Publication 2004 : un des ouvrages


Michel Foucault, la littérature et les arts

MICHEL FOUCAULT, LA LITTÉRATURE ET LES ARTS


Philippe ARTIÈRES (dir.)

Avec le concours du Centre Michel Foucault


Ce volume collectif, produit d'une décade de Cerisy sur Michel Foucault, entremêle deux fils tissés lors de ces rencontres organisées par le Centre Michel Foucault en juin 2001. Le premier est l'importance de la littérature dans l'œuvre du philosophe ainsi que l'originalité et la fécondité de son regard sur le corpus littéraire. Le second fil de cette esthétique foucauldienne est son extraordinaire capacité à tisser dans chacun des arts de nouvelles toiles : la peinture, le cinéma, l'architecture et la danse.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°324]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Kimé

Collection : Philosophie en cours

ISBN : 2-84174-347-0

Nombre de pages : 196 p.

Prix public : 21 €

Année d'édition : 2004

Publication 2003 : un des ouvrages


Auguste Comte aujourd'hui

AUGUSTE COMTE AUJOURD'HUI


Michel BOURDEAU, Jean-François BRAUNSTEIN, Annie PETIT (dir.)

Avec le concours du Centre national du Livre (CNL)


Préface de Michel HOUELLEBECQ


Auguste Comte, le fondateur du "positivisme", a construit une des grandes philosophies systématiques du XIXe siècle. Il développe une philosophie des sciences qui réordonne toute l'encyclopédie pour arriver à fonder la "sociologie", mais aussi une philosophie sociale et politique, qui se propose de "réorganiser" la société, après les bouleversements engendrés par la Révolution française. Comte tente également de fonder une religion sans Dieu, la "religion de l'Humanité", qui devrait permettre de renforcer le lien social.
Le positivisme connut en son temps un très grand succès, à la fois auprès des savants et des politiques, en Europe comme en Amérique latine. Depuis quelques années, la recherche s'attache à étudier plus précisément l'œuvre de Comte en elle-même, qu'il convient de distinguer du positivisme au sens large.
Les articles ici réunis portent d'abord sur la pensée scientifique de Comte, en particulier sur son œuvre mathématique et biologique. Ils traitent ensuite de la politique comtienne, à la fois à la lumière des théories politiques et sociales de son temps, mais aussi à travers les échos que cette doctrine rencontre aujourd'hui. Ils s'attachent enfin à éclairer la signification d'une esthétique comtienne très méconnue.
Ces études sont issues du colloque international "Auguste Comte aujourd'hui", organisé au Centre Culturel de Cerisy en 2001 par Michel Bourdeau, Jean-François Braunstein et Annie Petit. Elles sont précédées dans ce volume par une préface de Michel Houellebecq qui manifeste bien la paradoxale modernité de la pensée comtienne.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°319]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Kimé

Collection : Philosophie, épistémologie

ISBN : 2-84174-315-2

Nombre de pages : 326 p.

Prix public : 23 €

Année d'édition : 2003

COMPLÉMENT D'OUVRAGE

La réception du positivisme (1843-1928)Éditeur : Presses universitaires du Septentrion

Collection : Revue d'Histoire des Sciences Humaines, n°8

ISBN : 2-85939-800-7

Nombre de pages : 192 p.

Prix public : 21,34 €

Année d'édition : 2003

Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°319bis]

Publication 2003 : un des ouvrages


Du dialogue au texte. Autour de Francis Jacques

DU DIALOGUE AU TEXTE. AUTOUR DE FRANCIS JACQUES


Françoise ARMENGAUD, Marie-Dominique POPELARD, Denis VERNANT


L'œuvre philosophique de Francis Jacques comporte bien des aspects. En analyser l'articulation, en mesurer la portée, sonder les questions vives qu'ils suscitent, telle a été l'ambition d'un colloque tenu à Cerisy du 1er au 8 septembre 2000, qui regroupait amis, collègues et étudiants pour un travail d'atelier en manière d'hommage.
Dès 1975, Francis Jacques montre que la sémantique des logiciens permet, à côté des analyses sémiotiques, de repenser des problématiques fondamentales : intentionnalité, référence au monde, relation interpersonnelle. Dialogiques (1979) établit la dimension relationnelle des pratiques langagières, rendant caduque la conception égocentrée des opérations de subjectivation. Dans Différence et subjectivité (1982), le sujet, constitué dans et par l'interlocution, participe à l'initiative sémantique. Au plan de la manifestation, le paradigme dialogique contribue à reconfigurer le champ de l'opinion par la constitution des croyances communes, et le champ de l'épistémè en soulignant le caractère novateur de la controverse méta-théorique et de la gestion conjointe des présupposés. Au niveau transcendantal, L'espace logique de l'interlocution (1985) dégage trois contraintes de la proto-signifiance : différence (des signifiants), référence (hors-langage), communicabilité (entre interlocuteurs), et déjà apparaît le rôle fédérateur de l'interrogation. Différentes stratégies discursives sont distinguées, puis différents types textuels indexés sur les structures élémentaires de l'interrogativité : philosophique, religieux, scientifique, poétique. Associée à une anthropologie de la réalité interrogeante (Écrits anthropologiques, 2000), une théorie du texte peut alors voir le jour (De la textualité, 2002).
Du dialogue au texte, tous deux rapportés à une interrogativité fondamentale, le parcours a été retracé. Les contributions ici regroupées voudraient en donner une idée : philosophie du dialogue ; psychologie cognitive et sociale ; sciences de la logique, du langage et de la communication ; esthétique du texte et de l'image ; philosophie première et théologie. Le lecteur ne trouvera pas moins de dix-sept façons d'entrer dans une œuvre, de circuler "autour" ou de cheminer "avec". Plus une : celle de l'auteur.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2000) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°305]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Kimé

Collection : Philosophie en cours

ISBN : 2-84174-311-X

Nombre de pages : 286 p.

Prix public : 29 €

Année d'édition : 2003

Publication 2001 : un des ouvrages


Michel Henry, l'épreuve de la vie

MICHEL HENRY, L'ÉPREUVE DE LA VIE


Alain DAVID, Jean GREISCH (dir.)


L'œuvre de Michel Henry, avec son génie propre, marque, comme celle de Lévinas, comme celle de Derrida, un "tournant français" de la phénoménologie, c'est-à-dire notamment une signification singulière, une façon de ne pas consentir à la Grèce, à toute une tradition, sacralisante et inféodée à la thèse du monde, en quoi s'accuse peut-être le drame de la modernité. Son extraordinaire capacité d'affirmation permet de revisiter les grands thèmes et les grands textes de l'occidentalité et de porter ainsi un diagnostic renouvelé sur notre temps.
Le colloque de Cerisy qui lui fut consacré, en 1996, représente la première tentative de cet ordre menée en France pour faire reconnaître une pensée dont la rumeur laissait pressentir l'importance et qui, élaborée depuis 1945 dans la patience, la lenteur et la solitude, conquiert aujourd'hui la place qui lui revient.
Même si — c'était inévitable — une part de ce qui fut l'événement vivant de 1996 a été perdue (dont les échanges avec Rémi Brague, Jean-Luc Marion, Didier Franck, Étienne Balibar !), les conférences portent ici, dans leur version écrite, ou parfois réécrite, l'empreinte de l'intensité de Cerisy. Tel qu'il est, le recueil s'efforce de restituer une atmosphère, de rendre imaginable la présence d'un penseur dont l'attention infatigable et la grande générosité intellectuelle attestèrent à Cerisy de sa pensée, attestèrent qu'il était le penseur de la vie. Ce volume contient en outre deux textes inédits du philosophe, une bibliographie très complète et une présentation autobiographique.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1996) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°266]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Les Éditions du Cerf

Collection : La nuit surveillée

ISBN : 2-204-06422-X

Nombre de pages : 534 p.

Prix public : 59,40 €

Année d'édition : 2001

Publication 2000 : un des ouvrages


Friedrich Hayek et la philosophie économique

ACTES PARTIELS DU COLLOQUE


FRIEDRICH HAYEK ET LA PHILOSOPHIE ÉCONOMIQUE

APRÈS LE COLLOQUE DE CERISY


Alain LEROUX, Robert NADEAU (dir.)


La philosophie économique recouvre un ensemble de problématique communes à l'économiste et au philosophe. Elle peut être déclinée selon trois grandes interfaces : celle qui relie l'économie politique à la philosophie sociale, celle qui articule l'économie normative à la philosophie morale, enfin celle qui met en contact la science économique et la philosophie des sciences.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1999) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°258]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions De Boeck

Collection : Philosophie économique, Revue semestrielle du GREQAM, n°2

ISBN : 2-8041-3396-6

Nombre de pages : 182 p.

Année d'édition : 2000

Publication 1999 : un des ouvrages


L'animal autobiographique. Autour de Jacques Derrida

L'ANIMAL AUTOBIOGRAPHIQUE

AUTOUR DE JACQUES DERRIDA


Marie-Louise MALLET (dir.)


Sous ce titre sont publiés les actes du colloque qui s'est tenu en 1997, au Centre culturel de Cerisy, et qui a réuni plus d'une centaine d'universitaires, chercheurs, étudiants, de nationalités et de langues très diverses, "autour du travail de Jacques Derrida".
Il s'agissait, sous ce titre, d'interroger la ligne de partage que, depuis très longtemps, l'homme a tracée entre lui et ce qu'il nomme massivement "l'animal", moins pour rendre à l'animal — ou plutôt aux animaux, si multiples et différenciés — ce dont l'homme le prive, que pour ébranler quelque peu les certitudes quant aux privilèges que celui-ci s'accorde et pour remarquer comment l'autos humain, l'autos de l'autobio-graphie, ne cesse d'être traversé par l'animalité.
Toute l'œuvre de Jacques Derrida témoigne de l'importance pour lui de ces questions et d'une attention toute particulière portée au traitement conceptuel, philosophique, ou scientifique, mais aussi politique, technique, culturel, de ce qu'on appelle de façon indifférenciée l'"animal".
L'animal autobiographique, ce thème ouvre ainsi un large champ de réflexion où se croisent les motifs de l'auto-biographie (fiction et témoignage, littérature et vérité, confessions, mémoires, questions de la loi du genre, de la référence et du référent, etc.), de la vie (bios et zoé), de la politique de la vie (généalogie et génétique, parenté, famille et État, ethnie et nation…, mais aussi biotechnologies et bioéthique, etc.), du statut du vivant en général (comme du mort-vivant, du survivant, spectral ou virtuel), et tout particulièrement de l'"animal".
L'animal autobiographique, ou l'écriture du vivant en général : vaste thématique où technique, droit, éthique, politique, philosophie et littérature, ne se laissent guère dissocier et que les diverses conférences du colloque abordent sous des angles et des éclairages à la fois différents et croisés.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1997) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°239]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Galilée

Collection : La philosophie en effet

ISBN : 2-7186-0511-1

Nombre de pages : 576 p.

Prix public : 38 €

Année d'édition : 1999


Publication associée


Publication 1998 : un des ouvrages


Charles Taylor et l'interprétation de l'identité moderne

CHARLES TAYLOR ET L'INTERPRÉTATION DE L'IDENTITÉ MODERNE


Guy LAFOREST, Philippe de LARA (dir.)


Pour voir plus clair dans le labyrinthe de la modernité, Charles Taylor a osé s'aventurer dans les univers respectifs des plus grandes traditions de la pensée occidentale. Si son œuvre impressionne par la générosité de son ambition, elle émerveille tout autant par sa façon de s'immiscer dans les concepts et les méthodes de la tradition analytique anglo-américaine, de la philosophie idéaliste et post-romantique allemande ainsi que dans ceux de la phénoménologie française. Le projet de Taylor, c'est donc aussi une tentative d'intégration des horizons d'intelligibilité de ces diverses traditions de pensée, pour parvenir à une compréhension plus nuancée de la modernité et des défis qu'elle lance aux être humains ; comment réconcilier la sphère des besoins économiques et le souci de protéger l'environnement, les droits individuels et les aspirations communautaires, l'autonomie de la vie privée et la vitalité des institutions publiques identificatrices ?
Les études rassemblées dans cet ouvrage creusent les différents champs sociaux et les approches théoriques qui se trouvent dans l'interprétation de l'identité moderne formulée par Charles Taylor. De l'herméneutique à la pensée politique, de l'épistémologie à l'anthropologie philosophique, on trouvera ici des textes qui faciliteront le dialogue entre l'œuvre de Taylor et les traditions intellectuelles de l'aire culturelle de langue française.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1995) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°227]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses de l'université Laval

Collection : Prisme

ISBN : 2-7637-7570-5

Nombre de pages : 372 p.

Prix public : 38.00 $

Année d'édition : 1998

CO-ÉDITION

Charles Taylor et l'interprétation de l'identité moderne (Editions du Cerf)Éditeur : Éditions du Cerf

Collection : Passages

ISBN : 2-2040-6070-4

Nombre de pages : 372 p.

Année d'édition : 1998

Non disponible auprès du CCIC

Publication 1997 : un des ouvrages


Eugen Fink

EUGEN FINK


Natalie DEPRAZ, Marc RICHIR (dir.)


Située à la croisée de la phénoménologie, de la cosmologie, de l'anthropologie et de la métaphysique, la pensée d'Eugen Fink ouvre la voie singulière d'une re-compréhension en profondeur du sens rigoureux et authentique de la démarche phénoménologique et, plus généralement, de la philosophie elle-même dans ses interrogations dernières.
Fink occupe en effet une position privilégiée au sein du mouvement phénoménologique : tout en ayant été, dès 1928 et jusqu'en 1938, l'assistant privé de Edmund Husserl, mieux, son collaborateur et son co-penseur, il suivit parallèlement les Séminaires de Martin Heidegger, alors extrêmement en vogue à Fribourg. Plus tard, après la deuxième guerre mondiale, son dialogue avec ce dernier sur des questions touchant principalement aux rapports de l'être, du monde et de l'homme, fut particulièrement vif et fécond. C'est donc, au sein de cette constellation éminente de penseurs à la source de la phénoménologie, la voix tout autant originaire qu'originale d'Eugen Fink que ce colloque de Cerisy a voulu faire entendre en procédant à une lecture attentive de son œuvre.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (1994) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°209]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions Rodopi B.V.

Collection : Elementa, Vol. 68

ISBN : 9-0420-0243-3

Nombre de pages : 367 p.

Année d'édition : 1997