Publication 2002 : un des ouvrages


2001, Lacan dans le siècle

2001, LACAN DANS LE SIÈCLE


FORUMS DU CHAMP LACANIEN (dir.)


Dans la psychanalyste, Jacques Lacan ce fut la commotion d'un désir nouveau, un transfert renouvelé, une relance de la doctrine. Vingt-cinq ans durant, il a travaillé à repenser la théorie et la pratique dans le champ ouvert par Freud. Un siècle après sa naissance, la clinique analytique n'est plus ce qu'elle était avant le Séminaire, et l'œuvre garde tout son pouvoir de subversion.
Mais Lacan c'est aussi, après Freud, le seul psychanalyste qui ait laissé sa marque dans la discusivité de son époque. Le seul qui soit étudié et convoqué, bien au-delà des limites de la profession. Des peintres, des écrivains, des poètes, des historiens, des penseurs le lisent, le citent, et s'en inspirent aujourd'hui encore.
Le colloque "2001, Lacan dans le siècle", organisé du 11 au 15 septembre 2001 au Centre culturel international de Cerisy pour célébrer le centenaire de sa naissance, a rassemblé les contributions de divers spécialistes, psychanalystes et non psychanalystes, qui ont été touchés, d'une façon ou d'une autre, par l'impact du texte et de la parole de Jacques Lacan.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Non disponible auprès du CCIC [n°301]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions du Champ lacanien

Collection : Césures

ISBN : 2-914332-06-8

Nombre de pages : 330 p.

Prix public : 23 €

Année d'édition : 2002

.......

Présentation, par Marc STRAUSS


I - CLINIQUE I

Subversion de la psychose, par Françoise GOROG

Enseignements de la paranoïa, par Guy CLASTRES

Lacan et la clinique, par Jean OURY


II - CLINIQUE II

Lacan et la question sexuelle, par Marc STRAUSS

Drogue et pathologie de l'acte, par Diana RABINOVICH

La névrose obsessionnelle repensée, par Jean-Jacques GOROG

Lacan et la religion, par Philippe JULIEN


III - LACAN ET LA PHILOSOPHIE I

La raison paranoïaque, par Antonio QUINET

Le discours de la science selon Lacan, par Sidi ASKOFARÉ

Lacan penseur de l'existence, par Alain JURANVILLE


IV - LACAN ET LA PHILOSOPHIE II

L'athéisme selon Lacan, par Françoise JOSSELIN

Lacan en antiphilosophe, par Colette SOLER

L'exclusion métaphysique, par Bernard TOBOUL


V - LACAN ET LA PEINTURE I

Lacan et le baroque, par Bernard NOMINÉ

Esthétique et jouissance du corps, par Anita IZCOVICH

Qu'est-ce qu'un tableau ?, par Hubert DAMISCH


VI - LACAN ET LA PEINTURE II

Éléments d'esthétique lacanienne, par Claude LÉGER

Zone hétérogène. Quatre récits, par François ROUAN


VII - LACAN ET LA POÉSIE

"Le tour de force du poète", par Pierre BRUNO

Les Intermittences du cœur ou le pays obscur selon Proust, par Charles MÉLA

La transgression d'Antigone, par Jean BOLLACK


VIII - LACAN ET LES ÉCRIVAINS

L'amour dans la psychose, par Luis IZCOVICH

Lacan oulipien ? : point d'interrogation, par Jacques ADAM

Lacan écrivain, par Louis SOLER


Publication associée


Publication 2002 : un des ouvrages


D'un siècle l'autre, André Malraux

D'UN SIÈCLE L'AUTRE, ANDRÉ MALRAUX


Jean-Claude LARRAT, Jacques LECARME (dir.)


Le centenaire de la naissance d'André Malraux nous a offert l'occasion de l'évoquer à Cerisy-la-Salle, dans ces lieux où s'épanouirent toutes les audaces intellectuelles et littéraires du second demi-siècle et où flotte encore le souvenir de l'abbaye de Pontigny, quand André et Clara Malraux venaient y incarner, aux yeux des khâgneux et de leurs professeurs, le "bolchevisme" des années vingt. Ce fut donc un colloque, et non une célébration.
Sous cet apparent désordre nous voudrions cependant manifester une conviction profonde : la pensée de Malraux restera certainement une des plus sérieuses, des plus libres et des plus originales de son siècle parce qu'elle fut constamment animée par le refus de ce qu'il appelait "la comédie". Malraux, osons l'affirmer, n'a jamais cherché à séduire, à être fêté, comme on disait alors. Même les mythes ou mensonges dont il s'est entouré (et dont on n'a pas fini de lui faire grief) n'étaient guère conçus pour s'attirer la sympathie ou l'admiration frivoles des gens à la mode ; ils étaient tous des défis, lancés bien plus dans le souci d'exercer une vraie influence que dans celui de faire de l'effet. Il a été, dans sa vie, la proie de quelques obsessions de même nature que celles qu'il prête aux écrivains dostoïevskiens qu'il a aimés (Bernanos, Louis Guilloux…), c'est-à-dire d'obsessions qui le rendaient indifférent à la construction d'un moi mondain sur la scène de la comédie sociale. Malraux politique n'a pas non plus cherché — c'est le moins qu'on puisse dire — à flatter l'opinion publique ; il faut voir là l'une des raisons de son admiration pour le général de Gaulle, auquel il prêtait la même indifférence. Et c'est encore avec cette indifférence qu'il a accueilli la pluie de sarcasmes qui a accompagné ses essais sur l'art. Car c'est avec son observation personnelle des êtres et du monde, avec ses connaissances (plus étendues et surtout plus précises qu'on ne l'a dit) et ses idées propres qu'il se battait. Sa séduction (puisqu'il n'y a pas de meilleur terme) était de celles que Freud prête aux oiseaux de proie, aux chats et aux femmes narcissiques — ces êtres autonomes, qui semblent porter en eux le principe nécessaire et suffisant de leur existence. On pardonnera peut-être à tous les intervenants de ce colloque d'avoir été sensibles — une fois au moins dans leur vie — à cette séduction-là.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°300]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Gallimard

Collection : Les Cahiers de la NRF

ISBN : 2-07-076769-8

Nombre de pages : 416 p.

Prix public : 19,50 €

Année d'édition : 2002

...........

Avant-propos, par Jean-Claude LARRAT & Jacques LECARME


QUESTIONS DE CIVILISATION

Le siècle de Malraux, par Henri GODARD

La dialectique de l'individu, par Maurice RIEUNEAU

André Malraux : sa "conversion au gaullisme", par Pierre de BOISDEFFRE

Malraux à la revue Esprit (1932-1976), par Jeanyves GUÉRIN

Résistances aux dérives de l'Occident, par Maria Teresa de FREITAS


LITTÉRATURE

Du Règne du Malin aux Antimémoires : les enjeux d'une réécriture, par Évelyne LANTONNET

Mythes et archétypes dans les œuvres romanesques de Malraux, par Domnica RADULESCU

Malraux, l'anti-Chateaubriand, par John B. ROMEISER

Les Mémoires valent-ils la peine d'être écrits ?, par Jean-Louis JEANNELLE

La voie royale de la fiction : Le Musée imaginaire d'André Malraux, par Dominique VAUGEOIS


PHILOSOPHIE ET SPIRITUALITÉ

Présentation, par Brian THOMPSON

Les Noyers de l'Altenburg et l'appel insistant du visage lévinasien, par Karen D. LEVY

Une réflexion sur le temps, par Michaël de SAINT-CHÉRON

Malraux et la charité, par Myriam SUNNEN

"L'Homme précaire", par Claude TANNERY


LA CRÉATION ARTISTIQUE

Présentation, par Christiane MOATTI

Malraux entre Hegel et Benjamin. L'histoire et l'histoire de l'art dans les écrits sur l'art : continuité et discontinuité, par Jean-Pierre ZARADER

La littérature dans les essais esthétiques d'André Malraux, par Moncef KHÉMIRI

Métamorphose de la Femme couronnée : proposition de mythologie malrucienne, par Jacqueline MACHABÉÏS

Figures du spectre dans Saturne, par Julien DIEUDONNÉ


MÉDIOLOGIE

André Malraux, du Musée imaginaire à l'Inventaire général, par Michel MELOT

La photographie et l'art : encore le dialogue entre André Malraux et Walter Benjamin, par Edson ROSA DA SILVA


LA LITTÉRATURE ET LES DÉFIS DE LA MODERNITÉ

"L'hôte non invité" ? Malraux à Moscou (août 1934), par Jean-Pierre MOREL

Malraux, Hemingway et le modernisme : la déchéance de l'idéal masculin, par Geoffrey T. HARRIS

La condition freudienne, ou la politique et son double, par Jacques POIRIER

Lawrence d'Arabie : héros idéologique du Démon de l'absolu ?, par Peter TAME


PHARES ET MODÈLES

Malraux et Martin du Gard : les surprenants effets littéraires d'une rencontre à Pontigny, en 1928, par Jacques LECARME

Mourir au bord de l'éternité : Baudelaire, phare de Malraux, par Marie-Sophie DOUDET

Aragon et Malraux, par Jean-Claude LARRAT


FASCINATIONS ÉTRANGÈRES

Autour des Conquérants : deux images de la Russie, par Evgueni KOUCHKINE

Malraux et l'Égypte, par Claude TRAVI

Un "second livre espagnol" ? L'Espoir et ses suites, par François TRÉCOURT

Publication 2002 : un des ouvrages


Seignolle et le fantastique

SEIGNOLLE ET LE FANTASTIQUE


Roger BOZZETTO, Jean MARIGNY (dir.)


Claude Seignolle, dont Jean Ray a dit qu'il "installe l'enfer dans notre vie", est probablement le dernier représentant d'une génération d'écrivains français devenus des grands noms de la littérature fantastique dès la première moitié du XXe siècle. Lawrence Durrell, qui l'admirait, l'a fait largement connaître dans les pays anglo-saxons.
La raison de ce succès : Claude Seignolle puise son inspiration dans les trésors du folklore des provinces de France. D'abord ethnographe, il a exploré les traditions et les superstitions de ces provinces avant de donner les inoubliables récits que sont Marie la Louve, La Malvenue, Le Rond des sorciers, ainsi que les contes du cycle des Malédictions. Mais c'est aussi un amoureux du vieux Paris qu'il nous fait redécouvrir, sous un aspect fantastique, dans les contes de La Nuit des Halles ou dans son récit La Brume ne se lèvera plus.
Merveilleux conteur, Claude Seignolle est également "un passeur de mémoire" qui fait revivre une société rurale en voie de disparition. Après des années d'enquêtes, il a recueilli en France un florilège unique de contes et légendes, dont ses célèbres Évangiles du Diable.
Le conteur est enfin un témoin de son temps. Dans ses récits autobiographiques où il raconte son enfance (Une enfance sorcière) ou ses souvenirs de la dernière guerre (La Gueule), il nous évoque les événements parfois dramatiques qui ont marqué son époque et nous fait découvrir l'homme derrière l'écrivain.
Le présent ouvrage réunit les textes des communications présentées lors du colloque de Cerisy qui lui a été consacré (14-21 août 2001). Les différents intervenants ont eu à cœur d'éclairer non seulement les diverses facettes de l'œuvre d'un écrivain original préoccupé par les peurs ancestrales, la mort et la fuite du temps, mais aussi la personnalité profondément humaniste d'un témoin lucide de son siècle.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°299]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions HESSE

ISBN : 2-911272-46-3

Nombre de pages : 360 p.

Prix public : 27 €

Année d'édition : 2002

...........

Introduction, par Roger BOZZETTO & Jean MARIGNY


LES ÉLÉMENTS BIOGRAPHIQUES ET LEUR UTILISATION MULTIPLE À DES FINS DE FICTION

L'image sauvage : poétique de l'inoubliable, par Alain CHAREYRE-MÉJAN

La mémoire créatrice, par Roger BOZZETTO

Du fantastique de guerre : une esthétique de la fabulation et de l'affabulation ?, par Jean-Pierre PICOT

La vie en œuvre : la part autobiographique, par Armel LOUIS


L'APPORT ETHNOGRAPHIQUE ET SON TRAITEMENT NARRATIF

Fantastique et tragique, par Jacques GOIMARD

Ethnographie et fantastique : de la légende à la fiction littéraire, par Jean MARIGNY

Le fantastique paysan, par Marie-Charlotte DELMAS

Si tout est devenir, par Fabienne CALAND

Les résurgences de la voix, par Maud VAULÉON

Motifs démoniaques dans Les Évangiles du Diable, par William SCHNABEL


LES RHÉTORIQUES NARRATIVES ET LES PRODUCTIONS D'EFFETS DE FANTASTIQUE

Les nouvelles : le choix de la brièveté, par Delphine GACHET

L'espace fantastique, par Judharat BENCHARIT

La Brume ne se lèvera plus, ou les échecs, par Hubert DESMARETS

Le jeu avec le lecteur dans les récits fantastiques, par Alain SCHAFFNER

De l'étrange et d'une littérature démocratique à partir d'Invitation au château de l'étrange, par Jean BESSIÈRE

Le Diable en sabots et Marie La Louve : du texte à l'image, par Gilles MENEGALDO


UNE GRANDE RICHESSE THÉMATIQUE

Une vision de la mort, par Dominique BESANÇON

L'écriture de la possession dans La Malvenue, par Claude HERZFELD

La peur de l'organique, par Arnaud HUFTIER

Les visages du diable, par Odile JOGUIN

Dans la peau du loup : folklore et littérature dans le traitement du thème lycanthropique, par Stefano LAZZARIN

Le charme des animaux et le langage des bêtes, par Robert BAUDRY

Dans le viseur : le colloque Claude Seignolle et le fantastique, par Delphine PLOUCHART

RÉÉDITION

Seignolle et le fantastique - RééditionÉditeur : Éditions HESSE

ISBN : 978-2-357-06092-0

Nombre de pages : 360 p.

Prix public : 30 €

Année d'édition : 2020

Non disponible auprès du CCIC

Publication 2002 : un des ouvrages


Le livre imaginaire

LE LIVRE IMAGINAIRE


Philippe BONNEFIS, Gérard FARASSE, Jean-Luc STEINMETZ (dir.)


Si le "personnage" de l'écrivain est omniprésent dans la littérature, la réalité du livre inventé ne l'est pas moins. Ce colloque de Cerisy a eu pour dessein de réfléchir sur la représentation du livre dans le livre (Les Faux Monnayeurs) ou sur l'ouvrage fictif auquel tel écrivain, sa vie durant, n'a cessé de penser sans jamais le produire (le "Livre" de Mallarmé) et plus encore sur un pseudo-livre de référence posé à l'intérieur de l'œuvre (dans Lovecraft, Cendrars, etc.).
En marge du livre qui s'écrit, un autre sans arrêt se constitue, se rêve, se fantasme. Animant chaque œuvre singulière, l'espoir d'une totalité (qui serait le Livre du Monde) se dessine. Ou bien, à parler d'un supposé livre, fait ou se formant, une communauté s'affaire (Les Fruits d'or de Nathalie Sarraute), à moins que la recherche d'un volume disparu n'embraye sur maintes aventures (Histoire de l'abbé de Bucquoy de Nerval).


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°298]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires du Septentrion

Collection : Revue des Sciences Humaines, n°266/267

ISBN : 2-913761-14-3

Nombre de pages : 458 p.

Prix public : 30 €

Année d'édition : 2002

...........

L'autre livre, par Gérard FARASSE

Une fiction de fiction : "Noces" dans Noé de Giono, par Jean BELLEMIN-NOËL

Tableau de chasse (Éric Chevillard), par Michel LANTELME

H.P. Lovecraft : Necronomicon & Co, par Philippe MET

"Né d'une femme" : Assia Djebar, par Monica KELLEY

Nerval et le livre infaisable, par Daniel SANGSUE

L'Œuvre possible d'Alfred Jarry, par Jean-Louis CORNILLE

Noli me legere. Renaud Camus et le livre étoile, par Bruno CHAOUAT

Le livre réel, par Geoffroy BENNINGTON

Utopie et récit double : l'univers mythique de Kenzaburô Ôé, par Yoshikazu NAKAJI

Le livre infini de Salvador Dalí, par Frédérique JOSEPH-LOWERY

La Pierre du rêve : le Bonheur de Walter Benjamin, par Elissa MARDER

Un livre dans les flammes : à propos de La Défense de l'Infini de Louis Aragon, par Philippe FOREST

Le roman de Roland Barthes, par Antoine COMPAGNON

Gide et le livre imaginaire ou comment on devient romancier, par Pierre MASSON

Simenon, le livre du non-lieu, par Gérard COGEZ

Le Sacré de Lord Auch, par Milo SWEEDLER

L'écriture du carnet d'écrivain chez Henri Thomas, par Patrice BOUGON

Le livre de la langue coupée — mea-culpa de La Chute, par Dolorès LYOTARD

Le livre simultané, par Charles GRIVEL

Anticipations (Morand), par François BERQUIN

Les Fruits d'or ou le livre imaginaire comme désir de subjectivation, par Pascale FOUTRIER

Le livre que je n'écrirai jamais… La bibliothèque fantôme de Blaise Cendrars, par Claude LEROY

Mon plus beau livre (Albert Cohen), par André BENHAÏM

La première heure, par Jean-Luc STEINMETZ


La conférence que Philippe Bonnefis a prononcée, lors du colloque, ayant donné lieu à la publication d'un essai intitulé : Métro Flaubert (Galilée, 2002), n'a pas été reproduite dans cet ouvrage.

Publication 2002 : un des ouvrages


Virginia Woolf. Le Pur et l'Impur

VIRGINIA WOOLF. LE PUR ET L'IMPUR


Catherine BERNARD, Christine REYNIER (dir.)


Le rôle majeur joué par Virginia Woolf dans la littérature anglaise des années vingt et trente n'est plus à démontrer. On sait combien Mrs Dalloway, La Promenade au phare, Les Vagues, contribuèrent à faire émerger une écriture de la modernité, une langue mouvante, habile, suspendue à la frontière de la prose et de la poésie, lovée au plus intime de la conscience.
Dans l'ombre de ces romans, le reste de son œuvre foisonnante reste encore mal connu. Les écrits politiques de Woolf, ses nouvelles, ses essais, sa correspondance permettent cependant de voir un imaginaire littéraire et politique à l'œuvre. De même, alors que la critique tendit précédemment à privilégier les enjeux formels et phénoménologiques de l'écriture poétique de Woolf, des études récentes ont exploré ses liens avec son contexte épistémologique et politique, les échos intertextuels ou inter-esthétiques qui s'y font entendre.
Le volume d'articles réunis ici se propose de faire le point sur ces perspectives formelles et théoriques. Il est le fruit des travaux du Colloque de Cerisy qui se tint en 2001 sur l'œuvre de la romancière. En choisissant d'interroger les notions de "pur" et d'"impur" — notions qui font souvent retour sous la plume de la romancière — les auteurs proposent d'ouvrir un dialogue entre les textes les plus canoniques et le reste de l'œuvre jugé longtemps mineur ou "impur" mais aussi entre des approches critiques multiples (génétique, psychanalyse, épistémologie…), toutes mises au défi par un univers littéraire paradoxal qui résiste à la synthèse et à la clôture.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°297]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Interférences

ISBN : 2-86847-693-7

Nombre de pages : 301 p.

Prix public : 20 €

Année d'édition : 2002

...........

Avant-propos


1ère PARTIE
POÉTIQUE DE L'ÉCRITURE

Le grain de bruit : l'impureté parasite chez Virginia Woolf, par Catherine LANONE

De la poésie comme impureté dans la logique de la fiction, par Michèle RIVOIRE

Hantise de l'impur dans Jacob's Room, par Nathalie PAVEC

L'intergenre et l'entre-deux : Virginia Woolf lue à la lumière de Gerard Manley Hopkins, par Mary Ann CAWS

La ponctuation dans Jacob's Room, Mrs Dalloway et To The Lighthouse, par Chantal DELOURME


2ème PARTIE
FICTION / VISION

Virginia Woolf et Dante : l'enfer de Mrs Dalloway, par Françoise BORT

Divagations, par Sophie MARRET

De "Pond" à "Pool", ou l'esquisse d'une écriture, par Denise GINFRAY

The Waves, ou la cinquième saison du langage, par Josiane PACCAUD-HUGUET

"Oh To Be Silent ! Oh To Be a Painter" : "The Sister' Arts", Virginia et Vanessa, par Liliane LOUVEL

De l'honnêteté et de l'impureté : l'art de la nouvelle selon Virginia Woolf, par Christine REYNIER

"A Fin in a Waste of Waters" : l'esthétique moderne et la [femme] dans The Waves, par Christine FROULA


3ème PARTIE
BIOGRAPHIE / AUTOBIOGRAPHIE

Le Moi mis en mots : impureté de l'autobiographie woolfienne, par Frédérique AMSELLE

Autobiographie et modernité : l'exemple de la correspondance, par Pierre-Éric VILLENEUVE

La biographie woolfienne : vers une alchimie du pur et de l'impur, par Floriane REVIRON


4ème PARTIE
VERS L'ESSAI

"X" Pour une lecture pragmatique de A Room Of Own's Own, par Frédéric REGARD

Virginia Woolf essayiste ou l'écriture sans pedigree, par Catherine BERNARD

Virginia Woolf : essayiste européenne, par Elena GUALTIERI


5ème PARTIE
TABLE RONDE : TRADUIRE WOOLF

Traduire Jacob's Room, par Adolphe HABERER

Une étude des différentes traductions de The Waves, par Charlotte BOSSEAUX

Questions de traduction : le corridor des proses courtes entre Mrs Dalloway et To The Lighthouse, par Michèle RIVOIRE


Les auteurs

Bibliographie

Publication 2002 : un des ouvrages


Les nouvelles raisons du savoir : vers une prospective de la connaissance

LES NOUVELLES RAISONS DU SAVOIR : VERS UNE PROSPECTIVE DE LA CONNAISSANCE

PROSPECTIVE D'UN SIÈCLE À L'AUTRE (III)


Thierry GAUDIN, Armand HATCHUEL (dir.)


Le XXe siècle lègue un étrange paradoxe de la connaissance. La Science y fait l'objet d'une contestation nouvelle, et jamais autant de ressources n'ont été consacrées à la production de savoirs et à leur transmission, et jamais l'équilibre entre les nations, entre les entreprises, ou le destin de la planète n'ont semblé autant dépendre de la manière dont les connaissances sont produites et partagées.
Ce paradoxe est au cœur des contributions de ce livre. Pour les auteurs (chercheurs en sciences de la nature ou en sciences sociales, responsables publics ou privés), un constat massif justifie la démarche prospective : ce n'est pas seulement le rapport entre science et société qui a changé, c'est la production des connaissances (et donc sa gestion et son partage) qui régule le monde contemporain, au même titre que nos conceptions de la citoyenneté ou du pouvoir. C'est pourquoi retrouver les sources culturelles de la connaissance, redéfinir les conditions d'une politique et d'une éthique de la Science, comprendre la construction des objets de recherche, maîtriser les liens entre gestion des connaissances et action collective, interroger l'évolution des sciences sociales constituent, pour les auteurs, un agenda culturel et politique désormais essentiel.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°296]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions de l'Aube

Collection : Société et Territoire

Série : Prospective du présent

ISBN : 2-87678-804-7

Nombre de pages : 321 p.

Prix public : 30 €

Année d'édition : 2002

.........

INTRODUCTION

Les nouvelles raisons du savoir, par Armand HATCHUEL


I - RETROUVER LES SOURCES CULTURELLES DE LA CONNAISSANCE

Le statut de la connaissance et l'innovation : problématique des civilisations, par Jean-Éric AUBERT

Généalogie de la "réduction en art". Aux sources de la rationalité moderne, par Hélène VÉRIN

Politique de la science : quelques questions à partir de l'œuvre d'Auguste Comte, par Juliette GRANGE


II - REDÉFINIR LES CONDITIONS D'UNE POLITIQUE ET D'UNE ÉTHIQUE DE LA SCIENCE

Une politique de la recherche est-elle faisable ?, par Hubert CURIEN

Gestion des connaissances et recherche scientifique, par Claude KORDON

Science, éthique et mondialisation. Pour une géoéthique de la science, par Augusto FORTI

Panser l'homme, penser la science, par Gérard HUBER


III - COMPRENDRE LA CONSTRUCTION DES OBJETS DE RECHERCHE

Logiques de l'agir et construction des objets de connaissance. L'invention de nouveaux dispositifs de recherche, par Michel SEBILLOTTE

Risques collectifs et agir sociologique : l'enjeu des dispositifs de coproduction de connaissances, par Pierre-Benoît JOLY

Comment la métrologie fait évoluer la connaissance, par Marc E. HIMBERT

Réalisme et animisme sont les deux mamelles du cognitivisme, par Jean-Gabriel GANASCIA

Extension du domaine de la forme, par Jocelyn de NOBLET


IV - MAÎTRISER LA GESTION DES CONNAISSANCES DANS L'ACTION COLLECTIVE

L'évaluation ? un préalable, par André STAROPOLI

L'impact des technologies de l'information et de la communication sur les liens entre enseignement supérieur et industrie, par Claude TRINK

Gestion des connaissances et capitalisme de l'innovation. Prospective de l'agir contemporain, par Amand HATCHUEL

La gestion des connaissances dans l'entreprise : un témoignage vécu, par Alain BUCAILLE


V - INTERROGER L'ÉVOLUTION DES SCIENCES SOCIALES

La sociologie du travail aujourd'hui, par Catherine PARADEISE

Nouvelle économie ou crise du discours économique ?, par Michel GENSOLLEN

Connaissance et reconnaissance au quotidien : enjeux épistémologiques et politiques, par Véronique LE GOAZIOU

Connaissance et sciences de gestion, par Albert DAVID


VI - SYNTHÈSES ET OUVERTURE

Prospective d'un siècle à l'autre, d'une génération à l'autre…, par Medhi LAHMAR

Synthèse subjective d'une jeune scientifique, par Christine HELLER DEL RIEGO

La connaissance ne sera plus ce qu'elle était, par Thierry GAUDIN

• "Note de lecture", par Jean-Louis LE MOIGNE, Réseau Intelligence de la Complexité, février 2003 [en ligne].


Publications associées


Publication 2002 : un des ouvrages


Jean-François Millet, au-delà de l'Angélus

JEAN-FRANÇOIS MILLET, AU-DELÀ DE L'ANGÉLUS


Geneviève LACAMBRE, Lucien LEPOITTEVIN (dir.)


Jean-François Millet occupe depuis plus d'un siècle, une place considérable, car son aura dépasse largement le domaine de l'art. Elle nourrit les mythes fondateurs de ce pays, enracinés dans les terroirs les plus profonds. Au vu de l'attrait qu'il continue d'exercer, le moment paraît favorable pour resituer ce grand peintre dans une approche différente, complète et actualisée.
Lucien Lepoittevin s'est attaché, en premier lieu, à nous faire apprécier, au-delà de l'Angélus et des Glaneuses, les aspects multiples d'une œuvre majeure. Il retrace, dans un récit vivant et riche d'anecdotes, la logique d'un parcours complexe. De nombreux tableaux, pastels et dessins, en couleur, provenant. des musées du monde entier, et souvent peu connus, illustrent ce texte.
La deuxième partie est issue d'un Colloque de Cerisy, sur le thème de "l'universalité de Jean-François Millet", auquel ont participé quatorze historiens de l'art, sous la direction de Geneviève Lacambre. On y suit l'évolution du peintre à travers sa correspondance, ses racines normandes, ses voyages, son séjour à Barbizon, mais également l'influence qu'il a exercée sur différents artistes ou écrivains de son époque. Elle reconstitue à plusieurs voix, la trame fertilisante de ces relations croisées. Courbet, Daumier, Breton, Segantini, Pinkas, Degas, Pissarro, Berthe Morisot, des peintres japonais, et bien d'autres, ont puisé abondamment dans cette matière intense. Leurs tableaux reproduits en couleur, confrontés à leur modèle, en témoignent.
Jean-François Millet, au-delà de l'Angélus, nous propose un monde où le réel porte l'essence même de la vie.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2000) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°295]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Jean-Pierre de Monza

ISBN : 2-908071-93-2

Nombre de pages : 392 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 60 €

Année d'édition : 2002

.........

Avant-propos, par Jean-Pierre de MONZA

Sur une vie d'artiste, par Lucien LEPOITTEVIN

Sur quelques problèmes, par Lucien LEPOITTEVIN


COLLOQUE DE CERISY

La maison familiale de Millet à Gréville-Hague, par Pierre LEBERRUYER

La correspondance de Millet, par Lucien LEPOITTEVIN

Le Millet de Théophile Gautier, par Sung-Eun AHN

Le séjour de Millet dans le Puy-de-Dôme en juillet 1866, par Françoise GIBERT

Le musée Thomas-Henry, un musée "idéal" pour Millet, par Jean-Luc DUFRESNE

Le paysan en littérature, par Chantal GEORGEL

Millet, Courbet et Thoré-Bürger, par Robert L. HERBERT

Daumier et Millet, par Dominique LOBSTEIN

J.-F. Millet (1814/1875) et Jules Breton (1827/1906), par Annette BOURRUT-LACOUTURE

J.-F. Millet et Sobeslav Hippolyt Pinkas, par Markéta THEINHARDT

L'art naturaliste des années 1880 et J.-F. Millet, par Geneviève LACAMBRE

Segantini et Millet, par Anne-Paule QUINSAC

Le destin de Millet au Japon, par Christophe MARQUET

Millet et sa diffusion gravée, dans l'ère de la reproductibilité technique, par Ségolène LE MEN


Crédits photographiques

Remerciements, par Jean-Pierre de MONZA

Publication 2002 : un des ouvrages


Présence / Absence de Maurice Maeterlinck

PRÉSENCE / ABSENCE DE MAURICE MAETERLINCK


Marc QUAGHEBEUR (dir.)


Toujours cité, rarement commenté, Maeterlinck est à la fois très présent dans le champ culturel et curieusement absent du discours dominant de la critique. C'est à l'examen des motifs profonds de cette situation que conviait le colloque organisé à Cerisy par les Archives & Musée de la Littérature (Bruxelles), la Fondation Maeterlinck (Gand) et l'université d'Anvers à l'occasion du cinquantième anniversaire de la mort de l'écrivain.
L'œuvre de Maeterlinck, où s'inventent les prémices de la modernité théâtrale, se prête d'autant moins à la célébration qu'elle se construit, comme l'avait aussitôt perçu Mallarmé, "dans le recul des mots", en installant le doute et l'angoisse au cœur même de la langue. Ce sont ces interrogations qui la font toujours vivante, mais continuent d'intriguer ou d'irriter.
Le présent volume tente d'éclairer cette démarche souvent paradoxale dans l'ensemble de son parcours chronologique, en l'abordant successivement sous l'angle de la création et de la réception. Une première partie mène des proses de jeunesse aux poèmes et aux divers aspects du théâtre, puis aux essais de la maturité. On suit dans la seconde le fil de la réception en France, mais également aux Pays-Bas, au Brésil, en Catalogne, en Russie, en Autriche…
Le lecteur aura enfin la surprise de découvrir un texte qui éclaire l'homme Maeterlinck : la traduction française du récit que fit Cyriel Buysse, vieil ami de l'auteur, de leurs voyages en France.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2000) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°294]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : A.M.L. Éditions / Éditions Labor

Collection : Archives du futur

ISBN : 2-87168-024-8

Nombre de pages : 495 p.

Prix public : 25 €

Année d'édition : 2002

...........

Préface, par Christian ANGELET, Christian BERG & Marc QUAGHEBEUR


Du Massacre à L'Anneau : encore Onirologie, par Ana GONZALEZ SALVADOR

Le Massacre des Innocents ou l'illusion rhétorique, par Arnaud RYKNER

Maeterlinck entre prose et poésie. De Sous verre à Serres chaudes, par Fabrice van de KERCKHOVE

Maeterlinck et Rimbaud. Tradition et nouveauté dans Serres chaudes, par Christian ANGELET

Mallarmé, Maeterlinck. D'une idée de la dramaturgie à une dramaturgie de l'Idée, par Maria de JESUS CABRAL

La poétique du silence dans le premier théâtre, par Delphine CANTONI

Anneau d'or / Agneau mort : noyade… ou naissance traumatisante ?, par Christian LUTAUD

Maeterlinck et le "Dieu Sauvage", par Patrick McGUINNESS

Où est le père ? Héritage et innovation dans le tragique quotidien du premier théâtre, par Ginette MICHAUX

Structure et symboles de "L'imaginaire nocturne" dans le second théâtre de Maurice Maeterlinck, par Nancy DELAY

Quelques remarques à propos de Maurice Maeterlinck : La vie des abeilles, par Anne NEUSCHÄFER

Lois de la matière et lois de l'hérédité dans l'œuvre de Maurice Maeterlinck, par Annamaria LASERRA

Le dernier Maeterlinck, par Marc QUAGHEBEUR


En voyage en auto avec les Maeterlinck, par Cyriel BUYSSE (traduction d'Adrienne FONTAINAS)


Maurice Maeterlinck au pays de Vondel : "un nouveau Shakespeare" ?, par Elisabeth LEIJNSE

Maurice Maeterlinck et le mouvement Junges Wien, par Dirk STROHMANN (traduction d'Hélène WEISHARD)

Maeterlinck et la Russie : une aura "début de siècle", par Anne DUCREY

Proust au seuil de la Recherche : la contribution de Maeterlinck essayiste, par Richard BALES

Présence de Maurice Maeterlinck dans le modernisme brésilien : paysage de la mémoire résiduelle, par Maria Luiza BERWANGER da SILVA

Maeterlinck et le mouvement moderniste catalan, par Lídia ANOLL

Postérité de la révolution dramaturgique maeterlinckienne, par Pierre PIRET

Les déterminants de la littérarisation. Le cas de Maeterlinck à l'École Française, par Paul DIRKX


Et qui m'accueillera ? Ou la lignée de Maeterlinck, par Pierre DEBAUCHE


Maurice Maeterlinck et la forme fragmentaire, par Paul GORCEIX

Unité et décentrement dans l'œuvre de Maeterlinck, par Jean-Christophe DELMEULE


Index

Publication 2002 : un des ouvrages


De Pontigny à Cerisy. Un siècle de rencontres intellectuelles

DE PONTIGNY À CERISY

UN SIÈCLE DE RENCONTRES INTELLECTUELLES


Claire PAULHAN (dir.)


Avant-propos de Jacques LE GOFF


Cerisy célèbre son cinquantenaire après avoir organisé plus de 450 colloques qui ont fait de ce château de la Manche l'un des plus importants lieux de rencontres intellectuelles du XXe siècle.
Cette institution culturelle, unique en son genre, a pris la suite en 1952 des fameuses Décades, créées entre 1910 et 1939 par Paul Desjardins à l'abbaye de Pontigny, en Bourgogne. Dirigé par sa fille, Anne Heurgon-Desjardins, puis, aujourd'hui, par ses deux petites-filles, Catherine Peyrou et Edith Heurgon, le Centre culturel international de Cerisy-la-Salle offre, selon l'historien Jacques Le Goff, "une union intime et féconde de fidélité et de renouvellement, de tradition et d'avant-garde".
Illustré par des photographies, lettres et documents, le plus souvent inédits, essentiellement extraits des archives de Cerisy confiées à l'IMEC, cet ouvrage retrace l'aventure intellectuelle de Pontigny et de Cerisy, et précise la liste des décades et colloques qui s'y sont tenus.


Catalogue de l'exposition de Caen organisée par l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine (du 10 juillet au 6 octobre 2002)
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Institut Mémoires de l'édition contemporaine

Collection : Empreintes

ISBN : 2-908295-68-7

Nombre de pages : 111 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 15,00 €

Année d'édition : 2002

Amitiés culturelles, Aventure familiale, Colloques de Cerisy, Décades de Pontigny, Exposition IMEC, Histoire intellectuelle du XXe siècle, Royaumont

Remerciements et crédits

Avant-propos, par Jacques LE GOFF

Les Décades de Pontigny, par Claire PAULHAN
• Pontigny, 1910-1939. Un humanisme et une démocratie modernes : l'Europe des esprits
• 1942-1952 : les surgeons. Transitions à Mount Holyoke et Royaumont

Les Colloques de Cerisy, par Edith HEURGON
• Le Centre Culturel international de Cerisy
• Cerisy, 1952-1966. Amitiés et Engagements
• Cerisy, 1967-1980. Entre tradition et modernité
• Cerisy, 1981-2001. Chemins dans la diversité

Liste des colloques de Pontigny, Royaumont et Cerisy, par Sylviane DROUILLAC

Repères chronologiques, par Claire PAULHAN

Les archives du CCIC à l'IMEC

Publication 2002 : un des ouvrages


Cerisy. Un château, une aventure culturelle

CERISY. UN CHÂTEAU, UNE AVENTURE CULTURELLE


Sophie HAUDEBERT (dir.)

Avec la collaboration de Gilles DÉSIRÉ DIT GOSSET, Edith HEURGON et Catherine & Jacques PEYROU


Si la Manche, comme bien d'autres départements, est riche d'un patrimoine considérable de châteaux et de manoirs, peu d'entre eux peuvent s'ennorgueillir de voir liés à leur histoire une aventure intellectuelle aussi passionnante que celle du château de Ceriy-la-Salle. Depuis cinquante ans en effet, cette élégante demeure du XVIIe siècle abrite un centre culturel international dont la renommée a dépassé depuis longtemps toutes les frontières.
Jusqu'en 1952, le nom de Cerisy, commune rurale d'un millier d'habitants située au coeur du bocage contançais, n'avait guère franchi les limites du département. Le château était une agréable "maison de famille" dont on savait tout au plus dans la région qu'il avait été un foyer protestant actif pendant les guerres de religion et au-delà. Rien ne le prédestinait à devenir un foyer intellectuel de premier plan, même si au tournant du XIXe et du XXe siècle, il avait vu dans ses murs s'installer une société lettrée autour d'un des plus grands philologues de son temps, Gaston Paris.
C'est par la volonté d'une femme de caractère, Anne Heurgon-Desjardins, que le destin de Cerisy a basculé. En 1952, celle-ci recrée à Cerisy les décades littéraires, philosophiques et politiques que son père, Paul Desjardins, avait inaugurées à l'abbaye de Pontigny (Yonne) en 1910. Depuis lors, chaque été, Cerisy reçoit des intellectuels, des artistes, des écrivains, des scientifiques pour débattre et nouer des échanges à l'abri des agitations de la vie urbaine. C'est ce projet, initié par Paul Desjardins, poursuivi par ses descendants, Anne Heurgon-Desjardins, et depuis 1977, par ses filles, Catherine et Edith, qui a fait en cinquante ans la renommée internationale du château de Ceriy-la-Salle.
C'est dans ce cadre que prend place l'exposition qui fait l'objet du présent catalogue, fruit d'un partenariat étroit entre le Centre culturel de Cerisy et les Archives départementales qui, au sein du Conseil général, ont pour mission de préserver et de valoriser l'histoire et la patrimoine écrit du département. Heureux exemple de collaboration entre deux institutions culturelles et scientifiques qui, chacune dans leur domaine, poursuivent une œuvre majeure de diffusion de la connaissance auprès de nos concitoyens.

Préface de Jean-François LEGRAND,
Sénateur de la Manche, Président du Conseil général


Catalogue de l'exposition de Saint-Lô organisée par les Archives départementales de la Manche (du 24 juin au 31 août 2002)
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Archives départementales de la Manche

ISBN : 2-B 60 50-010-3

Nombre de pages : 111 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 18,00 €

Année d'édition : 2002

Architecture, Château de Cerisy, Colloques de Cerisy, Exposition d'archives et de photographies, Histoire intellectuelle du XXe siècle, Familles, Paris (Gaston), Occupation, Protestantisme, Publications de Cerisy

Remerciements, par Sophie HAUDEBERT

Préface, par Jean-François LE GRAND

LES FAMILLES

Les origines

Cerisy : la commune

Les Pirou, seigneurs de Cerisy

Les Richier : des seigneurs protestants

Les Richier et le début de l'Église réformée de Cerisy

Un homme de projets : Jean Richier

La fin de l'Église réfomée de Cerisy

Du protestantisme au catholicisme

De la conversion à l'épiscopat

Les derniers Richier

Un bien d'émigré

Une famille politique : les Savary

Des origines modestes

Une réussite sociale et politique

Les désillusions d'une famille

Gaston Paris et les Savary

Des Savary aux Desjardins

LE CHÂTEAU

Une demeure Louis XIII

Trois campagnes de construction

Austérité et agrément

Les dépendances

Le cadre

Des bâtiments fonctionnels

Les évolutions du XIXe siècle

La Seconde Guerre Mondiale

L'occupation allemande

Le débarquement

Un nouveau départ

LE CENTRE CULTUREL

Un pôle culturel normand

Un éveilleur de conscience : Paul Desjardins (1859-1940)

Les décades de Pontigny

Une femme de caractère : Anne Heurgon-Desjardins (1899-1977)

Les colloques de Cerisy
• 1952-1966 : "Amitiés et engagements"
• 1967-1980 : "Entre Tradition et Modernité"
• 1981-2002 : "Chemins dans la diversité"

Le Centre Culturel de Cerisy et la Normandie

Les "week-ends" normands

Partenariats culturels dans la région
• Les rencontres normandes de l'Université de Caen
• Les autres rencontres
• La coopération avec l'IMEC
• Les échanges avec le collège Anne Heurgon-Desjardins de Cerisy
• La commission régionale

Repères historiques

Liste des colloques

Les décades de Pontigny

Les colloques de Royaumont

Les colloques de Cerisy

Sources et bibliographie

Crédits photographiques


Publication associée