Publication 2001 : un des ouvrages


Nouvelles directions de la recherche proustienne - Tome II

NOUVELLES DIRECTIONS DE LA RECHERCHE PROUSTIENNE

TOME II


Bernard BRUN (dir.)


En 1962, les manuscrits de Marcel Proust entraient à la Bibliothèque Nationale et se tenait, à Cerisy, la décade "Entretiens sur Marcel Proust". Depuis, trente années de développement de la critique textuelle (linguistique et poétique, philosophie et esthétique, psychanalyse, sociologie, etc.) ont pris le pas sur la littérature de témoignages et les premières tentatives faites pour publier des inédits (Jean Santeuil ou Contre Sainte-Beuve).
À leur tour, la correspondance éditée par Philip Kolb (à partir de 1970) et les études de genèse (Études proustiennes à partir de 1973 et Bulletin d'Informations proustiennes à partir de 1975) ont fait sentir la nécessité de comparer les données biographiques et les manuscrits de rédaction, pour reconstituer l'histoire du roman. Les différentes rééditions de À la Recherche du Temps perdu (à partir de 1984) ont tiré parti de ces travaux (Flammarion, Gallimard, Laffont, Grasset, Hachette).
Peut-être est-il temps, sans insister sur les éditions, loin des mondanités et des querelles, de faire le point sur ces courants de la critique et de présenter les nouvelles voies de la recherche proustienne ?

Présentation du premier tome : Nouvelles directions de la recherche proustienne - Tome I (Lettres modernes Minard, 2000)


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1997) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°269]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Lettres modernes Minard

Collection : La Revue des lettres modernes

Série : Marcel Proust, n°3

ISBN : 2-256-91019-9

Nombre de pages : 286 p.

Prix public : 29 €

Année d'édition : 2001

Publication 2000 : un des ouvrages


Sainte-Beuve ou l'invention de la critique

ACTES PARTIELS DU COLLOQUE


SAINTE-BEUVE OU L'INVENTION DE LA CRITIQUE


José-Luis DIAZ (dir.)


Prenant pour argent comptant le titre célèbre de Proust, nos dernières décennies structuralistes ont fait de Sainte-Beuve un symbole de tout ce qu'on n'aimait plus: la biographie, l'histoire littéraire, le ton de la causerie, la critique même (on préférait la "théorie"). Aujourd'hui qu'à son tour la théorie littéraire a des états d'âme, peut-être est-il temps de se retourner vers ce "critique absolu" qui fut aussi un grand écrivain.
Le relire aujourd'hui en tentant d'écarter les préjugés qui l'accablent permettra de le replacer dans son époque, de mettre en lumière sa position d'"inventeur" de la critique, ses exigences insoupçonnées de méthode, l'acuité exigeante de son coup d'œil malgré certaines myopies.
Mais comme Sainte-Beuve est aussi un symbole, l'envisager aujourd'hui à partir des divers champs de la réflexion contemporaine sur la littérature a été l'occasion de faire le point sur le débat de l'"ancienne" et de la "nouvelle critique", dont il y a un quart de siècle Cerisy fut un des hauts-lieux.

Pour avoir une image plus complète de l'ensemble des communications faites au colloque, on peut se reporter, d'une part, au n°11 de la Revue Elseneur, où est parue la contribution de Gabrielle Malandain (Vie, poésies et pensées de Joseph Delorme de Sainte-Beuve : la critique au miroir du moi), d'autre part à la Revue d'histoire littéraire de la France (1999-6) où est paru l'article de Stéphane Vachon ("Je lui passerai ma plume au travers du corps" : Sainte-Beuve et Balzac).


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1994) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°265bis]


Articles à l'unité également disponibles en accès gratuit sur PERSEE.FR

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Société des Études romantiques et dix-neuviémistes

Collection : Romantisme. Revue du XIXe siècle. Littérature - Arts - Sciences - Histoire, n°109

ISBN : 2-7181-9229-1

Nombre de pages : 128 p.

Année d'édition : 2000

Publication 2000 : un des ouvrages


Robert Desnos pour l'an 2000

ROBERT DESNOS POUR L'AN 2000

Suivi de Lettres inédites à Georges Gautré (1919-1928) et à Youki (1939-1940)


Katharine CONLEY, Marie-Claire DUMAS (dir.)

Publié avec le concours de l'Association des Amis de Robert Desnos, du Ramon and Marguerite Guthrie Fund et du Dartmouth College


Desnos ? Un homme sans préjugés mais non sans désirs, qui, dans un monde toujours déchiré, ne renonce pas à défendre ce qui, à ses yeux, doit l'être : la vie, la liberté, l'amour. D'où ce rôle urgent et toujours circonstanciel de la poésie, passionnée dans l'éloge comme dans le refus. Une poésie agissante, tel est son legs.
En ce colloque tenu à Cerisy du 10 au 17 juillet 2000, les participants ont mis en lumière les divers aspects de Desnos poète, son ouverture tant aux arts nés avec le siècle — le cinéma, la radio — qu'à la peinture, la musique — le jazz en particulier —, le théâtre, sa virtuosité de journaliste. Analyses et témoignages se sont joints pour préciser l'attitude du poète pendant l'Occupation. Par ces diverses lectures se dessine le portrait de Desnos dont l'œuvre et la vie continuent à faire sens aujourd'hui.
Les lettres du poète adressées d'une part à son ami Georges Gautré, lors de son service militaire en 1920-1921 (et même un peu au-delà), d'autre part à Youki lors de la drôle de guerre, en 1939-1940, forment un ensemble inédit qui fait entendre la voix de Desnos, tour à tour chaleureuse, amusée, inquiète. Ses partis pris s'y affirment avec sa vigueur coutumière.
À Robert Desnos qui demandait dans "Le Cimetière", un poème de Contrée : "Puis-je défendre ma mémoire contre l'oubli ?", nous choisissons de répondre : "Desnos, vous êtes aussi notre demain".


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2000) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°264]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Gallimard

Collection : Les Cahiers de la NRF

ISBN : 2-07-076031-6

Nombre de pages : 544 p.

Prix public : 29,73 €

Année d'édition : 2000

Publication 2000 : un des ouvrages


Hélène Cixous, croisées d'une œuvre

HÉLÈNE CIXOUS, CROISÉES D'UNE ŒUVRE


Mireille CALLE-GRUBER (dir.)

Publié avec le concours du Centre National du Livre


Ce titre rassemble les actes du colloque qui s'est tenu du 22 au 30 juin 1998, au Centre culturel de Cerisy où écrivains, universitaires, philosophes, traducteurs, metteurs en scène, cinéastes et acteurs ont interprété, tour à tour, les multiples facettes de l'œuvre d'Hélène Cixous.
"Croisées d'une œuvre" nomme l'enjeu de ces rencontres: elles visent à explorer la polyvocité d'une écriture singulière, constituée de la tension qui la porte aux questions conjointes de poétique, de politique et d'éthique.
Par suite, ce recueil présente un découpage en "Journées" agencées à l'enseigne d'intersections désignées: Littérature-Philosophie, Esthétique-Poétique, Écriture-Théâtre, Phénoménologie-Langage, Littérature-Études Féminines, Littérature-Psychanalyse, Philosophie-Théâtre, tels sont les noms des passages en bordures. Quant à la "Première Journée" que Jacques Derrida consacre à la traversée philosophique de l'écriture et à la signature cixousiennes, elle est une somptueuse méditation qui balise pour longtemps les voies des lectures à venir.
Les textes des conférenciers venus de langues, de cultures, d'horizons différents, ainsi que la restitution d'un dialogue entre Hélène Cixous et Ariane Mnouchkine et celle d'une discussion avec Daniel Mesguich, font entendre l'élaboration toujours en travail d'une œuvre attentive à parler, selon le mot d'Hélène Cixous, "Toutelangue".


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1998) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°256]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Galilée

Collection : La philosophie en effet

ISBN : 2-7186-0526-X

Nombre de pages : 480 p.

Prix public : 48 €

Année d'édition : 2000

Publication 2000 : un des ouvrages


Nouvelles directions de la recherche proustienne - Tome I

NOUVELLES DIRECTIONS DE LA RECHERCHE PROUSTIENNE

TOME I


Bernard BRUN (dir.)


En 1962, les manuscrits de Marcel Proust entraient à la Bibliothèque Nationale et se tenait, à Cerisy, la décade "Entretiens sur Marcel Proust". Depuis, trente années de développement de la critique textuelle (linguistique et poétique, philosophie et esthétique, psychanalyse, sociologie, etc.) ont pris le pas sur la littérature de témoignages et les premières tentatives faites pour publier des inédits (Jean Santeuil ou Contre Sainte-Beuve).
À leur tour, la correspondance éditée par Philip Kolb (à partir de 1970) et les études de genèse (Études proustiennes à partir de 1973 et Bulletin d'Informations proustiennes à partir de 1975) ont fait sentir la nécessité de comparer les données biographiques et les manuscrits de rédaction, pour reconstituer l'histoire du roman. Les différentes rééditions de À la Recherche du Temps perdu (à partir de 1984) ont tiré parti de ces travaux (Flammarion, Gallimard, Laffont, Grasset, Hachette).
Peut-être est-il temps, sans insister sur les éditions, loin des mondanités et des querelles, de faire le point sur ces courants de la critique et de présenter les nouvelles voies de la recherche proustienne ?

Présentation du second tome : Nouvelles directions de la recherche proustienne - Tome II (Lettres modernes Minard, 2001)


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1997) [en savoir plus]
Non disponible auprès du CCIC [n°253]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Lettres modernes Minard

Collection : La Revue des lettres modernes

Série : Marcel Proust, n°2

ISBN : 2-256-91006-7

Nombre de pages : 354 p.

Prix public : 34 €

Année d'édition : 2000

Publication 2000 : un des ouvrages


Pessoa : unité, diversité, obliquité

PESSOA : UNITÉ, DIVERSITÉ, OBLIQUITÉ


Pascal DETHURENS, Maria-Alzira SEIXO (dir.)

Publié avec le concours du Centre National du Livre, de la Fondation Calouste Gulbenkian (Lisbonne) et de l'Institut Canóes (Paris)


Du 2 au 9 juillet 1997, s'est tenu à Cerisy un colloque international consacré à l'œuvre de Fernando Pessoa.
Comme pour tous les colloques sur la littérature a prévalu le souci de présenter les perspectives originales quant à l'interprétation des œuvres considérées.
Tout en cherchant à rendre compte de la situation hétéronymique propre à l'auteur du Livre de l'intranquillité, le thème du colloque a surtout consisté à promouvoir une ouverture des approches et un renouvellement des perspectives et cela en vue de souligner la complexité des divers textes analysés et, ce faisant, d'en enrichir la lecture.
L'œuvre de Fernando Pessoa, désormais pleinement consacrée et qui participe de la modernité européenne, appelait tout naturellement ce nécessaire hommage polyphonique que lui rendent ici chercheurs et écrivains venus de divers horizons.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1997) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°252]

CARACTÉRITISQUES

Éditeur : Éditions Christian Bourgois

ISBN : 2-267-01538-2

Nombre de pages : 526 p.

Prix public : 22,87 €

Année d'édition : 2000

Publication 2000 : un des ouvrages


Au nom du sens. Autour de l'œuvre d'Umberto Eco

AU NOM DU SENS. AUTOUR DE L'ŒUVRE D'UMBERTO ECO


Paolo FABBRI, Jean PETITOT (dir.)


Du 29 juin au 9 juillet 1996 s'est tenu au Centre culturel international de Cerisy un colloque international consacré à l'œuvre d'Umberto Eco.
Le colloque aborde l'ensemble des facettes de son œuvre : les études philosophiques et sémio-linguistiques, du Moyen Âge à la sémiotique actuelle, la création, l'esthétique, la narration et l'interprétation littéraires, la logique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives, l'informatique et les nouveaux outils de communication multimédia, le problème de la traduction, et, évidemment, les romans.
Il offre une occasion rare de pouvoir confronter, à partir de l'œuvre d'une personnalité d'exception, les philosophies de la signification ainsi que les théories sémiotiques et linguistiques de la narrativité avec une pratique littéraire.
Ce colloque est représentatif de la situation internationale de la sémiotique contemporaine puisque la plupart des grands centres de recherche (Bologne, Paris, San Marino, Aarhus, Louvain, Montréal) y étaient représentés. Sur le plan littéraire, il montre à quel point le laboratoire encyclopédique et l'ingénierie narrative d'Umberto Eco, avec leurs codes, leurs jeux, leurs algorithmes et leurs labyrinthes, s'ouvrent sur des dimensions analogiques et, comme toute grande œuvre, nous parlent des transcendantaux : le Vrai, le Monde, l'Être, le Sens, peut-être aussi le Bien, et en tous cas la Limite, le Destin, l'Ananké, la Liberté.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1996) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°248]

CARACTÉRITISQUES

Éditeur : Éditions Grasset

ISBN : 2-246-53761-4

Nombre de pages : 636 p.

Prix public : 38 €

Année d'édition : 2000

Publication 1999 : un des ouvrages


Jean Paulhan : le clair et l'obscur

JEAN PAULHAN : LE CLAIR ET L'OBSCUR


Claude-Pierre PÉREZ (dir.)

Publié avec le concours de la Société des Lecteurs de Jean Paulhan (SLIP), du Centre de Recherches Littéraires Pluridisciplinaires (CRLP) et de l'Association des Publications de l'Université de Nice


Voici plus de trente ans que Jean Paulhan est mort et que le nombre de ses écrits ne cesse de grandir. On a rassemblé des chroniques, des "traités", des carnets, des fragments autobiographiques ; et chaque année qui passe fait un peu moins incomplète son immense correspondance.
Face à tant d'écrits nouveaux et d'informations inédites, il était temps d'essayer de faire le point, et d'interroger sur de nouveaux frais l'œuvre encore méconnue d'une figure illustre et secrète. Car ce subtil (à qui l'on a parfois reproché trop de subtilité mais qui sut, après Munich ou aux jours sombres de l'Occupation, faire les choix simples que les temps exigeaient) ne s'est pas contenté d'être, un demi-siècle durant, au centre de la vie littéraire et intellectuelle française, d'éclairer la voie du jeune Éluard ou celle de Joë Bousquet, d'être le "grand juge" de Michaux, d'aider Ponge à accoucher du Parti pris des choses, de favoriser l'essor de Blanchot, ou encore de saluer le génie de Braque ou de Dubuffet. Il a également donné (avec le Guerrier appliqué, les Progrès en amour assez lents ou Les Fleurs de Tarbes) quelques récits et essais parmi les plus singuliers de ce siècle : avec une précision incisive et joueuse, ennemie de tout pédantisme, il y invite son lecteur à considérer quelques-uns des paradoxes auxquels notre modernité littéraire, politique, picturale, continue de se heurter, et que les actes de ce colloque — le premier qui ait été consacré à Paulhan depuis 1973 — voudraient essayer d'éclairer, à l'aide de contributions venues de plusieurs disciplines et d'horizons intellectuels très divers.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1998) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°243]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Gallimard

Collection : Les Cahiers de la NRF

Série : Cahiers Jean Paulhan, n°9 bis

ISBN : 2-07-075722-6

Nombre de pages : 400 p.

Prix public : 20,20 €

Année d'édition : 1999

Publication 1999 : un des ouvrages


Mallarmé ou l'obscurité lumineuse

MALLARMÉ OU L'OBSCURITÉ LUMINEUSE


Bertrand MARCHAL, Jean-Luc STEINMETZ (dir.)


Au terme de ce siècle qui a démultiplié Mallarmé, ou qui n'a cessé de le réinventer à travers des discours successifs ou simultanés, l'occasion était bonne non pas de faire un bilan ni de tenter une impossible synthèse, mais de confronter, dans ce forum privilégié qu'est Cerisy, quelques-uns des discours contemporains sur le poète.
Cette première décade sur Mallarmé a tenté de donner voix à la diversité des approches critiques, sans dogmatisme ni exclusive : diversité d'horizons, géographiques ou disciplinaires ; diversité des œuvres et des aspects étudiés — du Sonnet en -yx à Igitur et de la question bibliographique à la réception parodique, en passant par le rapport à l'histoire et au politique, au Livre, au théâtre et à la peinture, ou encore à la différence sexuelle, sans oublier, bien entendu, les spéculations plus strictement poétiques ; diversité, surtout, des méthodes et des références théoriques, qui manifestent le caractère irréductible d'une œuvre toujours provocante.
Cinq lettres inédites de Mallarmé à Marcel Schwob complètent cet ensemble critique.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1997) [en savoir plus]
Non disponible auprès du CCIC [n°240]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Savoir : Lettres

ISBN : 2-7056-6391-6

Nombre de pages : 384 p.

Prix public : 36,58 €

Année d'édition : 1999

RÉÉDITION

Mallarmé ou l'obscurité lumineuse - RééditionÉditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Cerisy / Archives

ISBN : 978-2-7056-8854-7

Nombre de pages : 384 p.

Prix public : 30 €

Année d'édition : 2014

Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°240bis]


Publication associée


Publication 1999 : un des ouvrages


L'écriture d'André Gide - Tome II : Méthodes et discours

L'ÉCRITURE D'ANDRÉ GIDE

TOME II : MÉTHODES ET DISCOURS


Alain GOULET, Pierre MASSON (dir.)


En 1964, lors du premier colloque consacré à Gide à Cerisy, s'était posée la question de la modernité de l'écrivain. Trente ans plus tard, si cette question ne se pose plus, c'est bien parce que Gide a reconquis le droit d'être étudié pour lui-même, et qu'a été mise en évidence l'originalité irréductible de son univers fictionnel, de ses procédures narratives, de son exploitation du matériau social, culturel et humain.
Il nous a semblé maintenant essentiel de préciser la ou les spécificité(s) de l'écriture gidienne. Élaborant ses soties, Gide notait que l'artiste doit avoir "un drôle à lui". Plus généralement, il conviendrait de préciser les processus qui, par brouillons successifs ou par œuvres organisées, permettent de reconnaître un texte comme "du Gide", d'identifier le style, la manière, l'écriture de Gide.
Il s'agissait donc bien de franchir une nouvelle étape dans l'évolution des études gidiennes, non seulement en interrogeant ses textes, mais plus précisément en scrutant diverses modalités d'inscription d'un sujet dans son écriture, la spécificité de celle-ci étant appréhendée tant dans ses avatars successifs que dans la variété de ses réalisations.

Présentation du premier tome : L'écriture d'André Gide - Tome I : Genèses et spécificités (Lettres modernes Minard, 1998)


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1996) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°237]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Lettres modernes Minard

Collection : La Revue des lettres modernes

Série : André Gide, n°11

ISBN : 2-256-90995-6

Nombre de pages : 220 p.

Prix public : 30,50 €

Année d'édition : 1999


Publication associée