Publication 2010 : un des ouvrages


Marcel Mauss vivant

MARCEL MAUSS VIVANT


Alain CAILLÉ, Keith HART (dir.)


La réception courante de l'œuvre de Marcel Mauss — principal héritier scientifique d'Émile Durkheim —, le plus souvent limitée à sa seule dimension ethnologique, en sous-estime considérablement l'importance. Négligeant son engagement politique (aux côtés de Jaurès puis de Blum, dans la perspective d'un socialisme associationnisme), elle ne voit pas non plus son extraordinaire pertinence pour la sociologie générale et pour la philosophie sociale et politique. En un mot, Mauss aurait été un précurseur éclipsé par l'éclat de ses disciplines ou héritiers, savants (Lévi-Strauss), littéraires avant-gardistes (Bataille), voire psychanalytiques (Lacan), ou réfuté par ses critiques philosophiques (Derrida). Voilà pourquoi il reste en grande part un "inconnu illustrissime".
À rebours de ces lectures paresseuses, qui manquent l'essentiel, on lira dans ce numéro spécial les contributions d'une quarantaine d'auteurs du monde entier, réunis à Cerisy-la-Salle en juin 2009 par la même certitude de la parfaite actualité de Mauss aujourd'hui dans leurs domaines respectifs. Loin d'une commémoration savante et embaumante, elles montrent comment la pensée de Mauss rivalise avec les plus grandes, en sociologie ou en philosophie, et permet de jeter une lumière éclairante, comparable à aucune autre, sur les aspects les plus divers du monde contemporain.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°437]


Articles à l'unité également disponibles en accès gratuit sur CAIRN.INFO

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions La Découverte

Collection : Revue du MAUSS, n°36

ISBN : 978-2-7071-6655-5

Nombre de pages : 386 p.

Prix public : 29 €

Année d'édition : 2010

Publication 2010 : un des ouvrages


PEURS ET PLAISIRS DE L'EAU


Bernard BARRAQUÉ, Pierre-Alain ROCHE (dir.)


Tendue entre partage et rivalité, échelle mondiale et locale, gestion privée et publique, l'eau joue un rôle social et politique central. En explorer les ressorts suppose d'interroger cultures, mythes, rites et pratiques fondatrices de notre "vivre ensemble". Alors que les questions d'eau deviennent un enjeu planétaire, il ne s'agit ni de les réduire à leurs seules dimensions techniques ni d'en faire de purs objets de curiosité esthétique ou intellectuelle.
Les rapports des hommes avec l'eau sont ambivalents. Une ambivalence que cet ouvrage nous invite à mieux comprendre. Au cœur et dans la diversité de nos civilisations, mille et une façons de conjurer les peurs et d'attirer les bienfaits ont été inventées. La dimension symbolique de l'eau est instrumentalisée tout autant qu'elle imprime représentations collectives et actes quotidiens.
Face à une réalité aussi complexe, des regards croisés sont indispensables : philosophique, psychanalytique, religieux, anthropologique, artistique, géographique, paysager, urbanistique, sociologique, géopolitique, économique… humain finalement. Et le bain dans la fontaine de Trévi d'Anita Ekberg (la Dolce Vita, Federico Fellini) révèle bien autre chose que sa seule anatomie avantageuse…
Face à une telle diversité, deux territoires de prédilection ont permis d'approfondir un peu plus le débat : Chine, continent de toutes les audaces hydrauliques, et Japon, archipel de l'omniprésence culturelle de l'eau. Bien d'autres contrées ont été explorées : Iran, pays Dogon, désert saharien, Altiplano sud-américain, Mer d'Aral, Monde méditerranéen. Eaux reléguées sous la ville, eaux des jardins, eaux des campagnes, eaux des poissons…, toutes ont été convoquées.
Traiter autrement des enjeux de l'eau, pour en approcher l'essentiel, dans une approche aussi sérieuse que ludique, aussi historique que prospective, aussi sensible que rationnelle : telle est la folle prétention de cet ouvrage issu des travaux d'un colloque tenu, en juin 2009, à Cerisy, et qui regroupe une trentaine de communications émanant d'experts et de responsables de plusieurs pays.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2009) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°436]


Articles à l'unité également disponibles en accès payant sur CAIRN.INFO

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Hermann Editeurs

Collection : Colloque de Cerisy

ISBN : 978-2-7056-8050-3

Nombre de pages : 562 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

Prix public : 36 €

Année d'édition : 2010

Publication 2010 : un des ouvrages


L'individu aujourd'hui. Débats sociologiques et contrepoints philosophiques

L'INDIVIDU AUJOURD'HUI

DÉBATS SOCIOLOGIQUES ET CONTREPOINTS PHILOSOPHIQUES


Philippe CORCUFF, Christian LE BART, François de SINGLY (dir.)


Les sociologies de l'individu, de l'individualisation et de l'individualisme constituent un des secteurs les plus dynamiques des sciences sociales contemporaines. Elles s'efforcent de répondre au moyen d'outils scientifiques à des interrogations émergeant de la société quant au pourquoi, au comment et au sens de certaines de ses mutations fondamentales mettant la notion d'"individu" en son cœur. Les textes rassemblés dans cet ouvrage sont issus du colloque "Individualisme contemporain et individualités : regards des sciences sociales et de la philosophie" qui s'est tenu du 14 au 21 juin 2008 au Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle. Il a rassemblé la plupart des spécialistes qui font vivre de manière pluraliste et parfois contradictoire ce domaine de la connaissance. Les contributions d’une série de philosophes à ce débat ont permis de l'enrichir, en déplaçant les regards.
On a là un ensemble synthétique rare quant aux points de vue sociologiques et philosophiques disponibles sur une question marquante.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2008) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°430]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Rennes

Collection : Res Publica

ISBN : 978-2-7535-1083-8

Nombre de pages : 400 p.

Prix public : 20 €

Année d'édition : 2010

Publication 2009 : un des ouvrages


Sciences en campagne. Regards croisés, passés et à venir

SCIENCES EN CAMPAGNE

REGARDS CROISÉS, PASSÉS ET À VENIR


Bertrand HERVIEU, Bernard HUBERT (dir.)


Comment évoluent les mécanismes de la gestion du vivant à travers les activités agricoles, les sciences et les techniques, dans le contexte de transformation de la société française ? Tel est le propos de ce livre, issu d'un colloque qui a réuni une soixantaine de sociologues, historiens, gestionnaires, agronomes, écologues et biologistes en 2007 à Cerisy-la-Salle. La fin de l'ordre éternel des champs est consommée: la sociologie du rural et les sciences du vivant occupent désormais le paysage politique et social. Comment les transformations des catégories scientifiques ont-elles influé sur les catégories de la pensée, et celles de l'action ? Quelles en ont été les conséquences sur le monde rural, et quel rôle ont joué les disciplines concernées et les institutions de recherche et de développement ? Enfin, comment joue l'émergence des nouveaux enjeux tels que l'environnement, l'emploi rural, la consommation et la nutrition, la compétition internationale, les biocarburants, les politiques agricoles, les défis mondiaux ?
Des premiers travaux relatifs à la diffusion des innovations au sein des communautés paysannes à ceux concernant le fonctionnement cellulaire et du génome, les champs du savoir se sont déplacés et s'envisagent désormais en fonction des avancées des sciences du vivant.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2007) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°417]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions de l'Aube

Collection : Société et Territoire

ISBN : 978-2-8159-0012-6

Nombre de pages : 395 p.

Prix public : 28 €

Année d'édition : 2009

Publication 2009 : un des ouvrages


Compétences critiques et sens de la justice

COMPÉTENCES CRITIQUES ET SENS DE LA JUSTICE


Marc BREVIGLIERI, Claudette LAFAYE, Danny TROM (dir.)


De quoi les personnes disposent-elles pour contester, mettre en cause ou manifester leur désaccord ? Voilà vingt ans Luc Boltanski et Laurent Thévenot invitaient à se pencher sur cette question, prenant au sérieux "ce dont les acteurs sont capables" dans les situations de conflit et de dispute. Depuis l'ouvrage De la justification, cette question a été largement mise en débat et progressivement déplacée. C'est cette évolution que le présent ouvrage voudrait retracer, en espérant contribuer à une réflexion sur le sens de la justice et sur les compétences critiques des acteurs.
Cet ouvrage se compose de contributions d'auteurs étrangers et français et témoigne du retentissement obtenu par la réflexion ouverte par Boltanski et Thévenot. Un retentissement international, certes, mais aussi dans différents domaines disciplinaires et sur plusieurs thèmes capitaux de la sociologie contemporaine. C'est notamment à l'intelligence des mutations politiques et morales contemporaines et à la confection des outils analytiques et méthodologiques susceptibles d'en rendre compte que s'intéressent ces contributions. L'ouvrage met à la disposition du lecteur qui souhaite envisager l'impact et les prolongements suscités par l'approche de la Justification, mais aussi mesurer les limites et les objections auxquelles elle s'est heurtée, un outil critique irremplaçable.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°407]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions ECONOMICA

Collection : Études sociologiques

ISBN : 978-2-7178-5738-2

Nombre de pages : 464 p.

Prix public : 30 €

Année d'édition : 2009

Publication 2007 : un des ouvrages


Éducation et longue durée

ÉDUCATION ET LONGUE DURÉE


Henri PEYRONIE, Alain VERGNIOUX (dir.)


L'ouvrage se propose d'étudier certaines déterminations historiques, sociologiques et anthropologiques de l'école aujourd'hui dans la perspective de la "longue durée" et telles qu'elles trouvent leur point d'émergence et de constitution dans des périodes reculées du passé. Elles peuvent concerner des composantes aussi diverses que la forme des exercices, l'organisation du temps et de l'espace, les outils, certains thèmes pédagogiques, la forme des exercices, la hiérarchie des disciplines. Mener cet ensemble d'analyses permet de mieux cerner les légitimités perdues de pratiques toujours présentes, les continuités culturelles, la rémanence de pratiques et de représentations que les logiques de modernisation et de réforme n'ont pas réussi à entamer.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2005) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°380]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Presses universitaires de Caen

ISBN : 978-2-84133-258-8

Nombre de pages : 224 p.

Prix public : 15 €

Année d'édition : 2007

Publication 2007 : un des ouvrages


Les sentiments et le politique

LES SENTIMENTS ET LE POLITIQUE


Pierre ANSART, Claudine HAROCHE (dir.)


Aujourd'hui comme hier, la vie politique suscite les sentiments et les passions, les amours et les haines. De tout temps, philosophes, historiens, psychologues se sont interrogés sur les dévotions à l'égard des chefs adulés ou sur les fureurs des révoltés. Cependant les affects politiques tendent, dans les sciences humaines d'aujourd'hui, à être considérés comme des dimensions secondaires, comme des conséquences des changements, et non comme des phénomènes à comprendre et à étudier.
Mais notre monde que l'on dit post ou hyper-moderne engendre-t-il de nouvelles économies psychiques, d'autres passions ou d'autres formes d'apathies ? Des approches non positivistes, issues de la psychanalyse notamment, paraissent fécondes pour penser les conjonctures et les fanatismes actuels. Des situations diverses, au Brésil, en Pologne, aux États-Unis ou en France, peuvent contribuer au renouvellement de nos paradigmes.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2005) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°379]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions L'Harmattan

Collection : Psychologie politique

ISBN : 978-2-296-03660-4

Nombre de pages : 354 p.

Prix public : 31 €

Année d'édition : 2007

Publication 2007 : un des ouvrages


L'émergence des cosmopolitiques

L'ÉMERGENCE DES COSMOPOLITIQUES


Jacques LOLIVE, Olivier SOUBEYRAN (dir.)


Nos sociétés modernes se sentent en rupture face à ce qu'elles ont fabriqué. Crise environnementale, changements climatiques, risques et insécurités marquent cette rupture et, face à elle, notre perplexité à comprendre et à agir : d'une part, nous commençons à dépendre des conséquences imprévues et menaçantes de nos actes; d'autre part, nous voyons se dresser contre nous une seconde nature composée de tous les exclus de la modernité – les non-modernes (migrants du sud, marginaux, ruraux sédentaires), les non-humains (entités environnementales) ou encore des sur-natures (religions, croyances…). Or ces séries d'exclus étaient tout à la fois la condition et la conséquence pour que la société moderne puisse croire à sa maîtrise sur la nature et sur elle-même.
Les cosmopolitiques — ces politiques du monde (kosmos en grec ancien) repensées par Isabelle Stengers et Bruno Latour — s'appuient sur ce constat pour élargir la politique à d'autres êtres que les humains. Leur dimension planétaire leur est conférée par les risques globaux qui pèsent désormais sur l'ensemble de la planète. Cet ouvrage collectif explore les implications de cette mutation du politique dans les différents champs disciplinaires et professionnels, et notamment celui de l'aménagement du territoire. Trois questions seront abordées plus particulièrement : la recomposition du collectif (avec qui, avec quoi devrons-nous cohabiter, et comment le faire ?) ; la participation du public (comment associer la définition d'un problème public et celle du public concerné ?) ; les transformations de l'aménagement du territoire (comment rendre crédible, sensée et utile une pensée de l'aménagement bousculée par la question environnementale ?).


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2003) [en savoir plus]
Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°374]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions La Découverte

Collection : Recherches

ISBN : 978-2-7071-5200-8

Nombre de pages : 384 p.

Prix public : 32 €

Année d'édition : 2007

Publication 2005 : un des ouvrages


Le grand tournant : De l'émigration à l'immigration

LE GRAND TOURNANT : DE L'ÉMIGRATION À L'IMMIGRATION


Catherine WIHTOL de WENDEN (dir.)


Au tournant du XXe siècle, le continent européen a connu de profondes mutations en matière de migrations, au point de devenir aujourd'hui l'une des premières régions d'immigration du monde. La mondialisation des flux, l'existence de réseaux transnationaux de passage, de travail et de relations familiales, la mise en mouvement de migrations est-ouest, l'explosion de la demande d'asile à partir des années 1980, l'européanisation des politiques d'immigration et d'asile, le développement de phénomènes d'exclusion dans les grands centres urbains, les nouvelles formes de mobilisation politique des migrants et de ceux qui en sont issus autour de la citoyenneté, l'apparition de nouvelles frontières, sur la rive sud de la Méditerranée et au-delà de l'Europe des vingt-cinq, constituent une nouvelle donne. Ce colloque retrace, à partir de travaux de recherche et de terrain, l'ampleur des transformations survenues.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2005) [en savoir plus]
Non disponible auprès du CCIC [n°352]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Centre d'information et d'études sur les migrations internationales (CIEMI)

Collection : Revue Migrations Société, Vol. XVII, n°102 (novembre-décembre 2005)

ISSN : 0996-7367

Nombre de pages : 352 p.

Prix public : 16 €

Année d'édition : 2005

Publication 2005 : un des ouvrages


Le Symbolique et le Social. La Réception internationale de la pensée de Pierre Bourdieu

LE SYMBOLIQUE ET LE SOCIAL

LA RÉCEPTION INTERNATIONALE DE LA PENSÉE DE PIERRE BOURDIEU


Jacques DUBOIS, Pascal DURAND, Yves WINKIN (dir.)


La catégorie du symbolique joue un rôle central dans la pensée de Pierre Bourdieu. Pourtant, elle a été assez peu théorisée en tant que telle, alors que d'autres notions clés — comme celles d'habitus ou de champ — ont fait l'objet de commentaires minutieux et de reprises méthodiques.
Le présent ouvrage, complété par une intervention de Pierre Bourdieu et un épilogue de l'écrivain Annie Ernaux, entend faire valoir que le "symbolique" concentre la démarche du sociologue dans ce qu'elle a de plus singulier et de plus irréductible. Les auteurs ici réunis procèdent à cette réévaluation en trois stades, qui correspondent à autant de champs de réflexion : anthropologie, culture et politique.
Au-delà, c'est du rayonnement international de l'œuvre de Pierre Bourdieu que l'on veux encore témoigner, ainsi que de la diversité des objets qu'une même discipline de pensée continue de prendre en compte — de la gastronomie à la photographie, des littératures périphériques à l'art d'avant-garde, des politiques de contrôle social aux pratiques journalistiques.


Ouvrage issu d'un colloque de Cerisy (2001) [en savoir plus]
Non disponible auprès du CCIC [n°336]

CARACTÉRISTIQUES

Éditeur : Éditions de l'université de Liège

Collection : Sociopolis

ISBN : 2-930322-93-4

Nombre de pages : 353 p.

Année d'édition : 2005

RÉÉDITION

Le Symbolique et le Social. La Réception internationale de la pensée de Pierre Bourdieu - RééditionÉditeur : Presses universitaires de Liège

Collection : Situations

ISBN : 978-2-87562-072-9

Nombre de pages : 372 p.

Prix public : 23,00 €

Année d'édition : 2015

Disponible à Cerisy aux Amis de Pontigny-Cerisy [n°336bis]