Publication 2015 : un des ouvrages


DES POSSIBLES DE LA PENSÉE

L'ITINÉRAIRE PHILOSOPHIQUE DE FRANÇOIS JULLIEN


Françoise GAILLARD, Philippe RATTE (dir.)


Textes édités par Nathalie SCHNUR


Une semaine, à l'écart, à Cerisy : il ne fallait pas moins d'un tel retrait, dans ce lieu prestigieux de la réflexion, pour pouvoir, en suivant l'itinéraire de François Jullien, examiner comment rouvrir des possibles de la pensée.
Pour déranger la pensée, en effet, les textes réunis ici croisent les points de vue les plus divers. Repartant de l'investissement initial du travail de François Jullien, ils s'interrogent sur l'écart des langues et des pensées de la Chine et de l'Europe et ce que celui-ci apporte pour envisager à nouveaux frais des questions telles que celles de la morale et de la stratégie. Mais ils font également voyager d'un pôle à l'autre, comme entre les pensées de l'universel et de l'intime ; ou entre la pensée de l'immanence et son expression poétique ; et d'abord entre les ressources premières de la pensée : les langues et leur traduction. Du fait que François Jullien ne prend pas seulement la "Chine" comme un objet d'érudition, mais fait jouer à cette référence le rôle d'un opérateur théorique, le champ balayé est logiquement des plus larges. Il peut aller de la pensée du commencement et du changement en physique à ce qui se redessine des enjeux politiques contemporains.
Autant d'approches de prime abord dispersées mais qui font apparaître que c'est, non du semblable, mais de l'écart et de la tension qu'il organise, que peut se produire du commun.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°525]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-9002-1

Nombre de pages : 430 p.

Prix public : 32,00 €

Année d'édition : 2015

......

Introduction

OUVERTURE

I. De l'urgence de penser autrement, par Françoise GAILLARD

II. À l'écart des bécarres, par Philippe RATTE

I. LOGOS ET DAO

Logos et Dao, par Léon VANDERMEERSCH

II. ÉCART, ALTÉRITÉ

I. Glissements progressifs de l'altérité, par Daniel BOUGNOUX

II. Franchir les limites pour redéployer les possibles, par Sophie de MIJOLLA-MELLOR

III. Philosophia Barbarorum ou la pensée de biais, ni même ni autre, par Roger-Pol DROIT

III. EFFICACITÉ, STRATÉGIE

I. Si l'efficacité va sans la volonté, quand l'épistémologie contextuelle quitte la méthodologie normative, par Le Huu KHOA

II. La pensée de François Jullien invite les dirigeants d'entreprise à revisiter la notion de transformation, par Marc SMIA & Philippe RATTE

IV. DE L'UNIVERSEL

I. L'universalisme est-il bien l'inéluctable destin de la philosophie morale en général ?, par Mark HUNYADI

II. L'universalisable, l'universalisant et les technologies du numérique, par Michel WIEVIORKA

V. DE L'INTIME

I. L'intime et le politique, ou la fin de l'extériorité, par Tiphaine SAMOYAULT

II. La tournure métaphysique de l'intime, par Patrick HOCHART

III. Subjectivité et culture de soi : François Jullien et l'Intime, par Bernard SICHÈRE

IV. Pensée de l'affinement, sagesse du milieu, une autre subjectivité : François Jullien et Zhuangzi, par Dandan JIANG

VI. DE L'IMMANENCE AU POÉTIQUE

I. Vivre et penser la variation dans le "Jardin imparfait" des Modernes : la trace de Montaigne, par Jean-Charles DARMON

II. Le "temps logique" et la krisis, par Robert Hugo ZIEGLER

VII. STRATÉGIE DU SENS

I. Le dia-logue et son au-delà apophatique : avec François Jullien, par William FRANKE

II. L'usage poétique de la description de la valeur allusive, par Philippe BECK

VIII. ENTRE-LANGUES

I. Dévisager : sur "les possibles de la pensée" de François Jullien, par Xavier NORTH

II. François Jullien en chinois et en Chine, par Esther LIN

IX. ENJEUX CONTEMPORAINS

I. Le terrorisme créateur de François Jullien, par André CHIENG

II. De nos conventions du vivre et du peu de réalité, par Hervé JUVIN

X. PHYSIQUE DU COMMENCEMENT

Quand ça change, qu'est-ce que ça change ?, par Étienne KLEIN

Les auteurs

Publication 2015 : un des ouvrages


Camus, l'artiste

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


CAMUS, L'ARTISTE


Sophie BASTIEN, Anne PROUTEAU, Agnès SPIQUEL (dir.)


Albert Camus se définissait comme artiste, plus que comme écrivain. Même s'il a exercé avec talent bien d'autres "métiers", c'est dans la création — qui passe pour lui par l'édification d'un langage — qu'il tente de faire son "métier d'homme" de la manière la plus accomplie. Il réfléchit sur l'art dès ses écrits de jeunesse et il n'interrompra jamais cette méditation. Elle prend la forme de commentaires théoriques sur les fonctions de l'art et sur la responsabilité de l'artiste, où l'exigence éthique est constamment présente. Elle mène aussi à une maturation secrète par laquelle s'approfondit sa vocation d'artiste.
C'est ce rapport de Camus à l'art que nous avons voulu explorer : à son art, aux artistes, à d'autres arts en particulier, à l'art en général. Les contributions qui forment ce volume font appel à l'ensemble de l'œuvre de Camus, y compris des textes peu connus, dont elles dévoilent la pertinence ; leurs auteurs viennent de quatre continents et couvrent quatre générations de chercheurs — unis par la conviction que, sans que soient réduites les autres facettes de son expérience existentielle, la dimension esthétique est centrale dans l'être-au-monde de Camus. Ce livre intéressera, bien sûr, ceux qui veulent en apprendre davantage sur Albert Camus et en découvrir un pan méconnu, mais aussi ceux qui veulent approfondir la réflexion esthétique et la théorie sur l'art.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°524]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Interférences

ISBN : 978-2-7535-3618-0

Nombre de pages : 340 p.

Prix public : 20,00 €

Année d'édition : 2015

......

Albert Camus, l'artiste, par Sophie BASTIEN, Anne PROUTEAU & Agnès SPIQUEL

PREMIÈRE PARTIE
ÊTRE ARTISTE

La conférence d'Upsal ou le bonheur de l'artiste, par Fernande BARTFELD

"Le terrible et dévorant égoïsme des artistes", par Brigitte SÄNDIG

Camus et l'éthique de la création : le paradoxe de l'artiste meurtrier, par Jean-Philippe NADEAU

D'une chute l'autre ?, par Marie-Thérèse BLONDEAU

DEUXIÈME PARTIE
ADMIRER

Deux visages de l'artiste selon Camus : René Char et Roger Martin du Gard, par Alexis LAGER

L'artiste camusien sous l'influence de Tolstoï ?, par Rémi LARUE

L'artiste à la scène : du maître à l'élève, par Eugène KOUCHKINE

Les complicités artistiques : retour sur la jeunesse algéroise de Camus, par Guy BASSET

Albert Camus : de la musique à Mozart et à l'Histoire, par Jean-Louis MEUNIER

TROISIÈME PARTIE
ÊTRE FIDÈLE À LA BEAUTÉ

Camus et le point de vue esthétique, par David H. WALKER

Sous le signe de Van Eyck : art et artifices dans La Chute, par Marie-Sophie DOUDET

De l'art du décor ou l'ascèse du "rectangle vide", par Jason HERBECK

"Amertume et grandeur" : Albert Camus ou le spectre de la poésie, par Hervé SANSON

QUATRIÈME PARTIE
"DONNER UNE FORME"

L'art corrige-t-il la création ? De L'Homme révolté au Premier Homme, par Harutoshi INADA

Unité de style, unité d'intention (dans les récits), par Inès DE CASSAGNE

De la correction des Carnets au Premier Homme, par Hiroyuki TAKATSUKA

La sémantique du présent chez Camus, par Crina-Magdalena ZARNESCU

CINQUIÈME PARTIE
RÉPONDRE À L'IMPÉRATIF ETHIQUE

Le "Minotaure" ou le monde de l'art perdu et retrouvé, par Franck PLANEILLE

Visages de "l'art et la douleur" chez Camus, par Ève MORISI

L'art ou la fidélité au monde des pauvres, par Samara Fernanda A. O. DE LÓCIO E SILVA GESKE

De la négation absolue à la révolte : la théorie camusienne illustrée par la poétique des Fleurs du mal, par Aurélie VAN DE WIELE

ANNEXES

Si Cerisy 1982 m'était conté, par Raymond GAY-CROSIER

Premier "Tombeau" ?, par Paul VIALLANEIX

Albert Camus à la croisée périlleuse des générations. De Cerisy 1 à Cerisy 2 : des acquis d'hier aux espoirs de demain, par André ABBOU

CAMUS ET LE JAPON ; LE JAPON ET CAMUS

Camus a-t-il rencontré le Japon et les Japonais ?, par Philippe VANNEY

Comment les Japonais ont-ils rencontré Camus ?, par Hiroshi MINO

Albert Camus, japonais malgré lui, par Hiroki TOURA

Comment les Japonais, et surtout les écrivains, ont-ils lu Camus ?, par Tadashi ITO

Index des noms

Index de œuvres

Les auteurs

Publication 2015 : un des ouvrages


1913 : CENT ANS APRÈS

ENCHANTEMENTS ET DÉSENCHANTEMENTS


Marie-Paule BERRANGER, Colette CAMELIN (dir.)


L'année 1913 est le moment où la culture européenne, à son sommet, semble suspendue au bord de l'abîme. Revenir sur le paysage intellectuel et artistique de 1913 nous permettra-t-il de mieux nous orienter aujourd'hui ? C'est le pari qui est le nôtre. Il s'agit de comprendre ce qui a fécondé le XXe siècle, mais aussi ce qui lui a manqué, ce qui a été perdu pendant les apocalypses et les glaciations qui ont suivi. De quels espoirs, de quelles illusions, de quelles révoltes cette génération fut-elle porteuse ?
Les années qui ont précédé la guerre sont un prodigieux laboratoire de formes nouvelles, aussi voit-on souvent 1913 comme l'origine de cette modernité esthétique revendiquée par les avant-gardes. Nous avons cherché, pour notre part, à montrer la richesse et les tensions de cette année-là. L'Homme sans qualités de Musil incarne "un homme du possible" qui traite la réalité comme "une tâche et une invention perpétuelles". C'était en 1913 : quels sont nos possibles aujourd'hui ?


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2013) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°523]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8964-3

Nombre de pages : 594 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 32,00 €

Année d'édition : 2015

......

INTRODUCTION

1913 cent ans après : enchantements et désenchantements, par Marie-Paule BERRANGER & Colette CAMELIN

PERSPECTIVES HISTORIQUES

Tout le XXe siècle était-il dans 1913 ?, par Pascal ORY [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie]

Jaurès et Péguy face au "monde moderne" en 1913, par Colette CAMELIN

Les Décades de Pontigny en 1913 : une histoire de la "glocalisation" dans la première mondialisation-globalisation, par François CHAUBET

La littérature francophone d'Afrique noire au prisme d'une poétique de l'autodétermination, par Christine LE QUELLEC-COTTIER

LA PENSÉE DE LA VIE EN QUESTION

À l'épreuve de la guerre et du siècle : d'une philosophie de la vie à une autre, par Frédéric WORMS

Nietzsche, rencontres avec le pragmatisme (1913-2013), par Louis PINTO

Proust, Stravinsky, Freud, avant les horreurs de la guerre, par Christophe PARADAS

AVENTURES DU ROMAN

Ce que ne savaient pas les lecteurs de Du côté de chez Swann, par Pierre-Louis REY

Le romanesque contre la "littérature", par Hélène BATY-DELALANDE

Nouvelles voies romanesques (Alain-Fournier, Larbaud), par Françoise SIMONET-TENANT

Jean Barois et sa postérité : de "l'état de dialogue" au dialogue dans tous ses états, par Marie-Hélène BOBLET

"À QUOI BON DES POÈTES ?"

"À quoi bon des poètes en ces temps de détresse ?", par Marie-Paule BERRANGER

Le mythe du Transsibérien, par Claude LEROY

1913-2013 dans la poésie russe. À la recherche d'une Europe perdue, par Anne FAIVRE-DUPAIGRE

1913 en abyme, par Laurence CAMPA

LES AVANT-GARDES SUR LA BRÈCHE

La critique d'art d'Apollinaire en 1913, par Patrick NÉE

Topie wilhelminienne et utopies expressionnistes ou comment réenchanter le monde ?, par Maurice GODÉ

Un enchantement désenchanté : la poupée d'Oskar Kokoschka (1886-1980), par Silke SCHAUDER

L'art "nouveau" à l'Armory Show (New York, 1913) : quelles conséquences pour la poésie américaine d'aujourd'hui ?, par Hélène AJI

Décloisonner l'affect / repenser l'avant-garde avec Roger Fry et le Groupe de Bloomsbury : le cas des Ateliers Omega, par Catherine BERNARD

1913 EN SPECTACLE

1913 : un mythe musical, par Claude COSTE

Cinéma 1913, par Francis VANOYE

1913 : le théâtre au seuil du XXe siècle ?, par Marco CONSOLINI

Textes publiés en 1913

Index

Liste des auteurs

Remerciements

Publication 2015 : un des ouvrages


TRANSPLANTER : UNE APPROCHE TRANSDISCIPLINAIRE

ART, MÉDECINE, HISTOIRE ET BIOLOGIE


François DELAPORTE, Bernard DEVAUCHELLE, Emmanuel FOURNIER (dir.)


Les opérations récentes de greffe de visage ont rappelé le caractère révolutionnaire de toute transplantation et plus généralement de l'acte même de transplanter.
Celui-ci soulève de nombreuses questions qui se posent en des termes tantôt semblables tantôt différents dans des domaines fort divers allant de la botanique à la médecine, en passant par l'histoire des civilisations, l'histoire des sciences, les travaux artistiques. Comment s'est opéré le passage des pratiques de jardinier à l'intention médicale ? Quels liens entre les transplantations de populations et les gestes de manipulation des organismes vivants en vue d'effets économiques ou esthétiques ? Qu'en est-il de la frontière entre normes vitales et normes sociales ?
Le présent ouvrage, dans la suite du colloque de Cerisy, s'est attaché à soumettre ces différentes questions à l'épreuve de la transdisciplinarité.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2012) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°522]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8965-0

Nombre de pages : 248 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 34,00 €

Année d'édition : 2015

......

Introduction, par Bernard DEVAUCHELLE

DÉPLACER, OU TRANSMUTER ?

Transplantation des esclaves dans l'Atlantique d'Afrique en Amériques, par Catherine COQUERY-VIDROVITCH

La translation des reliques des saints des catacombes: une greffe artistique et spirituelle au XIXe siècle, par Yves GAGNEUX

Archaïsme et modernité : imaginaires et réalités de la transplantation entre Orient et Occident, par Anne-Marie MOULIN

La transplantation comme transformation chez Paracelse : de la structure à la fonction, par Jole SHACKEFORD

Les transplantations curatives, par François DELAPORTE

DONNER, OU MÉTAMORPHOSER ?

Deux manières de sacrifier ses organes : Œdipe et Sasuke, par Shin ABIKO

De la chirurgie du nez à la transplantation du visage : pour une histoire du visage authentique, par Sander L. GILMAN

Visages mutants : modifications corporelles et anthropologie du soi, par Julie MAZALEIGUE-LABASTE

L'homme en quête de métamorphoses, par Alain-Charles MASQUELET

Anthropologues et sociologues face aux transplantations d'organes : du Courage d'échouer aux Pièces détachées, par Jean-François BRAUNSTEIN

AUTONOMISER, OU RECRÉER ?

Maîtriser, améliorer, recréer : itinéraire de la transplantation chez les végétaux, par Guillaume DECOCQ

Quelques enjeux spécifiques aux pratiques sur et avec du vivant : quel est le rapport entre greffe végétale et greffe chirurgicale ?, par Barthélemy DURRIVE

Alexis Carrel (1873-1944) : la culture des organes, par Céline CHERICI

Des greffes aux chimères : histoire de la neurogenèse expérimentale, par Jean-Claude DUPONT

Une nouvelle culture de l'intérêt : des organes survivants à la médecine de transplantation, par Katrin SOLHDJU

Des légendes aux images, par Max AGUILERA-HELLWEG

L'intolérance de l'autre : une histoire d'immunologie et de transplantation, par Emmanuel MORELON

Le visage organe, par Bernard DEVAUCHELLE

COLLER, OU CRÉER ?

Microtransplantations et microperformativité dans l'art vivant, par Jens HAUSER

"J'ai mis de la figure sur mon visage et du bœuf dans ma mâchoire", par ORLAN

Greffe et cinéma, histoire d'une passion, par Olivier SMOLDERS

Visages volés : le personnage cinématographique en devenir, par Évelyne JARDONNET

De l'assemblage comme moteur de la création, par Antoinette LE NORMAND-ROMAIN

Visages versus obus, souvenirs de guerre d'Otto Dix et d'Ernst Friedrich, par Annick OPINEL

Les figures du visage greffé, une connaissance par le montage, par Raphaël CUIR

Greffes d'idées, greffes de rien ?, par Emmanuel FOURNIER

Bibliographie

Liste des auteurs

Publication 2015 : un des ouvrages


ÉCRITURE(S) ET PSYCHANALYSE : QUELS RÉCITS ?


Françoise ABEL, Mireille DELBRACCIO, Maryse PETIT (dir.)


Si l'histoire des relations entre littérature et psychanalyse est longue, en revanche la question des rapports entre écriture et psychanalyse méritait d'être réinterrogée au-delà d'une simple confrontation de champs, dans leur articulation entre autres, au moyen du récit, forme commune aux deux domaines. Partant du constat que les processus d'écriture ont été transformés par la psychanalyse comme elle-même l'est par eux, comment s'écrivent aujourd'hui romans, poèmes, essais, biographies, autobiographies ? Qu'est-ce qui s'écrit dans une analyse entre analysant et analyste, dans les rêves, dans l'après-coup, pour l'analysant comme pour l'analyste? Y a-t-il une écriture de l'analyste ? L'expérience analytique modifie-t-elle une pratique d'écriture ?
C'est la réflexion que nous avons tenté de mener lors du colloque de Cerisy, du 6 au 13 juillet 2011, "Écritures(s) et psychanalyse : quels récits ?", selon la double dimension des processus de l'écriture et de la pluralité de ses régimes. Le présent volume réunit l'ensemble des contributions des intervenants — universitaires, écrivains, analystes — qui ont, selon leur manière, décliné cette proposition.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2011) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°521]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Éditeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-9101-1

Nombre de pages : 306 p.

Prix public : 29,00 €

Année d'édition : 2015

......

Avant-propos, par Françoise ABEL, Mireille DELBRACCIO & Maryse PETIT

I. CORPS, LANGUE, TRAUMA

I. L'écriture au gré de sa langue, par Georges-Arthur GOLDSCHMIDT

II. Bégayer, seulement bégayer, par Ghyslain LÉVY

III. Le corps écrit. Le fantastique entre réalité et réel chez Virgilio Piñera, par Françoise ABEL

IV. L'écriture de l'Hiflosigkeit chez Joyce Carol Oates, par Jocelyn DUPONT

V. La métamorphose de l'écriture dans la vie d'Imre Kertész, par Jeanne BERNARD

VI. Aspects idéographiques de l'écriture enfantine, par Jean-Paul MEYER

VII. De quelle oreille le psychanalyste traite-t-il la lettre, en souffrance, que lui confie son patient ?, par Claude LECOQ

II. NAISSANCES DU RÉCIT

I. Aux limites de la psychanalyse et de la littérature, quels récits ?, par Françoise DAVOINE

II. La chambre d'enfant et la naissance à l'écriture, par Dominique MEYER-BOLZINGER

III. Dans la vie de la psychanalyse, l'écriture, par Claude de la GENARDIÈRE

IV. Marcel Proust : l'invention des Petites Madeleines, par Karine ROUQUET-BRUTIN

V. Parler l'écriture. À propos de D'un autre monde, archiroman métapsychologique, par Claude CROZON

VI. Paradoxes du récit : raconter ou s'écrire ?, par Mireille DELBRACCIO

VII. Reinaldo Arenas : à tort ou à raison, par Liliane HASSON

III. ÉCRIRE : SOI ET L'AUTRE

I. L'homme (ou la femme) et l'œuvre, par Jacqueline ROUSSEAU-DUJARDIN

Une écriture de soi dans le roman, par Francis ZIMMERMANN

Construction de personnages romanesques et analyse de soi : exemples chez Céline, Beckett, Duras, par Véronique TAQUIN

Je et l'Autre : nègres et fantômes, par Maryse PETIT

L'autre du texte : fiction, traduction et psychanalyse, par Camille FORT

Le psychanalyste, un poème ?, par Patrick SALVAIN

Bibliographie

Présentation des auteurs

Publication 2015 : un des ouvrages


Philosophie et mystique chez Stanislas Breton

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


PHILOSOPHIE ET MYSTIQUE CHEZ STANISLAS BRETON


Jean GREISCH, Jérôme de GRAMONT, Marie-Odile MÉTRAL (dir.)


Stanislas Breton (1912-2005) entre à 15 ans dans la congrégation des Passionnistes où il étudie la théologie et la philosophie. À partir de 1948 il enseigne à Rome puis dans les Instituts catholiques de Lyon et Paris. En 1965, il fait la connaissance de Louis Althusser qui lui confie un cours à l'École normale supérieure jusqu'en 1972. Il est l'auteur d'une œuvre considérable, à la fois rigoureuse et poétique, reconnue internationalement, qui croise notamment le néoplatonisme, Spinoza et le bouddhisme de l'École de Kyoto.
Son œuvre est singulière, tout autant par le détail de ce qu'elle avance que par le rassemblement de ses thèses et le croisement de ses questions. "La théologie est une science, mais en même temps combien est-ce de sciences ?", demandait en son temps Pascal. La même question vaudrait pour la mystique : combien de chemins pour le transit de l'âme ? Et bien sûr pour la philosophie : combien d'approches (métaphysiques, phénoménologiques, politiques) de l'idée d'être ou d'être au monde ? L'espace de la pensée est celui d'une diversité de chemins et de thèses qui pourtant n'est pas dispersion. Le montrer suppose de faire se rencontrer le lointain et le proche, que nous les déclinions selon l'espace (l'Occident et son ailleurs qu'est l'Orient) ou selon le temps (le contemporain et son passé grec, ou néoplatonicien). Comme il suppose aussi de rapprocher la logique et ce qui excède notre logos, et ainsi exposer la philosophie aux ressources de la mystique.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2011) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°520]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Les Éditions du Cerf

Collection : Philosophie & théologie

ISBN : 978-2-204-10476-0

Nombre de pages : 384 p.

Prix public : 39,00 €

Année d'édition : 2015

......

Présentation, par Jérôme de GRAMONT

Métaphysique et mystique chez Stanislas Breton, par Philippe CAPELLE-DUMONT

La demeure et l'errance : mystique et monde contemporain selon Stanislas Breton, par Laurent LAVAUD

Être-dans et être-vers dans la mystique du Carmel, par Marie-Odile MÉTRAL

Le bestiaire de Thérèse d'Avila, par Bernard SESÉ

"Les aventures de l'instinct de grandeur" : le sublime surinien, par Jean GREISCH

L'immanence par dedans et par dehors : remarques sur la lecture d'eckhart par M. Henry et S. Breton, par Jean LECLERCQ

Le commencement et la fin de la philosophie dans la mystique apophatique : de Platon au postmodernisme, par William FRANKE

Stanislas Breton, lecteur de Nagarjuna, par Joseph O'LEARY

L'herméneutique du soi s'auto-éveillant selon l'"École de Kyoto": le mysticisme "évidé" ?, par Yasuhiko SUGIMURA

Vide, croix et kénose. Simone Weil et Stanislas Breton, par Emmanuel GABELLIERI

Stanislas Breton et Spinoza : une mystique sans mystère ?, par Jacqueline LAGRÉE

Mystique et politique chez Stanislas Breton, par Hubert FAES

Le dépaysement de Michel de Certeau, par Jean-Claude ESLIN

L'intervention analytique dans la trajectoire du désir mystique, par Françoise B. TODOROVITCH

À demeure : habiter, naître, enfanter des existentiaux chez Stanislas Breton, par Emmanuel FALQUE

L'ange phénoménologue, par Jérôme de GRAMONT

Être-dans, être-vers, fonction-méta et critique de la mystique dans l'étoile de la rédemption de Franz Rosenzweig, par Carla CANULLO

"Dieu sans hauteur" : le rendez-vous de la croix, par Jean GREISCH

Les auteurs

Publication 2015 : un des ouvrages


Le western et les mythes de l'Ouest

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


LE WESTERN ET LES MYTHES DE L'OUEST

LITTÉRATURE ET ARTS DE L'IMAGE


Lauric GUILLAUD, Gilles MENEGALDO (dir.)


Du Dernier des Mohicans de Cooper aux romans de Gustave Aimard et de Karl May, en passant par les "dime-novels", le western a d'abord des origines littéraires. La généalogie du genre passe par les récits de captivité, la terreur gothique liée à l'émergence de la littérature américaine, la fascination pour la violence et le sacré, le rêve (ou le cauchemar) américain. Il puise dans l'histoire de l'Amérique, glorifiant l'épopée des pionniers, sans négliger les Guerres indiennes. Surtout, le western mythifie certains personnages historiques. À la fin de L'Homme qui tua Liberty Valance, une phrase résume l'essence du western : "Quand la légende devient réalité, imprimez la légende !".
Un sujet aussi ample que le western requiert une constellation d'approches, que ce soit dans le domaine de la littérature, des arts plastiques et visuels, de la musique et de la civilisation nord-américaine. Il s'agit aussi de revisiter les "figures mythiques" tels Bas de Cuir, Daniel Boone, Jesse James, Billy the Kid, Calamity Jane, Buffalo Bill, et d'autres figures du genre : le cow-boy, l'éclaireur, le shérif, le pionnier, le héros solitaire, la femme fatale. Des topoi sont convoqués, comme la wilderness, la Prairie, le désert, la ville, le saloon, etc. Les motifs westerniens se déclinent dans toutes les formes de la culture savante et populaire et servent des discours critiques, polémiques, voire politiques. Le western connaît les fluctuations de la modernité et de la post-modernité, avec des approches sociologiques, multiculturelles, pluriethniques ou féministes, conduisant à de nouveaux regards sur le genre et à des remises en cause d'une doxa par la satire, le décalage ou l'inversion ironiques, la parodie, le pastiche, l'hybridation générique, la déconstruction des mythes et des icônes, non sans une dose parfois de nostalgie.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°519]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Interférences

ISBN : 978-2-7535-4263-1

Nombre de pages : 564 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 25,00 €

Année d'édition : 2015

......

Ouverture : Hommage à Jean-Louis Leutrat

Introduction, par Lauric GUILLAUD & Gilles MENEGALDO

PREMIÈRE PARTIE
SOURCES, CULTURE, MYTHES, INSTITUTIONS

Tentative de généalogie d'un genre : le western, par Lauric GUILLAUD

Le mythe de Billy the Kid, par Jean-Louis LEUTRAT (†)

The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford : manifeste pour un western hypnagogique, par Jocelyn DUPONT

Le crépuscule des mythes, par Yann CALVET

(Sur-)western et politique : remarques sur The Man Who Shot Liberty Valance, par Zachary BAQUÉ

Immersion et paradoxes : le country, genre, code et pratique culturelle en France, par Paul BLETON

DEUXIÈME PARTIE
PARCOURS DE CINÉASTES

Les figures du discours américain à l'avènement du western parlant (1928-1930), par Jean-Marie LECOMTE

Les westerns de John Ford : du libéralisme d'avant-guerre au conservatisme d'après-guerre, par Jean-Pierre ESQUENAZI

Les westerns de Jacques Tourneur : incertitude et ambiguïté, par Gilles MENEGALDO

Physique de la métaphysique : les westerns de King Vidor, par Philippe ROGER

Stanislavski dans l'Ouest. Les acteurs de la Méthode et le western, par Christophe DAMOUR

TROISIÈME PARTIE
AVATARS GÉNÉRIQUES, ADAPTATIONS ET RÉÉCRITURES

"Il est toujours préférable de ne pas voyager avec un mort" ou comment traverser les mythes de l'Ouest, par Isabelle SINGER

Itinéraires westerniens dans les adaptations de Cormac McCarthy, All the Pretty Horses et No Country for Old Men, par Anne-Marie PAQUET-DEYRIS

Cow-boys, Indiens et… vampires, par Jean MARIGNY

Bill Cody, ou le pistolero à la conquête de l'univers, par Roger BOZZETTO

Mercenaires et samouraïs, western et chambara : le dialogue des genres, par Benjamin THOMAS

La fange et le filon, ou comment Deadwood réinvestit le western, par Christophe CHAMBOST

QUATRIÈME PARTIE
WESTERN ET IDÉOLOGIE

Western et maccarthysme, des effets à double détente, par Mathieu LACOUE-LABARTHE

Le western et la guerre du Vietnam, par Jean-Jacques MALO

Femmes au cœur du western classique. Le cas "Republic Pictures" et ses ramifications, par Christian VIVIANI

Les westerns contemporains à l'épreuve de la diversité, par Marianne KAC-VERGNE

La ballade au féminin, par Suzanne LIANDRAT-GUIGUES

Facile à surprendre : représentations de l'Indien acculturé dans les westerns, par Céline MURILLO

CINQUIÈME PARTIE
LE WESTERN ET SON DÉCOR

L'encadrement de paysage, par Maureen TURIM

La ville sauvage, par Maryse PETIT

Une géopolitique du désert westernien, par Xavier DAVERAT

Voyage au centre du Roden Crater, par Isabelle LIMOUSIN

SIXIÈME PARTIE
ARTS VISUELS, PHOTOGRAPHIE ET BANDE DESSINÉE

L'imaginaire paysager de l'ouest américain : de la propagande politique à l'identité nationale, par Sophie LÉCOLE SOLNYCHKINE

Le crépuscule des cows-boys, par Jean ARROUYE

Portraits contrastés de Calamity Jane : de la figure de légende à l'héroïne de bandes dessinées, par Liliane CHEILAN

Innovation graphique du western : Blain et Calpurnio, par Adela CORTIJO TALAVERA

Les aventures de Blueberry en BD. Une sémiographie du western, par Jean-Paul MEYER

Les auteurs

Publication 2015 : un des ouvrages


Autour de Lanfranc (1010-2010)

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


AUTOUR DE LANFRANC (1010-2010)

RÉFORME ET RÉFORMATEURS DANS L'EUROPE DU NORD-OUEST (XIe-XIIe SIÈCLES)


Julia BARROW, Fabrice DELIVRÉ, Véronique GAZEAU (dir.)


Le colloque a saisi l'opportunité de la célébration du millénaire de la naissance de Lanfranc (1010-1089), grand prélat réformateur originaire d'Italie du Nord, prieur du Bec et abbé de Saint-Étienne de Caen, en Normandie, puis archevêque de Cantorbéry, en Angleterre, pour mener à bien une réflexion d'histoire comparée sur la réforme ecclésiastique dans l'Europe du Nord-Ouest aux XIe et XIIe siècles. Centré sur le monde anglo-normand — l'horizon de Lanfranc — tout en s'ouvrant à d'autres espaces, comme la Scandinavie et la Russie, la rencontre a éclairé la notion discutée de "réforme", dans ses conceptions, ses usages, sa diffusion, sa réception et ses particularismes locaux, et a replacé l'action réformatrice au centre des pratiques sociales, imaginaires et concrètes, du haut clergé et du populus christianus.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°518]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Caen

Collection : Symposia

ISBN : 978-2-84133-521-3

Nombre de pages : 402 p.

Prix public : 24,00 €

Année d'édition : 2015

......

Introduction, par Julia BARROW, Fabrice DELIVRÉ & Véronique GAZEAU

LA RÉFORME : CONCEPTS, TERMINOLOGIE ET MÉDIATIONS DOCUMENTAIRES

Les évêques et leur conception de la réforme ecclésiastique dans l'Europe du Nord-Ouest (XIe-XIIe siècles), par Julia BARROW

Les mots de la "réforme" dans les sources diplomatiques du XIe siècle. Un premier bilan, par Laurent MORELLE

La liberté de l'abbaye du Bec entre image et réalité. Réflexions autour d'un modèle réformateur normand aux XIe-XIIe siècles, par Jean-Hervé FOULON

L'ombre de Lanfranc. L'espace canonique anglo-normand (XIe-XIIe siècle), par Fabrice DELIVRÉ

L'héritage intellectuel de Lanfranc revisité, par Toivo J. HOLOPAINEN

L'ordre de l'Église. Autour du Contra haereticos d'Hugues d'Amiens, archevêque de Rouen (c. 1085-1164), par Dominique IOGNA-PRAT

FIGURES DE LA RÉFORME, MILIEUX RÉFORMATEURS (I)

Avant Lanfranc. Un réexamen de la carrière de Mauger, archevêque de Rouen (1037-1054/55), par Richard ALLEN

Lanfranc et Guillaume Bonne-Âme : vies parallèles, par David S. SPEAR

Hildebert de Lavardin, un administrateur avisé du diocèse du Mans (1096-1125), par Richard BARTON

"Pro reparatione libertatis ecclesiarum Normanniæ". Hugues d'Amiens, archevêque de Rouen, le duc Henri Ier et la réforme de l'Église : une reconsidération, par Grégory COMBALBERT

Hugues d'Amiens et la Vierge Marie, par Thomas G. WALDMAN

FIGURES DE LA RÉFORME, MILIEUX RÉFORMATEURS (II)

Herluin, fondateur de l'abbaye du Bec : la fabrique d'un saint à l'époque de la réforme de l'Église, par Lucile TRÂN-DUC

Façonner la figure d'un réformateur. Le coutumier de Saint-Quentin de Beauvais et Yves de Chartres, par Pauline LABEY

Un réformateur ordinaire de la vie monastique : Raoul, abbé de Vaucelles (1132-1151), par Benoît-Michel TOCK

Évêques et moines à l'époque de Lanfranc : l'émancipation monastique en débat, par Laurent JÉGOU

L'ordre de Tiron et le pouvoir épiscopal, par Kathleen THOMPSON

L'ENJEU RÉFORMATEUR : CONCORDE ET DISCORDE

Lanfranc et la paix, par Judith A. GREEN

Ermenfroi de Sion, l'archevêque Lanfranc et le problème des ecclésiastiques rebelles, par Daniel GERRARD

La simonie et les clercs simoniaques dans le Policraticus de Jean de Salisbury : un aspect de la réforme morale et religieuse au milieu du XIIe siècle en Angleterre, par Frédérique LACHAUD

Absalon : évêque, guerrier et le Richelieu du Danemark, par Helle VOGT

Réforme et réformateurs dans l'Église russe aux XIe-XIIe siècles : renovare, transformare ou conservare ?, par Alexander MUSIN

Conclusions, par Pascal MONTAUBIN

Résumés français et anglais

Notes sur les auteurs

Publication 2015 : un des ouvrages


Style, langue et société

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


STYLE, LANGUE ET SOCIÉTÉ


Éric BORDAS, Georges MOLINIÉ (dir.)


Issu d'un colloque international qui s'est tenu au Centre Culturel de Cerisy-la-Salle en 2009, le présent volume témoigne de l'évolution profonde de la pensée et du travail de la question du style en ce début de XXIe siècle. Le mot, du fait de son retour massif et incontestable dans les discours aussi bien savants que populaires, est d'abord interrogé dans son emploi, entre usage et mention : forme disponible d'une représentation à l'objet incertain, est-il le support d'une conceptualisation précise ? Les réponses apportées ici font toute preuve d'une grande prudence. Le temps est loin où d'aucuns pouvaient affirmer que le style n'était rien d'autre que la réalisation particulière d'un sens général (et la stylistique était ainsi une herméneutique, barrée d'un peu de technicité objectivante), ou la variation de bases communes que l'on appelle, souvent, des "genres". Loin aussi, le temps où le style n'était qu'affaire de littérature des grands auteurs. Le style aujourd'hui s'est inscrit dans l'espace de démocratisation des discours, illustrant une pulvérisation des instances d'autorité, et est tout autant sollicité comme mesure d'une performance, réussite ou échec, que comme affirmation d'une identité, singulière ou collective. En un mot, le style s’'est très fortement politisé.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°517]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Honoré Champion

Collection : Colloques, congrès et conférences — Science du langage, n°17

ISBN : 978-2-74532-865-6

Nombre de pages : 472 p.

Prix public : 75,00 €

Année d'édition : 2015

......

Introduction générale, par Éric BORDAS

PREMIÈRE PARTIE
DU MOT STYLE ET DE QUELQUES-UNS DE SES USAGES CONTEMPORAINS

Est-ce que le style, c'est l'homme ? Du lexème style à la forme de vie : entre sémiotique et sociologie, par Marion COLAS-BLAISE

Le style par le biais de ses verbes : styler et styliser, par Michel ARRIVÉ

"La question du style". "L'image du style" dans le métadiscours de trois "stylistes" contemporains, par Cécile NARJOUX

Les emplois du terme style dans le discours publicitaire, par Marc BONHOMME

Peut-on parler de style à propos des didascalies ? L'exemple de Bernard-Marie Koltès, par André PETITJEAN

DEUXIÈME PARTIE
STYLE ET THÉORIES

Critique du style, par Christelle REGGIANI

Le nom propre et la pensée du style en linguistique, par Nicolas LAURENT

Style et semi-symbolisme, par Denis BERTRAND

Le style comme geste. Enjeux théoriques et critiques d'une image, par Philippe WAHL

Style, christianisme, catholicisme. De la religion comme style de communication et de ses avatars littéraires, par Alexandre de VITRY

Pour une approche esthétique du style, par Bernard VOUILLOUX

TROISIÈME PARTIE
PENSEURS DU STYLE

Roland Barthes et la question du style : l'exemple des Classiques, par Lise FORMENT

"Le style n'est pas l'homme" : le concept de style chez Deleuze et Guattari, par Adrien CHASSAIN

Pierre Bourdieu et l'espace des possibles stylistiques, par Johann DEFER

Peut-on penser un style de la déconstruction ? La question du style Derrida, par Mathilde VALLESPIR

QUATRIÈME PARTIE
STYLE, SOCIABILITÉ ET PRATIQUES SOCIALES

Style et sociabilité, par Anna JAUBERT

Y a-t-il des styles argumentatifs ? Style, ethos et sociabilité dans les conversations numériques, par Ruth AMOSSY

De l'ethos au style : la présentation de soi sur les sites de rencontre, par Dominique MAINGUENEAU

Parler de la crise aux Antilles : la stratégie du style, par Anne-Sophie CATALAN

CINQUIÈME PARTIE
OBJETS DE STYLE

"C’est l'histoire d'un mec…". Blagues et styles sociaux, par Laurence ROSIER

Bourges et beaufs : Ironie et "style de vie" chez les humoristes français, par Anne-Marie PAILLET

"J'ai la haine", par Agnès FONTVIEILLE-CORDANI

Du style en politique dans les commentaires métadiscursifs médiatiques des deux premières années de présidence de Nicolas Sarkozy, par Alain RABATEL

SIXIÈME PARTIE
STYLE ET ARTS

Les représentations du style chez Nathalie Sarraute, un objet romanesque, par Claire STOLZ

Style et jazz, par Pierre SAUVANET

La régression : en haine du style ?, par Jacques DÜRRENMATT

Conclusion générale, par Georges MOLINIÉ

Bibliographie générale

Index des noms propres

Publication 2015 : un des ouvrages


Histoires universelles et philosophies de l'histoire

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


HISTOIRES UNIVERSELLES ET PHILOSOPHIES DE L'HISTOIRE

DE L'ORIGINE DU MONDE À LA FIN DES TEMPS


Alexandre ESCUDIER, Laurent MARTIN (dir.)


L'histoire globale et ses divers avatars — histoire connectée, comparée, internationale, transnationale, etc. — séduisent le monde académique et le grand public aujourd'hui sensibilisé au thème de la mondialisation. En invitant à la prise en compte des interactions entre individus et groupes humains relevant d'unités géoculturelles distinctes, elle permet un décentrement du regard et le détourne de l'ethnocentrisme scientifique et politique.
Ce paradigme devenu quasi dominant de nos jours est l'héritier d'une longue tradition intellectuelle, qui trouve ses prémices dans l'antiquité gréco-latine : la tradition des histoires universelles et des philosophies de l'histoire que présentent dans cet ouvrage des philosophes, des historiens, des anthropologues, des géographes, ainsi que des spécialistes d'aires culturelles non occidentales, chinoises et arabes notamment.
Par histoire universelle, on entend le projet de considérer l'humanité, à la fois unie et diverse, dans son ensemble et dans son devenir historique commun ; par philosophie de l'histoire, l'ambition de donner un sens à ce devenir, c'est-à-dire autant une orientation qu'une signification. Illustrées, pour la première, par les travaux de penseurs tels que Ibn Khaldûn, Spengler, Toynbee, pour la seconde, par ceux de Hegel, de Marx ou de Comte, ces deux traditions ont fait de l'histoire pensée par la philosophie la clef de compréhension ultime des sociétés humaines.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2008) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°516]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses de Sciences Po

Collection : Académique

ISBN : 978-2-7246-1660-6

Nombre de pages : 406 p.

Prix public : 28,00 €

Année d'édition : 2015

......

Introduction. Philosophies de l'histoire et histoires universelles. Entre discrédit et regain d'intérêt dans la communauté savante, par Laurent MARTIN

I. LA TRADITION ALLEMANDE DE LA PHILOSOPHIE DE L'HISTOIRE

Chapitre 1. Où la philosophie de l'histoire rencontre l'histoire universelle, par Bertrand BINOCHE

Chapitre 2. L'inscription néokantienne de Droysen. De l'histoire universelle à l'historik, par Marc de LAUNAY

Chapitre 3. L'historisme comme nouvelle philosophie de l'histoire. Retour sur le projet diltheyen, par Servanne JOLLIVET

Chapitre 4. Des sciences de l'État à la synthèse culturelle (1760-1922). Histoire universelle, philosophie de l'histoire et philosophie politique en Allemange, par Alexandre ESCUDIER

Chapitre 5. Éthique reconstructive et raison historique, par Jean-Marc FERRY

Chapitre 6. Le pessimisme culturel. Civilisation et barbarie chez Freud, Elias, Adorno et Horkheimer, par Laurent MARTIN

II. LES CATÉGORIES DE LA PENSÉE HISTORIQUE

Chapitre 7. L'histoire de la notion d'époque comme figure qualitative du temps, par Silvia CAIANIELLO

Chapitre 8. Crise des origines et réflexion philosophique sur l'histoire à la fin du XVIIe siècle, par Claudine POULOUIN

Chapitre 9. Peut-on prédire l'avenir à partir de la connaissance du passé ? Sur la rationalité en histoire, par Donald SASSOON

Chapitre 10. Splendeurs et misères du grand homme, par Christophe BOUTON

Chapitre 11. L'écriture de l'histoire en Chine. Des annales dynastiques aux chronologies de l'univers, par Alain ARRAULT

Chapitre 12. Le modèle d'explication socio-historique d'Ibn Khaldûn. Limites et portée générale, par Abdesselam CHEDDADI

III. HISTOIRES UNIVERSELLES, HISTOIRE GLOBALE

Chapitre 13. Les sociétés entre deux distances. Géographie des histoires, par Christian GRATALOUP

Chapitre 14. Entre empires Tang et Musulman, une phase du système-monde afro-eurasien (VIIe-Xe siècle), par Philippe BEAUJARD

Chapitre 15. La théorie du système d'États stables et prospères. Une philosophie de l'histoire réussie ?, par David COSANDEY

Chapitre 16. La nature et l'histoire universelle, par Jean BAECHLER

Chapitre 17. L'unité du monde. De l'espérance cosmopolitique à la réalité de la globalisation, par Catherine COLLIOT-THÉLÈNE

Conclusion, par Laurent MARTIN

Glossaire

Bibliographie

Index

Recension rédigée par Gilles Marmasse, Implications philosophiques, 9 novembre 2015
"[…] Assurément, l'ouvrage est d'une lecture indispensable pour qui veut s'instruire en philosophie de l'histoire et en historiographie. Il dresse le panorama le plus riche des élaborations conceptuelles relatives à l'histoire, en ne sacrifiant ni l'exactitude de l'analyse ni le souci de la problématisation. […]" — Lire la suite

Compte-rendu par Alfio Nazareno Rizzo, Lectures, 4 mai 2015
"[…] L'ouvrage est une contribution à la question de l'histoire à travers une vision d'ensemble qui se focalise notamment sur deux grandes traditions de la pensée historique : celle relative à l'histoire universelle, qui considère, dans le devenir historique, l'humanité dans son ensemble ; et celle de la philosophie de l'histoire qui se charge de trouver le sens, en tant que fin ou que raison, de ce devenir. […]" — Lire la suite