Publication 2010 : un des ouvrages


Distinction et supériorité sociale (Moyen Âge et époque moderne)

DISTINCTION ET SUPÉRIORITÉ SOCIALE (MOYEN ÂGE ET ÉPOQUE MODERNE)


Laurence JEAN-MARIE, Christophe MANEUVRIER (dir.)


Le titre choisi pour cet ouvrage exprime la volonté d'étendre le champ d'investigation au-delà de l'étude des élites. La "distinction" des sociologues invite ici les historiens des époques médiévale et moderne à réfléchir aux discours sur la société et aux pratiques concrètes de différenciation, ce qui ne se résume ni à décrire les élites ni à tenter de caractériser les signes de domination. Les éléments constitutifs d'une relation hiérarchique — ou inégale — sont multiples : statut juridique, exercice de pouvoirs, appartenance à un groupe familial, réseaux de relations, fortune, culture, sexe, âge, savoir-faire, maîtrise du discours, etc. On s'aperçoit vite qu'ils appartiennent aussi bien à l'histoire de la société qu'à celle de l'individu : se distinguer ou être distingué peut ainsi être le fait de niveaux sociaux divers et le résultat de la reconnaissance/recherche d'une domination dans des sociétés complexes où la mobilité sociale est possible. Ceci suggère de façon évidente que la reconnaissance de l'opinion de l'autre et la renommée qu'elle forge sont des dimensions importantes de la réflexion. Comment en effet assurer la cohésion sociale dans une société inégalitaire ?
Les contributions de ce volume s'articulent autour de plusieurs thèmes. En premier lieu figurent des réflexions à propos des discours sur la société, produits par des autorités diverses et porteurs de normes sociales qui contribuent à identifier ceux qu'il faut distinguer. Puis, les pratiques distinctives et ostentatoires sont évoquées à travers les attitudes devant la mort, le placement dans les églises, le souci du quotidien, les constructions, etc. Le troisième thème aborde les positionnements sociaux et les processus d'ascension d'individus, de groupes familiaux ou encore de catégories, il intègre aussi l'analyse des comportements sociaux et de la matérialisation des formes de la supériorité sociale.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2007) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°428]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Publications du CRAHM

ISBN : 978-2-902685-74-5

Nombre de pages : 310 p.

Prix public : 37 €

Année d'édition : 2010

Chevalerie, Distinction sociale, Domination, Élites, Nicoluccio (di Ascoli), Noblesse, Normandie, Notables, Pratiques distinctives, Supériorité sociale

Introduction, par Laurence JEAN-MARIE & Christophe MANEUVRIER

NORMES ET DISCOURS

Exprimer la distinction et la supériorité sociale au Xe siècle. Potentes et pauperes dans les écrits d'Odon de Cluny († 942), par Isabelle ROSÉ

Distinction et supériorité sociale dans les textes de coutume normands du début du XIIIe siècle, par Laurence JEAN-MARIE

Concorde ou domination sociale ? L'enjeu politique des sermons du dominicain Nicoluccio di Ascoli, par Xavier MASSON

SE DISTINGUER ICI-BAS ET DANS L'AU-DELÀ

Se distinguer au-delà du trépas : le choix d'une sépulture dans la Normandie des XIIIe et XIVe siècles, par Christophe MANEUVRIER

Les mutations de la distinction sociale dans les églises paroissiales à Paris (des années 1680 à la Révolution), par Laurence CROQ

Être ciudadano à Saragosse à la fin du Moyen Âge ; statut et autodéfinition, par Jean-Pierre BARRAQUÉ

Les avocats sont-ils des notables ? L'exemple de Rennes aux XVIIe et XVIIIe siècles, par Gauthier AUBERT

La noblesse bas normande entre aspirations égalitaires et volonté de distinction. Argences et Camenbert du XVIe au XVIIIe siècle, par Jérôme Luther VIRET

FORMES ET MANIFESTATIONS DE LA SUPÉRIORITÉ SOCIALE

Points de vue sur la chevalerie en France vers 1100, par Dominique BARTHÉLEMY

Vocabulaire et formes de la distinction sociale en Picardie méridionale. Les villes et les campagnes au miroir des actes de la pratique (XIe-XIIe siècle), par Ghislain BRUNEL

Du vir honestissimus au discretus vir : critères et dynamiques de la différenciation sociale à Clermont et en Basse-Auvergne du XIe au XIVe siècle, par Emmanuel GRÉLOIS

Se distinguer à Toulouse : supériorité sociale et fabrique de l'urbanité à la fin du Moyen Âge, par Véronique LAMAZOU-DUPLAN

Bourgeois et marchands de Rouen sous le règne de Charles VI, par Claire HAQUET

Entre carrière militaire, commerce maritime et guerre de course : richesse et distinction à Honfleur (XIVe-XVe siècles), par Nathalie PALLU DE LA BARRIÈRE

Une famille de notables de Louviers : les Dagoumer du XVIIe au XIXe siècle, par Bernard BODINIER

Construire et justifier la supériorité sociale (IXe-XVIIIe siècle ): réflexions sur la pensée de sens commun, par Thierry DUTOUR

Résumés des communications