Programme 2022 : un des colloques

Programme complet


LA MANCHE : DES TERRITOIRES POUR RECONSTRUIRE LES RURALITÉS


DU MERCREDI 5 OCTOBRE (19 H) AU DIMANCHE 9 OCTOBRE (14 H) 2022

[ colloque de 4 jours ]



DIRECTION :

Viviane de LAFOND, Nicole MATHIEU


ARGUMENT :

Qu'est-ce qui se trame aujourd'hui qui conduise à une "régénération rurale" et/ou à un "renouveau générationnel" ? Telle est la question centrale du projet Ruralization qui met à l'épreuve les concepts-actions, anciens et nouveaux, qui marqueront les relations villes/campagnes du XXIe siècle, au regard de leur pertinence pour (re)construire les ruralités, autrement dit des "milieux ruraux soutenables" : "adaptation", "transition", voire "résilience", ainsi que bien sûr "ruralisation" et "régénération rurale". Le choix méthodologique a été celui de l'observation de "terrains", continue, construite et effectuée conjointement par des chercheurs et des professionnels/praticiens. Les travaux conduits dans la Manche, plus particulièrement dans les communautés de communes Granville Terre et mer et Coutances Mer et Bocage, ont donné corps aux trois questions solidaires autour desquelles s'organise le colloque: les jeunes sont-ils les artisans de la régénération ? Comment passer du "développement local" à un nouvel esprit public d'interconnaissance territoriale ? L'éducation aux métiers de nature est-elle un levier de la réconciliation entre les mondes ruraux, agricoles et urbains ? La confrontation des réponses obtenues dans les terrains manchois à d'autres "études de cas" européennes en garantira la portée générale.


MOTS-CLÉS :

Agriculture, Campagne, Éducation, Générations, Jeunes, Métiers, Milieu, Nature, Régénération, Résilience, Ruralisation, Ruralités, Territoires, Transition, Prospective, Relations villes/campagnes


CALENDRIER PROVISOIRE :

Mercredi 5 octobre
Après-midi
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée
Présentation du Centre, des colloques et des participants


Jeudi 6 octobre
Matin & Après-midi
INTRODUCTION
Nicole MATHIEU : Problématique et enjeux du projet européen Ruralization
Viviane de LAFOND : La Manche : un "observatoire" pertinent pour y répondre

LES JEUNES ARTISANS DE LE RÉGÉNÉRATION ?
Camille ROBERT-BOEUF : Les jeunes de la Manche et leur territoire : représentations, pratiques et aspirations
Philippe MANCEL : Mettre les jeunes en action : retour sur expérience
Jean-Pierre DARDAUD : Enquête en Bretagne : Cap sur Faro

Table ronde, animée par Mélanie GAMBINO, avec Cécile AUVRAY (Directrice de l'école de Gavray-sur-Sienne), Benoît COQUARD (Sociologue, INRAE) [visioconférence],  Michael HOUSTIN (Professeur au lycée agricole Coutances Métiers Nature) et Jean-Marc JULIENNE (Conseiller communautaire Granville Terre et Mer)

Soirée
Ulysse MATHIEU & Grégoire TRIAU : Présentation de leur vidéo "Le Ravitaillement, Arts et pratiques rurales en partage", en présence de Marie PLEINTEL (Créatrice de ce lieu culturel à Gavray-sur-Sienne)


Vendredi 7 octobre
VERS UN NOUVEL ESPRIT PUBLIC D'INTERCONNAISSANCE TERRITORIALE
Matin & Après-midi
Viviane de LAFOND : Renouveau de la politique de développement local : réseau et interconnaissance
Fanny DELFORGE-MARCHAND : La place du territoire dans l'action de la Mission locale
Josiane STOESSEL-RITZ : Le principe de la réciprocité pour renforcer et redynamiser les pratiques de l'ESS

Table ronde, animée par Sylvain ALLEMAND, avec Pierre-Marie GEORGES & Cédric SZABO (Association Maires Ruraux de France), Loic LELAIDIER (Artisan, Coutances), Alain NAVARRET (Conseil départemental de la Manche), Marie-Vic OZOUF-MARIGNIER (Historienne, EHESS) et Guillaume PERRODIN (Fondateur de Syment)

Visites

Soirée
Avec un groupe de jeunes du Pôle Media Local Mission Locale du Bassin granvillais, présentation de documentaires sur "territoires manchois"


Samedi 8 octobre
RETROUVER ENSEMBLE LE CHEMIN DU TERRITOIRE PAR LE LIEN HABITANTS/NATURE
Matin
Nicole MATHIEU : L'éducation aux métiers de nature est-elle un levier de la réconciliation entre les mondes ruraux, agricoles et urbains ?
Edgar LEBLANC : Pourquoi comment un établissement d'enseignement agricole contribue-t-il à reconstruire les ruralités ?
Bruno MONDIN : Travailler en collectif, expérimenter des pratiques pour créer les ruralités futures soutenables
Nicole CHAMBRON : Passer par l'alimentation pour relier agriculteurs et politiques des collectivités territoriales

Table ronde, animée par Jacques BRULHET, avec Ségolène DARLY (Universitaire), Stéphane TRAVERT (Député de la Manche), François DUFOUR et la participation d'agriculteurs : Franck LETOUSEY, Hadrien MARQUET, Christophe OSMONT et le GAEC Ennée

Après-midi
Présentations de partenaires d'autres pays européens associés au projet :
- Les concepts (ruralité, régénération rurale, accès à la terre…), avec Imre KOVACH et Aisling MURTAGH
- Le rôle des case studies pour le renouvellement des politiques agricoles et rurales, avec Imre KOVACH et Silvia SILVINI
- Les politiques agricoles et rurales face à la diversité des contextes de l'UE, avec Titus BAHNER et Willem KORTHALS

Soirée
Autour de Mohican d'Éric FOTTORINO : Qui parle mieux du rural et des paysans : les écrivains/artistes ou les scientifiques ?


Dimanche 9 octobre
CONCLUSIONS
Matin
Quel intérêt, quelles leçons du colloque pour les jeunes observateurs ?

Bilan local et Discussion générale, animée par Hervé BRÉDIF

Après-midi
DÉPARTS


RÉSUMÉS & BIO-BIBLIOGRAPHIES :

Nicole CHAMBRON : Passer par l'alimentation pour relier agriculteurs et politiques des collectivités territoriales
Les collectivités territoriales n'ont pas de compétence particulière en matière de politique agricole. De son côté le milieu agricole est organisé de manière relativement autonome autour d'institutions qui lui sont propres. Cet écart a été renforcé par les évolutions des dernières décennies contribuant à déconnecter les marchés agricoles des marchés d'approvisionnement alimentaires locaux. Pourtant, bien des politiques territoriales influencent les facteurs agricoles (ex. l'urbanisme) tandis que la montée des préoccupations sanitaires, environnementales ainsi que les craintes pour l'autonomie alimentaire suscitées par la pandémie de la COVID ainsi que la guerre en Ukraine sont en train de modifier les perceptions et les orientations. La question des interdépendances entre les politiques territoriales et les agriculteurs du territoire est apparue clairement par le biais de l'alimentation qui tend à prendre rang de politique au niveau local (cf. les Projets Alimentaires Territoriaux), bousculant les prises de conscience, les choix d'aménagement, les circuits d'approvisionnement, les modalités de relation entre les projets urbains et le monde rural environnant. Assiste-t-on à la constitution de systèmes alimentaires territoriaux ?

Nicole Chambron est économiste et sociologue, ruraliste. Elle a notamment travaillé à l'élaboration de projets de territoires, à la place des femmes en agriculture et à l'insertion des étrangers en milieu rural de Basse Normandie.
Publications
Octobre 1998, Casser l'exclusion : ouvrir de nouvelles voies, avec J.-C. Bergeret, D. Lancrenon, B. Rigaldies & P. Chauffour, Éditions du Papyrus, Paris.
Septembre 2000, Guide méthodologique de gestion de projets appliqué aux projets de management et aux projets de développement local, Éditions du Papyrus, Paris, Coll. "Actelus".
Juillet 2009, Diagnostic des discriminations à l'égard des femmes d'origine étrangère en milieu rural en Basse Normandie pour l'ACSE.

Jean-Pierre DARDAUD : Enquête en Bretagne : Cap sur Faro
Dans le cadre d'une recherche-action associant le réseau intergénérationnel d'éducation populaire JINOV international et l'université des Sciences et Pratiques Gastronomiques, et s'inscrivant dans le prolongement de la mission du Conseil de l'Europe autour de la Convention Faro qui s'intéresse aux jeunesses pionnières déjà en activité ou susceptibles de s'installer dans le territoire du Cap Sizun, recueil et restitution sur la période 2020-2022 de témoignages de jeunes professionnels de la filière alimentaire concernant la valorisation de leurs cultures-métiers en tant que patrimoine vivant et leurs rapports au territoire en tant que producteurs et habitants. Exposé de la démarche. Quels enseignements ? Quels éclairages ?

Jean-Pierre Dardaud est ingénieur hydraulicien de formation. Engagé de longue date dans l'accompagnement d'organisations paysannes, d'associations d'éducation populaire et de solidarité internationale, ainsi que d'initiatives de jeunes situées au carrefour entre développement rural-rurbain et démocratie alimentaire. Contribution à l'ouvrage collectif Seule la biodiversité cultivée peut nourrir le monde, Éditions du Linteau.

Fanny DELFORGE-MARCHAND : La place du territoire dans l'action de la Mission locale
Actrice du Service Public de l'Emploi, la Mission Locale du bassin d'emploi granvillais participe aux politiques d'insertion sociale et professionnelle des jeunes de 16 à 25 ans résidant sur son territoire. Sous l'impulsion directe des politiques nationales de l'État en faveur de l'emploi des jeunes, l'association agit localement en lien avec la réalité de son territoire d'intervention. D'une vision administrative d'un périmètre d'intervention à celle d'un espace de socialisation, le territoire ne présente pas les mêmes opportunités pour la structure et ses bénéficiaires. Sans même parler de développement dans le sens d'un travail de développement local, la Mission Locale de Granville se positionne comme "révélateur" de richesses d'un "tout" qui constitue le territoire. L'association participe de cette ambition, pour les jeunes mais aussi pour tous les acteurs (habitants, entreprises, associations, réseaux de partenaires, etc.) de ce double rapport : révéler le territoire pour qu'il les fasse exister.

Animatrice socioculturelle puis coordinatrice de politiques enfance et jeunesse intercommunales, Fanny Delforge-Marchand a travaillé en structure d'insertion par l'activité économique, en chantier d'insertion puis en entreprise adaptée. Directrice de Mission Locale depuis 3 ans, elle a auparavant obtenu une maîtrise en intervention et développement social et un Master en Aménagement du territoire, puis un Master en ingénierie de projets en ESS de l'UHA à Mulhouse (chaire de Josiane Stoessel). Ses sujets de mémoires ont tourné autour des thèmes suivant : les outils d’accompagnement des jeunes en Mission Locale, la place des politiques jeunesse sur un territoire intercommunal rural, la construction d'un territoire de projet intercommunal rural, et l'entrepreneuriat solidaire au service de l'insertion des publics éloignés de l'emploi.

Edgar LEBLANC : Pourquoi comment un établissement d'enseignement agricole contribue-t-il à reconstruire les ruralités ?
Qu'ils soient publics ou privés, issus d'une longue histoire ou plus récents, les établissements d'enseignement agricole présentent une expérience historique ancrée dans des territoires où ils inscrivent leur action. Cette expérience s'exprime par leur place dans le tissu socio-économique local, par les missions qu'ils exercent, par les expérimentations techniques et les pratiques agraires qu'ils mettent en œuvre, par leur insertion dans les instances et activités locales, par l'ouverture sur le monde qu'ils donnent à leurs élèves. Ces activités, ces fonctions sociales, cet enracinement reposent sur un socle juridique solide et stable qui assure la pérennité du dispositif : le statut d'établissement public local d'enseignement et de formation professionnelle agricoles (EPLEFPA) et le contrat qui lie l'établissement et l'État au sein du service public d'enseignement et de formation professionnelle agricoles.

Edgar Leblanc a consacré toute sa carrière à l'enseignement agricole. Professeur certifié de lettres modernes au lycée agricole du Robillard (1964-1972). Animateur et sous-directeur de l'INRAP à Dijon (1972-1984). Chef de service à la DRAF de Rouen (1985-1986). Sous-directeur de la politique des formations de l'enseignement technique à la DGER (1987-2000). Inspecteur général de l'agriculture (2000-2003). Depuis 2015, il préside le Comité d'histoire de l'enseignement agricole.
Bibliographie
Campus Coutances métiers nature, 1968-2018. 50 ans de savoir-faire. Parcours d'un Lycée devenu Campus, Avranches, Les éditions Le studio de com, 2018.
Edgar Leblanc (sous la direction), Pour une histoire de l'enseignement agricole, la loi du 2 août 1918 et ses évolutions, Dijon, educagri éditions, 2020.
Philippe Maubant & Edgar Leblanc (dir.), L'invention des idées. Le défi réussi de l'enseignement agricole français, Nîmes, Champ social, Collection "Phronesis", 2022.

Marie-Vic OZOUF-MARIGNIER
Marie-Vic Ozouf-Marignier, géographe et historienne, est directrice d'études à l'EHESS, membre de l'UMR Géographie-cités. Ses recherches portent sur le territoire français, son aménagement et ses représentations dans la longue durée.
Publications récentes
Ozouf-Marignier M.-V., Sanders L., Bretagnolle A., Brun P. & Verdier N. (sous la dir. de), Les mots-clefs des systèmes de peuplement dans le temps long, Tours, Presses universitaires François Rabelais de Tours, 2020.
"Permanences, récurrences, apories", dans S. Cordobes, X. Desjardins & M. Vanier (sous la dir. de), Repenser l'aménagement du territoire, Colloque de Cerisy, Boulogne-Billancourt, Éditions Berger-Levrault, Collection "Au fil du débat-Études", 2020.

Marie PLEINTEL
Marie Pleintel est à l'origine du ravitaillement, lieu d'art et de pratiques rurales, fondé à Gavray-sur-Sienne en 2021. Après avoir travaillé 10 ans pour des lieux d'art contemporain dans des grandes métropoles (artconnexion à Lille et Bétonsalon à Paris), elle a souhaité revenir en Normandie et s'interroger en pratique sur notre rapport sensible au vivant. Elle est par ailleurs également coordinatrice générale de RN13BIS — art contemporain en Normandie.

Josiane STOESSEL-RITZ : Le principe de la réciprocité pour renforcer et redynamiser les pratiques de l'ESS
Dans la course effrénée des rythmes de nos échanges soumis à l'injonction de l'urgence et de l'efficacité, les territoires ruraux pourraient apparaître comme figés et accrochés à une image du passé comme si les relations à ces territoires ruraux étaient devenues froides et muettes. Comme des lieux laissés à discrétion, ces territoires offrent pourtant des cadres propices à un processus créatif d'interactions réciproques qui forgent des liens sociaux et une relation au monde (soi vs autrui, émotions, attachements) en résonance avec un mode de coexistence. La motricité des échanges réciproques qui se manifeste par le don et la reconnaissance des personnes est une source d'apprentissage d'accords tacites (communs, vie bonne). Nous questionnerons les pratiques de l'économie sociale et solidaire pour comprendre comment les dynamiques de réciprocité contribuent à redynamiser la socialité par une capacité de résonance en milieu rural.
Bibliographie
Caillé A. (2019), Extensions du domaine du don. Demander-donner-recevoir-rendre, Arles, Actes Sud.
Laurent E. (2017), À l'horizon d'ici. Les territoires au cœur de la transition social-écologique, Lormont, Le Bord de l'eau.
Rosa H. (2021), Résonance. Une sociologie de la relation au monde, Paris, La Découverte.

Josiane Stoessel-Ritz est sociologue ruraliste, ses recherches portent sur le lien social, la réciprocité dans la coopération et les communs sociétaux. Elle est professeure de sociologie à l'université de Haute-Alsace, membre de l'UMR Sociétés, Acteurs et Gouvernement en Europe (SAGE, Strasbourg). Ses recherches portent sur le territoire français et les territoires ruraux algériens et marocains. Elle anime la Chaire ESS de l'université de Mulhouse et le Réseau Développement durable et lien social (2DLiS).
Publications récentes
Blanc M., Stoessel-Ritz J. (2021), "L'économie sociale et solidaire comme pilier du développement durable. Une perspective transactionnelle", Actes de la Recherche sur le Développement durable, n°1/2021, Abidjan.
Stoessel-Ritz J., Blanc M. (2020), "Transactions sociales, actions collectives et émancipation", La transaction sociale. Un outil pour penser et dénouer la complexité de la vie en société, Remy J., avec la collaboration de M. Blanc, J. Foucart, J. Stoessel-Ritz et L. Van Campenhoudt, Toulouse, Erès, p. 435-470.
Stoessel-Ritz J., Blanc M. et Amarouche A. (dir.) (2018), Penser les innovations sociales dans le développement durable. De la guerre à la paix, "Sociologies et Environnement", Paris, L'Harmattan.


BIBLIOGRAPHIE :

• Allemand S., 2020, "La prospective territoriale en Normandie. Synthèse d'une table ronde avec des acteurs normands", in Prospective et co-construction des territoires au XXIe siècle, Colloque de Cerisy, Hermann, pp. 301-342.
• Coquard B., 2019, Ceux qui restent. Faire sa vie dans les campagnes en déclin, Paris, La Découverte.
Études Normandes, novembre 2020, "Le département de la Manche : des lieux et des gens", n°15.
• Fottorino E., 2021, Mohican, Gallimard.
Présences Paysannes et Rurales, mars 2021, Dossier : "La recherche rurale, histoires et devenirs", n°1, pp. 14-37.
• Heurgon E., 2020, "Préface. Prospective & co-construction de stratégies territoriales face aux mutations des sociétés", in Prospective et co-construction des territoires au XXIe siècle, Colloque de Cerisy, Hermann, pp. 5-17.
• Jollivet M. & Eizner N. (dir.), 1996, L'Europe et ses campagnes, Paris, Presses de Sciences Po.
• Kayser B., 1990, La renaissance rurale. Sociologie des campagnes occidentales, Paris, Armand Colin.
• Mathieu N. (dir), 1995, L'emploi rural, une vitalité cachée, Paris, L'Harmattan.
• Mathieu N., 2017, Les relations villes/campagnes. Histoire d'une question politique et scientifique, Paris, L'Harmattan.
• Mathieu N., De Lafond V., & Gana A., 2006, Towards New Responsible Rural/Urban relationships. A sustainable Territories-oriented Comparative Analysis.
Mouvements, 2015, Dossier : "Vitalité politique en rase campagne", 2015/4, n°84.
• Poulle F., Gorgeu Y., Grenier P., Moquay P. & Sahuc P., 1999, Urbanité rurale, Éditions du développement territorial.


BULLETIN D'INSCRIPTION


Les inscriptions à ce colloque sont maintenant ouvertes. Les participations à toute sa durée sont acceptées en priorité. Les auditeurs demandant un séjour fractionné pourront être mis sur une liste d'attente.


Avant de remplir ce bulletin, consulter la page Inscription de notre site.

Tous les champs marqués d'un (*) doivent être renseignés.


Présentation personnelle

[ Formats autorisés : jpg, jpeg, png ]


Adresse personnelle ou professionnelle
Ces renseignements figureront sur la liste des participants qui sera remise lors du colloque.


Sélectionner la mention adéquate (le statut de contributeur est défini au préalable, en accord avec le CCIC, par la direction du colloque).


Versement à effectuer

Frais de séjour : *

Total à verser :

Si différente, merci d'indiquer une adresse de facturation


[ Formats autorisés : jpg, jpeg, png, pdf, doc, docx, txt ]
Vous pouvez ajouter ici, si besoin, les documents nécessaires pour compléter votre inscription : copie de carte d'étudiant(e), justificatifs de revenus, ...


Précisions à nous communiquer pour l'agrément de votre séjour :
[par exemple : grande taille (plus de 1,80 m), problèmes de mobilité, partage d'une chambre ou voisinage de chambres, inscription groupée, régime médicalement surveillé, ...]
Ces renseignements sont utiles à la répartition des chambres. Le logement est assuré au château de Cerisy et ses dépendances, en chambres doubles ou individuelles. En cas de grande affluence, les inscrits tardifs se logeront aux alentours.