Publication 2017 : un des ouvrages


Relire Perec

LIRE UN EXTRAIT
( prochainement )


RELIRE PEREC


Christelle REGGIANI (dir.)


L'œuvre de Georges Perec (1936-1982) apparaît aujourd'hui sans conteste comme celle d'un classique de la seconde moitié du XXe siècle. Prenant acte de ce statut patrimonial, ce volume se donne un objectif moins rétrospectif — faire le bilan de trois riches décennies de recherche — que prospectif, en s'efforçant de contribuer à la relance d'une activité critique dont le dynamisme semble évidemment lié à l'accession à ce statut de classique.
Dans un article devenu célèbre, "Pourquoi lire les classiques ?" (1981), un autre écrivain de l'Oulipo, l'italien Italo Calvino, avait défini l'œuvre classique par sa lecture, énonçant la proposition suivante : "Toute relecture d'un classique est une découverte, comme la première lecture". S'agissant de Perec, tout se passe en effet comme si cette canonisation avait bel et bien ouvert le champ des lectures possibles, permettant en particulier le dépassement de la perspective biographique pour l'intégrer à des approches diverses, qu'elles soient théoriques, génétiques, historiques, stylistiques ou plus largement poétiques. C'est de cette diversité, et de cette ouverture, critiques que ce volume rend compte, proposant ainsi une série de "découvertes" (comme le disait Calvino) pour inviter à la relecture d'une œuvre décidément inépuisable.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2015) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°565]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : La Licorne, n°122

ISBN : 978-2-7535-5053-7

Nombre de pages : 438 p.

Illustrations : N & B

Prix public : 22,00 €

Année d'édition : 2017

Contraintes formelles, Écriture, Fiction, Littérature française, Onomastique, Oulipo, Perec (Georges), Poésie

Présentation, par Christelle REGGIANI

OUVERTURE (I)

Le silence de Perec, par Claude BURGELIN [enregistrement audio en ligne sur La forge numérique de la MRSH de l'université de Caen Normandie et sur le site France Culture]

Perec et la rhétorique du projet, par Adrien CHASSAIN

Le geste intertextuel de Georges Perec, par Raoul DELEMAZURE

Perec aux marges de la fiction, par Alison JAMES

Pour un Perec politique, par Maryline HECK

L'identité juive de Georges Perec, par Peter CONSENSTEIN

Perec en Amérique, par Jean-Jacques THOMAS

QUESTIONS DE POÉTIQUE

Esthétique du chapitre dans l'œuvre de Georges Perec, par Isabelle DANGY

"Entre sens et nevers" : géopoétique du nom de lieu, par Derek SCHILLING

Onomastique perecquienne, par Véronique MONTÉMONT

Lire La Belle et la Bête : des jeux d'échelles, des modèles narratifs et des formules littérales dans l'œuvre de Perec, par Steen Bille JØRGENSEN

(RE)LECTURES

Contrainte et mémoire dans La Disparition, par Hermes SALCEDA

Les notes préparatoires à La Disparition de Georges Perec : genèse de la saga d'une famille brisée, par Yû MAEYAMA

"Je rêve de mes terres d'Ellesmere", par Maxime DECOUT

La Boutique obscure : une tentative d'épuisement du récit de rêve ?, par Marie BONNOT

Espèces d'espaces : du vide à l'écrit, autoportrait d'un écrivain, par Dominique MONCOND'HUY

Petits modes d'emploi : une communication-feuilleton, par Jean-Luc JOLY

Les manuscrits de La Vie mode d'emploi, des pistes à explorer, par Danielle CONSTANTIN

Le(s) Voyage(s) d'Hiver(s) : fiction centrifuge / fictions transfuges, par Christophe REIG

Le travail de la mémoire dans Lieux, par Annelies SCHULTE NORDHOLT

OUVERTURES (II)

Calet / Perec : essais autographiques, par Philippe WAHL

Faire du n(o)euf avec du vieux : La Disparition de Perec et Pool ! de Pascale Petit et Renaud Perrin, par Éléonore HAMAIDE-JAGER