Programme 2022 : un des colloques

Programme complet


CONQUÉRIR, SOUMETTRE, GOUVERNER :
THÉORIES ET PRATIQUES DE LA "PACIFICATION" DANS LES MONDES NORMANDS

(MONDE VIKING, NORMANDIE, ROYAUME D'ANGLETERRE, ITALIE MÉRIDIONALE ET SICILE, IXe-XIIe SIÈCLE)


DU MERCREDI 5 OCTOBRE (19 H) AU DIMANCHE 9 OCTOBRE (14 H) 2022

[ colloque de 4 jours ]


Tours, Bibliothèque mun., Ms. 568,
Recueil de droit canonique (XIIIe siècle), f. 249v
© Bibliothèque municipale de Tours


DIRECTION :

Pierre BAUDUIN, Simon LEBOUTEILLER, Annick PETERS-CUSTOT


ARGUMENT :

Ce colloque propose d'orienter une réflexion portant sur la transition entre l'état de guerre inhérent à une conquête territoriale, et l'état de paix censé inaugurer l'émergence d'une nouvelle construction politique. Cet "entre-deux" pose un ensemble de questions (sur l'exercice de la violence et les différentes logiques à l'œuvre, militaires, socio-politiques, économiques, territoriales, juridiques) que cette rencontre voudrait contribuer à résoudre dans une approche comparatiste entre des situations très différentes dans le monde viking, les îles Britanniques et en Méditerranée. Ces questionnements amèneront à s'interroger sur la pertinence de parler de stratégies de "pacification" et de discuter l'usage — dans un contexte médiéval — de la notion de pacification par un croisement historiographique avec d'autres périodes, en prenant soin de s'extraire de tout anachronisme, ou en assumant cet anachronisme méthodologique. Ce colloque est ouvert aux chercheurs, aux étudiants et à toute personne intéressée par l'histoire des mondes normands.


MOTS-CLÉS :

Conquête, Consensus, Construction politique, Coopération, Gouverner, Guerre, Mondes normands, "Pacification", Paix, Violence


CALENDRIER PROVISOIRE :

Mercredi 5 octobre
Après-midi
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée
Présentation du Centre, des colloques et des participants


Jeudi 6 octobre
Matin
Pierre BAUDUIN, Simon LEBOUTEILLER & Annick PETERS-CUSTOT : Introduction

LES EXPÉRIENCES VIKINGS
Pierre BAUDUIN : Qui pacifie l'autre ? La pacification comme outil heuristique pour analyser les fondations vikings
Benjamin RAFFIELD : Conflit, colonisation et intégration culturelle dans l'Angleterre de l'ère viking [Conflict, Colonisation, and Cultural Integration in Viking-Age England]

Après-midi
JUGER ET RÉFRÉNER LA VIOLENCE
Jenny BENHAM : La justice transitionnelle dans les mondes normands [Transitional Justice in the Norman Worlds]
Hugo FRESNEL : Réfréner la violence de la conquête : le Pénitentiel d'Ermenfroi de Sion
Ben MORRIS : Négocier l'exil : l'exil dans le cadre des traités de Byzance et d'Angleterre, 900-1200 [Negotiating Exile : Exile Within the Treaties of Byzantium and England, 900-1200]


Vendredi 7 octobre
"HORS LES MURS" — AU CHÂTEAU DE CAEN
Matin
HOMMES ET RÉSEAUX
Ryan LAVELLE : Coopération et collaboration : l'autorité royale et les nouveaux réseaux de la seigneurie dans les mondes anglo-danois et anglo-normands pendant le XIe siècle
Bastien MICHEL : Les hommes d'Odon de Bayeux. Conquête, "pacification" et réseaux en Angleterre après 1066

Après-midi
SÉANCE PUBLIQUE
Bénédicte GUILLOT & Alban GOTTFROIS : Le château de Caen : entre administration et démonstration de puissance, un lieu de pouvoir au cœur de la Normandie (XIe-XIIe siècles)
Jean-Marie LESVEQUE : Présentation du projet d'aménagement du Château de Caen

Visite du château


Samedi 8 octobre
Matin
SOUMISSION ET COHABITATION
Annliese NEF : Les Hauteville et la pacification de la Sicile et de l'Ifrîqiya
Graham A. LOUD : Les Lombards de l'Italie méridionale sous la domination normande [The Lombards of Southern Italy under Norman Rule]
Daniel POWER : Pacification dans le monde normand : l'annexion capétienne du duché de Normandie [Pacification in the Norman World : the Capetian Annexation of the Duchy of Normandy]

Après-midi
INSTITUTIONS ET TERRITOIRES
Stephen BAXTER : L'organisation de la Grande Confiscation dans l'Angleterre conquise [The Organisation of the Great Confiscation in Conquered England]
Riccardo BERARDI : L'infiltration "normande" dans l'Italie méridionale : une nouvelle construction sociopolitique ?
Rosanna ALAGGIO : Le "feudum" dans le Catalogus Baronum. Instrument de contrôle patrimonial et cellule "élémentaire" du système politico-administratif dans le Regnum Siciliae


Dimanche 9 octobre
Matin
REPRÉSENTER LA CONQUÊTE
Michael LEWIS : Pacifier les Anglais : comprendre la conquête normande de l'Angleterre à travers la Tapisserie de Bayeux [Pacifying the English : Understanding the Norman Conquest of England through the Bayeux Tapestry]
Guilhem DORANDEU-BUREU : Pratiques et discours de l'implantation du pouvoir normand dans la principauté de Capoue (1058-1135)

CONCLUSIONS
Table ronde, avec Jean-François KLEIN, Aliénor RUFIN SOLAS et Laurier TURGEON

Discussion générale

Après-midi
DÉPARTS


RÉSUMÉS & BIO-BIBLIOGRAPHIES :

Pierre BAUDUIN : Qui pacifie l'autre ? La pacification comme outil heuristique pour analyser les fondations vikings
Le diplôme de Charles le Simple du 14 mars 918 en faveur de Saint-Germain-des-Prés est le plus ancien document attestant l'établissement de Rollon, dans ce qui devient la Normandie. L'acte rappelle que le chef normand et ses compagnons ont reçu une partie des possessions de l'abbaye de la Croix-Saint-Ouen, en contrepartie de la tutela regni, la protection du royaume. D'autres sources suggèrent que Rollon dut également se convertir au christianisme. Ces aspects bien connus que l'on rattache au traité de Saint-Clair-sur-Epte (911) amènent à penser la pacification comme un rapport qui, loin d'être unilatéral et dissymétrique, engage des relations complexes où le pacificateur n'est pas nécessairement ou pas uniquement le conquérant mais un "autre" dont la soumission n'est pas évidente. Une des particularités des fondations vikings est la diversité de leurs situations, selon les relations entretenues avec les sociétés et les élites autochtones (parfois antérieurement à la conquête) et selon les conditions dans laquelle se fit l'implantation des nouveaux-venus. L'objet de cette communication est d'interroger la validité du concept de pacification appliqué aux différents établissements vikings à l'est et à l'ouest de l'Europe, notamment dans la perspective d'une comparaison de la Normandie avec d'autres établissements scandinaves.

Pierre Bauduin est professeur d'histoire médiévale à l'université de Caen Normandie et membre du CRAHAM. Ses recherches portent plus particulièrement sur les mondes normands, l'établissement des vikings, la principauté normande, les transferts culturels.
Publications
La première Normandie (Xe-XIe siècles). Sur les frontières de la haute Normandie : identité et construction d’une principauté, Caen, 2004.
Les fondations scandinaves en Occident et les débuts du duché de Normandie (dir.), Colloque de Cerisy, Publications du CRAHM, 2005.
Le monde franc et les Vikings, VIIIe-Xe siècle, Paris, 2009.
L’historiographie médiévale normande et ses sources antiques (Xe-XIIe siècle), avec Marie-Agnès Lucas-Avenel (dir.), Colloque de Cerisy, Presses universitaires de Caen, 2014.
911-2011. Penser les mondes normands médiévaux, avec David Bates (dir.), Colloque de Cerisy, Presses universitaires de Caen, 2016.
Histoire des vikings, des invasions à la diaspora, Paris, 2019.


Rosanna ALAGGIO : Le "feudum" dans le Catalogus Baronum. Instrument de contrôle patrimonial et cellule "élémentaire" du système politico-administratif dans le Regnum Siciliae
Sa fonction de "rapport d'enquête" fait du Catalogus Baronum un exemple intéressant "d'écriture gouvernementale" du royaume normand de Sicile. Sa finalité militaire ne limite pas sa capacité à nous renseigner sur un aspect qui n'a pas encore été investigué, celui de la consistance économique des fiefs. Si, en effet, la répartition des comtés et des pouvoirs délégués à leurs titulaires démontrent comment l'imposition de l'obligation militaire à tous les détenteurs de richesses participait au projet de centralisation monarchique, le fief, avec son modèle économique et juridique, illustre de quelle manière un régime fortement hiérarchisé contrôle les ressources naturelles et les habitants en constituant la cellule principale de la géographie administrative du Regnum Siciliae. Il s'agit de réfléchir à nouveau sur la nature du fief comme élément de base de la structure de contrôle des territoires créés par les Normands en Italie.

Rosanna Alaggio est Professeur agrégé d'histoire médiévale à l'université du Molise (Italie). Ses principaux intérêts de recherche concernent la dynamique de formation des structures territoriales de l'âge normand ainsi que les caractéristiques sociales et institutionnelles des grandes villes dans le Royaume de Sicile. Une importance particulière est accordée à l'étude de la structure féodale, de ses relations avec le pouvoir central et des ses conditionnements exercés sur les économies des territoires comme des centres urbains.
Publications
"La fondazione dell'Abbazia di Santa Maria di Cadossa. Strategie politico-istituzionali nel Vallo di Diano tra Longobardi e Normanni", in Apollo (1995) (Bollettino dei Musei Provinciali del Salernitano), XI, pp. 70-101.
"Una prospettiva verosimile : la fondazione di Santo Stefano nelle strategie politiche dei primi conti normanni di Marsico", in La Chiesa di Santo Stefano di Sala Consilina. Dalle carte d'archivio all'archivio dell'arte, a cura di E. Spinelli, Salerno 1997, pp. 15-24.
"La Reparatio Castrorum nel Vallo di Diano. Organizzazione territoriale di un'area campione in età normanno-sveva. Nota preliminare", in Monasteri e Castelli nella formazione del paesaggio italiano. La Viabilità, Atti del Seminario di Studi (Benevento 20/11/98), "Archivio Storico del Sannio", V/2 (2000), pp. 101-118.
"Finis est Europae contra meridiem. Immagini da una frontiera dell'Occidente medievale", in Fedi a confronto. Ebrei Cristiani e Musulmani fra Xe XIII sec., Atti del Convegno di Studio (Montaione 22-24 settembre 2004), a cura di S. Gensini, Centro Internazionale di Studi "La Gerusalemme di San Vivaldo", 2006, pp. 193-222.
"Modelli di gestione del potere signorile nel Salento Medievale", in MEFRM (Mélange École Française de Rome, Moyen-Âge), 2006/II, pp. 24-48.
"I contesti urbani della Puglia dopo la conquista normanna", in Alle origini del Dualismo italiano, Atti del Convegno Internazionale (Ariano, settembre 2011), a cura di G. Galasso, Soveria Mannelli, 2014, pp. 11-26.
Brindisi, Spoleto, 2015 (CISAM - Il Medioevo nelle città Italiane, 8).
"Costruire la Memoria. La consapevolezza identitaria nelle comunità cittadine del Mezzogiorno medievale", in Antropologia e Società, a cura di R. Alaggio, A. Mancini, L. Scillitani, Soveria Mannelli, 2017, pp. 311-327.
"Il Molise nella geografia feudale del XII sec.", in Medioevo e Mediterraneo : incontri, scambi e confronti, Palermo, 2020, vol. I, pp. 147-163.

Riccardo BERARDI : L'infiltration "normande" dans l'Italie méridionale : une nouvelle construction sociopolitique ?
Cette communication vise à éclairer, sous l'angle de la notion de "pacification" envisagée comme un outil de description des suites d'une conquête territoriale, une modalité essentielle du passage de la conquête à la construction politique chez les "Normands" d'Italie du Sud, par le biais de l'importation de la féodalité et de la seigneurie en Italie méridionale, en relation avec les structures sociopolitiques et les élites préexistantes. Le Mezzogiorno comprenait des régions de traditions très différentes avant l'arrivée des Normands, en fait l'"infiltration" (tant le processus fut lent) s'est produite de manière différente dans chaque zone que nous allons examiner. Le changement le plus évident sont les structures "féodales" et seigneuriales utilisées par les nouveaux conquérants, en fait, s'il existait des formes de pouvoir privatisé, cette réalité socio-politique était inexistante dans l'Italie méridionale. Il est très intéressant de comprendre à travers l'étude de sources historiographiques, hagiographiques et diplomatiques si les "Normands" ont utilisé, consciemment ou non, des stratégies de "pacification" en imposant le système féodal seigneurial dans la double acception d'imposition d'un ordre, et de création d'un consensus des élites.
Bibliographie essentielle
Berardi, Riccardo, Feudalità laica e signoria ecclesiastica nel Mezzogiorno medievale : la Calabria dai normanni alla Guerra del Vespro (1040-1282) / Féodalité laïque et seigneurie ecclésiastique en Italie du Sud au Moyen Âge : la Calabre des Normands à la guerre des Vêpres (1040-1282), Thèse de doctorat d'Histoire médiévale, Saint-Marino - Angers - Nantes, Università degli stuidi - École doctorale SCE - Université Bretagne Loire / CRHIA, 2017a, 1 vol. (dactyl.).
Carocci, Sandro, Signorie di Mezzogiorno. Società rurali, poteri aristocratici e monarchia (XII-XIII secolo), Rome, Viella (La Storia. Saggi, 6).
Loud, Graham, "Migration, Infiltration, Conquest and Identity : the Normans of Southern Italy c. 1000-1130", dans Le migrazioni nell’Alto Medioevo (Spolète, 5-11 avril 2018), Spolète, Fondazione Centro italiano di studi sull'alto medioevo (Settimane di studio della Fondazione Centro italiano di studi sull'alto Medioevo, 66), 2019, pp. 339-358.
Martin, Jean-Marie, "Aristocraties et seigneuries en Italie méridionale aux XIe et XIIe siècles : essai de typologie", Journal des savants, 1999, p. 227-259.
Nef, Annliese, Conquérir et gouverner la Sicile islamique aux XIe et XIIe siècles, Rome, École française de Rome (Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome, 346), 2011.
Peters-Custot, Annick, Les Grecs de l’Italie méridionale post-byzantine (IXe-XIVe siècle) : une acculturation en douceur, Rome, École française de Rome (Collection de l'École française de Rome, 420), 2009.
Peters-Custot, Annick, "Comportement social et comportement culturel des élites rurales calabro-grecques d'après les actes de la pratique (XIe-XIIIe siècles)", dans L. Feller, M. Kaplan, C. Picard (éd.), Mélanges de l'École française de Rome - Moyen Âge, 124-2, Numéro thématique "Élites rurales méditerranéennes (Ve-XVe siècles)", 2012, pp. 359-374.

Riccardo Berardi est Professeur agrégé (Histoire et Philosophie dans les lycées, Italie). Membre associé au CRAHAM (UMRS 6273 - CNRS / Université de Caen Normandie). Docteur de recherche en Histoire du Moyen Âge à l'École supérieure d'études historiques de l'université de la République de San Marino (directeur: J.-M. Martin, CNRS Paris) en co-tutèle avec l'université de Nantes (directrice: A. Peters-Custot).
Publications
La contea di Corigliano. Profilo storico, economico e sociale della Sibaritide (secoli XI-XVI), Ferrari editore, Rossano 2015, pp. 559.
"La féodalité et la seigneurie dans la Calabre comtale normand : une institution politique pour bâtir la paix ?", dans Tabularia, Mémoires normandes d'Italie et d'Orient (CRAHAM).
"Il cartulario del monastero di S. Maria di Altilia in Calabria", dans Miscellanea in memoria di Filippo Burgarella, éd. G. Strano, Associazione Italiana di Studi Bizantini, Rome 2020, pp. 19-32.
"Le platee o reintegre dei Sanseverino di Bisignano : diritti e prelievo signorile nella Calabria settentrionale (secc. XV-XVI)", dans Gli archivi feudali nel Regno di Napoli (XIV-XVI sec.). Prime indagini, éd. F. Senatore, Firenze University Press, Firenze 2021, pp. 71-151.

Guilhem DORANDEU-BUREU : Pratiques et discours de l'implantation du pouvoir normand dans la principauté de Capoue (1058-1135)
La conquête normande de la principauté lombarde de Capoue, achevée au début des années 1070, est marquée par l'implantation d'une aristocratie militaire transalpine dans un système institutionnel solide et ancien. Dans ce cadre, les conquérants adoptent plusieurs solutions pour asseoir, légitimer et perpétuer leur domination, avec pour conséquence finale l'instauration d'institutions de type féodal, alors inconnues de la Langobardia minor. La présente communication propose d'analyser ce processus de transition, qui apparaît certes marqué par l'emploi de la violence et de la contrainte, mais surtout basé sur l'intégration des anciennes élites au nouvel ordre social. Ce phénomène est mis en mots de façon singulière, essentiellement à partir de modèles antérieurs légèrement modifiés, afin de permettre la légitimation de l'établissement des nouveaux pouvoirs.

Guilhem Dorandeu-Bureu est ATER en histoire médiévale à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sa thèse, intitulée "Sceller la domination de l'Italie normande (XIe-XIIe s.)", analyse les constructions institutionnelles et les discours de légitimation des pouvoirs normands du Mezzogiorno à l'aune des sources diplomatiques et sigillaires.
Publications
Avec Annliese Nef, "Le passage à la royauté de Roger II de Hauteville en 1130 : propositions pour l'analyse d'une révolution symbolique", Tabularia, 2022.
"Une bulle de Bohémond Ier de Hauteville découverte à Juaye-Mondaye", Annales de Normandie, 71e année, 2021/1, p. 91-101.
"Le double scellement d'une charte de fondation par le comte Henri de Monte Sant'Angelo (1098) : discours sigillaires et concurrence politique", dans Laurent Macé (dir.), Jeux de miroir. Le sceau princier au Moyen Âge (XIe-XIVe siècle), Toulouse, Presses universitaires du Midi, 2021, p. 17-63 [Tempus, n°65].

Hugo FRESNEL : Réfréner la violence de la conquête : le Pénitentiel d'Ermenfroi de Sion
Depuis l'article de 1969 d'Herbert Cowdrey, aucune étude approfondie n'a été menée sur ce document exceptionnel qui liste les pénitences auxquelles les différents combattants de la bataille d'Hastings devront se soumettre. L'objectif de cette communication est de revenir sur ce texte en élargissant la réflexion afin de voir dans le Pénitentiel une source à part entière sur les conceptions que les contemporains pouvaient se faire des violences, légitimes ou non, qui accompagnaient des processus de conquête et la pacification du territoire conquis une fois la victoire obtenue. Demander aux combattants d'Hastings de faire pénitence n'était pas forcément une évidence : c'était un choix voulu de la part des évêques qui ont opté pour une forme de sévérité vis-à-vis de ces actes de guerre. Cette sévérité pose la question de la réelle application du texte et interroge les intentions à l'origine de sa production.

Hugo Fresnel est doctorant en histoire médiévale à l'université de Caen Normandie depuis 2020 sous la direction de Pierre Bauduin. Sa thèse porte sur les conceptions et usages de la violence du prince dans les mondes normands médiévaux entre 911 et 1154.

Ryan LAVELLE : Coopération et collaboration : l'autorité royale et les nouveaux réseaux de la seigneurie dans les mondes anglo-danois et anglo-normands pendant le XIe siècle
Cette communication examine les motivations d'un groupe restreint de seigneurs "indigènes" et d'autres aristocrates, tels que Wigod de Wallingford et le comte Waltheof de Northumbrie, dont les intérêts se croisaient avec ceux des élites conquérantes. En examinant le rôle des Anglais dans la suppression de la rébellion — et parfois leur propre participation à la rébellion — nous nous demanderons dans cette communication comment et dans quelles circonstances la coopération de ces personnages avec leurs conquérants a créé de nouveaux réseaux et de nouvelles opportunités pour eux. Ces réseaux et ces opportunités transcendaient une délimitation stricte entre "conquis" et "conquérants", tandis que la participation des élites anglaises aux actions impliquant la répression de la rébellion (ou la "pacification") renforçait la légitimité des dirigeants anglo-danois et anglo-normands au XIe siècle.

Ryan Lavelle est Professeur en Histoire médiévale à l'université de Winchester (Grande-Bretagne). Il est spécialiste de l'histoire politique en Angleterre pendant le Haut Moyen Âge.
Publications
Co-direction avec Simon Roffey et Katherine Weikert, Early Medieval Winchester : Communities, Authority and Power in an Urban Space, Oxford, Oxbow, 2021.
Monographie récente, Places of Contested Power : Conflict and Rebellion in England and France, 830-1150, Woodbridge, Boydell, 2020.

Michael LEWIS : Pacifier les Anglais : comprendre la conquête normande de l'Angleterre à travers la Tapisserie de Bayeux
La Tapisserie de Bayeux est un document unique pour comprendre la conquête normande de l'Angleterre, non seulement parce qu'elle constitue un récit illustré dépeignant les évènements tel un texte, mais aussi parce qu'elle résultait d'une entreprise commune entre Anglais et Normands. Dans cette communication, nous nous demanderons comment sa version des évènements ayant mené à la Conquête nous éclaire sur la manière dont les Anglais ont été soumis. En particulier, le récit de la Tapisserie diffère dans une certaine mesure des témoignages des "apologistes normands", ainsi que de ceux des auteurs "anglais" contemporains et plus récents qui cherchaient à expliquer (et à composer avec) ce qu'il s’était passé. De manière surprenante, la Tapisserie paraît se placer à la jonction entre ces deux traditions en fusionnant les divergences de vues. Elle était ainsi la manifestation d'une tentative de conciliation — et entérinait finalement un "changement de régime" par la pacification des Anglais.

The Bayeux Tapestry is a unique document for understanding the Norman Conquest of England, not least because it is a pictorial narrative that portrays events in a way that written documents cannot, but also since it was a joint endeavour produced by the English and Normans. The main question examined here, is how does its retelling of the events leading to the Conquest shed light on how the English were subdued, and ultimately conquered ? Importantly, the Tapestry’s story is somewhat at odds with the accounts of the so-called "Norman apologists", but also contrasts with contemporary and later "English" accounts of the Conquest that seek to make sense of (and come to terms with) what had happened. Intriguingly, and importantly, the Tapestry's tale appears to sit between these narratives, seemingly trying to merge a divergence of views, in what will be argued was an attempt of reconciliation — ultimately to achieve "regime change" through the pacification of the English.

Michael Lewis dirige le Portable Antiquities Scheme (PAS) du British Museum et est professeur invité en archéologie à l'université de Reading. Ses recherches portent sur la Tapisserie de Bayeux et il est à ce titre membre du comité scientifique du Musée de Bayeux et associé aux projets d'étude sur sa broderie. Il collabore également au prêt éventuel de la Tapisserie à l'Angleterre pour 2023-2024.
Publications
Musgrove, David & Lewis, Michael (2021), The Story of the Bayeux Tapestry ; unravelling the Norman Conquest (Thames & Hudson).
Lewis, Michael, Owen-Crocker, Gale & Terkla, Dan (2011), New Research on the Bayeux Tapestry : proceedings of a conference at the British Museum (Oxbow).
Lewis, Michael (2018), "La Tapisserie de Bayeux et l'art anglo-saxon", in Sylvette Lemagnen, Shirley Ann Brown & Gale Owen-Crocker (eds.), L'Invention de la Tapisserie de Bayeux : naissance, composition et style d’un chef-d’œuvre medieval (Point de Vues), 229-45.
Lewis, Michael (2018), "Myths and Mysteries of the Bayeux Tapestry", in David Bates (ed.), 1066 in Perspective (Royal Armouries), 79-95.
Lewis, Michael (2017), "The Bayeux Tapestry : window to a world of continuity and change", in Dawn Hadley & Christopher Dyer (eds.), The Archaeology of the 11th Century : continuities and transformations, Society for Medieval Archaeology Monographs (Manley), 228-43.

Graham A. LOUD : Les Lombards de l'Italie méridionale sous la domination normande
Malgré la conquête normande de l'Italie méridionale et les allusions occasionnelles des chroniqueurs selon lesquelles les tensions entre conquérants et vaincus auraient pu persister pendant une période considérable après la conquête, la population lombarde s'est rapidement assimilée aux côtés des nouveaux venus dans la nouvelle société de l'Italie "normande". Cette présentation examinera trois aspects principaux du rôle des Lombards à la fin du XIe et au début du XIIe siècle dans le sud de l'Italie : leur importance au sein de la structure sociale aristocratique, le rôle des administrateurs lombards au service du gouvernement "normand", et de même leur importance au sein de l'Église de la région. Graham A. Loud travaille actuellement sur l'élaboration d'une biographie courte de l'empereur Fréderic Barberousse.

Graham A. Loud est professeur émérite d'histoire médiévale à l'université de Leeds, où il a enseigné de 1978 à 2019, et où il était le directeur de l'École d'histoire de 2012 à 2015. Son principal sujet de recherche est l'Italie méridionale sous les Normands (XIe et XIIe siècles), bien qu'il ait également écrit sur les croisades et l'Allemagne sous les empereurs Staufen aux XIIe et XIIIe siècles.
Publications
The Age of Robert Guiscard. Southern Italy and the Norman Conquest (2000).
The Latin Church in Norman Italy (2007).
Roger II and the Creation of the Kingdom of Sicily (2012).
The Social World of the Abbey of Cava, c. 1020-1300 (2021).

Despite the Norman conquest of southern Italy, and the occasional hints by the chroniclers that tensions between conquerors and conquered may have remained for some considerable period after the conquest, the Lombard population rapidly assimilated alongside the newcomers into the new society of "Norman" Italy. This presentation will investigate three principal aspects of the role of the Lombards in late eleventh- and early twelfth-century southern Italy : their significance within the aristocratic social structure, the role of Lombard administrators in the maintenance of "Norman" government, and similarly their importance within the Church of the region.

Graham A. Loud is Professor Emeritus of Medieval History at the University of Leeds, where he taught from 1978 until 2019, and where he was Head of the School of History 2012-15. His principal field of research is southern Italy under the Normans (eleventh and twelfth centuries), although he has also written on the Crusades and Germany under the Staufen emperors in the twelfth and thirteenth centuries. He is now working on a short biography of Emperor Frederick Barbarossa.
Publications
The Age of Robert Guiscard. Southern Italy and the Norman Conquest (2000).
The Latin Church in Norman Italy (2007).
Roger II and the Creation of the Kingdom of Sicily (2012).
The Social World of the Abbey of Cava, c. 1020-1300 (2021).

Bastien MICHEL : Les hommes d'Odon de Bayeux. Conquête, "pacification" et réseaux en Angleterre après 1066
Quelle est la contribution des hommes d'Odon de Bayeux à la conquête et à la "pacification" de l'Angleterre après 1066 ? À partir de la documentation conservée de part et d'autre de la Manche, nous tâcherons de dessiner les contours de ce groupe à travers les relations qui unissent ses membres. Privilégiant une approche par les réseaux (social network analysis) et les mobilités, il s'agit de comprendre comment un ou plusieurs réseaux préexistants — la plupart des hommes de l'évêque de Bayeux sont originaires de la Normandie centrale — ont pu être projetés en Angleterre. À l'échelle de la première génération de la conquête, jusqu'à la rébellion d'Odon en 1088, cette communication examinera de quelles façons ces hommes se lient à des institutions pré-normandes, soumettent les populations locales et dominent l'espace, par un croisement des logiques territoriales, sociopolitiques et militaires de la "pacification".

Bastien Michel est doctorant en histoire médiévale à l'université de Caen Normandie, rattaché au Centre Michel de Boüard-Craham (UMR 6273). Dans le cadre de sa thèse, il étudie les réseaux et mobilités aristocratiques de la Normandie centrale (début XIe-fin XIIIe siècle), dans la continuité de ses travaux de master.
Michel (B.), "Usque ad Sabrinam" : l'implantation des élites normandes dans le Gloucestershire (1066-1154), Mémoire de master, Université de Caen Normandie, 2016, 1 vol.

Ben MORRIS : Négocier l'exil : l'exil dans le cadre des traités de Byzance et d'Angleterre, 900-1200
À travers les traités du Moyen Âge, que ce soit avec le roi d'Écosse ou que ce soit avec le prince d'Antioche, les dirigeants refusent souvent d'accepter les exilés de l'autre. S'il existe des études sur les exilés dans le monde normand, il y a peu d'études concernant l'exil dans les traités. C'est étrange, car les traités soulignent fondamentalement comment les dirigeants considéraient les exilés comme un problème commun, qui nécessitait une solution commune. Dans cette présentation, je montrerai comment et pourquoi les dirigeants étaient diplomatiquement actifs dans le traitement de la question des exilés. Pour ce faire, j'ai analysé les traités de deux des puissances les plus bureaucratiques du monde médiéval : Byzance et l'Angleterre. Cela garantit que de nombreux documents sont disponibles pour une étude comparative. Cela mettra en évidence que dans toute la diaspora normande l'exil était un problème qui exigeait une solution proactive.

Ben Morris étudie actuellement pour un doctorat à l'université de Cardiff. Sa thèse s'intitule "Shared Soloutions to Common Problems : A Comparative Study of Byzantine and English Treaties, 900-100". Il est très intéressé par la paix et la diplomatie à l'époque médiévale, et il a organisé plusieurs conférences interdisciplinaires sur ce sujet. Actuellement, il se concentre sur la réalisation de sa thèse, ainsi que sur plusieurs publications futures.


BIBLIOGRAPHIE :

Généralités

911-2011. Penser les mondes normands médiévaux, Actes du colloque de Cerisy (29 septembre-2 octobre 2011), D. BATES et P. BAUDUIN (dir.), Caen, Presses universitaires de Caen, 2016.
Les Normands, peuple d'Europe, 1030-1200, M. D'ONOFRIO (dir.), Paris, Flammarion, 1994.
• F. NEVEUX, L'Aventure des Normands, VIIIe-XIIIe siècle, Paris, Perrin, 2006.

Les vikings

• P. BAUDUIN, Histoire des vikings. Des invasions à la diaspora, Paris, Tallandier, 2019.
Les fondations scandinaves en Occident et les débuts du duché de Normandie, Actes du colloque de Cerisy (25-29 septembre 2002), P. BAUDUIN (dir.), Caen, Publications du CRAHM, 2005.
The Viking World, S. BRINK et N. PRICE (dir.), Londres et New York, Routledge, 2008.
• D. HADLEY, The Vikings in England, Settlement, Society and Culture, Manchester, Manchester University Press, 2006.
• K. HOLMAN, The Northern Conquest. Vikings in Britain and Ireland, Oxford, Signal Books, 2007.
• A. WINROTH, Au temps des Vikings, P. PIGNARRE (trad.), Paris, La Découverte, 2018.

La Normandie

• BATES (D.), Normandy before 1066, Londres et New York, Longman, 1982.
• D. BATES, Guillaume le Conquérant, Paris, Flammarion, 2019.
• P. BAUDUIN, La première Normandie (Xe-XIe siècles). Sur les frontières de la haute Normandie : identité et construction d'une principauté, Caen, Presses universitaires de Caen (Bibliothèque du pôle universitaire normand), 2004 (2e éd. 2006).
• M. HAGGER, Norman Rule in Normandy, 911-1144, Woodbridge, The Boydell Press, 2017.
• F. NEVEUX, La Normandie des ducs aux rois, Rennes, Ouest-France Université, 1998.

Les îles Britanniques et le monde anglo-normand

1066 in Perspective, D. BATES (dir.), Leeds, Royal Armouries Museum, 2018.
Conquests in Eleventh-Century England : 1016 1066, L. ASHE, E. J. WARD (dir.), Woodbridge, Boydell & Brewer, 2020.
• D. BATES, The Normans and Empire, Oxford, Oxford University Press, 2013.
• M. CHIBNALL, The Debate on the Norman Conquest, Manchester, Manchester University Press, 1999.
From the Vikings to the Normans, W. DAVIES (dir.), Oxford, Oxford University Press, 2003.
• R. R. DAVIES, Domination and conquest the experience of Ireland, Scotland and Wales, 1100-1300, Cambridge, Cambridge University Press, 2006.
• H. M. THOMAS, The English and the Normans. Ethnic Hostility, Assimilation, and Identity, 1066-c. 1220, Oxford, Oxford University Press, 2003.

Les Normands en Méditerranée

• G. LOUD, The Age of Robert Guiscard. Southern Italy and the Norman conquest, Harlow, Longman (The medieval world), 2000.
• J.-M. MARTIN, Italies normandes, XIe-XIIe siècles, Paris, Hachette (La vie quotidienne), 1994.
Melfi normanna. Dalla conquista alla monarchia. Convegno internazionale di studio promosso per il millenario di fondazione della città fortificata di Melfi (1018-2018), Mefli, Dicembre 2020-Febbraio 2021, Mario Adda Editore, Bari, 2021.
• A. NEF, Conquérir et gouverner la Sicile islamique aux XIe et XIIe siècles, Rome, École française de Rome (Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome, 346), 2011.
Les Normands en Méditerranée dans le sillage des Tancrède, Actes du colloque de Cerisy (24-27 septembre 1992), P. BOUET et F. NEVEUX (dir.), 2e éd., Caen, Presses universitaires de Caen, 2001.
• A. PETERS-CUSTOT, Les Grecs de l'Italie méridionale post-byzantine (IXe-XIVe siècle). Une acculturation en douceur, Rome, École française de Rome (Collection de École française de Rome, 420), 2009.


SOUTIENS :

• Direction régionale des affaires culturelles Normandie (DRAC)
Centre Michel de Boüard · CRAHAM (UMR 6273) | Université de Caen Normandie
• Office universitaire d'études normandes (OUEN) | Université de Caen Normandie
Caen la Mer
• Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA, UR 1163) | Nantes Université / La Rochelle Université
École française de Rome


BULLETIN D'INSCRIPTION


Les inscriptions à ce colloque sont maintenant ouvertes. Les participations à toute sa durée sont acceptées en priorité. Les auditeurs demandant un séjour fractionné pourront être mis sur une liste d'attente.


Avant de remplir ce bulletin, consulter la page Inscription de notre site.

Tous les champs marqués d'un (*) doivent être renseignés.


Présentation personnelle

[ Formats autorisés : jpg, jpeg, png ]


Adresse personnelle ou professionnelle
Ces renseignements figureront sur la liste des participants qui sera remise lors du colloque.


Sélectionner la mention adéquate (le statut de contributeur est défini au préalable, en accord avec le CCIC, par la direction du colloque).


Versement à effectuer

Frais de séjour : *

Total à verser :

Si différente, merci d'indiquer une adresse de facturation


[ Formats autorisés : jpg, jpeg, png, pdf, doc, docx, txt ]
Vous pouvez ajouter ici, si besoin, les documents nécessaires pour compléter votre inscription : copie de carte d'étudiant(e), justificatifs de revenus, ...


Précisions à nous communiquer pour l'agrément de votre séjour :
[par exemple : grande taille (plus de 1,80 m), problèmes de mobilité, partage d'une chambre ou voisinage de chambres, inscription groupée, régime médicalement surveillé, ...]
Ces renseignements sont utiles à la répartition des chambres. Le logement est assuré au château de Cerisy et ses dépendances, en chambres doubles ou individuelles. En cas de grande affluence, les inscrits tardifs se logeront aux alentours.