Programme 2022 : un des colloques

Programme complet


APRÈS LACAN


DU MERCREDI 25 MAI (19 H) AU DIMANCHE 29 MAI (14 H) 2022

[ colloque de 4 jours ]



DIRECTION :

Marielle DAVID, Pierre MARIE, Alain VANIER


ARGUMENT :

40 ans après la mort de Lacan, le rayonnement de son œuvre est acquis au point qu'elle peut paraître indépassable. Pourtant, ce colloque se propose de revenir sur ses propositions aujourd'hui où non seulement la psychanalyse s'efface du débat contemporain mais où cet enseignement, dont le pouvoir subversif était le fil conducteur, est souvent réduit à des lieux communs.

L'œuvre de Freud avait déjà subi pareille mésaventure et l'on sait combien le bouleversement qu'elle avait suscité avait tôt fait d'être effacé sitôt le père de la psychanalyse disparu.

La psychanalyse serait-elle donc vouée à des cycles où la vérité qu’elle promeut bénéficie d'une ouverture avant d'être occultée pour réapparaître plus tard à travers une nouvelle formulation ?

Mais, comme nous sommes nécessairement les "fils de notre temps", ce sont alors les formes de vie de notre modernité qu'il y a à interroger pour comprendre les raisons de ce cycle.


MOTS-CLÉS :

Amnésie infantile, Bollas (Christopher), Débat contemporain, Freud, Lacan, Langage, Malaise, Métapsychologie, Principe de réalité, Psychanalyse, Psychiatrie, Réel, Savoir, Sexe, Sujet, Transmission, Vérité, Vie psychique


CALENDRIER PROVISOIRE :

Mercredi 25 mai
Après-midi
ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée
Présentation du Centre, du colloque et des participants


Jeudi 26 mai
LIRE LACAN AUJOURD'HUI
Matin
Pierre MARIE & Alain VANIER : Ouverture
Patrick LANDMAN : Lacan : l'après-coup
Gisèle CHABOUDEZ : Déchiffrer Lacan

Après-midi
Amos SQUVERER : Pour entendre de ce que l'on dit : les vertus du dialogue avec les post-modernes
Annie TARDITS : Lacan dans les marges
Jean-Jacques RASSIAL : Qu'est-ce que réinventer la psychanalyse ?

Soirée
Concert à quatre mains, par les pianistes Camille BELIN [présentation] et Emmanuel BIRNBAUM [présentation]


Vendredi 27 mai
APPROCHER LE RÉEL
Matin
Sidi ASKOFARÉ : Spectres de Lacan
Jocelyn BENOIST : Freud au-delà du principe de réalité

Après-midi
François LEGUIL : Le choix du sexe
Erik PORGE : Les trois corps de l'analyste

Soirée
Concert à quatre mains, par les pianistes Camille BELIN [présentation] et Emmanuel BIRNBAUM [présentation]


Samedi 28 mai
PSYCHANALYSER DEPUIS LACAN
Matin
Chantal CLOUARD : Du malaise dans la vie psychique à l'impertinence du langage : la manière oblique
Sarah NETTLETON : La contribution de Christopher Bollas à la métapsychologie psychanalytique

Après-midi
Virginie JACOB ALBY : L'infantile, après Lacan
Laurent DELHOMMEAU : Lacan pratique. Réflexions sur l'apport de Lacan à la psychiatrie
Brigitte LALVÉE : La passion du réel
Frédéric BROCHARD : Et les analysants ? Questions intempestives

Soirée
Concert à quatre mains, par les pianistes Camille BELIN [présentation] et Emmanuel BIRNBAUM [présentation]


Dimanche 29 mai
Matin
Solal RABINOVITCH : Un glissement de l'imaginaire à l'irréel dans le dialogue psychotique
Marielle DAVID : Être ou ne pas être dupe du Réel
Pierre MARIE & Alain VANIER : Conclusion

Après-midi
DÉPARTS


RÉSUMÉS & BIO-BIBLIOGRAPHIES :

Marielle DAVID : Être ou ne pas être dupe du Réel
Le Réel, à l'articulation entre le bain de langage et la jouissance du corps, a fasciné Lacan qui l'a abordé par la corde qui compose le nœud à trois, Celui que le Réel fait avec l'Imaginaire et le Symbolique, en finissant par affirmer lors de son dernier séminaire : "Le Réel est tissu". Comment penser après Lacan, après avoir été une de ses élèves tout en ayant une psychanalyste affiliée à la SPP ? Le Réel est, de fait, le sujet des recherches sur la perception chez le bébé qui se sont développées depuis sa mort et nous étudierons ses modes de ré-articulation en repensant l'évolution de l'inconscient chez le petit enfant.

Marielle David est pédopsychiatre, psychanalyste.
Publication
Champ de l'amour et du désir, PUF, 2003.


Sidi ASKOFARÉ : Spectres de Lacan
Depuis qu'en nous quittant, en 1981, il est devenu radicalement Autre, selon sa propre prédiction, Jacques Lacan n'a cessé et ne cesse de hanter la psychanalyse et les psychanalystes. La psychanalyse, autant comme pratique et discours que comme savoir. Les psychanalystes également, ceux qu'il a formés ou seulement orientés, mais également ceux qui n'ont eu de cesse de le combattre de son vivant ou de le poursuivre de leur haine post-mortem. Mais au-delà de la psychanalyse et des psychanalystes, c'est toute la culture de notre temps, qu'il a tant sondé et interprété, qui a affaire à son absence-présence, à ses fantômes. Sous quelles formes et avec quelles conséquences ? C'est ce que je tenterai d'explorer dans cette communication.

Né en 1954 à Tombouctou (Mali), Sidi Askofaré pratique et enseigne la psychanalyse à Toulouse. Il est membre (AME) de l'École de psychanalyse des Forums du Champ Lacanien. Docteur en Psychologie (3ème Cycle) et Docteur d'État ès Lettres et Sciences Humaines, est Professeur émérite de Psychologie clinique à l'université de Toulouse-Jean Jaurès et Directeur de recherches à l'université de Paris.
Publications
Les Références de Lacan (Aristote, Descartes, Kant, Hegel, Marx), Presses universitaires du Mirail.
D'un discours l'Autre. La science à l’épreuve de la psychanalyse, PUM.
Clinica del sujeto y del lazo social, Gloria Gómes Ediciones, Bogota.
Psiconanálisis vs Psicoterapia, Ed. L. Vieco er Hijas, Medellin.
"Présence de Marx. Lecture de Spectres de Marx de Jacques Derrida", BARCA ! Psychanalyse, Politique, Poésie, 1994, n°2, pp. 149-155.
"Avec Lacan… ou se faire son contemporain", Essaim. Revue de Psychanalyse, n°42, Toulouse, Érès, pp. 123-126.
"Fidélité de Lacan", 2021 Lacan au présent, Paris, Éditions Nouvelles du Champ Lacanien, 2021, pp. 25-34.

Jocelyn BENOIST : Freud au-delà du principe de réalité
On s'interrogera sur ce que la psychanalyse peut apporter dans un contexte où la question du réalisme semble redevenu centrale — peut-être parce que la réalité d'aujourd'hui est à plus d'un titre insupportable et/ou qu'il y a aujourd'hui plus d'une raison de douter de la réalité. Pour ce faire, on répétera le geste inaugural de Lacan : celui du retour à Freud. Dans cette répétition d'une répétition, on rencontrera deux choses : la problématicité de la réalité, intuition cardinale tant de l'épistémologie freudienne que de la refondation analytique de l'épistémologie (qui est aussi sa délimitation) ; mais également, cachée derrière ce premier problème, la difficulté, autrement redoutable, du réel, au-delà du principe de réalité.

Jocelyn Benoist est Professeur de philosophie contemporaine à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il travaille essentiellement sur la question du réalisme.
Publications
Les Limites de l'intentionalité, Vrin, 2005.
L'Adresse du Réel, Vrin, 2017.
En co-édition avec Renaud Barbaras, Phénoménologie et Psychanalyse : Hommage à Guy-Félix Duportail, Hermann, 2021.

Gisèle CHABOUDEZ : Déchiffrer Lacan
Un auteur psychanalyste ayant voulu ne pas être compris trop vite de ses contemporains, tant il constatait la rapide transformation du discours de son prédécesseur en mode de vie adapté aux sociétés où il se déployait, a pris le parti de chiffrer son discours, particulièrement à l'écrit. On le conçoit, et l'on en sait les raisons, mais 40 ans après la disparition de Lacan, les choses sont à peu près en l'état. Son dire fondamental n'a pas été dans l'ensemble déchiffré, les solutions qu'il apporte dans la pensée psychanalytique sont restées en partie en souffrance, son texte est lu, lorsqu'il l'est, sans en tirer conséquence, sa théorie fondamentale reste anecdotique. On ne peut désormais que le déchiffrer comme on déchiffre un rêve ou un lapsus, pour faire de ce déchiffrage enseignement.

Gisèle Chaboudez est psychiatre, psychanalyste, ancienne directrice médicale de CMPP et CAPP, vice-présidente d'Espace analytique.
Publications
L'équation des rêves, Denoel, 2000, érès, 2019.
Que peut-on savoir sur le sexe ? Un rapport sans univers, Hermann, 2017.
Ce qui noue le corps au langage, Hermann, 2019.
Féminité singulière, érès, 2020.

Chantal CLOUARD : Du malaise dans la vie psychique à l'impertinence du langage : la manière oblique
Lacan, comme Freud avant lui, donne une place importante aux œuvres littéraires. En convoquant Sade, Gide, Claudel, Joyce, Beckett, Duras, il renouvelle la critique littéraire, affirme la polysémie de la littérature et sa surdétermination en la mesurant à la psychanalyse : "l'inconscient parle et s'écrit". L'intérêt porté aux fictions se déplace sur le hors-sens et sur les effets d'un dire indescriptible. Car l'instance de la lettre, entre écriture et lecture, "l'habite qui parle", au risque d'y rester en souffrance, d'y faire trou, et de ne pas cesser de se dire. Y a t-il encore aujourd'hui un espace d'écriture et une langue pour dire la singularité du sujet ? Nous interrogerons ce qui a fait littérature pour Lacan et ce qui persiste ou menace l'intime. Que peut encore une certaine Littérature pour donner éclairage à la pratique analytique ?

Chantal Clouard est docteur en psychologie, psychanalyste.
Publications
Psychanalyse et cinéma. Du visible et du dicible, avec M. Leibovici (dir.), Colloque de Cerisy, Hermann, 2019.
La narrativité. Racines, enjeux et ouvertures, avec B. Golse et A. Vanier (dir.), Colloque de Cerisy, Éditions In Press, 2017.

Laurent DELHOMMEAU : Lacan pratique. Réflexions sur l'apport de Lacan à la psychiatrie
Quelques concepts élaborés par Lacan sont essentiels au soin que nous portons aux personnes en grande souffrance psychique. La forclusion, l'articulation entre le symptôme, le passage à l'acte et l'acting-out, le sinthome, pour ne citer qu'eux, donnent toute leur épaisseur à des pratiques thérapeutiques qui s'inscrivent dans la longue histoire de l'articulation entre psychanalyse et psychiatrie. Avec la "joie du déchiffrage" appliquée aux mystères auxquels nous confrontent les personnes déprimées, les schizophrènes, les "malades mentaux", nous nous trouvons aux antipodes de cette "santé mentale" abêtissante, aplatissante et désubjectivante, qui déferle sur les lieux d'accueil collectif et envahit jusqu'au colloque singulier. La conceptualisation de Lacan s'est trouvée de tout temps articulée à sa pratique même, mais aussi aux expériences les plus vivantes des années 60, 70. Nous explorerons ainsi la proximité de Lacan avec Maud Mannoni, son soutien à l'École expérimentale de Bonneuil, ainsi que la façon dont ce qui se jouait à La Borde se trouvait pris dans un aller-retour constant avec son élaboration. Une subversion de la psychiatrie s'est opérée, l'enjeu est aujourd'hui de poursuivre ce travail essentiel à un authentique "traitement de la psychose".

Laurent Delhommeau est psychiatre, psychanalyste, membre d'Espace Analytique, médecin directeur de l'hôpital de jour pour adolescents Gombault Darnaud.
Derniers articles publiés
"Le luxe de l'étude", et "L'esseulement du sujet", publiés par Figures de la psychanalyse.

Sarah NETTLETON : La contribution de Christopher Bollas à la métapsychologie psychanalytique
Cette présentation explorera les éléments fondamentaux de la vision psychanalytique de Bollas. Pour Freud, le refoulement est au centre de la psyché. Bollas, d'autre part, suggère que l'inconscient — sa structure et son fonctionnement — est formé d'un processus de créativité, basé sur une interaction continue entre le monde interne et la réalité externe. Ce développement psychique dure depuis les origines de l'esprit dans l'utérus jusqu'à notre mort. Il y aura une brève introduction a divers concepts, y compris l’inconscient réceptif, l'idiome humain, la pensée non connue, et le monde des objets évocateurs. Enfin, nous examinerons quelques-unes des implications de ces concepts innovants pour notre compréhension de la psychanalyse clinique.

Sarah Nettleton est psychanalyste à Londres. Sa première carrière était en tant que pianiste accompagnatrice. Depuis 20 ans, elle s'est spécialisée dans l'œuvre de Bollas qu'elle a enseigné en Grande-Bretagne, en Europe, et en Israël, Amérique, Mexique, Ukraine et Inde. Son livre La Métapsychologie de Christopher Bollas : une introduction sera publié en français en 2022.

Erik PORGE : Les trois corps de l'analyste
En m'inspirant de la lecture de Richard II de Shakespeare, notamment par Kantorowicz, je ferai référence à la logique des "deux corps du roi" pour présenter les trois corps de l'analyste en jeu dans l'écart entre la pratique des cas et la pratique de la théorie. Ces trois corps distinguent trois "territoires" du langage, réel, imaginaire et symbolique, séparés et tressés, autrement chez Lacan que chez Freud. Cette référence permet d'aborder ladite "extraterritorialité" de l'analyste de façon non binaire, extraterritorialité qui s'inscrit pour Lacan dans la question de la "formation" de l'analyste comme formation de l'inconscient.

Erik Porge exerce la psychanalyse à Paris, il est membre de l'Association "L'instance lacanienne" et dirige la revue et la collection Essaim chez érès.
Bibliographie
Richard II, Shakespeare.
Les deux corps du roi, E. Kantorowicz.
Séminaire L'insu que sait de l'une bévue s'aile à mourre, J. Lacan.
"L'instance de la lettre ou la raison depuis Freud", Écrits, J. Lacan.
"Situation de la psychanalyse et formation du psychanalyste en 1956", Écrits, J. Lacan.
Amour, désir, jouissance. Le moment de la sublimation, E. Porge, Éditions érès, 2021.

Solal RABINOVITCH : Un glissement de l'imaginaire à l'irréel dans le dialogue psychotique
Défection du corps du langage comme transparence du corps vivant, sont les coordonnées de ce surprenant dialogue, le dialogue psychotique. Non spéculaire, il n'engage aucunement le "je" qui parle dans son propre reflet, ou dans celui de l'autre. Par contre, il nous emmène vers l'étendue d'un appareil psychique pour deux, appareil à penser à deux. Étendue mentale qui, à prendre la place d'un imaginaire du corps que le narcissisme primaire renvoyait à sa désuétude, serait à connoter d'irréelle. Nous pouvons rencontrer des fragments de cette notion d'irréel chez Lacan non seulement à propos de l'objet irréel du délire ou de l'organe de la libido (mythe de la lamelle), mais aussi à propos de l'acte analytique ou de la pulsion de mort. Chaque fois, tel une doublure du réel qui entrerait en relation avec le réel (de la voix) et le symbolique (du langage), l'irréel suppléerait à un imaginaire, défaillant dans la psychose, pour nouer réel et symbolique.

Solal Rabinovitch est psychiatre et psychanalyste à Paris. Membre de l'École freudienne de Paris de 1964 à 1980, puis de l'École de la cause freudienne de Paris de 1981 à 1991, elle est actuellement membre de l'École de psychanalyse Sigmund Freud.
Publications
Écritures du meurtre — Freud et Moïse : écriture du père 3, érès, Collection "Scripta", 1997.
La forclusion — Enfermés dehors, érès, collection "Scripta", 1998.
Les voix, érès, Collection "Point Hors Ligne", 1999, réédition 2018.
La folie du transfert, érès, Collection "Scripta", 2006.
L'ange, le fou le savant et le psychanalyste — Une affaire de pensées, érès, Collection "Scripta", 2017.

Jean-Jacques RASSIAL : Qu'est-ce que réinventer la psychanalyse ?
En 1978, Lacan définit un devoir des psychanalystes : "Il faut que chaque psychanalyste réinvente, d'après ce qu'il a réussi à retirer du fait d'avoir été un temps psychanalysant, que chaque analyste réinvente la façon dont la psychanalyse peut durer". Ce n'est évidemment pas à une révision de la psychanalyse que Lacan invite, mais bien, dans la suite de la passe, du devoir de l'analyste, en intension, dans chaque cure, et en extension, dans la théorie de la pratique et la pratique théorique. On tentera d'en examiner les enjeux de nos jours.

Publications
"Logiques de la Verleugnung", "Préface", in Interprétation et jugement, Rouen, MJWFédition, 2022.
Manifeste déiste d'un psychanalyste juif, 2018, érès, Toulouse.
La Dénégation, de Sigmund Freud, présentation et commentaire, Collection "Freud à la lettre", Éditions In Press, 2017 (Édition poche réduite, In Press, 2017).
Le Sujet en état limite, Éditions Denoël, Octobre 1999, Paris [traductions espagnole et portugaise] (Éditions de poche, Toulouse, érès, 2017).
Court traité de pratique psychanalytique, Toulouse, érès, 2011.

Annie TARDITS : Lacan dans les marges
40 ans après… serait-il venu le moment pour l'œuvre de la clore au futur antérieur ? Ce qu'auront été la "tâche en progrès" de Lacan et ses lieux, séminaire, écrits, école… Mais dans quelques marges, échappant par leur bord extérieur à la clôture, insiste un actuel de sa recherche et de son élaboration éclairant plus que jamais l'actuel de — ce sont ses termes — notre "civilisation scientifique". Des propos à tenter d'articuler.

Bibliographie
J. Lacan, "La science et la vérité", dans Écrits, Paris, Seuil, 1966.
A. Tardits, "La réalisation de l'homme comme individu", dans L'insistance du réel, Coll. "Scripta", Éd. érès, 2007.


BULLETIN D'INSCRIPTION


Les inscriptions à ce colloque sont maintenant ouvertes. Les participations à toute sa durée sont acceptées en priorité. Les auditeurs demandant un séjour fractionné pourront être mis sur une liste d'attente.


Avant de remplir ce bulletin, consulter la page Inscription de notre site.

Tous les champs marqués d'un (*) doivent être renseignés.


Présentation personnelle

[ Formats autorisés : jpg, jpeg, png ]


Adresse personnelle ou professionnelle
Ces renseignements figureront sur la liste des participants qui sera remise lors du colloque.


Sélectionner la mention adéquate (le statut de contributeur est défini au préalable, en accord avec le CCIC, par la direction du colloque).


Versement à effectuer

Frais de séjour : *

Total à verser :

Si différente, merci d'indiquer une adresse de facturation


[ Formats autorisés : jpg, jpeg, png, pdf, doc, docx, txt ]
Vous pouvez ajouter ici, si besoin, les documents nécessaires pour compléter votre inscription : copie de carte d'étudiant(e), justificatifs de revenus, ...


Précisions à nous communiquer pour l'agrément de votre séjour :
[par exemple : grande taille (plus de 1,80 m), problèmes de mobilité, partage d'une chambre ou voisinage de chambres, inscription groupée, régime médicalement surveillé, ...]
Ces renseignements sont utiles à la répartition des chambres. Le logement est assuré au château de Cerisy et ses dépendances, en chambres doubles ou individuelles. En cas de grande affluence, les inscrits tardifs se logeront aux alentours.