Publication 2012 : un des ouvrages


Une Normandie sensible. Regards croisés de géographes et de plasticiens

UNE NORMANDIE SENSIBLE

REGARDS CROISÉS DE GÉOGRAPHES ET DE PLASTICIENS


Sylvain ALLEMAND, Francine BEST, Monique FRÉMONT (dir.)


Dans le cadre de la première édition du Festival Normandie Impressionniste, ce colloque de Cerisy a réuni historiens de l'art, géographes, artistes peintres, conservateurs de musées des Beaux-Arts.
Tout en prenant pour point d'ancrage de leur réflexion le livre d'Armand Frémont, Normandie sensible, ils et elles ont croisé regards et paroles pour explorer les liens entre les attraits d'un territoire — essentiellement la Normandie —, les impressions vécues par les peintres, les perceptions et les analyses des géographes.
Cet ouvrage, qui s'inscrit dans l'évolution de l'épistémologie, offre de nouvelles approches des relations possibles entre art et géographie.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°470]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Caen

Collection : Symposia

ISBN : 978-2-84133-409-4

Nombre de pages : 174 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 24 €

Année d'édition : 2012

Publication 2012 : un des ouvrages


Carrefour Stieglitz

CARREFOUR STIEGLITZ


Jay BOCHNER, Jean-Pierre MONTIER (dir.)


Alfred Stieglitz (1864-1946) fut non seulement un photographe majeur, mais, comme galeriste et éditeur, il a été l'un des pivots de l'histoire artistique et littéraire du début du XXe siècle.
New York, entre 1900 et la Grande Guerre, fut au cœur des activités de l'avant-garde internationale dans les arts et la poésie. Si l'on connaît mieux les écrivains américains à Paris dans les années vingt, tels Hemingway ou Fitzgerald, ou les artistes de l'abstraction expressionniste après 1945 aux États-Unis, les deux phénomènes prennent leurs sources autour de la galerie 291 de Stieglitz, avec les premiers poèmes de William Carlos Williams, les abstractions d'Arthur Dove et Marsden Hartley, et les Ready-Mades de Duchamp. Le Modernisme classique se crée à Londres avec Eliot et Pound, mais aussi sur des bases déjà très expérimentales, à New York, dans les poèmes de Mina Loy ou les premiers textes publiés de Gertrude Stein. Avant le célèbre Armory Show, Stieglitz exposait dans sa galerie Rodin, Picasso et Matisse. Promoteur des peintres américains et européens des premières avant-gardes, éditeur de Camera Work, Alfred Stieglitz a joué un rôle de passeur ou de "carrefour" des influences culturelles de part et d'autre de l'Atlantique. Tous les enjeux (esthétiques, politiques, culturels) ultérieurement apparus prennent leur source dans cette période qu'il incarne au point que notre "modernité", dans toute sa complexité, aurait pu s'appeler le Siècle de Stieglitz.
À Cerisy-la-Salle, en juillet 2010, un nombre important de spécialistes américains et français se sont donné rendez-vous pour débattre de la Photo-Secession, du Pictorialisme, des peintres du cercle de Stieglitz (Sheeler, Stella, Weber, Demuth, Hartley, De Zayas, Morgan Russell, Georgia O’Keeffe, Dove), de Picabia, Duchamp et Arthur Cravan, des débuts de Dada, des écritures avant-gardistes, de Gertrude Stein et Mina Loy, du mélange des arts et des rapports du texte à l'image, de la culture de masse et de la société commerçante, autour de se sujet foisonnant qu'est la culture new-yorkaise de 1890 à 1930.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°467]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Art et Société

ISBN : 978-2-7535-2092-9

Nombre de pages : 412 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 20 €

Année d'édition : 2012

Publication 2012 : un des ouvrages


L'art de très près. Détail et proximité

L'ART DE TRÈS PRÈS

DÉTAIL ET PROXIMITÉ


Marie-Dominique POPELARD, Anthony WALL (dir.)


Que se passe-t-il lorsqu'on regarde une peinture de très près, l'œil presque contre la toile, voire avec une loupe ou un face-à-main comme font les amateurs sur L'Enseigne de Gersaint de Watteau, ou quand, tel Swann, on prête l'oreille à quelques notes ou à une phrase musicale ?
Peut-on distinguer différents degrés de proximité du regard, de l'écoute, du sentir ?
Sans résulter des regards rapprochés qu'on lui prête, une œuvre se nourrit de ces rapprochements autant qu'elle les sollicite. Et le détail est un des moyens dont elle dispose pour attirer, travailler, envelopper ceux et celles qu'elle appelle.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°466]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Interférences

ISBN : 978-2-7535-1822-3

Nombre de pages : 234 p.

Illustrations : Couleurs

Prix public : 18 €

Année d'édition : 2012

Publication 2011 : un des ouvrages


Lignes de front. Bande dessinée et totalitarisme

LIGNES DE FRONT

BANDE DESSINÉE ET TOTALITARISME


Viviane ALARY, Benoît MITAINE (dir.)


La bande dessinée, à l'instar des autres arts, s'imprègne en permanence des secousses qui bouleversent la marche du temps. En tant qu'événements majeurs de l'histoire des nations et des peuples, les guerres et les totalitarismes, deux phénomènes souvent liés par des relations de cause à effet, se trouvent naturellement présents dans l'univers bédéistique. Il convenait donc d'interroger ce médium qui a toujours fait la part belle aux aventures guerrières en le considérant pour ce qu'il est vraiment : un témoin privilégié de son temps qui, en dépit d'avoir nourri l'imaginaire de millions d'enfants de 7 à 77 ans, reste trop souvent un objet d'étude à la marge de l'Histoire.
Les seize chapitres qui composent ces Lignes de front, de par l'aire géographique qu'ils couvrent (Afghanistan, Allemagne, France, Espagne, États-Unis, Irak, Italie, Portugal, Royaume-Uni, Russie, Vietnam), la période historique qu'ils embrassent (le grand XXe siècle et le début du XXIe) et les œuvres et les artistes sur lesquels reposent leurs propos (Tardi, Hergé, Joe Sacco, Emmanuel Guibert, Carlos Giménez, Milton Caniff, Felipe H. Cava, etc.), illustrent les différentes tendances graphiques, esthétiques et idéologiques qui parcourent cet art depuis plus d'un siècle. En parallèle à cette histoire d'un art, c'est bien toute l'histoire d'un siècle qui se déroule, un siècle que d'aucuns ont justement qualifié d'âge des extrêmes.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°456]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Médecine et Hygiène Ι Georg Éditeur

Collection : L'Équinoxe

ISBN : 978-2-8257-1002-9

Nombre de pages : 364 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 34 CHF

Année d'édition : 2011

Publication 2011 : un des ouvrages


Les voi(x)es de la création

LES VOI(X)ES DE LA CRÉATION


Jean-Michel VIVÈS (dir.)


Nul ne peut se rendre totalement sourd aux mille musiques du monde qui nous assaillent. Pour autant, les psychanalystes ont peu, et parfois maladroitement, écrit sur la musique. Ou bien ils ont été soucieux de reconstituer quelque psychobiographie, ou bien leur étude s'est principalement attachée à l'examen des thèmes développés dans les opéras ou le texte des lieder et mélodies. Rien, ou presque, sur ce que Lacan choisit d'appeler une pulsion invocante, c'est-à-dire une pulsion où la question de l'appel et de l'adresse est centrale.
Étrangement, Freud, celui qui découvrit la parole inconsciente, ne fut pas conduit à concevoir une pulsion invocante. Est-ce parce qu'il ne pouvait penser que des pulsions sexuelles ? Ne devons-nous pas reconnaître chez Freud un impensé que Lacan a nommé le réel ?
Insistance a mis au travail ces questions au cours d'un colloque à Cerisy en septembre 2010 en faisant dialoguer psychanalystes, philosophes, ethnologues, compositeurs et musiciens. Les numéros 5, L'inconscient et ses musiques et 6, Les voi(x)es de la création en rendent compte.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°451]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions érès

Collection : Revue Insistance, n°6

ISBN : 978-2-7492-1587-7

Nombre de pages : 197 p.

Prix public : 26 €

Année d'édition : 2011

Publication 2011 : un des ouvrages


L'inconscient et ses musiques

L'INCONSCIENT ET SES MUSIQUES


Jean-Michel VIVÈS (dir.)


Nul ne peut se rendre totalement sourd aux mille musiques du monde qui nous assaillent. Pour autant, les psychanalystes ont peu, et parfois maladroitement, écrit sur la musique. Ou bien ils ont été soucieux de reconstituer quelque psychobiographie, ou bien leur étude s'est principalement attachée à l'examen des thèmes développés dans les opéras ou le texte des lieder et mélodies. Rien, ou presque, sur ce que Lacan choisit d'appeler une pulsion invocante, c'est-à-dire une pulsion où la question de l'appel et de l'adresse est centrale.
Étrangement, Freud, celui qui découvrit la parole inconsciente, ne fut pas conduit à concevoir une pulsion invocante. Est-ce parce qu'il ne pouvait penser que des pulsions sexuelles ? Ne devons-nous pas reconnaître chez Freud un impensé que Lacan a nommé le réel ?
Insistance a mis au travail ces questions au cours d'un colloque à Cerisy en septembre 2010 en faisant dialoguer psychanalystes, philosophes, ethnologues, compositeurs et musiciens. Les numéros 5, L'inconscient et ses musiques et 6, Les voi(x)es de la création en rendent compte.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2010) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°450]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions érès

Collection : Revue Insistance, n°5

ISBN : 978-2-7492-1459-7

Nombre de pages : 178 p.

Prix public : 25 €

Année d'édition : 2011

Publication 2010 : un des ouvrages


Salvador Dalí : sur les traces d'éros

SALVADOR DALÍ : SUR LES TRACES D'ÉROS


Frédérique JOSEPH-LOWERY, Isabelle ROUSSEL-GILLET (dir.)


Chez Dalí, le sexe est une force qui agit en permanence dans le laboratoire de l'œuvre et qui détermine chez l'artiste, à partir des zones de turbulence les plus troubles de son imaginaire, un élan exploratoire tourné vers l'extase et la sublimation. Ce colloque autour de l'artiste catalan s'est proposé de recueillir les traces textuelles, reliques picturales, vestiges cinématographiques et restes pseudo-scientifiques jonchant l'œuvre de ce surréaliste français que le pays où il naquit imaginairement rejette plus que jamais. Les actes qui en résultent sont présentés dans l'ordre du déroulement des journées et des interventions, tant il importait de rendre compte non seulement de la dimension intellectuelle des différentes approches, mais aussi de l'inscription dans le temps et dans l'espace (une semaine au château de Cerisy) de la présence même des participants, de leur parole, de leur corps : comment, en effet, méditer sur les traces d'éros chez Dalí en ignorant cette exigence de l'artiste qui attendait du "regardant" (et donc de la critique), dans la contemplation de ses œuvres, le même engagement du corps sexuel que lui-même dans son acte créateur. La question centrale posée par Dalí, et que les réflexions ont donc permis de réactiver sous divers angles, est bien celle du degré de mobilisation dans (et par) l'œuvre d'art : quelles résonnances de son corps, quels échos de sa vie psychique est-on prêt à livrer par le geste, le regard et la parole ?


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2007) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°425]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Notari

Collection : Bibliotheca Daliniana

ISBN : 978-2-940408-03-0

Nombre de pages : 352 p.

Illustrations : Couleurs

Prix public : 39 €

Année d'édition : 2010

Publication 2009 : un des ouvrages


Revoir Henri Cartier-Bresson

REVOIR HENRI CARTIER-BRESSON


Anne CARTIER-BRESSON, Jean-Pierre MONTIER (dir.)


Le centenaire de la naissance d'Henri Cartier-Bresson (né en 1908) est l'occasion de porter un regard nouveau sur son œuvre. Cet ouvrage a pour double objectif de s'interroger sur le rapport que le photographe entretenait au monde et, plus largement, à l'histoire, ainsi que d'étudier l'homme et l'œuvre dans leurs multiples aspects : sa personnalité généreuse et débordante, sa production à la fois spontanée et réfléchie, sa maîtrise de la transmission de son travail, ses réflexions, ses témoignages, entre création artistique et reportage.
Loin de vouloir trancher ou décider ce qui doit être vu ou analysé, il s'agit dans ce livre de revisiter l'ensemble d'une production au regard des engagements que le photographe a pris, des écrits et des archives qu'il a laissés. La légitimité artistique et culturelle de son œuvre étant désormais acquise, il est aujourd'hui possible de montrer qu'il a pu être tout à la fois un promeneur surréaliste, un documentariste engagé, un reporter au long cours et un extraordinaire artiste.
Les meilleurs spécialistes de compétences et disciplines diverses sont rassemblés ici afin de croiser leurs points de vue d'historiens, d'artistes, de scientifiques, de conservateurs, de photographes ou de philosophes.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2008) [en savoir plus]
et du colloque "Revoir Henri Cartier-Bresson" tenu au Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris (2008)

Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°418]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Textuel

Collection : L'écriture photographique

ISBN : 978-2-84597-329-9

Nombre de pages : 416 p.

Illustrations : N & B

Prix public : 29 €

Année d'édition : 2009

Publication 2008 : un des ouvrages


Littérature et Photographie

LITTÉRATURE ET PHOTOGRAPHIE


Liliane LOUVEL, Danièle MÉAUX, Jean-Pierre MONTIER, Philippe ORTEL (dir.)


Longtemps la critique littéraire a ignoré superbement la photographie et le rôle qu'elle a eu en relation avec le discours ou l'esthétique littéraires, au point que des ouvrages universitaires sur le naturalisme ne mentionnent même pas cette invention ! Les récents travaux de quelques chercheurs ont au contraire démontré combien littérature et photographie avaient connu des interactions problématiques sans doute mais fécondes, voire "révolutionnaires". Cette avancée dans la recherche, il était important de la concrétiser et l'amplifier en un lieu lui-même symbolique de la critique moderne. Le présent ouvrage constitue les actes du colloque qui s'est tenu en juillet 2007 au Centre international de Cerisy-la-Salle. Il a rassemblé plus de trente chercheurs internationaux, dont les travaux portent sur l'histoire de la photographie, l'art contemporain, l'esthétique, les littératures française, anglaise, américaine essentiellement. Les chapitres qui le scandent n'ont d'autre ambition que de procéder à un état des lieux, examinant la nature des convergences, comment le photographique est à l'œuvre, comment entrent en dialogue l'espace du livre et l'espace du moi, ce que sont les territoires du lisible et du visible. Autant qu'être une référence, l'ouvrage ambitionne d'impulser l'essor d'un nouveau champ de recherche.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2007) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°404]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Interférences

ISBN : 978-2-7535-0745-6

Nombre de pages : 576 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 23 €

Année d'édition : 2008

Publication 2008 : un des ouvrages


Camille Claudel. De la vie à l'œuvre. Regards croisés

CAMILLE CLAUDEL

DE LA VIE À L'ŒUVRE. REGARDS CROISÉS


Silke SCHAUDER (dir.)


Préface de Reine-Marie PARIS

Postface de François CLAUDEL


Adoptant une approche pluridisciplinaire de la vie et de l'œuvre de Camille Claudel, les Actes du colloque qui a eu lieu au Centre culturel international de Cerisy-la-Salle en juillet 2006 réunissent ici, en vue d'un débat pluriel et contradictoire, des spécialistes de sensibilités et de disciplines différentes. Des artistes — acteurs, cinéastes, danseurs, dessinateurs, photographes —, des chercheurs universitaires, des psychanalystes, des écrivains et des historiens d'art témoignent de l'expérience singulière que représente pour eux la rencontre avec Camille Claudel. Par le croisement de leurs regards, les vingt-sept intervenants ont interrogé l'infinie complexité de la création artistique. Leurs débats nourris des différentes disciplines ont permis de lire et relire l'œuvre et la vie de Camille Claudel. À titre d'exemple, la présence de Camille dans l'œuvre de son frère Paul comme son influence, tant active que passive, dans celle de Rodin ont fait l'objet de controverses fertiles. Des interprétations artistiques que la sculpture de Camille Claudel et son destin ont suscitées au cinéma, en danse, en littérature et au théâtre sont ici exposées et discutées. Destiné aux amateurs passionnés par l'artiste, le présent ouvrage intéressera également les spécialistes désireux de confronter des points de vue différents sur la vie et l'œuvre de Camille Claudel.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2006) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°402]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions L'Harmattan

ISBN : 978-2-296-05787-6

Nombre de pages : 372 p.

Illustrations : N & B

Prix public : 35,50 €

Année d'édition : 2008