Publication 2002 : un des ouvrages


Virginia Woolf. Le Pur et l'Impur

VIRGINIA WOOLF. LE PUR ET L'IMPUR


Catherine BERNARD, Christine REYNIER (dir.)


Le rôle majeur joué par Virginia Woolf dans la littérature anglaise des années vingt et trente n'est plus à démontrer. On sait combien Mrs Dalloway, La Promenade au phare, Les Vagues, contribuèrent à faire émerger une écriture de la modernité, une langue mouvante, habile, suspendue à la frontière de la prose et de la poésie, lovée au plus intime de la conscience.
Dans l'ombre de ces romans, le reste de son œuvre foisonnante reste encore mal connu. Les écrits politiques de Woolf, ses nouvelles, ses essais, sa correspondance permettent cependant de voir un imaginaire littéraire et politique à l'œuvre. De même, alors que la critique tendit précédemment à privilégier les enjeux formels et phénoménologiques de l'écriture poétique de Woolf, des études récentes ont exploré ses liens avec son contexte épistémologique et politique, les échos intertextuels ou inter-esthétiques qui s'y font entendre.
Le volume d'articles réunis ici se propose de faire le point sur ces perspectives formelles et théoriques. Il est le fruit des travaux du Colloque de Cerisy qui se tint en 2001 sur l'œuvre de la romancière. En choisissant d'interroger les notions de "pur" et d'"impur" — notions qui font souvent retour sous la plume de la romancière — les auteurs proposent d'ouvrir un dialogue entre les textes les plus canoniques et le reste de l'œuvre jugé longtemps mineur ou "impur" mais aussi entre des approches critiques multiples (génétique, psychanalyse, épistémologie…), toutes mises au défi par un univers littéraire paradoxal qui résiste à la synthèse et à la clôture.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°297]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Interférences

ISBN : 2-86847-693-7

Nombre de pages : 301 p.

Prix public : 20 €

Année d'édition : 2002

...........

Avant-propos


1ère PARTIE
POÉTIQUE DE L'ÉCRITURE

Le grain de bruit : l'impureté parasite chez Virginia Woolf, par Catherine LANONE

De la poésie comme impureté dans la logique de la fiction, par Michèle RIVOIRE

Hantise de l'impur dans Jacob's Room, par Nathalie PAVEC

L'intergenre et l'entre-deux : Virginia Woolf lue à la lumière de Gerard Manley Hopkins, par Mary Ann CAWS

La ponctuation dans Jacob's Room, Mrs Dalloway et To The Lighthouse, par Chantal DELOURME


2ème PARTIE
FICTION / VISION

Virginia Woolf et Dante : l'enfer de Mrs Dalloway, par Françoise BORT

Divagations, par Sophie MARRET

De "Pond" à "Pool", ou l'esquisse d'une écriture, par Denise GINFRAY

The Waves, ou la cinquième saison du langage, par Josiane PACCAUD-HUGUET

"Oh To Be Silent ! Oh To Be a Painter" : "The Sister' Arts", Virginia et Vanessa, par Liliane LOUVEL

De l'honnêteté et de l'impureté : l'art de la nouvelle selon Virginia Woolf, par Christine REYNIER

"A Fin in a Waste of Waters" : l'esthétique moderne et la [femme] dans The Waves, par Christine FROULA


3ème PARTIE
BIOGRAPHIE / AUTOBIOGRAPHIE

Le Moi mis en mots : impureté de l'autobiographie woolfienne, par Frédérique AMSELLE

Autobiographie et modernité : l'exemple de la correspondance, par Pierre-Éric VILLENEUVE

La biographie woolfienne : vers une alchimie du pur et de l'impur, par Floriane REVIRON


4ème PARTIE
VERS L'ESSAI

"X" Pour une lecture pragmatique de A Room Of Own's Own, par Frédéric REGARD

Virginia Woolf essayiste ou l'écriture sans pedigree, par Catherine BERNARD

Virginia Woolf : essayiste européenne, par Elena GUALTIERI


5ème PARTIE
TABLE RONDE : TRADUIRE WOOLF

Traduire Jacob's Room, par Adolphe HABERER

Une étude des différentes traductions de The Waves, par Charlotte BOSSEAUX

Questions de traduction : le corridor des proses courtes entre Mrs Dalloway et To The Lighthouse, par Michèle RIVOIRE


Les auteurs

Bibliographie