Publication 2005 : un des ouvrages


Expériences de la perte

EXPÉRIENCES DE LA PERTE


Michel JUFFÉ (dir.)


Nous passons une bonne partie de notre existence à supporter des pertes : d'êtres chers, de souvenirs, de croyances, de repères, de situations, de lieux, de l'intégrité physique et/ou psychique, d'objets précieux… Ces pertes nous affectent diversement, et de manière plus ou moins irrémédiable, selon une assez grande diversité de facteurs "internes", tels que la force de nos appartenances, l'assurance de notre identité, la force nos projets, et "externes", tels que l'état de paix et de guerre des lieux que nous habitons, le degré de solidarité sociale et culturelle, l'assimilation du passé, la confiance en l'avenir. Dans tous les cas, elles grèvent plus moins fortement notre puissance d'agir.
Nous sommes ainsi amenés à nous demander comment assumer les pertes, selon qu'elles sont ou non irréversibles, irréparables, quelles nous touchent plus ou moins profondément, qu'elles sont individuelles ou collectives, et qu'elles entraînent des effets à plus ou moins long terme. Il n'existe pas de réponse unique à cette question, aucune voie de salut garanti.
C'est pourquoi, à travers différents champs et pratiques (médicales, psychanalytiques, sociologiques, juridiques, littéraires, cinématographiques, philosophiques…), les auteurs de cet ouvrage ont témoigné et dialogué à propos d'une grande variété de pertes et des efforts accomplis pour y remédier. Comment survit-on à un génocide ? À l'effondrement d'une idéologie ? À la fermeture d'une entreprise ? À l'absence d'un abri ? Comment accepter la perte d'un enfant avant ou au moment de sa naissance ? Comment surmonter de graves violences subies ou commises ? Comment exister après avoir été abandonné ? Comment faire face à une maladie dégénérative, telle la maladie d'Alzheimer ? Autant d'expériences de la perte sur lesquelles les participants à ce colloque de Cerisy apportent un éclairage pénétrant.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2004) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°348]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de France

Collection : Hors collection

ISBN : 978-2-13-055368-7

Nombre de pages : 402 p.

Prix public : 21 €

Année d'édition : 2005

Claudel (Camille), Deuil, Maladie d'Alzheimer, Mort, Oubli, Perte, Philosophie, Proust (Marcel), Psychanalyse, Questions de société, Reverzy (Jean), Travail du deuil

Avant-propos

Pertes, deuils, créations, par Michel JUFFÉ


PREMIÈRE PARTIE
OBSERVATIONS PSYCHANALYTIQUES

Que perdons-nous quand nous perdons des objets familiers ?, par Michel JUFFÉ

Idéal du moi ou pensée idéalisante ? Entre désillusion et effondrement, par Edwige ENCAOUA

Peut-on refaire son corps ?, par Fernando de AMORIN

Si je "perds" mon fantasme, qu'est-ce que je deviens ?, par Berta ROTH

Mort prénatale : le deuil de ce qui n'a pas eu lieu, par Marie-José SOUBIEUX


DEUXIÈME PARTIE
QUESTIONS DE SOCIÉTÉS

Les SDF : vivre sans habiter, par Marc HATZFELD

Perte de la foi communiste après Tchernobyl, par Michèle DESCOLONGES

Entre perte d'avenir et déni du passé : fermeture d'entreprise, par Danièle LINHART


TROISIÈME PARTIE
APPROCHES DE LA MALADIE D'ALZHEIMER

Lors de la maladie d'Alzheimer, le patient perd-il ses caractéristiques humaines ?, par Jean-Marie LÉGER

La maladie d'Alzheimer : une absence perçue et traitée comme une perte, par Olivier DOUVILLE

Quel projet propre pour celui qui a perdu sa capacité juridique ?, par Luc-Henry CHOQUET


QUATRIÈME PARTIE
EXPRESSIONS LITTÉRAIRES ET ARTISTIQUES

Perdre l'Autre en soi, par Nurith AVIV

Camille Claudel : de la perte à la création, par Silke SCHAUDER

Vocation médicale, illusions perdues et accomplissement dans l'œuvre de Jean Reverzy, par Gérard DANOU

Perte, perdition et réparation : l'expérience de Proust, par Gérard COGEZ


CINQUIÈME PARTIE
INTERROGATIONS PHILOSOPHIQUES

La perte : de l'oubli au souvenir, quel travail ?, par Yves DORION

Le rôle du travail sur soi et de la spiritualité dans le travail du deuil, par Bernard-Marie GEFFROY

La perte de l'espoir. Une approche phénoménologique, par James E. FAULCONER