Publication 2010 : un des ouvrages


Qu'appelle-t-on aujourd'hui les sciences de la complexité ?

QU'APPELLE-T-ON AUJOURD'HUI LES SCIENCES DE LA COMPLEXITÉ ?

LANGAGES, RÉSEAUX, MARCHÉS, TERRITOIRES


Gérard WEISBUCH, Hervé ZWIRN (dir.)


Le champ des applications de la théorie des systèmes complexes — également appelée sciences de la complexité — est extrêmement vaste ; il touche de larges secteurs de la physique (systèmes désordonnés, phénomènes de percolation, etc.), de la biologie (système génétique, système immunitaire, systèmes écologiques, etc.) mais aussi l'ensemble des sciences cognitives et des sciences économiques et sociales. C'est ainsi que la plupart des objets dont l'étude entre dans le champ des sciences de l'homme et de la société relèvent des sciences de la complexité. Dans ce domaine pluridisciplinaire, les nombreuses disciplines concernées par des objets complexes empruntent désormais leurs outils à la physique et à la biologie, qu'il s'agisse, entre autres, de l'économie, de la géographie, de la linguistique ou des sciences cognitives.
Couvrant tout le champ des sciences humaines et sociales, ce volume a été préparé par un comité de rédaction composé d'André Orléan, André de Palma, Sharon Peperkamp, Denise Pumain et Bernard Walliser. Gérard Weisbuch et André Zwirn en ont assuré la coordination.
Grâce à cette initiative sans équivalent en langue française, on peut maintenant se faire une idée à la fois claire et précise des applications des sciences de la complexité dans le domaine des sciences humaines et sociales.
Publié avec le concours de l'Institut d'histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST/CNRS/université Paris 1/École normale supérieure), cet ouvrage repose en partie suri les travaux du colloque "Systèmes complexes en sciences humaines et sociales" organisé par le Centre culturel international de Cerisy-la-Salle.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2007) [en savoir plus]
Non disponible auprès du CCIC [n°444]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Vuibert

Collection : Philosophie des sciences

ISBN : 978-2-311-00217-1

Nombre de pages : 352 p.

Illustrations : N & B

Prix public : 35 €

Année d'édition : 2010

......

Les auteurs

Avant-propos

Introduction générale, par Gérard WEISBUCH & Hervé ZWIRN

PREMIÈRE PARTIE
LE LANGAGE

Introduction, par Sharon PEPERKAMP

Éléments pour une morphogenèse des unités du langage, par Jean-Luc SCHWARTZ

Les systèmes sonores des langues comme systèmes complexes, par Christophe COUPÉ, Egidio MARSICO & François PELLEGRINO

DEUXIÈME PARTIE
LES RÉSEAUX

Introduction, par Gérard WEISBUCH

La connexion des réseaux comme facteur de changement institutionnel. L'exemple des vins de Bourgogne, par Robert BOYER, Denis BOYER & Gilles LAFERTÉ

Dynamique des réseaux sociaux et apprentissage collectif : le cas du tribunal de commerce de Paris, par Emmanuel LAZEGA, Lise MOUNIER & Paola TUBARO

TROISIÈME PARTIE
LES MARCHÉS

Introduction, par André ORLÉAN & Bernard WALLISER

Choix sous influence sociale : heurs et malheurs de la coordination, par Jean-Pierre NADAL & Mirta B. GORDON

Impact de l'organisation du marché. Comparaison de la négociation de gré à gré et des enchères descendantes, par Alan KIRMAN & Sonia MOULET

Une analyse de la complexité des dynamiques financières à l'aide de modèles multi-agents, par Bruno BEAUFILS, Olivier BRANDOUY & Philippe MATHIEU

QUATRIÈME PARTIE
LES SYSTÈMES SPATIAUX

Introduction, par Denise PUMAIN

Modélisation d'un système pathogène complexe : la peste, par Dominique BADARIOTTI, Arnaud BANOS & Vincent LAPERRIÈRE

Fonds structurels européens et interactions régionales, par Bernard ELISSALDE, Patrice LANGLOIS & Dominique GOYAT

Comparer deux types de systèmes de villes par la modélisation multi-agents (Europe, États-Unis), par Anne BRETAGNOLLE & Denise PUMAIN

Le bassin versant : de l'unité spatiale aux sous-unités fonctionnelles, par Daniel DELAHAYE, Johnny DOUVINET & Patrice LANGLOIS

Publication 2010 : un des ouvrages


Prosper Mérimée

PROSPER MÉRIMÉE

ÉCRITURES XIX 6


Antonia FONYI (dir.)


Avec le Théâtre de Clara Gazul, en 1825, Mérimée s'est imposé comme écrivain. Nommé inspecteur général des Monuments historiques en 1834, il compte parmi les fondateurs de la sauvegarde par l'État du patrimoine national. En 1844, il a été reçu à l'Académie française en tant qu'historien de la Guerre sociale à Rome et auteur de Colomba. Il était linguiste, traducteur, antiquisant, médiéviste, hispanisant, slavisant… Pourtant, pendant près de cent cinquante ans, c'est le conteur qui intéressa au premier chef les commentateurs, si bien que le public ignorait jusqu'à l'existence du reste de l'œuvre.
En 1970, le centenaire de la mort de Mérimée inaugura trente ans d'indifférence. De là une situation de table rase, propice au renouveau des études mériméennes, lequel prit son essor, en 1997, par un colloque consacré à l'œuvre de Prosper Mérimée, écrivain, archéologue, historien. Depuis, une nouvelle image de Mérimée s'élabore. En 2007, il était temps d'en dessiner les traits pour découvrir l'œuvre dans sa pluralité extraordinaire.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2007) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°442]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Lettres modernes Minard

Collection : La Revue des lettres modernes

ISBN : 978-2-256-91158-3

Nombre de pages : 268 p.

Prix public : 20 €

Année d'édition : 2010

......

Présentation, par Antonia FONYI

I. MÉRIMÉE ÉCRIVAIN : DISTANCE VERSUS VIOLENCE

Mérimée et les fantômes à travers sa correspondance, par Daniel SANGSUE

Vampirisme et production littéraire : se nourrir du sang des autres, par Scott CARPENTER

La Jaquerie de Mérimée : une dramaturgie de la violence sociale, par Thierry SANTURENNE

Le Sens de la famille : filiation, transmission, générations chez Prosper Mérimée, par Christian CHELEBOURG

Musset et Mérimée, dramaturges de la fantaisie, par Sylvain LEDDA

Les Nouvelles mondaines de Mérimée ou les Comédies du cœur humain, par Anne GEISLER-SZMULEWICZ

Correspondance (1822-1835) : humoresques de Mérimée, par Thierry OZWALD

La Sprezzatura de Mérimée, par Philippe GARNIER

II. VIVRE ET ÉCRIRE L'HISTOIRE

Mérimée libéral, par Alain SCHMITT

Le Xénophon de Mérimée, par Pierre PONTIER

La Recherche historique chez Mérimée : le cas de Histoire de Don Pèdre 1er, roi de Castille, par Michel GARCIA

III. ART ET ARCHÉOLOGIE

Mérimée en critique d'art, par Bruno FOUCART

Prosper Mérimée et la Seconde République, par Françoise BERCÉ

Mérimée et les objets d'art, par Jannie MAYER

IV. AILLEURS MÉRIMÉENS

Mérimée ou le romanesque de la linguistique, par Éric BORDAS

Tourisme en Mérimée, par Patrick REBOLLAR

Le Monde slave de Mérimée, par Michel CADOT

Mérimée, lecteur de Don Quichotte, par Jean CANAVAGGIO

Le Mythe de Carmen entre les mains du cinéma espagnol : l'exemple de Carlos Saura (1983), par François GÉAL

"La Vénus d'Ille" de Mérimée ou la muette opératique, par Marie-Noëlle AUGUSTE

Publication 2010 : un des ouvrages


Lire, jouer Ionesco

LIRE, JOUER IONESCO


Norbert DODILLE, Marie-France IONESCO (dir.)


Quelques trente ans après un premier colloque tenu à Cerisy en présence d'Eugène Ionesco, cette nouvelle rencontre organisée à l'occasion du centenaire de sa naissance s'est efforcée d'envisager son œuvre avec le recul du temps.
Son théâtre est ici abordé aussi bien sous l'angle des écrits que sous celui des mises en scène, tant en France qu'à l'étranger.
C'est aussi l'occasion de découvrir ou redécouvrir l'œuvre picturale, ainsi que les journaux et interviews dans lesquels l'auteur expose, sur lui-même et sur le théâtre, ses choix, ses doutes, et surtout ses interrogations. Et c'est enfin une opportunité de réfléchir avec plus de sérénité sur son engagement politique.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°441]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Les Solitaires Intempestifs

Collection : Du Désavantage du vent

ISBN : 978-2-84681-289-4

Nombre de pages : 560 p.

Prix public : 17 €

Année d'édition : 2010

......

Avant-propos, par Norbert DODILLE

I. IONESCO ÉCRIVAIN

"Pourquoi est-ce que j'écris ?", par Marie-France IONESCO

Le mysticisme dans le théâtre de Ionesco, par Marie-Claude HUBERT

Proliférations didascaliques dans le théâtre de Ionesco, par Benoît BARUT

Ionesco et l'invention du classicisme, par Pascale ALEXANDRE-BERGUES

Des mises en scène de soi dans les interviews de Ionesco, par Norbert DODILLE

Le traitement de l'image dans Amédée ou Comment s'en débarrasser, par Audrey LEMESLE

Écrivain(s) et création théâtrale dans Victimes du devoir, par Nathalie MACÉ

Parodie et réel dans les Exercices de conversation et de diction françaises pour étudiants américains, par Clara DEBARD

La Cantatrice chauve : Lagarce réécrit Ionesco, par Michel BERTRAND

II. MUSIQUES ET ARTS PLASTIQUES

Plateau‚ plumes et pinceau d'Eugène Ionesco, par Sonia de LEUSSE-LE GUILLOU

De la dimension chorégraphique du théâtre de Ionesco, par Yannick HOFFERT

Maximilien Kolbe : l'opéra des pauvres hommes, par Marguerite JEAN-BLAIN

III. GRANDES QUESTIONS

Maîtres‚ docteurs‚ orateurs : figures d'intellectuels dans le théâtre d'Eugène Ionesco, par Jeanyves GUÉRIN

In via‚ in patria : commentaires sur quelques passages du Roi se meurt, par Thomas PAVEL

Ionesco et la mort‚ ou le grand dérangeur, par Gilles ERNST

Ionesco et les âges de la vie, par Jean-Yves TADIÉ

Le CIEL et l'horizon humain, par Gérard POULOUIN

IV. MISES EN SCÈNE

Jouer l'invisible dans la scène tragicomique des Chaises : enjeux esthétiques et voies dramaturgiques, par Catarina FIRMO

Lire, jouer Ionesco aujourd'hui. Jouer Ionesco, l'acteur défendu, par Julia GROS DE GASQUET

Le Nouveau Locataire : une dramaturgie de l'objet, par Michel PRUNER

La réception du théâtre d'Eugène Ionesco en Espagne : 1955-2005, par Cécile VILVANDRE DE SOUSA

Eugène Ionesco et le Japon, par Kenji OKA

V. TÉMOIGNAGES

Avec Ionesco, par Jorge LAVELLI

Portrait d'Eugène Ionesco. Travelling latéral, par Lucian PINTILIE

Mes dibbouks, par Luc BONDY

Une Cantatrice pas si absurde, par Jean-Luc LAGARCE

Pièces démontées, par Laurent PELLY

Énigmes et métamorphoses, par Emmanuel DEMARCY-MOTTA

Publication 2010 : un des ouvrages


De la grammaire à l'inconscient, dans les traces de Damourette et Pichon

DE LA GRAMMAIRE À L'INCONSCIENT, DANS LES TRACES DE DAMOURETTE ET PICHON


Michel ARRIVÉ, Valelia MUNI TOKE, Claudine NORMAND (dir.)


"Le système grammatical d'une langue baigne en grande partie dans l'inconscient." C'est là un des postulats sur lesquels se construit le monumental Essai de grammaire de la langue française, de Jacques Damourette (1873-1943) et Édouard Pichon (1890-1940).
Les deux auteurs sont pittoresques et insolites. Jacques Damourette, de santé fragile, n'a jamais exercé son métier d'architecte, mais s'est passionné pour la langue française. Il a communiqué sa passion à son neveu Édouard Pichon qui, en dépit de la maladie qui le fera mourir à quarante-neuf ans, mène une brillante carrière de médecin. Devenu psychanalyste, il est, en 1939, président de la Société Psychanalytique de Paris : il y reçoit un jeune et brillant psychiatre nommé Jacques Lacan.
L'œuvre de Damourette et Pichon continue, un siècle après le début (1911) de son élaboration, à intriguer, souvent à passionner linguistes et analystes. Ils se sont rencontrés à Cerisy pour approfondir les aspects de ce travail entre tous original, qui affronte par le biais de la grammaire d'une langue le problème toujours renouvelé des relations entre langage et inconscient.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°440]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Lambert-Lucas

Collection : Psychanalyse et langage

ISBN : 978-2-35935-022-7

Nombre de pages : 312 p.

Prix public : 35 €

Année d'édition : 2010

......

Introduction, par Michel ARRIVÉ

PREMIÈRE PARTIE
ACTUALITÉ GRAMMATICALE DE DAMOURETTE ET PICHON

De l'auxiliarité et des verbes modaux dans l'Essai de grammaire de la langue française de J. Damourette et É. Pichon [1911-1940], par Cécile BARBET & Yves LE BOZEC

Les théories syntaxiques de Damourette et Pichon et la "tradition" grammaticale, par Bérengère BOUARD

Le Traité moderne de ponctuation de Jacques Damourette : une théorie inachevée du sujet vocal dans le texte, par Michel FAVRIAUD

J. Damourette, É. Pichon et la machine à conjuguer, par David GAATONE

Le présent de l'indicatif : un tiroir-canon non marqué, par Rose-Marie GERBE

Problèmes de description des marqueurs discursifs comme illustration de quelques idées de Damourette et Pichon, par Elizaveta KHACHATURYAN

La notion très actuelle d'actualité. Quelle pertinence pour l'analyse du temps verbal ?, par Adeline PATARD

Damourette et Pichon étaient-ils cognitivistes avant l'heure ?, par Henri PORTINE

Toncal, noncal, imparfait et négation, par Christian SURCOUF

Cette grammaire reste actuelle, par Marc TSIRLIN

À propos de la notion de "locution verbale coalescente" dans l'Essai de grammaire de la langue française de Damourette et Pichon, par André VALLI

DEUXIÈME PARTIE
NATIONALISME ET LINGUISTIQUE

La race, la nation, la langue : une archéologie et une politique de la grammaire nationale de Damourette et Pichon, par Sungdo KIM

Linguistique et nationalisme dans l'entre-deux-guerres : Meillet et l'unité slave, par Sébastien MORET

Édouard Pichon, psychanalyste français, par Annick OHAYON

Affectivité, métaphore et génie dans l'inconscient national et l'inconscient individuel selon l'Essai de grammaire de la langue française de Damourette et Pichon, par Maribel PEÑALVER-VICEA

Grammaire nationale et barbarie : la terminologie de Damourette et Pichon, par Dan SAVATOVSKY

TROISIÈME PARTIE
LE LOCUTEUR ET SON LANGAGE

Avec les pensées sensu-actorielle et lingui-spéculative, quelle conception de l'inconscient ?, par Michel GROLLIER

Syntaxe du pronom personnel et dimensions de la subjectivité, par Janeta MASPERO

Le recours à l'introspection dans les travaux médicaux et linguistiques d'Édouard Pichon, par Valelia MUNI TOKE

L'énonciation chez Damourette et Pichon et chez Bühler, par André ROUSSEAU

Je, tu, il… tous des délocutifs ?, par María Dolores VIVERO GARCIA

Les "fous criminels" : Une forme extrême d'énonciation, par Suzanne YANG

QUATRIÈME PARTIE
LINGUISTIQUE ET PSYCHANALYSE

Du métalangage chez Damourette et Pichon ?, par Michel ARRIVÉ

La question du genre chez Édouard Pichon. Quelques effets indirects de la notion de sexuisemblance, spécialement pour les sciences humaines, par Pierre BONNY & François SAUVAGNAT

Ce qu'entendre veut dire : des mots à la pensée, par Sylvie FERRANDO

Émile Benveniste : l'inconscient dans le langage, par Chloé LAPLANTINE

Ambivalence et ne discordantiel, par Josette LARUE-TONDEUR

Origine et motivation du langage au sein de la théorie de Damourette et Pichon, par Cécile MATHIEU

Énonciation et expérience mystique dans les autobiographies de Mary Barnes et Valslav Nijinski, par Ann-Gaël MOULINIER

É. Pichon et J. Lacan : une tentative d'état des lieux des influences, convergences et divergences, par François SAUVAGNAT

Les traces de Damourette et Pichon dans les analyses de la négation explétive en français, par Jesús VÁZQUEZ MOLINA

Publication 2010 : un des ouvrages


L'empreinte de la technique. Ethnotechnologie prospective

L'EMPREINTE DE LA TECHNIQUE

ETHNOTECHNOLOGIE PROSPECTIVE


Élie FAROULT, Thierry GAUDIN (dir.)


La question de savoir comment les techniques transforment les sociétés a fondé les débuts de la réflexion ethnotechnologique dans les années 70, avec l'ambition de servir de répondant intellectuel à la politique d'innovation.
Cette approche considère l'innovation comme le fruit d'un double processus : d'un côté, la société produit la technique ; puis, si elle est adoptée, cette technique se répand et transforme la société. Le premier concentre généralement à lui seul la plupart des efforts de recherche, alors que le second est ignoré. L'ethnotechnologie s'est donné comme ambition de rééquilibrer ce processus.
Cet ouvrage illustre cette démarche tant théorique que pragmatique. Il est le résultat d'un colloque intitulé "Ethnotechnologie prospective : l'empreinte de la technique" qui s'est tenu à Cerisy en 2009 avec comme optique d'observer les techniques et les processus d'interaction technique-société, pour en révéler leur nature ainsi que certaines illusions qui les portent.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°439]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions L'Harmattan

Collection : Prospective

ISBN : 978-2-296-13773-8

Nombre de pages : 398 p.

Prix public : 35 €

Année d'édition : 2010

......

Comment les techniques transforment les sociétés ?, par Thierry GAUDIN

Système technique et finitude planétaire, par André LEBEAU

PREMIÈRE PARTIE
LE FESTIVAL DES MESURES

Le mètre des Lumières, première mondialisation, par Denis GUEDJ

Qu'est-ce que la métrologie ?, par Marie-Ange COTTERET

Les indicateurs en folie. Quelques exemples chez des gens sérieux, par Jean-René BRUNETIÈRE

Qu'est-ce que la vérité de la mesure comptable ?, par Yves DOUCET

Systèmes de valeurs et systèmes monétaires, par Bernard LIETAER

DEUXIÈME PARTIE
AGRICULTURE, DE LA RÉVOLUTION VERTE À LA RÉVOLUTION DOUBLEMENT VERTE

Une technologie agricole "écologiquement intensive" : une agriculture pour une croissance verte, par Michel GRIFFON

L'agriculture traditionnelle chinoise est-elle verte et jusqu'où ?, par Gonçalo D. SANTOS

Une troisième frontière agraire à explorer ?, par Bernard HUBERT

La mutation génétique d'un mythe rationnel : de la raffinerie du végétal à la révolution de la chimie doublement verte ?, par Estelle GARNIER & Martino NIEDDU

Agricultures traditionnelles, agricultures du XXIe siècle, mêmes combats !, par Henry Hervé BICHAT

TROISIÈME PARTIE
JEUX ET ENSEIGNEMENTS

Mutations technologiques et culturelles : nouveaux chemins pour la didactique ?, par Ghislaine AZÉMARD

Quand le jeu est un travail, par Sylvie CRAIPEAU

Jeunes générations, réseaux et culture numérique, par Jacques PERRIAULT

Quelques effets des instruments de communication sur la relation pédagogique, par Bernard BLANDIN

Ethnotechnologie et enseignement supérieur : évolutions, par Élie FAROULT

QUATRIÈME PARTIE
DEUX ESPACES DU QUOTIDIEN, LA SANTÉ ET LA VILLE

Technologie et santé, par Norbert PAQUEL

L'aménagement urbain à l'heure de la transition : composer avec les choix techniques antérieurs tout en réinterprétant la ville, par Cynthia GHORRA-GOBIN

CINQUIÈME PARTIE
VUES DES AUTRES CIVILISATIONS

Co-évolution des arts martiaux et de la société japonaise, par Pierre QUETTIER

Le don de l'Inde, par Kiran VYAS

Cultures et politiques technologiques : diagnostics et conseils, par Jean-Éric AUBERT

SIXIÈME PARTIE
PHILOSOPHIE ET CONCLUSIONS

Innovations techniques, paradoxes et changement social, par Philippe MALLEIN

Ethnotechnologie et philosophie des techniques, par Juliette GRANGE

Ethnotechnologie comparative : le piège énergétique, la bifurcation socio-technique de la modernité et la perspective de la décroissance, par Alain GRAS

Le courant de culture technique et de l'ethnotechnologie en France dans les années 1970-1980. Mémoire d'un temps présent, par Pierre-Noël DENIEUIL

Actualité de l'ethnotechnologie, par Thierry GAUDIN

Publication 2010 : un des ouvrages


La jeunesse n'est plus ce qu'elle était

LA JEUNESSE N'EST PLUS CE QU'ELLE ÉTAIT


Vincenzo CICCHELLI, Olivier GALLAND, Jacques HAMEL, Catherine PUGEAULT-CICCHELLI (dir.)


"La jeunesse n'est plus ce qu'elle était…" Voilà la formule qui a valeur d'antienne quand ont est jeune ou que, en avançant en âge, on se fait vieux en se scandalisant de ce qu'est devenue la jeunesse ! Qui n'a pas eu ces mots à la bouche pour regretter la jeunesse d'antan ou, au contraire, pour se féliciter qu'elle ait changé.
C'est sous cette bannière que des dizaines de chercheurs se sont réunies au Centre culturel de Cerisy-la-Salle, du 23 au 30 juin 2009, afin de pouvoir échanger sur les sujets à l'ordre du jour et cela dans l'intention de savoir si véritablement la "jeunesse n'est plus ce qu'elle était". Le présent recueil s"efforce dans cette voie de brosser un tableau d’ensemble de la jeunesse en croisant les regards des principaux chercheurs en la matière issus de l'anthropologie, de l'histoire, de la sociologie et des autres sciences sociales.
Les lecteurs — jeunes ou moins jeunes — trouveront entre autres des études sur les parcours scolaires, sur l'insertion dans le marché du travail, sur la mobilité géographique, sur l'entrée dans la vie adulte, et sur la culture teintée des couleurs du cosmopolitisme des jeunes évoluant dans les sociétés franco-phones que représentent la France, le Québec, la Belgique et l'Acadie.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°438]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Le Sens social

ISBN : 978-2-7535-1252-8

Nombre de pages : 408 p.

Prix public : 20 €

Année d'édition : 2010

......

Introduction : La jeunesse n'est plus ce qu'elle était…, Vraiment ?, par Jacques HAMEL

Sans titre, par Julien VARAILLON-LABORIE

La jeunesse n'est-elle qu'un mot ?, par François DUBET

Des représentations de la jeunesse, par Madeleine GAUTHIER

La crise de confiance de la jeunesse française, par Olivier GALLAND

La construction historique de la jeunesse en France (1960-1970), par Bernard ROUDET

Une jeunesse libre assujettie, par Guy BAJOIT

Quelle jeunesse pour les "vaincus" de la compétition scolaire ?, par Mathias MILLET

La nouvelle jeunesse étudiante, entre études, travail et temps libres, par Sylvain BOURDON

La migration pour études de jeunes francophones au Canada : une typologie des carrières étudiantes, par Stéphanie GARNEAU, Annie PILOTE & Marc MOLGAT

Comme Daniel dans la fosse aux lions : heurts et malheurs de l'institution scolaire en Belgique francophone, par Jean-François GUILLAUME

Étudier et être étudiant, quelles valeurs pour les jeunes d'aujourd'hui ?, par Jacques HAMEL, Christian MÉTHOT & Gabriel DORÉ

Faire société en Europe : une enquête sur la socialisation cosmopolite des étudiants Erasmus, par Vincenzo CICCHELLI

Les enjeux de l'insertion professionnelle des étudiants : comment gérer la sortie des études et de l'université ?, par Emmanuelle MAUNAYE

Les jeunes en difficulté d'insertion professionnelle : acteurs ou victimes de conditions défavorables ?, par Claude TROTTIER

Pratiques d'entreprise et insertion professionnelle des jeunes, par Mircea VULTUR

Façonner les jeunes : une comparaison France/Québec, par Stéphane MOULIN

"Crise de reproduction" et "désouvriérisation" des classes populaires en France, par Gérard MAUGER

Le renouvellement des générations ouvrières : le cas des ouvriers qualifiés, par Séverine MISSET

Processus, combinatoires, entourages : autres regards sur la jeunesse, par Claire BIDART & Maria-Eugenia LONGO

L'entrée dans la vie adulte : quelle analyse "sociologique" sur le long terme ?, par Thierry BLÖSS & Valérie GERMAIN

Les jeunes, les études, le travail, l'autonomie, par Henri ECKERT

Les rythmes de vie des adolescents dans le Val-de-Marne : une démarche de prospective partagée, par Edith HEURGON & Guillaume MACHER

Jeunesse et religion : l'âge de la quête, depuis toujours ?, par Solange LEFEBVRE

Marginalité juvénile et lois du silence : l'entre-soi des jeunes de rue des cités HLM, par Thomas SAUVADET

Défection et retrait dans les modes d'être et d'agir juvéniles, par Sébastien SCHEHR

Jeunesses des quartiers fragiles, politique de la Ville et émeutes urbaines, par Cyprien AVENEL

Le "revenu familial" : un concept aveuglé aux comptes amoureux des jeunes couples, par Hélène BELLEAU

Connivences et dissonances entre générations au travail, par Patricia VENDRAMIN

Les recherches sur les "jeux vidéos" : images du "jeunes" et conceptions de l'université nouvelle, par Laurent TRÉMEL

Expression des émotions et manifestation des affects à l'adolescence : le cas des séries télévisuelles, par Dominique PASQUIER

L'entrée au collège et l'acquisition des signes culturels de l'adolescence, par Aurélia MARDON

La provocation ou l'adolescence comme manière de vivre : une réflexion sur la fragile souveraineté de l'adulte, par Marc BREVIGLIERI

La vulnérabilité "ordinaire" à l'adolescence, par Elsa RAMOS

Publication 2010 : un des ouvrages


Marcel Mauss vivant

MARCEL MAUSS VIVANT


Alain CAILLÉ, Keith HART (dir.)


La réception courante de l'œuvre de Marcel Mauss — principal héritier scientifique d'Émile Durkheim —, le plus souvent limitée à sa seule dimension ethnologique, en sous-estime considérablement l'importance. Négligeant son engagement politique (aux côtés de Jaurès puis de Blum, dans la perspective d'un socialisme associationnisme), elle ne voit pas non plus son extraordinaire pertinence pour la sociologie générale et pour la philosophie sociale et politique. En un mot, Mauss aurait été un précurseur éclipsé par l'éclat de ses disciplines ou héritiers, savants (Lévi-Strauss), littéraires avant-gardistes (Bataille), voire psychanalytiques (Lacan), ou réfuté par ses critiques philosophiques (Derrida). Voilà pourquoi il reste en grande part un "inconnu illustrissime".
À rebours de ces lectures paresseuses, qui manquent l'essentiel, on lira dans ce numéro spécial les contributions d'une quarantaine d'auteurs du monde entier, réunis à Cerisy-la-Salle en juin 2009 par la même certitude de la parfaite actualité de Mauss aujourd'hui dans leurs domaines respectifs. Loin d'une commémoration savante et embaumante, elles montrent comment la pensée de Mauss rivalise avec les plus grandes, en sociologie ou en philosophie, et permet de jeter une lumière éclairante, comparable à aucune autre, sur les aspects les plus divers du monde contemporain.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°437]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions La Découverte

Collection : Revue du MAUSS, n°36

ISBN : 978-2-7071-6655-5

Nombre de pages : 386 p.

Prix public : 29 €

Année d'édition : 2010

......

Présentation, par Alain CAILLÉ, Philippe CHANIAL & Keith HART [article également en ligne]

Un inconnu célébrissisme : Marcel Mauss, par Camille TAROT [article également en ligne]

Ouverture maussienne, par Alain CAILLÉ [article également en ligne]

Mauss et sa vision de l'économie dans les années 1920-1925, par Keith HART [article également en ligne]

I. RÉCIPROCITÉ, FAIT SOCIAL TOTAL, SACRÉ, SYMBOLISME
RETOUR SUR QUELQUES NOTIONS SACRÉES

1° Réciprocité

Les fondements moraux des relations économiques. Une approche maussienne, par David GRAEBER [article également en ligne]

Mauss et l'invention de la réciprocité, par Marcel HÉNAFF [article également en ligne]

2° Le "fait social total"

Us et abus de la notion de fait social total. Turbulences critiques, par Thierry WENDLING [article également en ligne]

Total Social Fact : Structuring, Partially Connecting, and Reassembling, par Naoki KASUGA [article uniquement en ligne]

3° Le symbolisme et le sacré

Mauss et la religion. L'héritage de Mauss chez Lévi-Strauss et Bataille (et leur dépassement par Mauss), par François GAUTHIER [article également en ligne]

La difficile actualité de la religiologie de Marcel Mauss, par Camille TAROT [article également en ligne]

Le langage et le don, par Jacques PIERRE [article uniquement en ligne]

II. ANTHROPOLOGIE

1° L'agôn

Les Yanomami à la lumière de Mauss et réciproquement, par Catherine ALÈS [article également en ligne]

Le "don amoureux" de la proie est l'autre face de la "chance" du chasseur sibérien, par Roberte HAMAYON [article également en ligne]

2° Les dons

Le cadeau empoisonné : séduction et amours clandestines, par Dominique BOURGEON [article également en ligne]

De la marchandise au cadeau, par Sophie CHEVALIER [article uniquement en ligne]

L'esprit dans l'œuvre de Durkheim, Mauss et Hertz, par Heonik KWON [article uniquement en ligne]

Adopting an Obligation, par Karen SYKES [article uniquement en ligne]

The True Gift : Thoughts on L'Année Sociologique Edition of 1923-4, par Jane I. GUYER [article uniquement en ligne]

Mauss as an ally in current debates over "neo-Darwinism" : "Sociality" as Maussian drama, par Wendy JAMES [article uniquement en ligne]

3° Le rythme

Le don est un rythme… À la rencontre de Marcel Mauss et d'Henri Lefebvre, par Anne-Marie FIXOT [article également en ligne]

III. DE QUELQUES ENJEUX POLITIQUES

Une autre approche de la nation : Marcel Mauss, par Bruno KARSENTI [article également en ligne]

Histoire et actualité de l'associationnisme : l'apport de Marcel Mauss, par Jean-Louis LAVILLE [article également en ligne]

Le don à l'âge de la mondialisation, par Elena PULCINI [article également en ligne]

Don, religion et eurocentrisme dans l'aventure coloniale, par Paulo Henrique MARTINS [article également en ligne]

Deux interprétations du bolchevisme : Marcel Mauss et Nikolaï Berdiaev, par Alexandre GOFMAN [article uniquement en ligne]

IV. LE PARADIGME DU DON À L'ŒUVRE (LE TRAVAIL, LE CORPS, LA PSYCHÉ, LE DROIT, L'ART)

Coopération, sentiments et engagement dans les organisations, par Norbert ALTER [article uniquement en ligne]

Mauss et la naissance de la sociologie du corps, par David LE BRETON [article également en ligne]

Existe-t-il une pulsion de donner ? Une remarque sur la place de l'obligation dans le paradigme de Marcel Mauss, par Gérard POMMIER [article également en ligne]

La structure quaternaire du don, par Carina BASUALDO [article uniquement en ligne]

"Mauss et moi…". Sur le droit des dons, par Richard HYLAND [article également en ligne]

Gift, Law, and Political Reform, par Richard HYLAND [article uniquement en ligne]

Sacralité, droit et justices : sur les traces de Mauss, par Raymond VERDIER [article également en ligne]

Marcel Mauss et le don dans l'art contemporain, par Roger SANSI [article également en ligne]

Mauss in the tropics : love, money and reciprocity in brazilian popular music, par Ruben George OLIVEN [article uniquement en ligne]

V. PASSÉ ET AVENIR DE MAUSS. LE SENS D'UNE ŒUVRE

Mauss en Angleterre (1898). Trois lettres à Henri Hubert, par Jean-François BERT [article uniquement en ligne]

L'interdisciplinarité de Mauss : la fécondité de l'indologie, par Nick J. ALLEN [article également en ligne]

Durkheim, Mauss et Bourdieu : une filiation ?, par Marcel FOURNIER [article également en ligne]

Bourdieu, un "héritier" paradoxal, par Philippe CHANIAL [article également en ligne]

En finir avec le don ?, par Jacques T. GODBOUT [article également en ligne]

Homo maussianus : totalité ou dissociation ?, par Gérald BERTHOUD [article également en ligne]

"L'instant fugitif ou la société prend". Le don, la partie et le tout, par Philippe CHANIAL [article également en ligne]

Mauss, Weber et les trajectoires historiques du don, par Ilana SILBER [article également en ligne]

Publication 2010 : un des ouvrages


Peurs et plaisirs de l'eau

PEURS ET PLAISIRS DE L'EAU


Bernard BARRAQUÉ, Pierre-Alain ROCHE (dir.)


Tendue entre partage et rivalité, échelle mondiale et locale, gestion privée et publique, l'eau joue un rôle social et politique central. En explorer les ressorts suppose d'interroger cultures, mythes, rites et pratiques fondatrices de notre "vivre ensemble". Alors que les questions d'eau deviennent un enjeu planétaire, il ne s'agit ni de les réduire à leurs seules dimensions techniques ni d'en faire de purs objets de curiosité esthétique ou intellectuelle.
Les rapports des hommes avec l'eau sont ambivalents. Une ambivalence que cet ouvrage nous invite à mieux comprendre. Au cœur et dans la diversité de nos civilisations, mille et une façons de conjurer les peurs et d'attirer les bienfaits ont été inventées. La dimension symbolique de l'eau est instrumentalisée tout autant qu'elle imprime représentations collectives et actes quotidiens.
Face à une réalité aussi complexe, des regards croisés sont indispensables : philosophique, psychanalytique, religieux, anthropologique, artistique, géographique, paysager, urbanistique, sociologique, géopolitique, économique… humain finalement. Et le bain dans la fontaine de Trévi d'Anita Ekberg (la Dolce Vita, Federico Fellini) révèle bien autre chose que sa seule anatomie avantageuse…
Face à une telle diversité, deux territoires de prédilection ont permis d'approfondir un peu plus le débat : Chine, continent de toutes les audaces hydrauliques, et Japon, archipel de l'omniprésence culturelle de l'eau. Bien d'autres contrées ont été explorées : Iran, pays Dogon, désert saharien, Altiplano sud-américain, Mer d'Aral, Monde méditerranéen. Eaux reléguées sous la ville, eaux des jardins, eaux des campagnes, eaux des poissons…, toutes ont été convoquées.
Traiter autrement des enjeux de l'eau, pour en approcher l'essentiel, dans une approche aussi sérieuse que ludique, aussi historique que prospective, aussi sensible que rationnelle : telle est la folle prétention de cet ouvrage issu des travaux d'un colloque tenu, en juin 2009, à Cerisy, et qui regroupe une trentaine de communications émanant d'experts et de responsables de plusieurs pays.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°436]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Editeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8050-3

Nombre de pages : 564 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 36 €

Année d'édition : 2010

......

Hommage et avertissements

Introduction, par Pierre-Alain ROCHE

PARTIE I. MYTHES ET DIVERSITÉ

L'eau et le sacré, par Jacques BETHEMONT

Pour une anthropologie psychanalytique des peurs et plaisirs de l'eau, par Manuel PERIÁÑEZ

Ève en ville. Imaginaire de l'eau urbaine, par Christian CHELEBOURG

Jardins d'eau, jardins de lumière. Eau et lumière dans l'imaginaire du jardin en Iran, par Gérard DESNOYERS

Eau sacrée des Dogons. Plaisirs touristiques et risques de folklorisation, par Claudine BRELET

Du mythe de l'El Dorado aux usages et représentations de l'eau dans les Andes du Venezuela et de Colombie, par Jacqueline CLARAC DE BRICEÑO

Relations symboliques et culturelles du Mont-Saint-Michel et de l'eau depuis sa création, par Olivier MIGNON

L'eau et les jardins à Marseille. Figures et enjeux de l'eau dans la production durable du cadre de vie urbain en région provençale, par Christian TAMISIER

Entre deux mondes. La culture de l'eau dans les sociétés aymaras, par Franck POUPEAU

PARTIE II. CHINE, JAPON : REGARDS CROISÉS

Pour gérer le pays, gérer d'abord les eaux, par Yilin GU

Chine : le canal d'irrigation de Zheng Guo, 2000 ans de traces et de problèmes sociaux, par Pierre GENTELLE

Des eaux de la montagne au paysage, par Augustin BERQUE

Les légendes de l'empereur Da Yu, par Bernard BARRAQUÉ

L'influence de la culture sur l'eau et l'aménagement au Japon, par Yves KOVACS

Eau et haïkus, par Pierre-Alain ROCHE

Eau et plaisir du thé, par Hao LI

PARTIE III. EAU… JOURD'HUI

Les trois génies de l'eau, par Bernard BARRAQUÉ

"Le facteur beurk". Émotions et jugements associés au recyclage des eaux usées, par Rémi BARBIER

Splendeurs et décadence du modèle universel "tout-réseau" du service urbain de l'eau, par Franck SCHERRER

Paris durable sur l'eau usée, par Michel GOUSAILLES

La mer d'Aral et le Gospel de la pénurie de l'eau, par Raphaël JOZAN

Entre utopies et calculs politiques: la mer intérieure saharienne, par Hocine BENDJOUDI & René LÉTOLLE

Trop abondant ou trop rare, sur la Dordogne, de la préhistoire à nos jours, le poisson fait la une des journaux, par Guy PUSTELNIK & Olivier GUERRI

Une classe d'eau avec les élèves de 5e du collège Anne Heurgon-Desjardins de Cerisy-La-Salle, par Emmanuelle CHESNEL & Ludovic GROULT

L'eau, instrument du pouvoir ? Peur de la gouvernance de l'eau, plaisir du partage. Ou bien l'inverse ?, par Pierre-Frédéric TÉNIÈRE-BUCHOT

L'eau des villes et l'eau des champs, table ronde avec Jean-François LE GRAND, Guy FRADIN et Jacques PERREUX

PARTIE IV. RICOCHETS

Nous buvons la même eau, par Gwenaël PRIÉ

L'eau, de la connaissance à la gestion, par Valérie LE TOUX

Quel rôle pour la culture face aux enjeux actuels de l'eau ?, par Martina RAMA

Conclusion, par Bernard BARRAQUÉ

Photographies de l'ouvrage

Liste des auteurs

Publication 2010 : un des ouvrages


L'économie de la connaissance et ses territoires

L'ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE ET SES TERRITOIRES


Thomas PARIS, Pierre VELTZ (dir.)


De l'Europe aux villes, en passant par les nations, il n'est point aujourd'hui de stratégie de développement qui ne fasse référence à l'"économie de la connaissance". L'engouement qui entoure depuis une décennie cette notion vient de ce qu'elle cristallise des enjeux sociétaux multiples. Face à la globalisation et à l'émergence de forces productives considérables en Chine, en Inde ou ailleurs, chacun comprend la nécessité de recentrer nos économies sur les activités à forte valeur ajoutée intellectuelle : innovation, high-tech, économie numérique. Chacun voit aussi à quelle vitesse les connaissances abstraites et les idées issues des laboratoires entraînent désormais des transformations structurelles dans nos manières de produire et d'échanger. Chacun perçoit enfin combien une économie des idées et des informations, qui peuvent se partager à l'infini à coût nul, est radicalement différente de l'économie traditionnelle des objets, et combien ceci est en train de déstabiliser des secteurs entiers.
Mais cette économie de la connaissance est-elle vraiment nouvelle ? Peut-elle se caractériser autrement que comme un assemblage plus ou moins hétéroclite de secteurs bizarrement dits "immatériels", autour de l'Internet notamment ? Et comment expliquer le paradoxe de sa forte relation avec le territoire, le lien étrange entre la fluidité qui la caractérise et les ancrages que manifeste sa concentration géographique croissante ?
Les contributions de cet ouvrage sont issues d'un colloque organisé autour de ces trois questions à Cerisy, à l'automne 2008. Elles multiplient les regards sur l'objet, alternant approches micro et macro, points de vue issus des univers de la recherche, de la grande entreprise classique, des start-up de l'Internet et des collectivités territoriales, vision du public et vision du privé, champs disciplinaires et secteurs variés. Prenant le parti de refuser les distinctions classiques entre high-tech et secteurs dits traditionnels, l'ouvrage parcourt des terrains multiples (des mathématiques à l'agriculture écologique, de l'automobile aux jeux vidéo...). Il approche la géographie par la théorie et par des exemples concrets, de Montréal à la Normandie. Au-delà des définitions formelles, cette variété de regards fait percevoir que l'"économie de la connaissance" est peut-être une notion à déconstruire, mais aussi une clé indispensable pour lire notre modernité.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2008) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°435]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Editeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-7029-0

Nombre de pages : 314 p.

Prix public : 39 €

Année d'édition : 2010

......

Préface, par Philippe LEMOINE

Introduction, par Thomas PARIS & Pierre VELTZ

PARTIE I
SCIENCES ET ÉCONOMIE : DES RAPPORTS RENOUVELÉS

Science, technique, marché : le grand métissage, par Pierre VELTZ

Du pluralisme dans la science, par Nicolas BOULEAU

La connaissance dans l'entreprise : questionnements à partir de la réorganisation de la fonction recherche, par Claude ROCHE

Savoirs systémiques et savoirs spécialisés : vers une agriculture écologique, par Bernard HUBERT

L'économie d'un apprentissage collectif : le véhicule électrique, par Christophe MIDLER, Romain BEAUME & Rémi MANIAK

PARTIE II
LES TERRITOIRES DE LA CONNAISSANCE

Contexte, localisation et commerce international : vers une autre "grande transformation" ?, par Michael STORPER

Montréal, ville créative : diversités et proximités, par Patrick COHENDET, David GRANDADAM & Laurent SIMON

Économie de la connaissance et dynamiques régionales, compte-rendu par Armand FRÉMONT

Pôles et réseaux : quelques observations sur les pôles de compétitivité français, par Thierry WEIL

La conquête du marché mondial par les firmes des pays émergents : une lecture des trajectoires indienne et chinoise dans l'industrie du logiciel, par Marie CORIS & Alain RALLET

PARTIE III
LES "BUSINESS MODELS" DE LA CONNAISSANCE

Vectorisation de l'innovation dans l'économie de la connaissance, par Bernard MAÎTRE

Réseaux mondiaux d'innovation ouverte : le rôle des relations entreprises-recherche académique, par Frédérique SACHWALD

Travail, passion et identité de l'âge numérique, par Patrice FLICHY

De nouveaux modèles d'affaires dans l'économie de la connaissance : les leçons des industries de contenus, par Pierre-Jean BENGHOZI

Économie de fonctionnalité et intelligence économique dans un contexte de finitude des ressources, par Dominique BOURG

Un nouveau paradigme ? Essai de conclusion à deux voix, par Thomas PARIS & Pierre VELTZ

Publication 2010 : un des ouvrages


Gérard de Nerval et l'esthétique de la modernité

GÉRARD DE NERVAL ET L'ESTHÉTIQUE DE LA MODERNITÉ


Jacques BONY, Gabrielle CHAMARAT-MALANDAIN, Hisashi MIZUNO (dir.)


La célébration du bicentenaire de la naissance de Gérard de Nerval à Cerisy-la-Salle a permis la découverte ou la redécouverte d'une œuvre qui a trouvé son authenticité grâce au travail considérable représenté par la nouvelle édition de la Pléiade, dirigée par Jean Guillaume et Claude Pichois. Ce recueil, composé à partir des Actes de ce colloque de 2008, se fonde entièrement sur ce nouvel établissement au travers d'articles nombreux et variés abordant le texte nervalien sous ses multiples aspects — poésie, traductions, récit de voyage, essais, drames, nouvelles — tout en mettant en lumière cette unité étrange dans la diversité qui la caractérise. C'est pourquoi le terme, au demeurant bien galvaudé, de "modernité", reprend ici tout son sens. Le texte sur lequel s'appuient les nombreux articles recueillis dans ce livre, est rendu à son authenticité, et abordé d'un œil neuf, tel que le XXIe siècle peut désormais le lire, l'interpréter, le replacer dans sa propre histoire, celle du XIXe siècle et de sa postérité. Mal connu ou peu reconnu en son temps, Nerval a été longtemps considéré comme un écrivain mineur, un marginal. La rêverie et la folie que certains textes prennent pour objet ont amené la critique à se complaire dans cette exaltation de l'imaginaire, sans en voir les limites. Elle passait ainsi à côté, non seulement de textes essentiels, mais d'un écrivain "toujours lucide", selon l'expression de Baudelaire. Elle isolait l'œuvre de Nerval au lieu de la considérer comme étroitement située dans l'histoire littéraire et l'histoire de son temps, tout en proposant une écriture, vers ou prose, qui ouvrait parallèlement sur une poétique originale. Chaque intervention de ce recueil apporte son lot de redécouvertes, d'éclaircissements et d'observations précises. Les articles éclairent le rapport entre Nerval et notre contemporanéité, cette dernière passant souvent par le dévoilement d'une originalité qui a parfois déconcerté ses propres contemporains.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2008) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°434]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Editeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-7056-6993-5

Nombre de pages : 464 p.

Prix public : 54 €

Année d'édition : 2010

......

Liste des intervenants

Introduction

I. LA POÉTIQUE NERVALIENNE

"La poésie"

La non-révélation des Chimères, par Jean-Luc STEINMETZ

Des Odelettes aux Chimères, par Bertrand MARCHAL

"La traduction"

Nerval et la notion de "traduction", par Lieven D'HULST

"L'imaginaire nervalien"

L'inspiration du capharnaüm dans l'imaginaire de Nerval, par Michiko ASAHINA

Une naissance rêvée, par Fumiko ENDÔ

"Singulières, périodique" : la temporalité de l'origine chez Nerval, par Jonathan STRAUSS

Sous le signe de Lorely, une Arcadie dans le monde germanique, par Henri BONNET

La femme, l'amour, la nature. Nerval et le christianisme, avant Aurélia, par Michel BRIX

Nerval à l'épreuve du féminin, par Gérard COGEZ

Gérard de Nerval et Jean-Jacques Ampère en Égypte, par Daniel LANÇON

Contraste, paradoxe et poétisation de l'ailleurs dans le VO, par Guy BARTHÈLEMY

II. NERVAL ET SES LECTEURS

Sylvie de Gérard de Nerval et la Revue des Deux Mondes, par Hisashi MIZUNO

Les œuvres dramatiques et la politique de Nerval, par Shu FUJITA

Nerval et le poète roumain Eminescu, par Marina MURESANU IONESCU

III. NERVAL DANS SON TEMPS EN AVANCE SUR SON TEMPS

Modernité de l'idylle, par Violaine BONEU

La modernité du sacré nervalien, par Gisèle SÉGINGER

Réalisme et fantaisie dans l'œuvre de Nerval, par Gabrielle CHAMARAT-MALANDAIN

Inquiétudes d'Octavie, par Karin GUNDERSEN

La prose lisse de Gérard de Nerval (Sylvie), par Éric BORDAS

IV. POSTÉRITÉ LITTÉRAIRE DE NERVAL

Modernité de Nerval : un nouveau récit, par Jacques BONY

Écritures de l'irrationnel : Proust lecteur de Nerval, par Dagmar WIESER

"Échos sans fin" : Nerval et les surréalistes, par Étienne-Alain HUBERT

V. NERVAL ET NOTRE PRÉSENT

Gérard de Nerval moderne et intemporel, par Françoise SYLVOS

Lire Nerval au temps de notre crise ?, par Pierre CAMPION

VI. ANNEXES

Projection du film Aurélia, par Jacques BONY

Présentation de l'exposition : "Gérard de Nerval, poète du Valois" par Jean-Marc Vasseur, par Jacques BONY