Programme 2022 : un des colloques

Programme complet


LES LITTÉRATURES EXPOSÉES, QUELLE HISTOIRE ?

DES PREMIÈRES MAISONS D'ÉCRIVAINS AUX EXPOSITIONS NUMÉRIQUES


DU LUNDI 20 JUIN (19 H) AU DIMANCHE 26 JUIN (14 H) 2022

[ colloque de 6 jours ]



DIRECTION :

David MARTENS, Isabelle ROUSSEL-GILLET


ARGUMENT :

De nos jours, la littérature et son histoire font fréquemment l'objet d'expositions. De façon à mieux connaître ce mode de circulation particulier de la littérature, ce colloque se propose de brosser l'histoire, qui demeure largement méconnue, des expositions relatives à la littérature, du début du XIXe siècles à nos jours. Selon quelles modalités particulières les expositions ont-elles contribué à la diffusion de la culture littéraire ? Qui sont les concepteurs de ces expositions ? Quelle a été la place de ces expositions dans la programmation des institutions qui les accueillent ? Quels ont été les écrivains, les œuvres ou les courants littéraires qui ont bénéficié du plus de faveur ? Qu'expose-t-on de façon privilégiée (auteur, style, texte, œuvre, courant, pensée, esprit) ? Quelles sont les évolutions notables dans les catalogues ? Réunissant des universitaires issus de différentes disciplines et des responsables et des concepteurs d'exposition (commissaires, scénographes, médiateurs…) à travers des exposés, des retours d'expérience et des tables rondes, le colloque se clôturera sur un atelier commun destiné à rêver sur la base de matériaux concrets réunis par les participants une exposition sur l'histoire de ces expositions.

Faisant appel à des spécialistes de littérature, de muséologie, d'histoire culturelle et des sciences de l'information et de la communication, les contributions s'interrogeront sur les différentes formes d'exposition qui ont pris la littérature pour objet, en fonction d'angles d'approches répartis de manière à couvrir l'ensemble des enjeux soulevés par cette forme culturelle. Il fera une place importante aux concepteurs d'expositions (muséographes, commissaires, conservateurs, etc.). Le colloque se concentrera sur le domaine francophone : d'une part, les expositions organisées dans des pays de langue française ; d'autre part, les expositions organisées à l'étranger sur la littérature française ; enfin, les expositions à sujets non littéraires mais intégrant des éléments ou des rapports à la littérature. Une communication vers des publics potentiels sera effective, notamment vers les maisons d'écrivains de Normandie, dont plusieurs représentants seront invités lors d'une table ronde.

Ce colloque s'inscrit dans le cadre des travaux des RIMELL (Recherches interdisciplinaires sur la muséographie et l'exposition de la littérature et du livre). Le réseau conduit pour la période 2020-2023 un programme de recherche visant à cartographier les modes d'exposition de la littérature. La plateforme www.litteraturesmodesdemploi.org constitue l'interface fédérant ces recherches.


MOTS-CLÉS :

Archives, Auteurs, Bibliothèque, Catalogue, Commissaire, Conservateur, Exposition, Histoire, Institutions culturelles, Littérature, Maisons d'écrivains, Médiateurs, Médiathèques, Muséographe, Numérique, Œuvres, Patrimoine, Programmation, Scénographes


CALENDRIER PROVISOIRE :

Lundi 20 juin
Après-midi
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée
Présentation du Centre, des colloques et des participants


Mardi 21 juin
EXPOSITIONS LITTÉRAIRES ? [présentation]
* Conférence : David MARTENS (KU Leuven) et Isabelle ROUSSEL-GILLET (Université d'Artois)
* Rencontre : Valérie MREJEN (Artiste) [sous réserve], avec Anne-Christine ROYÈRE (Université de Reims)
* Table ronde, animée par Serge CHAUMIER (Université d'Artois), avec Yves GAGNEUX (Maison Balzac), David MARTENS (KU Leuven) et Isabelle ROUSSEL-GILLET (Université d'Artois)


Mercredi 22 juin
QUELLES INSTITUTIONS ? [présentation]
* Conférence : Jean DAVALLON (Université d'Avignon)
* Rencontre : Sonia DERZYPOLSKI et Alice LESCANNE (Artistes), avec Bertrand BOURGEOIS (Université de Melbourne)
* Retours d'expériences : Nicolas DUCIMETIÈRE (Fondation Bodmer) et Stéphanie CUDRÉ-MAUROUX (Bibliothèque nationale suisse, Berne) [L’exposition virtuelle Jean Starobinski. Relations critiques], accompagnée de Vincent CALAME
* Table ronde, animée par Julie BAWIN (Université de Liège), avec Laurence BOUDART (Archives et Musée de la littérature, Bruxelles) et Stéphanie CUDRÉ-MAUROUX (Bibliothèque nationale suisse, Berne)
* Table ronde autour des Maisons d'écrivains, avec Bénédicte DUTHION (Normandie littéraire) et Anne SUDRE (Maison de Chateaubriand, La Vallée-aux-Loups)


Jeudi 23 juin
CONCEPTIONS COLLECTIVES DES EXPOSITIONS [présentation]
* Conférence : Marie-Sylvie POLI (Université d'Avignon)
* Rencontre : Jean-Pierre MONTIER et Aurélie MOUTON-REZZOUK, avec Isabelle ROUSSEL-GILLET
* Retour d'expérience : Anne-Hélène RIGOGNE (Bnf)
* Table ronde, animée par Martine THOMAS-BOURGNEUF (Muséographe), avec Monique PAUZAT (Scénographe) et Jean-Michel PONTY (Scénographe)
* Table ronde MEDIATION, animée par Elisabeth CAILLET, avec Marlène BERTRAND (IMEC), Delphine DUPENLOUP (Archipel Butor Lucinges) et Noémie GIARD (Musée Carnavalet)


Vendredi 24 juin
FORMES DE MÉDIATIONS ET D'ACTIONS CULTURELLES [présentation]
* Conférence : Carole BISENIUS-PENIN (Université de Lorraine)
* Rencontre : Sophie BERTRAND (BnF), Séverine BOMPAYS (Maison Pierre Loti et la stratégie numérique), Isabelle DEGRANGE (BnF) et Inga WALC-BEZOMBES (Responsable du service des publics de la Maison Victor Hugo), avec Jessica DE BIDERAN (Université de Bordeaux)
* Visite de la Maison Barbey d'Aurevilly [sous réserve]


Samedi 25 juin
CATALOGUES ET AUTRES PUBLICATIONS [présentation]
* Conférence : David MARTENS (KU Leuven)
* Rencontre : Yannick HAENEL, avec Corentin LAHOUSTE (UCLouvain)
* Table ronde, animée par Marcela SCIBIORSKA, avec Marie-Caroline DUFAYET (BnF) et Nathalie LÉGER (IMEC)


Dimanche 26 juin
* Atelier collectif de préparation d'une exposition portant sur l'histoire des expositions littéraires [présentation]
* Clôture


PRÉSENTATION DES JOURNÉES :

Journée 1 — Expositions littéraires ?
Les expositions relatives à la littérature peuvent adopter différents sujets et angles d'approches, de la perspective monographique centrée sur un écrivain à une exposition portant sur une œuvre particulière, un courant ou un fait de l'histoire de la littérature. À ces approches qui recoupent peu ou prou les formes de l'histoire littéraire s'adjoignent les utilisations de la littérature et des écrivains dans des expositions portant sur d'autres réalités, de la peinture aux sciences. Quelles ont été les évolutions des pratiques en la matière au cours de l'histoire, ainsi que celles des expôts privilégiés ou écartés (objets, documents, manuscrits, livres, images…) pour leur donner corps ?


Journée 2 — Quelles institutions ?
Certains lieux sont plus spontanément dévolus à l'organisation d'expositions concernant la littérature, tout particulièrement les bibliothèques. Mais les lieux accueillant de telles expositions sont éminemment variés, qu'il s'agisse de maisons d'écrivains, de médiathèques, de bibliothèques locales, régionales ou nationales, ou encore de musées d'art et d'histoire ou de galeries. Chacune de ces institutions est régie par ses propres contraintes et priorités, ainsi que par ses traditions, et un rapport particulier à tel ou tel auteur ou à la littérature de façon plus générale. Quelles sont les spécificités de ces différentes institutions, et comment et pourquoi les types d’exposition qu'elles accueillent ont-elles évolué au cours de leur histoire ?


Journée 3 — Conceptions collectives des expositions
La réalisation d'une exposition est un travail résolument collectif, qui ne se réduit nullement à l'intervention d'un commissaire ou d'un artiste. Pour aboutir, même lorsqu'elle est d'envergure modeste, une exposition fait appel à de multiples compétences et corps de métier, des conservateurs aux conseillers scientifiques qui les secondent éventuellement en passant par les graphistes, les scénographes ainsi que par un corps de métier moins visible en corps, celui des muséographes, souvent indépendants. S'agissant spécifiquement de l'écosystème des expositions touchant à la littérature, quelles sont les spécificités des types d'interventions de chacun(e) ? Comment interagissent entre eux ces différents acteurs, selon les types d'expositions et les institutions qui les accueillent ? Enfin comment ces partages de tâches se sont-ils transformés au cours de l'histoire de ces expositions ?


Journée 4 — Formes de médiations et d'actions culturelles
Les expositions s'inscrivent de façon générale au sein de programmations globales, dont elles constituent une pièce, le plus souvent un fleuron. Ces programmations s'accordent le plus souvent aux expositions, de façon à les accompagner et à en assurer, de diverses manières, la médiation vers les publics. Qu'en est-il s'agissant d'une matière telle que la littérature ? Quelles sont les formes et les spécificités de la médiation dès lors qu'il s'agit d'exposition relatives à la littérature ? Qu'en est-il de la part dévolue au numérique, et notamment aux déclinaisons numériques de ces expositions ? Quelles procédures sont mises en place à l'intention des publics spécifiques (scolaires, en situation de handicap, etc.) ? Quelles actions culturelles dans ou hors les murs ? Enfin, comment la part prise par cette médiation a-t-elle évolué, notamment par rapport à l'histoire de la médiation dans les musées ?


Journée 5 — Catalogues et autres publications
Le catalogue d'exposition présente, s'agissant de littérature, une spécificité particulière en ce qu'il constitue un retour à la forme livresque, qui continue d'être considérée comme le médium central de la diffusion de la littérature. Dans quelle mesure les catalogues d'exposition du littéraire présentent-ils des spécificités par rapport aux catalogues d'autres types d'exposition (d'art, d'histoire, de sciences…) ? Comment le terme et la forme du catalogue sont-ils questionnés ? Dans quelle mesure émanent-ils des institutions muséales ou d'éditeurs ? Quels sont ces éditeurs et contributeurs ? Quels sont les circuits de diffusion de ces ouvrages, en dehors des boutiques de musées ?


Journée 6 — Atelier collectif de préparation d'une exposition portant sur l'histoire des expositions littéraires
Plutôt qu'une synthèse de colloque, il s'agit de réinvestir autrement les documents échangés, questionnés lors des 5 jours, documents mis à disposition en amont sur une interface ainsi que tout au long du colloque. Chacun choisira un des 5 ateliers proposés et la restitution des ateliers clôturera le colloque.


RÉSUMÉS & BIO-BIBLIOGRAPHIES :

Julie BAWIN
Julie Bawin est professeure d'histoire de l'art contemporain à l'université de Liège où elle dirige l'ensemble des enseignements et de la recherche dans le domaine (http://web.philo.ulg.ac.be/shaec/). Spécialisée dans l'étude des collections et des expositions d'artistes, elle a publié, en 2014, un ouvrage de référence sur L'artiste commissaire (Paris, Éditions des archives contemporaines). Membre de nombreux groupes de recherche et de société savantes, elle est présidente-fondatrice du groupe de recherche FNRS "Musées et art contemporain" et elle dirige, depuis 2017, le Musée en Plein Air du Sart Tilman à Liège. À la croisée de l'histoire de l'art et de la muséologie, nombreux de ses travaux portent sur les expositions d'auteur. À ce titre, elle collabore, avec David Martens, sur un projet portant sur la figure de l'écrivain commissaire.

Stéphanie CUDRÉ-MAUROUX
Stéphanie Cudré-Mauroux est cheffe suppléante des Archives littéraires suisses (Bibliothèque nationale suisse, Berne). Elle a publié avec Michaël Comte Les Approches du sens (Dogana), les essais sur la critique de Starobinski. Elle a créé le Cercle d'études Jean Starobinski et son Bulletin annuel. Elle est également éditrice à La Dogana où elle a publié des textes d'Yves Bonnefoy, Pierre Chappuis, Sylviane Dupuis, Jacques Réda, Jean Roudaut ou Frédéric Wandelère.


SOUTIENS :

• Direction régionale des Affaires culturelles Normandie (DRAC)
RIMELL — Recherches interdisciplinaires sur la muséographie et l'exposition de la littérature et du livre
KU Leuven
• Unité de Recherche Textes et Cultures (UR 4028) — Université d'Artois


BULLETIN D'INSCRIPTION


Les inscriptions à ce colloque ne seront ouvertes qu'à partir du 15 mars prochain.