Publication 2010 : un des ouvrages


Stylistique de l'Archaïsme

STYLISTIQUE DE L'ARCHAÏSME


Laure HIMY-PIÉRI, Stéphane MACÉ (dir.)


Traiter de l'archaïsme aujourd'hui, ce n'est pas, comme on pourrait le croire rapidement, souscrire à un courant de pensée nostalgique, ou participer à une forme irréfléchie de "devoir de mémoire", mais précisément revenir sur d'apparentes évidences et sortir de dichotomies simplistes, qui voudraient par exemple que l'archaïsme soit "le contraire" de la néologie, sous prétexte que ce qui est archaïque est ancien. Il s'agit donc, par un questionnement aussi bien lexicographique que terminologique, de revenir d'abord sur ce qui relève du préjugé. C'est l'occasion, avec des linguistes, des stylisticiens et des spécialistes de littérature, de constater combien l'archaïsme relève de l'idée que l'on se fait du temps, plus que de la datation des faits eux-mêmes : que le passé soit l'âge d'or, ou une époque révolue et obscure ; que le présent soit le triste moment de la décadence ou l'heureux moment d'une forme d'accomplissement, riche encore de virtualités infinies, et le fait archaïque lui-même s'en trouve transformé. Plus qu'un élément factuel, l'archaïsme est alors le lieu même de la cristallisation de valeurs, permettant de revenir sur la question du rapport au passé, au classicisme, ou à la modernité.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2007) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°427]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Bordeaux

Collection : Stylistique et poétique

ISBN : 978-2-86781-621-5

Nombre de pages : 374 p.

Prix public : 27 €

Année d'édition : 2010

Archaïsme, Langue, Langue classique, Linguistique, Modernisme, Primitivisme, Sémiotique

Introduction, par Laure HIMY-PIÉRI & Stéphane MACÉ

IDENTIFICATION DE L'ARCHAÏSME

Archaïsme et langue commune au XVIIe siècle, par Chantal WIONET

Archaïsme: un concept mal défini et des utilisations littéraires contrastées, par Jean-François SABLAYROLLES

Des états de langue à leur représentation : le traitement de la notion d'archaïsme dans la grammaire française, par Franck NEVEU

Peut-on parler de ponctuation archaïque ?, par Jacques DÜRRENMATT

EXTENSION DU DOMAINE DE L'ARCHAÏSME : DE LA DÉFINITION À LA VALEUR

Pour une sémiologie de l'archaïsme, par Georges MOLINIÉ

L'invention de l'archaïsme : illustration linguistique et "langage ancien" autour de 1550, par Olivier HALÉVY

La querelle des archaïques et de Modernes (1688-1715), par Jean-François CASTILLE

Modernisme, archaïsme, primitivisme, par Laure HIMY-PIÉRY

"Langue littéraire" et "langue classique" : archaïsme stylistique et imaginaire linguistique au XXe siècle, par Gilles PHILIPPE

APPLICATIONS, USAGES ET FONCTIONS DE L'ARCHAÏSME

Montaigne "grossier", par Danièle DUPORT

Entre souvenance et semblance: archaïsmes lexicaux et sémantiques chez Bossuet, par Anne RÉGENT-SUSINI

Archaïsme et sélection des publics : l'exemple de Cyrano de Bergerac et du Cardinal de Retz, par Delphine DENIS & Stéphane MACÉ

L'éloquence archaïque dans les romans héroïques et galants du XVIIe siècle, par Marie-Gabrielle LALLEMAND

Le subjonctif imparfait entre dérision et sacré, par Gilles MAGNIONT

Aux frontières de l'archaïsme : Barthes et la figure étymologique, par Frédéric MONTFORT & Stéphane CHAUDIER

D'une "sémiotique de l'arche" : archaïsme et Histoire dans l'œuvre musicale du direct après-guerre de Jolivet et Messiaen, par Mathilde VALLESPIR

Éléments bibliographiques