Publication 2005 : un des ouvrages


Dialogisme et polyphonie. Approches linguistiques

DIALOGISME ET POLYPHONIE

APPROCHES LINGUISTIQUES


Jacques BRES, Patrick Pierre HAILLET, Sylvie MELLET, Henning NØLKE, Laurence ROSIER (dir.)


Du 2 au 9 septembre 2004 s'est tenu, dans le Centre culturel international de Cerisy, un colloque rassemblant des linguistes d'une dizaine de pays sur le thème : "Dialogisme, polyphonie : approches linguistiques". Le présent ouvrage constitue les actes de cette semaine de débats intenses et d'échanges fructueux, dans le plaisir partagé du dialogue.
Depuis une vingtaine d'années, les notions de dialogisme et de polyphonie, issues des écrits du cercle de Bakhtine, sont fortement sollicitées par diverses théories en sciences du langage, au point que, pour certains, elles apparaissent comme aussi incontournables que celles d'énonciation ou de genre du discours. Il est pourtant difficile d'utiliser ces outils conceptuels, et ceci pour au moins deux raisons : la dualité terminologique qu'ils manifestent et le bourgeonnement de sens dont ils font l'objet.
Ce colloque a permis d'approfondir les deux notions, de confronter leurs diverses acceptions, d'en préciser les définitions, d'ordonner les différentes positions théoriques et terminologiques.
Trois parties structurent cet ouvrage : la première confronte les modélisations en présence et permet de clarifier les cadres et outils d'analyse ; la deuxième décrit diverses manifestations textuelles du dialogisme et de la polyphonie, notamment en contexte interactionnel ; la troisième s'attache à étudier avec précision le fonctionnement de certains marqueurs d'hétérogénéité énonciative.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2004) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°350]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions De Boeck - Duculot

Collection : Champs linguistiques

ISBN : 978-2-8011-1364-6

Nombre de pages : 344 p.

Prix public : 45 €

Année d'édition : 2005

Bakhtine (Mikhaïl), Dialogisme, Dialogue, Écriture, Énonciation, Linguistique, Polyphonie

Le colloque "Dialogisme, polyphonie : approches linguistiques"


PREMIÈRE PARTIE
NOTIONS ET THÉORISATIONS

Dialogisme, polyphonie : des textes russes de M. Bakhtine à la linguistique contemporaine, par Aleksandra NOWAKOWSKA

Méandres de la circulation du terme polyphonie, par Laurence ROSIER

Savoir de quoi on parle : dialogue, dialogal, dialogique ; dialogisme, polyphonie…, par Jacques BRES

De l'apport d'une distinction : dialogisme vs polyphonie dans l'analyse argumentative, par Ruth AMOSSY

Le ON-locuteur : une entité aux multiples visages, par Jean-Claude ANSCOMBRE

Les postures énonciatives dans la co-construction dialogique des points de vue : coénonciation, surénonciation, sousénonciation, par Alain RABATEL

Le locuteur comme constructeur du sens, par Henning NØLKE

La notion de prise en charge ou de responsabilité dans la théorie scandinave de la polyphonie linguistique, par Patrick DENDALE & Danielle COLTIER


DEUXIÈME PARTIE
DIALOGISME ET POLYPHONIE DANS DIVERSES FORMES D'INTERACTION

Modalités, modalisations, interaction et dialogisme, par Robert VION

Le processus dialogique dans les phénomènes de reprise en écho, par Jeanne-Marie BARBÉRIS

Polyphonie et séquence écho, par Laurent PERRIN

Dialogisme interdiscursif et interlocutif du discours rapporté : jeux sur les frontières à l'oral, par Bertrand VERINE

Le détournement dans les titres de presse : un marquage dialogique ?, par Sarah LEROY

Dialogisme et interaction épistolaire, par Anna JAUBERT

Associations et dissociations énonciatives entre geste et parole : polyphonie et dialogisme dans une interview de Jean-Claude Van Damme, par Hugues CONSTANTIN DE CHANAY


TROISIÈME PARTIE
DE QUELQUES MARQUEURS DE DIALOGISME

Néanmoins et toutefois : polyphonie ou dialogisme ?, par Sylvie MELLET & Michèle MONTE

Dites-vous ou le dialogique à l'épreuve du dialogal (et vice versa), par Geneviève SALVAN

Deux marqueurs de polyphonie dans les textes littéraires : le pronom ON et le déterminant démonstratif CE, par Kerstin JONASSON

Polyphonie, médiation et modalisation : le cas du conditionnel épistémique, par Hans KRONNING

Les voix de la polyphonie négative, par Pierre LARRIVÉE

MOI et AUTRUI dans le discours scientifique : l'exemple de la négation NE … PAS, par Kjersti FLØTTUM