se présentent-ils souvent sous la forme d'enquêtes archéologiques. Et c'est ainsi que la fiction lovecraftienne s'élabore dans une tension dynamique entre la modernité, d'une part, et de toujours fascinantes figurantes archaïques, d'autre part.
Ce volume traite aussi des inspirateurs de Lovecraft (E.A. Poe, A. Machen, A. Merritt), ainsi que de ses amis écrivains (C.A. Smith, R.E. Howard, Robert Bloch), qui tous ont contribué de manière décisive au renouvellement de la littérature fantastique américaine. Enfin, il fait la part belle, également, à l'influence de l'imaginaire lovecraftien sur le Septième art.
Les contributions rassemblées, représentatives des diverses approches et courants critiques, constituent un ensemble de lectures et d'interprétations de nature à intéresser tant les lovecraftiens avertis, que les lecteurs désireux de se plonger dans le riche univers — ou "multivers" — de cet auteur.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1995) [en savoir plus]
Non disponible auprès du CCIC [n°288]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Dervy

Collection : Cahiers de l'Hermétisme

ISBN : 2-84454-108-9

Nombre de pages : 466 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 28,50 €

Année d'édition : 2002

Publication 2001 : un des ouvrages


Huysmans, à côté et au-delà

HUYSMANS, À CÔTÉ ET AU-DELÀ


Jean-Pierre BERTRAND, Sylvie DURAN, Françoise GRAUBY (dir.)


Si la critique contemporaine connaît bien le parcours de Joris-Karl Huysmans, écrivain qui épouse d'abord la cause naturaliste avant de s'en écarter pour s'orienter vers une quête plus personnelle, les "à côtés" de l'œuvre restent encore dans l'ombre : poèmes en prose, carnets intimes, correspondance, manuscrits inachevés, critiques d'art, etc.
Le présent ouvrage, qui rassemble les actes d'un colloque tenu à Cerisy l'été 1998, tente de rendre à Huysmans la diversité et la richesse qui lui reviennent en proposant à la fois de nouvelles interprétations des textes les plus connus, ainsi qu'une exploration des marges. Le moment semble en effet venu de remettre en question une image un peu trop figée de l'œuvre pour proposer d'autres voies de recherches, un "au-delà" qui incite à la voir sous un jour nouveau, en tenant notamment compte des textes retrouvés.
Nouveaux regards, nouvelles lectures réunissent ainsi spécialistes internationaux, amateurs et curieux, dans un échange fécond d'idées et de perspectives.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1998) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°273]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Peeters Vrin

Collection : Accent

ISBN : 9-0429-0990-0

Nombre de pages : 505 p.

Prix public : 20 €

Année d'édition : 2001