Publication 2021 : un des ouvrages


L'esthétique des Trente glorieuses. De la Reconstruction à la croissance industrielle

L'ESTHÉTIQUE DES TRENTE GLORIEUSES

DE LA RECONSTRUCTION À LA CROISSANCE INDUSTRIELLE


Gwenaële ROT, François VATIN (dir.)


On considère avec nostalgie les Trente glorieuses comme si, dans les années 1945-1975, avait régné l'abondance économique, alors qu'il fallait d'abord reconstruire un pays en ruine, mais on dénigre son bilan idéologique et culturel, qui aurait été dominé par une croyance illusoire au progrès. Pollution, urbanisme sans âme, matières plastiques imputrescibles, tels seraient les seuls legs de ce temps d'inconscience. Aussi, l'architecture et l'art monumental des Trente Glorieuses, encore mal-aimés, ont subi beaucoup de destructions et commencent à peine à être patrimonialisés.
Or, comme le montrent les études réunies ici, en dépit de l'urgence de la reconstruction, on a accordé à cette époque une grande importance aux questions esthétiques. On faisait confiance aux nouveaux moyens techniques pour faire du beau moins cher à destination du plus grand nombre. Esthétique fonctionnelle et démocratisation artistique sont étroitement liées. On comprend dès lors le rôle central de l'industrie dans les représentations de ce temps. Contre l'opposition romantique du beau et de l'utile, il fallait réinstaller le monde industriel dans les valeurs humaines. Les usines, aussi, devaient être belles comme fonctionnelles, et constituer un objet d'intérêt pour l'art. La démocratisation du beau exigeait qu'il s'impose dans les lieux de travail. Inversement, l'expérience industrielle de la simplicité, de la cohérence, pouvait nourrir l'inspiration artistique.
Réunissant vingt-quatre spécialistes qui croisent leurs multiples terrains, cet ouvrage vise, non à défendre l'esthétique des Trente glorieuses, mais à la restituer dans sa complexité. Il invite le lecteur à regarder un peu différemment un passé trop proche pour qu'on puisse encore pleinement l'estimer.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2019) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°646]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Illustria - Librairie des musées

ISBN : 978-2-35404-089-5

Nombre de pages : 344 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 45,00 €

Année d'édition : 2021

Arnould (Reynold), Architecture industrielle, Art, Esthétique urbaine, Kodak-Pathé, Le Havre, Léger (Fernand), Manessier (Alfred), Minoteries, Mobilier, Prouvé (Jean), Reconstruction, Renault, Rouen, Saint-Gobain, Saint-Lô, Société, Travail, Université de Caen

INTRODUCTION

Une relecture culturelle des "Trente Glorieuses", par François VATIN


CONSTRUIRE PLUS FONCTIONNEL ET PLUS BEAU

"Nul n'a le droit d'enlaidir la vie". L'architecture industrielle dans la France d'après-guerre, par Nicolas PIERROT

La belle et la bête. Esthétique urbaine et nécessités industrielles pendant la Reconstruction, par Patrice GOURBIN

Minoteries reconstruites en Normandie. Programmes et esthétique, par Stéphanie DUPONT

L'aluminium et le pari du nouvel âge architectural. 1945-1955, par Florence HACHEZ-LEROY

La Reconstruction (dés)espoirs de Jean Prouvé ?, par Delphine DROUIN-PROUVÉ

Le musée-outil de Reynold Arnould, par Clémence DUCROIX

La reconstruction du musée de Saint-Lô, 1944-1974, par Robert BLAIZEAU


UN NOUVEAU DÉCOR

Fernand Léger, peinture et architecture, par Bénédicte DUVERNAY

Alfred Manessier et la Reconstruction, par Marie-Domitille PORCHERON

Les chambres de Commerce et d'Industrie du Havre et de Rouen. Interventions d'artistes dans la décoration, par Raphaëlle SAINT-PIERRE

Sculpter et peindre à l'échelle monumentale. Les modes de fabrication de l'architecture au service du 1% artistique, par Marie-Laure VIALE

Le luxe public de la Reconstruction. Le mobilier de Jacques Quinet pour l'université de Caen, par Grégor BLOT-JULIENNE & Sophie DERROT

La couleur entre au bureau. La revue Bureaux d'aujourd’hui, 1950-1960, par Thierry PILLON


REPRÉSENTER L’INDUSTRIE

Le motif industriel dans les œuvres d'art choisies par l'État, 1940-1960, par Clothilde ROULLIER

Faire le portrait de l'industrie moderne : Reynold Arnould, par François VATIN & Gwenaële ROT

La peinture industrielle de Camille Hilaire, 1952-1970, par Odile LASSÈRE

John Craven, chantre du développement industriel ?, par Dominique VERSAVEL

La Documentation française et la photographie industrielle, 1945-1970, par Véronique FIGINI-VERON

Le cinéaste, le poète et l'entreprise. La poétique des tubulures chez Pechiney, par Gwenaële ROT & François VATIN


ART ET ÉCONOMIE DANS LA FRANCE DU REDRESSEMENT INDUSTRIEL

L'industrie photographique et sa nation. Kodak-Pathé et la biennale Photo-Cinéma-Optique de Paris, 1955, par Guillaume BLANC

Le marché de l'art français, créateur de liens entre art et industrie ? 1945-1968, par Julie VERLAINE

Saint-Gobain, un industriel dans la Reconstruction. Croissance, innovations, initiatives artistiques, par Marie de LAUBIER

Architecture, esthétique industrielle, art. Le nouveau Renault, 1945-1985, par Patrick FRIDENSON


Notes

Table des illustrations

Bibliographie

Index