Publication 2010 : un des ouvrages


Intégrités et transgressions de Pierre Jean Jouve

INTÉGRITÉS ET TRANSGRESSIONS DE PIERRE JEAN JOUVE


Béatrice BONHOMME (dir.)

Avec la collaboration de Aude PRÉTA-DE BEAUFORT, Jean-Paul LOUIS-LAMBERT et François LALLIER


Pierre Jean Jouve (Arras, 1887-Paris, 1976) subit d'abord l'influence de l'unanimisme et vit une grande amitié avec Romain Rolland durant la première guerre mondiale. Il écrit alors des œuvres généreuses, d'inspiration pacifiste, qu'il considérera, à partir de 1921, comme inauthentiques et qu'il reniera. Le poète vient en effet de rencontrer la psychanalyste Blanche Reverchon qui lui ouvre les abîmes et les sources de l'inconscient. Son œuvre en sera définitivement transformée, associant aux mystères de la psychanalyse la révélation d'une poésie d'essence spirituelle et chrétienne, et développant une forme de mystique érotique. Jouve écrit alors des chefs-d'œuvre, romans, comme Paulina 1880, Le Monde désert, Hécate, Vagadu, La Scène capitale, et livres de poèmes, comme Les Noces, Le Paradis perdu, Sueur de sang, Matière céleste. Il traduit Hölderlin — Les Poèmes de la Folie —, François d'Assise, Shakespeare — Roméo et Juliette. Il commente Mozart, Baudelaire, Alban Berg.
Ce deuxième numéro des Cahiers Pierre Jean Jouve, fruit du colloque de Cerisy (août 2007), dévoile les nombreuses facettes de l'œuvre jouvienne : du roman à la nouvelle et à l'autobiographie, de la critique littéraire et musicale à la création poétique. On découvre un auteur, inventeur de nouvelles formes, de nouveaux territoires de la pensée. L'influence de Jouve sur de nombreux écrivains d'aujourd'hui est mise en lumière, en même temps que les aspects surprenants d’une création complexe, méditation sur les grands enjeux de la pensée moderne, réflexion continue sur la tradition artistique et littéraire européenne, confrontation cruciale avec la psychanalyse. Allant au-delà des mots, Jouve pratique toutes les transgressions, son intégrité et sa créativité lui interdisant toute complaisance.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2007) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°426]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Calliopées

Collection : Cahiers Pierre Jean Jouve, n°2

ISBN : 978-2-916608-11-2

Nombre de pages : 278 p.

Prix public : 25 €

Année d'édition : 2010

Baudelaire (Charles), Blanchot (Maurice), Érotisme, Intertextualités, Jouve (Pierre Jean), Littérature, Paulhan (Jean), Philosophie, Poésie, Sartre (Jean-Paul), Spiritualité, Tentation gnostique, Transgression

Remerciements

Notice

Préface, par Béatrice BONHOMME

I. TÉMOIGNAGES POÉTIQUES

"Le cœur a son compte", par Bernard VARGAFTIG

Reconnaissance à Pierre Jean Jouve, par Gérard ENGELBACH

Hommage à Jouve, par Heather DOHOLLAU

Origine du monde dans les paysages italiens de Pierre Jean Jouve, par Philippe RAYMOND-THIMONGA

II. DE LA RAISON POÉTIQUE À LA "TENTATION GNOSTIQUE"

Jouve et la raison poétique, par Michael G. KELLY

Pierre Jean Jouve, retours sur le passé, par Aude PRÉTA-DE BEAUFORT

La quête philosophique, par Béatrice BONHOMME

Théologie de Pierre Jean Jouve ou comment surmonter l'intransitivité des instants de l'âme, par Serge MEITINGER

Pierre Jean Jouve : le fier combat d'une nuit, par Régis LEFORT

L'intertexte biblique dans l'œuvre de Jouve : stations de Croix et transfiguration christique, par Anis NOUAÏRI

Écorchés vifs — dessin original, par Serge POPOFF

III. EMPRISES, ALTÉRITÉS ET INTERTEXTUALITÉ DE L'ŒUVRE

L'ombre de la chair, par Tristan HORDÉ

L'emprise de l'image dans l'œuvre romanesque de Jouve, par Myriam WATTHEE-DELMOTTE

Paysage et altérité dans l'œuvre de Pierre Jean Jouve, par Éric DAZZAN

Les Proses de Jouve sont-elles de la prose ?, par Laure HIMY-PIÉRY

Traduction et conversion : le choix des Sept mers de Kipling, par Caroline ANDRIOT-SAILLANT

Trois portraits de Baudelaire selon Sartre, Blanchot et Jouve, par Takayuki OZAKI

IV. LES FEMMES JOUVIENNES : DU SECRET AUX TRACES

Le secret de l'érotisme chez Jouve, par Gérard GASARIAN

Jouve et les Stigmatisé(e)s, une fiction détective. La Musique Blanche, par Jean-Paul LOUIS-LAMBERT

"Le Tableau", par François LALLIER

Le secret biographique chez Pierre Jean Jouve : destruction et invention des traces dans les Lettres à Jean Paulhan 1925-1961, En miroir - Journal sans date (1954) et Paulina 1880 (1925), par Claire PAULHAN & Muriel PIC

Hélène "dans les années profondes". Personnage pour une triptyque, par Stéphanie CUDRÉ-MAUROUX